Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 30 juin 2013

Les Seigneurs de l'Ombre, Tome 3 : L'Emeraude des Ténèbres de Gena Showalter

Les Seigneurs de l'Ombre
Tome 3 : L'Émeraude des Ténèbres
de Gena Showalter

Édition Harlequin
Collection Nocturne

Réédition le 1er juillet 2013
Poche / 448 pages / 7,50 € 

Présentation de l'éditeur :

Eclairée par les rayons de lune rouges et jaunes qui filtrent à travers les ténèbres, elle erre à la recherche des siens.
Pour retrouver sa sœur, sa mère et sa grand-mère, prisonnières des guerriers immortels, Danika Ford est prête à tout, y compris à frayer avec ces créatures inquiétantes. Car elle a parmi elles un allié, un homme qui, au péril de sa vie, lui a déjà permis d'échapper à ce monde obscur et terrifiant : Reyes. Un guerrier taciturne et envoûtant, prince des seigneurs de l'ombre, dont l'image n'a cessé de hanter ses jours et ses nuits. Pourra-t-il de nouveau lui venir en aide ?
Hélas, rien n'est moins sûr, car en cherchant désespérément l'occasion de délivrer les siens, Danika, traquée de toutes parts, comprend que pour y parvenir, il lui faudra trahir Reyes, renonçant pour toujours au rêve qu'il avait fait naître en elle.

Avis de Jm-les-livres :

Après deux mois d'attente, nous découvrons la nouvelle couverture de ce tome 3 et on peut dire qu'elle est plaisante. Reyes et son démon de la Douleur ont été aperçus dans les tomes précédents et notamment dans le premier où il rencontrait Danika, jeune femme en apparence normale. Depuis leur première rencontre, on sait qu'il y a quelque chose entre eux mais la situation a fait que Danika perçoit Reyes et ses compagnons comme ses ennemis. En tout cas, elle a beaucoup changé en quelques mois et elle est devenue encore plus forte. Et Reyes encore plus torturé, car pour satisfaire son démon, il doit se faire souffrir physiquement.

Le personnage de Reyes est très intéressant mais on voit que l'auteur n'a pas voulu aller trop loin dans sa relation avec Danika. On aurait pu espérer voir le côté un peu plus sombre et torturé du personnage mais leur histoire reste plutôt soft. Au final, nous avons une romance paranormale assez banale même si l'intrigue générale avance et qu'on apprend qui est le méchant derrière la guerre qui opposent les chasseurs aux Seigneurs de l'Ombre. Ce tome est un peu moins palpitant que le précédent mais il garde un bon rythme dans l'action et on est content de suivre leurs aventures. Gena Showalter marie merveilleusement bien toutes les mythologies et croyances, sans que cela ne perde en crédibilité et on est avide de découvrir les prochains événements de la série. On a également plaisir à revoir les personnages des anciens tomes et on est impatient de lire ceux des autres Seigneurs.

Le prochain tome sur Sabin devrait nous faire découvrir de nouvelles informations sur nos guerriers. Il ne reste plus qu'à attendre septembre pour les découvrir.



-- EUR
Achat Fnac


7,13 EUR
Achat Fnac

Les Seigneurs de l'Ombre, tome 2 : La rose des ténèbres de Gena Showalter

Les Seigneurs de l'Ombre
Tome 2 : La rose des ténèbres
de Gena Showalter

Édition Harlequin
Collection Nocturne

Réédition le 1er mai 2013
Poche / 432 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Entre ténèbres et lumière, vêtue d'une robe blanche tissée de fils d'or, elle était plus belle que jamais. Les rayons délicats de la lune baignaient sa chevelure d'argent d'un halo scintillant. Elle avait l'air d'une reine... Hélas, la somptueuse Anya, déesse de l'anarchie, ne pourra jamais user sur les hommes du pouvoir que lui donne sa rayonnante beauté. Car elle est prisonnière depuis toujours d'une terrible malédiction qui peut à tout instant la priver de sa liberté si elle succombe au désir. Aussi tient-elle à distance ses sentiments - si désirables pourtant, et si redoutablement dangereux. Mais comment pourrait-elle résister au charme ténébreux de Lucien, prince des seigneurs de l'ombre, un guerrier immortel possédé par la Mort et condamné pour l'éternité à conduire les âmes des défunts vers leur dernière demeure ? Pour lui, elle se sent prête à affronter tous les dangers. Jusqu'à ce qu'elle découvre, bouleversée, que celui qu'elle aime est capable du pire, et peut-être même de la tuer.


Avis de Jm-les-livres :

Nous retrouvons les Seigneurs de l'Ombre dans leur quête pour retrouver la boite de Pandore et les 4 Objets de pouvoir qui leur permettront de la détecter. Lucien et son démon de la Mort ont été libérés de la malédiction qui l'obligeait à emporter l'âme de Maddox (le personnage du tome précédent) en enfer toutes les nuits, par Anya déesse de l'Anarchie. Depuis, cette dernière est devenue obsédée par le démon et le suit partout sans qu'il puisse la voir. Leur première rencontre "physique" est des plus torrides mais très vite, les Titans donnent pour mission à Lucien de la tuer. Il va alors devoir résister à son désir pour elle s'il veut réussir.

Nous avons ici un tome bien plus palpitant que le précédent, qui n'est pas sans rappeler le style de Kresley Cole (les deux auteurs sont d'ailleurs amies). Anya, déesse de l'Anarchie fait penser à une valkyrie avec ses remarques pleines d'humour et son côté espiègle qu'elle a du mal à contrôler. Face à elle, le taciturne Lucien ne sait pas sur quel pied danser. Malgré lui, il se retrouve à chercher un des Objets de pouvoir avec l'aide d'Anya. On s'amuse de leurs échanges et on tremble devant ce qui leur arrive. Ce deuxième tome est une réussite par rapport au premier, même si les personnages manquent un peu de modernité et que leur odeur respective sont assez improbable.



-- EUR
Achat Fnac


7,13 EUR
Achat Fnac

Les Seigneurs de l'Ombre Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres de Gena Showalter

Les Seigneurs de l'Ombre
Tome 1 : La Citadelle des Ténèbres
de Gena Showalter

Editions Harlequin
Collection Nocturne

Réédition le 1 mars 2013
Poche / 432 pages / 6 €


Présentation de l'éditeur :

Depuis sa plus tendre enfance, Ashlyn Darrow est harcelée par des voix surgies du passé qui font de sa vie un cauchemar. Prête à tout pour se libérer de ce don maléfique, elle se rend à Budapest pour rencontrer les spécialistes en la matière, des êtres étranges dotés, dit-on, de singuliers pouvoirs. Mais à peine arrivée dans l’antique château où ils mènent leurs travaux, elle tombe éperdument amoureuse de Maddox, un homme aussi séduisant qu’inquiétant que ses pairs disent immortel et habité d’un dangereux démon.

Avis de Jm-les-livres :

Les éditions Harlequin ont eu la bonne idée de rééditer cette série des Seigneurs de l'Ombre avec de nouvelles couvertures, pour harmoniser les derniers tomes sortis avec ceux-là.

On connaît le talent de l'auteur pour imaginer des univers complexes et brillants. Dans cette série, elle revisite le mythe de Pandore et de sa boite. L'intrigue est bien menée : des guerriers immortels doivent vivre avec les démons qui les habitent depuis qu'ils les ont libérés. Et lorsque les Dieux de l'Olympe sont détrônés par les Titans, les Seigneurs de l'Ombre doivent obéir à de nouvelles règles. Commence alors une quête pour mettre la main sur la boite de Pandore et éviter que leurs ennemis ne l'atteignent avant eux. Comme nous sommes dans une romance paranormale, chaque tome est consacré à un couple et celui-là est centré sur Maddox, et son démon de la Passion, et Ashlyn, jeune humaine qui entend les voix de conversations passées.

Si l'univers créé par l'auteur et la mythologie mise en place sont très intéressants et bien construits, on peut regretter que les personnages ne soient pas aussi passionnants. Il est possible qu'ils aient "mal vieilli". Les personnages masculins manquent de saveur (ou de testostérone). On a vu des personnages de mâles alpha plus convaincants. Ashlyn est également un peu trop fade, sa personnalité est trop lisse. Malgré ces défauts, la série se lit bien et on tourne les 420 pages rapidement. Et c'est avec plaisir que l'on se penche sur le prochain tome qui a pour héros Lucien, démon de la Mort et Anya, déesse de l'Anarchie.



-- EUR
Achat Fnac


5,70 EUR
Achat Fnac

samedi 29 juin 2013

Les Sorcières de North Hampton, Tome 1 : Les Beauchamps

Les Sorcières de North Hampton
Tome 1 : Les Beauchamps

de Melissa de la Cruz

Éditions Orbit

Sortie le 9 janvier 2013
Grand format / 374 pages / 16,00 €


Présentation de l'éditeur :


Ingrid, l’aînée, aidée d’un mystérieux aide, découvre des secrets restés enfouis dans la bibliothèque où elle travaille.
Joanna Beauchamp et ses filles Ingrid et Freya vivent à North Hampton, à la pointe de l’île de Long Island. La ville, belle et brumeuse, semble comme figée dans le temps, et les trois femmes y mènent une vie en apparence paisible.
En réalité elles sont de puissantes sorcières. Joanna peut ressusciter les morts et guérir les blessures graves. Ingrid, passionnée de livres, prédit le futur et tisse des fils qui résolvent les problèmes d’infertilité et d’infidélité. Enfin Freya, la fille rebelle, possède les charmes et potions capables de guérir les peines de cœur.
Mais depuis des centaines d’années, les trois femmes n’ont pas le droit d’utiliser leurs pouvoirs. Jusqu’au jour où Freya, partagée entre deux frères séduisants, et prise dans un dangereux jeu de désir, met son secret en péril. Ingrid et Joanna connaissent le même dilemme, et les femmes de la famille Beauchamp comprennent qu’elles ne peuvent plus dissimuler leur nature profonde. Elles récupèrent leur baguette magique au grenier, nettoient leur balaie et commencent à lancer des sorts sur les gens de la ville. Au départ plutôt des petits sorts simples et bienveillants. Mais des attaques violentes troublent bientôt North Hampton, et quand une jeune fille disparaît le week-end du 4 juillet, Joanna, Ingrid et Freya décident de découvrir qui et quelles forces maléfiques œuvrent contre elles.

L'avis de Lila :

North Hampton est une jolie petite ville aux allures balnéaires et où il fait bon vivre. C'est là qu'ont élu domicile Joanna et ses filles : Ingrid et Freya. Cette dernière est fiancée depuis peu à Bran Gardiner, un jeune homme qui semble parfait en tous points. Toutes les trois sont sorcières et leur présence sur Terre date des origines du monde, mais elles n'ont plus le droit de faire usage de leurs pouvoirs depuis quelques siècles, les forçant à vivre comme de parfaites humaines, ce qui ne cesse de les frustrer.

Les personnages sont intéressants et l'auteur évite les clichés. Freya est une jeune serveuse fiancée à Bran, qui est sans cesse absent, et qu'elle trompe avec son frère Killian, vers qui elle est inexorablement attirée. Ingrid, de son côté, est une vierge de près de trente ans, qui travaille à la bibliothèque. Joanna, la maman, passe tout son temps avec le jeune fils des voisins, qu'elle apprécie tout particulièrement.

Un détail qui peut sembler étonnant : les trois sorcières n'ont pas le droit d'utiliser la magie, ce point est l'un des plus importants du roman. Et pourtant, il est balayé d'un claquement de doigt quasiment dès le début. Freya décide de tenter un petit tour pour voir, puis Ingrid, puis la mère, et en quelques pages, c'est toute la ville qui profite ouvertement de leurs pouvoirs, sans la moindre discrétion ou prudence, jusqu'à faire la queue tous les jours devant le travail d'Ingrid, ou encore Freya qui vend directement ses cocktails magiques dans son bar. Après des siècles de frustration et de privation, terrifiées de ce qu'il se passerait si elles pratiquaient à nouveau la magie, on pourrait s'attendre à ce qu'elles fassent attention, mais non, à se demander pourquoi elles ne l'ont pas fait plus tôt (ou pourquoi l'auteur a inventé cette règle, si c'était pour la briser d'entrée de jeu, sans conséquence sur l'histoire). On passera donc l'intégralité du roman à se demander si un jour ou l'autre, quelqu'un va venir leur faire un reproche, vu qu'elles ont théoriquement commis une faute grave aux conséquences dramatiques.

Malgré tout, le roman se lit bien, l'auteur possède une plume agréable et l'ambiance de North Hampton est assez addictive. L'écriture ne manque d'ailleurs pas de charme, d'impertinence et de sensualité. On appréciera également que les personnages ne soient pas parfaits et puissent très facilement penser ou faire des choses un peu immorales, sans que ça ne tourne ensuite à la leçon mièvre ou à la culpabilité excessive. Cela les rend crédibles et sympathiques. Melissa de la Cruz a créé des sorcières qui sont à la fois modernes et traditionnelles. Modernes dans leur caractère, mais qui utilisent des balais pour se déplacer dans les airs ou des chaudrons pour préparer leurs potions.

Ce premier tome prend son temps pour nous présenter la ville, les différents personnages et les liens qui les unissent. Trop peut-être, puisqu'il faut atteindre quasiment le dernier quart du roman pour que l'intrigue décolle enfin et qu'on assiste à un peu d'action. Et, alors que l'auteur nous offre une succession de rebondissements et de révélations et qu'on profite enfin de la lecture à 100 %, le livre se termine ! C'est donc un sentiment assez mitigé qui demeure lorsque se tourne la dernière page : la fin sauve le roman et donne très envie de lire la suite, mais bon sang, il faut s'accrocher pour l'atteindre !

Non pas que le reste du l'histoire soit inintéressant, mais il ne se passe rien de très excitant, c'est une succession de scènes de la vie quotidienne des sorcières, qui certes permet de les connaître et de comprendre leurs pouvoirs, mais qui s'éternise et se répète chapitre après chapitre. Assez rapidement, on se rend compte que quelque chose ne va pas à North Hampton, qu'il se trame des événements négatifs. Et effectivement, tout au long du roman le mystère s'épaissit. Mais ça traîne en longueur.

Si ce tome pose les bases de la série, de façon certes un peu lente, il se termine sur les chapeaux de roues et laisse présager une suite dense et passionnante. Si ça manque parfois de pep's et que l'intrigue s'étire en longueur de façon pas forcément justifiée, le style de l'auteur et la richesse des personnages et de l'ambiance sauvent l'ensemble. Lorsque se tourne la dernière page, on a clairement envie de connaître la suite !



13,21 EUR
Achat Fnac


Living Dead Love Story, Tome 1 : Zombies don't cry

Zombies don't cry
Living Dead Love Story, Tome 1
de Rusty Fischer

Éditions J'ai Lu
Collection SEMI-POCHE IMAGINAIRE

Sortie le 13 février 2013
Broché / 317 pages / 14,50 €


Présentation de l'éditeur :


« Je m’appelle Maddy et je suis une jeune fille comme les autres (si l’on oublie le fait que j’aime bien zoner dans les cimetières) : je vais au lycée comme tout le monde, j’ai une meilleure amie comme tout le monde, et oui, comme la plupart des filles j’aimerais beaucoup que Stamp – le nouveau – m’invite à sortir. Notre premier rencard a comme qui dirait été "électrique” puisque j’ai été frappée par la foudre.
À mon réveil, plus de battements de coeur, plus de respiration. On dirait bien que je suis devenue… un zombie ! »


L'avis de Lila :

Maddy est une adolescente comme les autres qui vit seule avec son père dans une petite ville plutôt tranquille. Artiste dans l’âme, elle passe des heures au cimetière à décalquer des tombes, du moins, quand elle n’est pas avec sa meilleure amie, Hazel. Après un accident pour le moins original, elle se retrouve transformée en zombie.

Ce roman sympathique est assez drôle et plaisant à lire. Les personnages sont hauts en couleur et le mythe du zombie s’offre ici un joli coup de neuf. Rien de transcendant ou d’inoubliable, mais Rusty Fischer a au moins le mérite de proposer quelque chose d’original qui assure un bon moment de lecture.

Les zombies présentés ici ne feront peut-être pas l’unanimité, tant il est difficile d’oublier l’image qui leur colle à la peau depuis la naissance du mythe. En effet, à part leur teint cireux et leur appétit pour les cerveaux, les zombies de Rusty Fischer se comportent très normalement. Cela pourra cependant séduire ainsi un public plus large.

Tout est parfaitement expliqué et amené, mais on sent bien que le roman s’adresse à des adolescents et jeunes adultes. On a des gentils zombies et des méchants zombies et ce petit monde s’affronte en secret. Ce roman, quoi qu’un peu léger, n’est pourtant pas dépourvu d’intérêt, loin de là. Il y a beaucoup d’action, d’humour, de suspense et une vraie intrigue.

Maddy est un personnage intéressant, une adolescente pas vraiment populaire qui vit dans l’ombre de sa copine Hazel. Celle-ci est aussi peste qu'égocentrique, à tel point qu'on peut s’interroger sur leur amitié. Le personnage d'Hazel suit une évolution qui laisse un brin sceptique, tant son changement d'attitude semble motivé par des raisons bancales et manque donc de crédibilité. Les autres personnages peuvent être caricaturaux et se comporter de façon prévisible, mais le tout fonctionne très bien et les relations qui se font et se défont ne manquent pas d’intérêt et de surprises.

Pour résumer, Zombies don’t cry est un roman fun dont l’action est menée tambour battant. Si tout n’est pas parfait et que l'ensemble paraît parfois un peu trop simple, on passe quand même un bon moment et on ne s’ennuie pas une minute.



13,78 EUR
Achat Fnac

vendredi 28 juin 2013

Nouvelle série chez Darklight : EMERGENCY TOME 1- Morsure Nocturne de Cassie Alexander




Emergency
Tome 1 : Morsure fatale
de Cassie Alexander

Éditions J'ai Lu
Collection Darklight

Sortie le 28 août 2013
Poche / 8,90€


Présentation de l'éditeur :

Bienvenue dans l’aile secrète de l’hôpital du comté

“Pour sauver mon frère de la drogue, j’ai accepté la proposition d’embauche de l’Hôpital du Comté.
L’école d’infirmières m’avait préparée à beaucoup de choses (Brûler des cadavres ? Aucun problème ! Découper des membres ? Du gâteau) sauf au service Y4 : une aile secrète de l’hôpital accueillant tous les patients surnaturels possibles et imaginables... et les embrouilles qui vont avec !”

Cassie Alexander

Lorsqu’il est question de sang, Cassie Alexander sait de quoi elle parle : infirmière en Californie et fan inconditionnelle d’urban fantasy, elle a fait de sa première série Emergency l’incarnation explosive de ses deux passions…

mercredi 26 juin 2013

Insaisissable, Tome 2 : Ne m'échappe pas de Tahereh Mafi

Ne m'échappe pas
 Insaisissable, Tome 2
de Tahereh Mafi
Traduction par Jean Noël Chatain

Éditions Michel Lafon
Collection Jeunesse

Sortie le 11 avril 2013
Format broché / 464 pages / 16,95 €

 
Présentation de l'éditeur :
 
MON POUVOIR EST CHAOS
JE SUIS LEUR SEUL ESPOIR

ILS ME RECHERCHENT
JE LEUR ÉCHAPPERAI

ILS VEULENT ME POSSÉDER
PERSONNE NE PEUT M’ATTEINDRE

ILS ME CROIENT FAIBLE
JE LES BRISERAI

LUI SEUL PEUT ME SAUVER
L’AIMER C’EST LE CONDAMNER

Juliette se réfugie au Point Omega, le quartier général de la résistance. Cette forteresse souterraine et ultra-moderne cache les gens dotés de pouvoirs extraordinaires. Pourtant, son toucher mortel fait toujours d’elle un paria.

De son côté, Warner, le fils du commandant suprême, réprime toute rébellion dans le secteur qu’il dirige. Toujours aussi obsédé par la fuite de Juliette, il veut la retrouver, quoi qu’il lui en coûte. Il n’a pas oublié non plus ceux qui ont permis son évasion, Adam et Kenj, à qui il compte bien faire payer leur trahison.

L’affrontement est inévitable… Juliette, tiraillée entre son amour pour Adam et la soudaine attirance qu’elle ressent pour Warner, devra choisir son camp. Car elle est l’arme absolue, la seule qui puisse raviver l’espoir d’un monde dévasté.

Lire un extrait en ligne !

L'avis de Lila :

On avait quitté Juliette à son arrivée dans le complexe souterrain (et siège de la résistance) géré par Castle et nommé Le Point Oméga. La jeune fille avait alors découvert l’existence d’autres personnes possédant des pouvoirs. Après des années d’isolement et de frustration, il s’agit d’un nouveau départ pour Juliette. Elle est entourée de jeunes gens aux capacités étonnantes et n’a plus à cacher son don. On pouvait même redouter un peu que la suite délaisse ce qui avait fait le charme du tome 1 pour prendre une tournure à la X-Men, mais il n’en est rien.

Si Juliette est enfin entourée de personnes sympathiques qui possèdent également des dons, rien n’est plus simple pour autant. Son toucher demeure mortel et même en prenant des précautions, le risque de tuer quelqu’un par mégarde est toujours là. Pire, entourée de gens qu’elle apprécie, les occasions de manquer de prudence se multiplient et le poids de ce don lui pèse plus que jamais, la ramenant finalement à l’isolement qu’elle a connu toute sa vie.

Ce tome est un peu long à démarrer, l’auteur nous replongeant dans les tourmentes internes de Juliette un long moment avant de la laisser prendre, un peu, son envol. Juliette passe beaucoup de temps à s’apitoyer sur elle-même et à déprimer, et même si on comprend pourquoi, cela peut sembler un peu long. Mais il comporte également beaucoup plus d’actions et de révélations, ce qui permet de garder l’attention du lecteur tout le long du récit. La narration poétique et tourmentée est toujours là, donnant à Juliette une voix unique et inoubliable.

Côté révélations justement, on est gâté. L’auteur nous en dit plus, beaucoup plus, sur Adam et Kenji, ainsi que sur Warner, qui n’en finit pas d’intriguer et de fasciner Juliette, tout comme le lecteur. Peur, amitié, colère, amour, passion et répulsion se mêlent et s’emmêlent au fil des pages, explorant de nouvelles relations et assurant au roman son lot d’émotions et de suspense. On obtient beaucoup de réponses aux questions posées dans le tome précédent, ce qui est très appréciable. L’histoire garde tout son intérêt et réussit à conserver le charme torturé du premier opus tout en changeant de décor et d’enjeux.

Les personnages évoluent et gagnent en épaisseur, Juliette sort peu à peu de ses réserves pour s’affirmer et prendre part à la résistance et l’intrigue demeure captivante. La suite promet d’être explosive, tant les relations entre les personnages sont complexes et la situation générale, alarmante. Un très bon second tome qui met le cap sur l'action et qui donne envie de connaître le dénouement de l’histoire.




16,11 EUR
Achat Fnac




lundi 24 juin 2013

Les secrets du Mississippi, Tome 3 : Les fleurs de l'espoir de Kristi Gold

Les fleurs de l'espoir
Les secrets du Mississippi, Tome 3
de Kristi Gold

Éditions Harlequin
Collection Prelud'

Sortie le 1er janvier 2013
Format poche / 288 pages / 6,10 € 



Présentation de l'éditeur :

Un week-end avec Matt pour vider le chalet qui a autrefois abrité leur lune de miel — et voilà qu’au lieu d’en finir une fois pour toutes avec leur mariage qui bat de l’aile, Rachel cède à cette intimité retrouvée. Comme s’ils se rencontraient pour la toute première fois, elle succombe avec lui aux sentiments — et au désir — qui les embrasent comme des torches. Si bien qu’en Rachel, renaît l’espoir insensé qu’un avenir est toujours possible avec Matt. Un espoir aussi prometteur que l’enfant qui grandit en elle – et dont Matt ignore encore l’existence…


L'avis de Lila :

 Matt et Rachel vivent des moments difficiles depuis que leur enfant à naître est décédé. La communication entre eux est devenue impossible et un fossé s’est creusé progressivement. Alors qu’ils sont mariés depuis des années et qu’ils se vouent une adoration mutuelle, ils se retrouvent face à une situation qu’ils n’arrivent pas à gérer ensemble et qui pourrait bien mettre fin à leur couple.

Matt et Rachel sont des personnages attachants même s’ils restent très stéréotypés et qu’ils ne révèlent peu ou pas de surprises. De par le drame qu’ils ont vécu, ils sont parfois très touchants, voire bouleversants, ce qui renforce encore cet attachement. Leurs amis, personnages principaux des histoires précédentes, sont également présents, ce qui permet de savoir ce qu’ils sont devenus. On retrouve ici ce qui a fait le charme de la saga et qui plaira donc aux lecteurs déjà conquis. L’histoire ne manque pas d’émotion et même si elle semble assez convenue et qu’on sait exactement où l’auteur nous emmène et par quelles étapes on va passer, cela n’empêche pas de profiter d’un moment de lecture agréable.

On n’évite cependant pas quelques clichés et les réactions des personnages peuvent à certains moments sembler étonnantes. Ainsi, alors que Matt et Rachel s’aiment à la folie depuis leur adolescence et ont toujours été très heureux ensemble, Rachel demande le divorce après quelques mois de semi-disputes, sans qu’on comprenne trop pourquoi vu qu’elle ne cesse de répéter qu’elle aime encore son mari (et qu’il en dit autant de son côté). Cette impression de non-sens est encore amplifiée par le fait qu’ils ne cessent de se tourner autour, d'avoir des rapports intimes et de se prouver que leurs sentiments sont toujours là. Cette décision semble donc tirée par les cheveux et on sent bien qu’il ne s’agit que d’une ficelle utilisée par l’auteur pour construire son histoire, vu que l’intrigue repose en grande partie sur ce divorce. Mieux géré, ça aurait pu passer et ajouter une vraie épaisseur au récit, mais comme à aucun moment on n’a l’impression d’être face à un couple qui joue sa dernière carte avant que tout soit fini, ça sonne plutôt comme un simple caprice de Rachel pour faire réagir Matt, qui n’en a pas franchement besoin.

Malgré ses défauts, ce roman est sympathique et assure un bon moment de lecture. L’émotion et l’amour sont au rendez-vous.



5,80 EUR
Achat Fnac


dimanche 23 juin 2013

Le secret de l'ombre de Lori Devoti


Le secret de l'ombre 
de Lori Devoti

Éditions Harlequin
Collection Nocturne

Sortie 1er novembre 2012
Format Poche / 288 pages / 6,60€


Présentation de l'éditeur :

Impassible, Amma soutient le regard de Joarr, prince de la nuit, et tente d’ériger un mur impénétrable dans son esprit.
En aucun cas, elle ne doit céder à l’attrait qu’exerce sur elle celui qui fut son amant. A aucun prix, elle ne doit oublier que s’ils sont réunis à nouveau, c’est seulement pour combattre les créatures qui menacent la paix des peuples de l’ombre.
Car, aussitôt sa mission terminée, elle disparaîtra. Elle s’enfuira pour empêcher Joarr de découvrir son secret : elle porte en elle son fils, fruit de leur liaison passée. Et elle sait que si elle reste, il le lui enlèvera pour l’élever loin d’elle, obéissant ainsi aux lois sacrées de son espèce…


Avis de Molina
Voici l'histoire d'une rencontre entre une sorcière et un dragon qui va se changer en passion torride puis en catastrophe ! Après une trahison et un siècle d'emprisonnement, nos deux héros vont se retrouver liés pour une quête qui ne leur promet que des ennuis. Heureusement, comme toujours, le destin va s'en mêler pour les lier à nouveau.

Chacun de nos deux protagonistes va devoir apprendre la valeur de la confiance et d'une vraie famille. Cet apprentissage se fera dans la douleur et ils lutteront tous deux contre leurs sentiments et contre un avenir commun, chose qu'aucun d'eux ne peut envisager vu leur passé respectif.

Alors non, vous n'allez pas frissonner en lisant ce livre, ni vous retrouver subitement avec une poussée hormonale qui vous donnera envie de vous jeter sur votre partenaire. Mais malgré tout, cette romance reste agréable à lire et vous fera passer un moment plutôt agréable.
Quelques scènes de passion viennent ponctuer l'histoire d'une touche épicée plus que bienvenue mais rien de très inventif non plus.

Côté intrigue, ne vous attendez nullement à une révélation. Celle-ci n'est là que pour réunir nos deux protagonistes et pour leur faire prendre conscience de leurs sentiments à travers les épreuves. Ce n'est ni original ni surprenant.

Au final, Le secret de l'ombre ne vous laissera pas un souvenir impénétrable. La romance est plutôt attrayante et l'univers peuplé de dragons peut en charmer plus d'un, mais la faiblesse de l'histoire montre vite ses limites. Un petit livre sympathique qui vous fera passer quelques heures agréables mais sans plus.

samedi 22 juin 2013

À la croisée des mondes Novella: Lyra et les oiseaux de Philip Pullman


À la croisée des mondes
Novella: Lyra et les oiseaux

de Philip Pullman

Éditions Gallimard Jeunesse
Collection Grand format littérature - Romans Junior

Sortie le 28 octobre 2004
Format poche / 64 pages / 12,70 €

Réédition le 14 février 2013
Format poche / 4,70 €


Présentation de l'éditeur :

Lyra adore lire sur les toits de son collège en compagnie de son daemon Pantalaimon. Un jour, tous deux sauvent de justesse le daemon oiseau d'une sorcière, tandis qu'il est attaqué par des milliers d'étourneaux. La créature prétend que sa sorcière est malade et que seul un vieil alchimiste peut lui venir en aide. La nuit venue, Lyra et les deux daemons partent à la recherche de cet homme dans le dédale des rues de la ville, sous un ciel des plus menaçants...

L'avis de Liloulala :

Une petite chronique pour cet ouvrage de 48 pages qui réussit le pari de vous enchanter et de vous faire replonger dans l’univers extraordinaire de ce grand auteur qu’est Philip Pullman. À tous les amoureux d’À la Croisée des Mondes, cet opus est fait pour vous, direction : Oxford ! Vous y arpenterez les toits du « collège » en compagnie de notre héroïne intrépide et de son deamon. Véritable hommage à la ville, cet opus vous fera voyager avec délice dans cette atmosphère bien particulière que sait écrire l’auteur.

L’unique et très léger bémol ira au style qui peut paraître parfois un peu enfantin, surtout après les épreuves qu’auront traversées Lyra et Pantalaimon, on aurait pu s’attendre à plus de maturité venant de la jeune fille.

Attention cependant, si vous pensez lire une suite de la trilogie, ce n’est absolument pas le cas. Mieux vaut prendre cette courte histoire comme une parenthèse enchantée et magique, parsemée de surprises et de clins d’œil, qui plaira sans aucun doute aux fans et permettra aux autres de se familiariser un peu plus avec nos deux jeunes héros.


Le Highlander Tome 3 : Séduite par le Highlander de Julianne Maclean


Le Highlander Tome 3 : 
Séduite par le Highlander
de Julianne Maclean

Éditions Milady
Collection Pemberley

Sortie le 18 janvier 2013
Poche / pages / 7,60 €



Présentation de l'éditeur :

Lachlan MacDonald triomphe des hommes sur les champs de bataille et des femmes dans l’intimité… Mais une sorcière dont il a repoussé les avances lui jette un sort pour se venger : désormais, toutes ses conquêtes seront promises à une mort certaine.

Lady Catherine est une ravissante amnésique qui désespère de retrouver sa véritable identité. Quand ses yeux se posent sur Lachlan, elle croit détenir la clé de son passé – et peut-être même de son cœur. Mais le guerrier est persuadé que c’est elle qui l’a ensorcelé. Cette passion ne risque-t-elle pas de les mener tous deux à leur perte ?

« Un roman captivant qui m’a transportée dès la première page ! » Teresa Medeiros, auteure du Diable s’habille en tartan.

L'avis de Liloulala

Ce roman peut être lu sans difficulté sans avoir lu les deux premiers tomes de la série, chaque romance est indépendante. Le fil rouge de cette série est le contexte historique dans lequel se déroule l’histoire, à savoir l’Écosse du début du 17ème siècle et les nombreuses batailles engendrées par la révolution jacobite.

Un bel highlander guerrier, redoutable tant sur les champs de bataille qu’auprès de la gente féminine, se voit soudainement attaché à un terrible sort : sous peine de voir mourir ses conquêtes, Lachlan MacDonald ne doit plus toucher une seule femme. L’homme est au désespoir, sans compter l’apparition dans sa vie de la jolie et très amnésique Lady Catherine. Elle est prête à tout pour retrouver son identité, quitte à suivre Lachlan dans un périple qui les conduira tous deux vers des péripéties qu’ils n’auraient pu imaginer.

Les deux héros sont bien construits et attachants : autant Lachlan et son passé sombre, qui l’a fait devenir un goujat de la pire espèce mais aussi un homme tourmenté, déchiré et donc difficile à ne pas aimer, que la tenace et courageuse Catherine, que l’on apprend à connaitre bribes par bribes.

La tension sensuelle devient peu à peu très présente, Lady Catherine étant des plus entreprenantes face au pauvre highlander, aussi désemparé que frustré. Cette situation permet des scènes amusantes et originales, qui insufflent du pep’s dans cette romance.

Bien que la majeure partie du roman soit centrée sur Lady Catherine et sa quête d’identité, celle de notre héros, retrouver la sorcière, n’est pas mise de côté. Ce contexte permet une narration dynamique et un suspense agréable au long de la lecture.

À cela s’ajoutent quelques révélations surprenantes et bien trouvées !

En bref, une lecture agréable, sans prise de tête, qui vous fait passer quelques heures bien sympathiques.

Morte de Emmanuelle Aublanc

Morte
de Emmanuelle Aublanc

Éditions Valentina
Collection Fantastique

Sortie le 3 mars 2013
Format numérique / 7,99 €​​


Présentation de l'éditeur :

Lise, une adolescente perturbée et colérique, est enfermée dans une bulle qu’elle ne parvient pas à faire éclore. Sa rencontre avec David est explosive. Ce dernier semble à mille lieues de porter sa jeune camarade dans son cœur. Pourtant aucun d’eux ne parvient à dissimuler le trouble qui s’est emparé de leur cœur.
Bouleversée par un secret familial, l’adolescente est prête à abandonner son dernier souffle de vie, mais il se pourrait bien que le jeune homme ne l’entende pas de cette oreille. Et si David n’était pas celui qu’il prétendait être ? Et si nos vies ne se limitaient pas à l’expérience du corps ? Au-delà des mensonges se cachent bien des vérités qu’il aurait mieux valu ignorer. Et si la mort n’avait rien d’effrayant ? Et si l’âme était l’essence-même de tout être humain ? Lise devra faire face à toutes ces questions.
Elle ne mesure pas encore la gravité de ses sentiments. Quoi qu’il advienne elle est prête à donner sa vie pour rester à jamais près de lui.
« Si tu veux pouvoir supporter la vie, sois prêt à accepter la mort » Sigmund Freud.
Oubliez tout ce en quoi vous croyez. Oubliez le monde tel que vous le voyez. Voyez plus loin que vos simples convictions. Sondez vos âmes. L’amour ose tout, et lorsqu’il devient passion et embrase les âmes, la mort ne peut plus rien contre lui.

L'avis de Liloulala

Afin de ne pas spoiler les lecteurs de cet avis, qui auront déjà appris quantité de choses en lisant la présentation de l’éditeur, peu de détails sur le scénario seront délivrés ici. Sachez juste que Lise, l’héroïne de ce roman, particulièrement caractérielle, va rencontrer David, le nouvel arrivant de son lycée, bien évidemment aussi beau que mystérieux, qui lui révélera par la suite, un terrible secret… Et dont elle tombera follement amoureuse, au passage.

Stéréotype en veux-tu ? En voilà ! Rien de très original en ce qui concerne les héros, excepté une chose : Lise est tout simplement exécrable. À trop se plaindre et pleurnicher, elle en devient lassante et franchement pénible, ce qui rend la lecture un tantinet laborieuse. Ses états d’âmes, la moindre de ses pensées dépressives et railleries d’adolescente « rebelle » nous sont livrées, quitte à en devenir fatigante de cliché. Si on devait la résumer ? Trop de monologue tue le monologue.

David, quant à lui, est assez plat, le grand frisson ne nous étreint pas pour ce personnage qui reste somme toute assez banal pour un « héros ». On aurait pu, largement, en attendre plus, surtout lorsque l’on connait sa véritable nature. À certains moments, son histoire, bien que magnifiquement étayée, est carrément soporifique. Bref, il n’y a pas eu d’étincelle.

Voilà un roman qui aurait mérité plus de travail sur « la forme », il manque de relecture, de fignolage si on peut dire. Répétions en pagaille, enchaînements de descriptions inutiles : alors que vous souffrez de connaitre tous les détails de la vie quotidienne de l’héroïne et que vous espérez une avancée dans l’histoire, au moment exact où il faudrait plus de détails et d’intensité : une ligne. Il est frustrant de lire que les éléments, les émotions importantes sont presque résumés, au profit de passages narratifs soporifiques.

Les dialogues sont peu crédibles, le style est fluctuant, parfois agréable, d’autres fois beaucoup moins.
C’est un réel problème, car la lassitude se fait grandissante au fil des pages, accompagnée d’une véritable incompréhension face à ce manque de cohérence.

C’est une déception, car l’histoire en elle-même, outre certains clichés, est réellement intéressante. L’univers est original et traite d’un sujet pas encore assez exploité en littérature jeunesse. Un bon point, qui aurait pu en faire une lecture originale et inventive avec un peu plus de détails et d’approfondissement.

C’est donc un avis mitigé pour ce roman dans lequel on sent un potentiel qui demanderait à être mieux exploité et qui aurait besoin d'être plus cadré. Espérons que cela sera le cas pour la suite !

La 5e Vague

La 5e Vague
de Rick Yancey

Éditions Robert Laffont
Collection R

Sortie le 16 mai 2013
Broché / 608 pages / 18,50 €




Présentation de l'éditeur :


1re Vague : extinction des feux.
2e Vague : déferlante.
3e Vague : pandémie.
4e Vague : silence.
La 5e Vague arrive...

Le premier tome de la trilogie phénomène, bientôt adapté au cinéma par Tobey Maguire et les producteurs de World War Z, Argo, Hugo Cabret, The Aviator, Gangs of New York, Ali !

À l'aube de la 5e Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper... Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu'à ce qu'elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu'il prétend...

Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir...


Avis de Chani

Des extra-terrestres envahissent la terre et déciment la population vague après vague. Pour ceux qui ont survécu, rester en vie est un challenge, et ils sont tout le temps dans l’attente de la prochaine vague qui viendra les achever. Cassie, Sammy et leur père ont rejoint d’autres survivants et tentent de reprendre des forces en même temps qu’un peu d’espoir sur le futur. Mais dans ce monde post-apocalyptique, les humains ne sont plus maîtres de leur destin, ce que Cassie va apprendre, une leçon qui a un goût de sang et de cendre…

La 5è Vague est un roman post-apo très agréable à lire, dur et froid, avec une lueur d’espoir très ténue. Comment rester en vie quand on n’est qu’une proie, à qui faire confiance, les apparences sont-elles ce qu’elles semblent, comment lutter, voilà les principales questions de Cassie, jeune fille de 16 ans qui cherche à rejoindre son frère. Et puis le lecteur va faire la connaissance de Zombie, et découvrir la dure vie réservée aux enfants dans ce monde où nos règles sont obsolètes. Au fur et à mesure que les pages défilent, le lecteur sera en proie au doute, deviendra méfiant et finira par ne plus savoir, lui non plus, en qui avoir confiance…
L’écriture de Rick Yancey ne s’embarrasse pas de fioriture, le style est direct, abrupt, renforçant la dureté du parcours des deux protagonistes principaux. L’intrigue est bien construite, si le lecteur échafaude des théories, il n’est sûr de rien, l’auteur prenant soin de brouiller les pistes et de laisser le doute planer. Seule la fin m’a laissée perplexe, j’avoue ne pas avoir compris le parti pris, mais peut-être y aura-t-il une suite donnant un autre éclairage à la scène finale…

La 5è Vague est une agréable lecture SF, abordant des thèmes sérieux, mais en restant abordable pour le plus grand nombre. Pour ma part, j’ai passé un très bon moment.

vendredi 21 juin 2013

Hemlock, Tome 1

Hemlock
Tome 1

de Kathleen Peacock
Traduit par Nathalie Azoulai

Éditions La Martinière Jeunesse

Sortie le 6 juin 2013
Format broché / 380 pages / 14,90€




Présentation de l'éditeur :


À Hemlock, certaines personnes sont atteintes d’un virus qui les transforme en loups-garous. Mais les monstres ne sont pas toujours ceux qu’on croit.
Amour, mystères et rebondissements dans ce premier tome d'une trilogie haletante !


Mac menait une vie paisible dans la petite ville de Hemlock, jusqu’à ce que sa meilleure amie, Amy, soit sauvagement assassinée. Le coupable : un loup garou, autrement dit un homme infesté par le syndrome du loup garou, un virus qui se répand à grande vitesse à travers le pays. La plupart des victimes de ce mal étrange parviennent à cacher leurs symptômes, c’est pourquoi le meurtrier d’Amy n’a jamais été démasqué.
Depuis ce tragique événement, une véritable chasse à l’homme s’est engagée à Hemlock. La ville a été investie par les Traqueurs, une milice qui ne recule devant rien pour se débarrasser des loups-garous.
Dans cette atmosphère inquiétante, Mac voudrait faire son deuil. Mais Amy vient continuellement hanter ses rêves. Pour en terminer une bonne fois pour toutes avec ses horribles cauchemars et débarrasser Hemlock des Traqueurs, Mac décide d’enquêter elle-même sur la mort de son amie. Et pour cela, elle va devoir compter sur l’aide de Kyle, son meilleur ami, et de Jason, l’ex-petit ami d’Amy.

Un polar sombre et dense qui mêle habilement enquête policière et romance paranormale.

« Un véritable page-turner, avec tout ce qu’il faut pour plaire aux amateurs de romances paranormales et de thrillers. » (The Bookseller)
« Une écriture fluide et beaucoup d'action dans ce premier roman paranormal et sombre. Les ados fans de fantastique réclameront la suite avec impatience ! » (Booklist)



Avis de Chani


Amy est morte, attaquée par un loup-garou. Dans un monde très semblable au notre, les loups-garous ont été découverts, mais les gens atteints du Syndrome Lycanthrope cache ce secret car les autorités sont loin d’être bienveillantes à leur égard. La polémique est d’ailleurs relancée car Amy était la petite-fille d’un puissant sénateur, et bientôt la petite ville d’Hemlock va être envahie par les Traqueurs, des chasseurs violents et sans scrupules. 
Mac pleure encore son amie disparue quand une nouvelle attaque a lieu. Aidée par son ami Kyle ainsi que par Jason, le petit ami d’Amy, la jeune fille va mener l’enquête de son côté et se rendre compte que son petit village n’est pas si tranquille qu’il n’y paraît et que ce en quoi elle croyait n’était qu’illusion.

Roman young adult, Hemlock mélange fantastique, thriller et romance. Le lecteur est emmené dans cette enquête pour retrouver le meurtrier d’Amy et va de découverte en découverte. L’intrigue est bien menée et réserve son lot de surprises. Le dénouement final est vraiment difficile à deviner, l’auteur ayant pris soin de brouiller les pistes et de faire de chaque personnage un coupable potentiel. Le fameux triangle amoureux cher au romans YA est présent lui aussi, mais ne m’a pas gênée, il s’insère parfaitement dans l’histoire. 
Mais au-delà de l’aspect fantastique, le roman est surtout un plaidoyer pour le droit à la différence et un avertissement contre l’extrémisme. Le sujet est traité de manière très manichéenne certes, mais sans lourdeur, ce qui le fait plutôt bien passer, d’autant que le style de l’auteur est fluide, simple et non pontifiant. 

Hemlock est une lecture agréable que j’ai dévorée en quelques heures. Classique car réutilisant les ingrédients qui ont fait le succès du genre, il maintient néanmoins le suspense, et donc l’intérêt du lecteur, jusqu’au bout. Si vous aimez les loups-garous et les thrillers, vous ne serez pas déçus. 

L'auteur :

Kathleen Peacock est canadienne. Diplômée en graphisme, elle a toujours aimé écrire des histoires fantastiques. Hemlock est son premier roman.

jeudi 20 juin 2013

Le Trône de Fer Tome 15 : Une danse avec les dragons


Le trône de fer - Tome 15 
Une danse avec les dragons

de George R. R. Martin

Editions Pygmalion
Sortie le 09 janvier 2013


Présentation de l'éditeur :

Tyrion Lannister, membre éminent de la famille régnant sur Westeros, n'aurait jamais imaginé en être un jour réduit à jouer les bouffons. Capturé par des esclavagistes lors de la traversée qui devait l'amener à Meereen, puis vendu à un riche marchand, il doit apprendre à maîtriser l'art difficile de la joute à dos de cochon pour assurer sa propre survie. Mais peu importe la manière, seul compte le résultat : s'il faut en passer par là pour attirer l'attention de Daenerys Targaryen, qui a rétabli la paix dans sa cité en épousant Hizdahr zo Loraq et rouvert les arènes de combat, ainsi soit-il. Au moins a-t-il réussi à garder la tête sur les épaules, une prouesse dont ne peuvent se targuer tous les nains du royaume. Pendant ce temps, au Nord, les portes de Winterfell demeurent obstinément closes, tandis que la forteresse disparaît peu à peu sous un épais manteau de neige. Ses occupants, victimes d'un mystérieux tueur en série, finissent par se demander si les remparts servent à les protéger de l'assaut de moins en moins probable des troupes de Stannis Baratheon ou à sceller leur tombeau. Car l'Hiver n'a jamais été si proche…


Avis de Chani

Dernière partie du tome 5 en V.O., Une danse avec les dragons voit le rythme s’accélérer. Si les tomes précédents (13 et 14) donnaient l’impression d’une longue mise en place des pièces sur l’échiquier, le jeu redémarre et George R.R. Martin nous réserve encore des surprises que nous n’attendions pas.

Comme toujours, l’auteur s’amuse avec les nerfs des lecteurs, mettant à rude épreuve leur patience. Si certaines choses vont les réjouir, il ne faut pas crier victoire trop vite car le maître du jeu ne laisse rien au hasard et il va se faire un plaisir de les torturer avec la fin de ce tome qui les laissera une fois de plus pantelants, désireux de connaître la suite, une suite qui hélas n’est pas encore programmée. Encore une fois, nous passons par une palette d’émotions quant aux destins de nos personnages fétiches, preuve que l’auteur a su nous lier à eux, même à ceux qui de prime abord étaient les moins sympathiques. Le Trône de Fer n’est pas une saga livresque qu’on lit, mais qu’on vit au rythme de l’Hiver qui approche.

Comme l’attente va être longue avant de retrouver Westeros et les points laissés en suspens. Faut-il croire ce que l’auteur nous laisse supposer, ou n’est-ce encore qu’une pirouette pour mieux nous égarer ? Une chose est sûre, il va être difficile d’attendre cette suite qui ne viendra pas assez vite… 

mercredi 19 juin 2013

Le Club des gentlemen Tome 1 : Valse de minuit


Le Club des gentlemen
Tome 1 : Valse de minuit
de Tessa Dare

Éditions : J'ai Lu
Collection : Aventures et Passions

Sortie le 11 juillet 2012
Poche / 
384 pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :

Spencer, duc de Morland, a pour habitude d'inviter, chaque nuit, une femme à danser. Il fait la rencontre de la belle Amelia d'Orsay...

Avis de Molina

Une merveilleuse romance qui vous atteindra en plein cœur !

La valse de minuit nous offre l'une des histoires d'amour les plus touchantes que j'ai pu lire depuis un bon moment. Elle nous raconte l'histoire d'une rencontre improbable, qui non seulement ne va pas se passer comme prévu, mais qui va changer nos deux héros de manière irréversible et profonde.

L'amour qu'ils se portent révèle le meilleur de chacun d'eux, à tel point qu'ils se surprennent eux-mêmes tant la métamorphose est impressionnante. La vieille fille discrète fera place à une femme sensuelle et charmante, et l'homme mystérieux à un amant passionné et démonstratif.

Certains scènes sont particulièrement riches en émotions, autant pour le lecteur que pour nos deux protagonistes. Ce qui parfois commence par un jeux se retourne contre eux et ils se retrouvent tour à tour pris au piège d'une passion aussi torride qu'intense. Vous tremblerez, vous frissonnerez et vous pleurerez avec eux. Mais c'est surtout les moments qu'ils passent en tête-à-tête qui vous serrerons le cœur et les tripes au point d'avoir l'impression de vivre la situation en même temps qu'eux.

Tessa Dare nous montre avec ce premier opus toute l'étendue de son talent, à la fois pour créer des personnages hors du commun et attachants, mais également pour faire vibrer le lecteur avec une intensité grandissante et en fusion avec ses héros. À ne manquer sous aucun prétexte !


Le Royaume des Carpathes Tome 4 : Désirs magiques


Le Royaume des Carpathes
Tome 4 : Désirs magiques
de Christine Feehan

Édition J'ai Lu
Collection Crépuscule

Sortie le 19 juin 2013
Poche / . pages / 6,90€


Présentation de l'éditeur :

Savannah Dubrinsky a le pouvoir d'hypnotiser ceux qu'elle rencontre. Seul Gregori, le plus puissant des Carpatiens lui résiste et s'immisce dans son esprit pour lui dire qu'il va venir sauver son âme. Cet appel est celui de l'amour et du désir mais il est aussi très dangereux.


Avis de Molina

Voici le tant attendu quatrième tome de la série qui nous raconte l'histoire de Savannah (la fille de Raven et Mickail, héros du tome 1) avec le mystérieux et ténébreux Grégorie.

Nos deux personnages principaux vont trembler tour à tour dans ce nouvel opus : d'abord Savannah, que l'idée de se retrouver liée à un homme si vieux et si puissant terrorise, puis Grégorie qui sera paniqué à l'idée de perdre la lumière de sa vie à cause de son passé et de ses secrets.
Chacun apprendra toutefois à faire face à ses peurs grâce à la confiance et à l'amour de l'autre et ils se retrouveront transformés par cette passion qui fera ressortir le meilleur d'eux-même. C'est beau, c'est troublant et comme toujours c'est de l'ardeur à l'état pur ponctuée de touche d'humour car il faut bien que ces hommes des cavernes apprennent à sourire, non ?

Quelques petits détails gêneront peut-être les lecteurs (à moins qu'ils ne vous fassent sourire) : les auteurs anglophones ne sont pas très doués lorsqu'il s'agit d'utiliser la langue de Molière, résultat certaines phrases ou expression sonnent bizarrement à nos oreilles de français. La traduction est également un peu en-deçà par rapport aux tomes précédents, ça donne quelques tournures de phrases qui peuvent faire grincer des dents mais malgré tout, ça reste d'un bon niveau, même s'il est préférable de lire la série en VO pour ceux qui le peuvent.

Une fois encore, Christine Feehan nous offre une belle romance qui vous laissera des étoiles pleins les yeux et qui vous donnera envie de lire le prochain opus. Je recommande également fortement la présence d'un partenaire du sexe opposé pour après la lecture car les scènes sensuelles sont nombreuses et inventives, ça pourrait vous donner des idées (surtout le passage sous la tempête - vu le temps que nous avons en ce moment) ! Vivement la suite !

Alex Craft Tome 2 : Danse funébre de Kalayna Price


Alex Craft 
Tome 2 : Danse funébre
de Kalayna Price

Éditions J'ai lu

Sortie le 19 avril 2013
Format broché / 508 pages / Prix 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

« Les marais de Nekros : un lieu étrange pour une affaire étrange ! Lorsque plusieurs cadavres – du moins uniquement leurs pieds gauches – ont refait surface, j’ai accepté de donner un coup de main à la police. Toutefois, le meurtrier a bien fait les choses car, si je ne dispose pas d’un corps dans son intégralité, impossible pour moi d’en invoquer l’ombre pour découvrir la vérité. Et bien entendu, quand les faës sont de la partie, il est encore plus difficile de démêler le vrai du faux… »

Avis de Jm-les-livres :

C'est un grand plaisir de retrouver Alex Craft après un premier tome haletant.

Nous reprenons le fil de l'histoire un mois après les événements de Nécromancienne. Ce livre démarre sur les chapeaux de roue et on n'a pas le temps de rester à la traîne. Alex est appelée pour résoudre une enquête sur des pieds (très étrange comme histoire). Bien sûr comme rien n'est simple, il n'est pas question que de pieds coupés mais de magie et de glamour faë. Et avant de s'en rendre compte, on est embarqués dans une suite de péripéties : Alex est attaquée par de grosses bêtes un peu spéciales, elle fait de nouvelles connaissances, elle hérite, elle revoit son père et ça se passe pas trop mal, elle rencontre des personnes royales... Bref, une vie bien remplie. Mais comme le dit Falin : "Alex, tu es un aimant à emmerdes ; et à la décharge des emmerdes, c'est toi qui vas à leur rencontre."

Un deuxième livre plus complexe que le précédent et plus riche en action. On découvre de nouvelles informations sur Alex et sur ses origines. L'auteur réussit à nous passionner de la première à la dernière page et on est impatients de connaître la suite. L'enquête est complexe et on lève le voile petit à petit. Jusqu'à la fin, on ignore qui est le coupable. C'est bien écrit et les personnages sont toujours aussi bons. Quelques remarques bien senties ajoutent la touche d'humour qu'il faut pour alléger un peu l'atmosphère. Il ne nous reste plus qu'à patienter quelques mois avant d'avoir la suite en octobre.

dimanche 16 juin 2013

Un printemps à San Francisco de Nora Roberts

Un printemps à San Francisco
de Nora Roberts

Éditions Harlequin
Collection Nora Roberts

Sortie le 1er février 2013
Format poche / 256 pages / 7,32 €


Présentation de l'éditeur :

Au cours d’une promenade sur les quais de San Francisco, Cassidy est abordée par un homme très séduisant, au physique époustouflant : Colin Sullivan, le célèbre peintre… et don Juan invétéré ! Celui-ci lui propose bientôt de poser pour lui quelques heures par jour pendant deux mois. Une offre inespérée pour Cassidy, qui peine à gagner sa vie, et qui a besoin d’argent et de temps pour se livrer à sa passion : l’écriture. 
Commence alors entre elle et Colin un jeu sensuel et artistique. Un jeu qui va lui donner l’assurance dont elle a besoin pour écrire, mais aussi la conduire au comble du désir. Ce qu’elle ressent est si fort qu’elle n’a bientôt plus la force de résister, et qu’elle tombe avec délice dans les bras de Colin. 
Tout en sachant que pour lui, elle n’est qu’une conquête de plus. Et qu’il la chassera sans l’ombre d’un regret lorsqu’il aura terminé sa toile…

Avis de Jm-les-livres :

Cassie est une jeune femme qui tente de devenir écrivain et qui, pour manger, passe de job en job. Alors qu'elle vient une nouvelle fois de se faire renvoyer, elle rencontre Colin Sullivan qui lui propose de la payer pour être son modèle. Au début un peu sur la défensive, elle comprend qu'elle va pouvoir se consacrer à son livre tout en étant à l'abri du besoin pour quelques temps. Au fil des jours, leur relation se transforme en quelque chose de plus intense.

Un printemps à San Francisco est une romance assez simple, qu'on lit en quelques heures à peine. Le sujet n'est pas des plus originaux mais la plume de l'auteur est fluide et certains passages de description ont même un petit côté poétique. L'histoire est cohérente et les réactions des personnages sont crédibles (pas de crises de nerfs pour des broutilles). Colin et Cassie ont beaucoup de points communs (artistes, irlandais) et se ressemblent dans leur caractère. Leur différence s'exprime dans l'expérience qu'ils ont de la vie : Cassie est encore un peu naïve et Colin a déjà roulé sa bosse. Mais chacun va toucher l'autre avec douceur et force en même temps (personnalités passionnées obligent). Leur romance nous fait passer le temps.

Au final, Nora Roberts nous propose une courte romance agréable à lire mais qui ne nous marquera pas plus que ça. Idéale pour emporter cet été sur la plage.



7,32 EUR
Achat Fnac

L'Amour par petite annonce de Debbie Macomber

L'Amour par petite annonce
de Debbie Macomber

Éditions J'ai Lu
Collection Promesses

Réédition le 3 juillet 2013
Format poche / 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

Débordé par ses trois neveux orphelins, dont il a désormais la charge, Travis, célibataire endurci, se résout à passer une annonce matrimoniale. Parmi toutes les réponses qu'il reçoit, une lettre retient son attention : celle de la timide et solitaire Mary. Mais peut-on trouver l'amour par petites annonces ?

Avis de Jm-les-livres :

Travis, rancher du Montana, est dépassé par l'éducation de ses trois neveux : Jim âgé de 12 ans, Scotty 9 ans et Beth Ann 5 ans. Les parents des enfants ont péri dans un accident de la route. Par désespoir (et pour ne pas qu'on lui retire la garde des petits), il se décide à passer une annonce dans un journal pour se trouver... une femme. Elle doit savoir faire la cuisine, chanter, coudre, faire de la magie et ne pas trop espérer de déclarations romantiques. Mary, bibliothécaire en Louisiane, tombe un jour sur l'annonce et leur écrit une lettre. Elle n'a plus de famille depuis que son frère et sa mère sont décédés et elle se sent très seule et vide. Après quelques échanges, la voilà partie pour le Montana et vers une nouvelle famille à chérir.

Cette romance est tout à fait délicieuse. Un peu vieillotte par certains aspects (elle est parue en VO en 1993), cela ne nous empêche pas d'être séduits par la troupe Thompson. Travis, l'homme bourru et pas romantique pour un sou, Mary, la petite souris qui ne craint pas de sortir les griffes et de remettre Travis sur le bon chemin, et les trois enfants, tous avec leurs qualités et leurs défauts, leurs scènes cocasses et leur douleur très présente. Il ne s'agit pas d'une romance bouleversante ou qui nous marquera à jamais, mais L'amour par petite annonce est une gentille lecture qui vous fera sourire à certains moments, vous pincera le cœur à d'autres et vous aura fait passer un bon moment de lecture au final.



6,27 EUR
Achat Fnac