Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 26 février 2013

Dans le lit du Highlander de Maya Banks


Les McCabe

Tome 1 : Dans le lit du Highlander

de Maya Banks

Éditions J'ai Lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 20 février 2013
Format Poche / 6,95 


Présentation de l'éditeur :

Mairin Stuart se sait perdue lorsque les hommes de Duncan Cameron envahissent le couvent où elle se cachait. Cet ambitieux convoite sa dot et ne reculera devant rien pour la contraindre au mariage. Livrée à sa cruauté, Mairin résiste, puis parvient à fuir en compagnie d’un garçonnet. Or le père de ce dernier, Ewan McCabe, les rattrape et la soupçonne d’avoir enlevé son fils. Mairin ne porte-t-elle pas les couleurs de Cameron, son pire ennemi ? Face à la fureur du colossal Highlander, la fragile Mairin fait front de nouveau. Et curieusement, cette fois, elle n’a plus envie de fuir...

Avis d'Elaura :

Avec un titre aussi accrocheur, on attendait du premier tome de la série de Maya Banks quelques merveilles sensuelles. De quoi rêver de grandes chevauchées dans les Highlands au propre comme au figuré.
Or, il n’en n’est rien. Si les frères McCabe et l’histoire de l’aîné et chef de clan Ewan n’est pas sans intérêt, la déception se fait rapidement sentir et ce, pour deux raisons :
la première est plus une question de rhétorique, de vocabulaire ou plus précisément de l’absence d’une phrase aussi courte qu’essentielle dans toutes les bonnes romances avec des Highlanders qui se respectent : « Nu sous son kilt » (Arrêtez de nier, je vous vois rougir d’ici).
En effet, qui dit Highlander dit kilt, tartan… hors ici, nous avons beau chercher, ces termes sont désespérément absents. Reconnaissez tout de même que « Il enleva ses chausses et sa tunique » est beaucoup moins sexy que « Il laissa glisser son kilt… ».
L’agacement dû à la forte impression d’avoir été spolié passé, attardons- nous maintenant sur la seconde raison : l’héroïne.
Certes, nous sommes au Moyen Âge, certes Mairin sort d’un couvent, mais ses agissements, ses réflexions et son caractère sont tellement pénibles dans la première partie du livre que nous avons beaucoup de mal à s’attacher à son personnage.

Toutefois, les frères McCabe sont des protagonistes intéressants et nous avons vraiment envie de leur donner une seconde chance. Rendez-vous donc pour le second tome La séduction du Highlander à paraître le 17 avril prochain.


dimanche 24 février 2013

Les liaisons dangereuses, tome 1

Le vicomte de Valmont, les liaisons dangereuses, Tome 1 
de Chiho Saito

Editions Soleil Manga

Sortie le 09 janvier 2013 
Manga / 6,99 €


Présentation de l'éditeur


La marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont, rivaux libertins, utilisent le sexe comme une arme d’humiliation et de dégradation, tout en profitant de leurs jeux cruels. Leurs dernières cibles sont la vertueuse Madame de Tourvel et la jeune Cécile de Volanges qui est tombée amoureuse de son professeur de musique, le chevalier Danceny. Afin de gagner leur confiance, la marquise et Valmont feront semblant d’aider les amants secrets qui ne seront en fait que des pions servants leurs jeux sadiques...
Avis d'Asmodée

Quelle gageure intéressante que celle de concrétiser le projet d'un manga reprenant Les liaisons dangereuses. Dès les premières pages, force est de constater que Chiho Saito a accompli un travail d'adaptation exemplaire en s'appropriant le récit et ses personnages. Mieux, les manigances amoureuses du vicomte de Valmont et de la marquise de Merteuil bénéficient d'une seconde jeunesse avec cet hommage graphique très respectueux de l'œuvre originelle. Première qualité qui ravit l'œil, l'esthétique en noir & blanc se révèle aussi épurée qu'ancrée dans l'air du temps. Les décors autant que les expressions des personnages (notamment au niveau des regards) sont sublimés, contribuant à s'immerger au cœur d'une histoire où sensualité, perversion et beau langage sont maîtres. Les personnages, à la psychologie affinée, se voient ainsi conférer un véritable souffle de vie grâce à un style manga employé avec justesse. La minutie apportée au dessin se veut fouillée, en se gardant toutefois d'être inutilement surchargé. Le XVIIIe siècle de la mangaka se voit ainsi magnifié avec style, auréolé d'un bon goût qui accompagne le lecteur à chaque page. 

En ce qui concerne l'histoire à proprement parler, on retrouve intact la saveur des jeux d'amour, de jalousie et de vengeance imaginés par Choderlos de Laclos. La beauté simple du dessin, voluptueuse à souhait, renforce les qualités d'une mise en scène aussi douce que venimeuse. Bien que les complots de Merteuil et Valmont soient aujourd'hui de renommé publique, on se surprend, au fil des pages, à se passionner pour ce manga. La tentative de corruption dont est victime la très chaste Madame de Tourvel ou bien le piège cruel qui semble se refermer inexorablement sur Cécile de Volanges sont autant de machinations qui ne laissent pas les lecteurs indifférents. Tandis que Valmont met à l'épreuve la vertu de Madame de Tourvel devenue sa proie, on s'attache d'autant plus à la personnalité complexe et tout en nuances du vicomte à la réputation scandaleuse. 

Les liaisons dangereuses fait office de très bonne surprise. À n'en pas douter, la découverte de ce 1er tome ravira les amateurs d'histoires aussi bien romantiques que sulfureuses, mais non moins empreintes par les valeurs d'une certaine morale. La parution du tome 2 suscite d'autant plus d'impatience.



Générations Star Wars : La chronique illustrée de 30 ans d'aventures


Générations Star Wars : La chronique illustrée de 30 ans d'aventures

de Alex Allan et Christian Vair 

Editions : Presse de la Cité

Sortie le 20 septembre 2012


Présentation de l'éditeur :

Depuis la sortie de l'épisode IV en 1977, La Guerre des étoiles s'est imposée comme un phénomène majeur. Aucun space opera n'avait connu un tel engouement. 
L'incroyable aventure des Rebelles intersidéraux défendant les valeurs de la démocratie face à la dictature de l'Empereur et de son disciple tout-puissant Dark Vador séduit des publics de tous âges depuis plus de 30 ans. Figurines, jouets - dont le fameux sabre-laser -, lignes de vêtements, jeux vidéo, bandes dessinées : une multitude de produits dérivés a accompagné le succès fabuleux de la saga, des tout premiers films aux dernières séries pour la télévision. 
Cet album, unique en son genre, véritable chronique des années 1970 à aujourd'hui, revient sur tout l'univers de Star Wars, année par année : ses origines, ses créateurs, ses inspirations (filets, livres), ceux que la saga a influencés (ils sont nombreux), la plupart des affiches originales, les maquettes, les acteurs, les vaisseaux, les costumes, le fondement de la pensée jedi : tout, tout ce qui a fait et qui fait encore la magie de la plus grande série de science-fiction de tous les temps. Non seulement la saga n'aura plus aucun secret pour vous, mais vous serez incollable également sur tout l'univers cinématographique et littéraire des années 1970 à 2010. Illustré de plus de 1 000 images, ce livre réunit les textes de trois experts reconnus de Star Wars : Ryder Windham, Daniel Wallace et Pablo Hidalgo, avec une préface de George Lucas.

Avis d'Elaura :

Voici la Bible ! Une merveille de plus de 300 pages qui regroupe tout ce que vous souhaitez savoir sur le plus célèbre des space operas, de sa création aux produits dérivés, en passant par les auteurs qu’il a inspiré.
Un magnifique ouvrage pour les fans mais également pour les nostalgiques car il regorge de photos cultes et d’informations sur toute une génération de passionnés de cinéma de genre dont votre humble servante fait partie.

C’est beau, ça fait du bien et ça vous donne l’impression d’avoir à nouveau 12 ans. Un must have en ce début d’année !

samedi 23 février 2013

Deep Haven, Tome 1 : un Coin de Paradis de Susan May Warren


Deep Haven, 
Tome 1 : Un coin de paradis
de Susan May Warren

Éditions Milady
Collection Central Park

Sortie le 23 novembre 2012
Poche / 432 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Mona est sur le point de réaliser son rêve : transformer une vieille demeure victorienne dans la petite ville côtière de Deep Haven en une librairie-café. Sauf qu'elle sait à peine se servir d'un marteau. Heureusement, le mystérieux et séduisant Joe Michaels accepte de lui prêter main-forte. Alors que les catastrophes s'enchaînent, Mona découvre que Joe a bien plus à lui offrir que ses talents de bricoleur. Il n'est autre que l'auteur préféré de la jeune femme...


Avis de Jm-les-livres :

Mona va enfin réaliser son rêve : ouvrir une librairie-café à Deep Haven. Sauf que la vieille demeure victorienne qu'elle a choisie est en très mauvais état. Elle passe donc une annonce pour engager un homme à tout faire, et c'est Joe Michaels qui se présente. Sexy, mystérieux et doué de ses dix doigts, il a tout pour lui faire tourner la tête. Il a d'ailleurs un air de Jonah, le personnage créé par Reese Clark qu'elle adore tellement qu'elle aimerait qu'il soit réel. D'ailleurs, si elle n'était pas aussi prise par la prochaine ouverture de sa librairie et les travaux à faire, Joe pourrait tout à fait la détourner de ses projets.

Ce livre a tout d'une romance contemporaine traditionnelle à un détail près : Dieu. On le retrouve assez souvent dans le texte, que ce soit au travers de citations de la Bible ou lorsque les personnages s'adressent à lui (et qu'Il leur répond !). Ce détail peut surprendre, et s'avérer assez envahissant, car il est très rare que la religion occupe une place aussi importante dans ce genre d'histoires. Si le fait de donner à Dieu une telle présence dans un livre n'est pas choquant de l'autre côté de l'Atlantique, cela peut être un peu plus déroutant pour nous. Cependant, si vous êtes prêts à laisser ce point de côté, nous avons ici une bonne romance avec des personnages bien construits, des secrets dévoilés petit à petit et même un peu de sabotage. Nos deux héros sont des protagonistes assez complexes, qui doivent faire leurs choix en fonction de leur passé, sans que celui-ci ne soit un handicap. Car ce qu'ils ont connu les a fortement marqués et continue à influencer leurs décisions, jusque dans cette attirance et cette affection qu'ils ressentent l'un pour l'autre.

Mona est une personne très très indépendante. Elle refuse l'aide de Joe par peur de devenir dépendante de lui. On pourrait ajouter qu'elle est vraiment têtue et obstinée : alors qu'il souhaite l'aider à porter une souche d'arbre de plusieurs kilos, elle refuse car elle ne veut pas avoir à compter sur lui. On pourrait penser qu'il lui manque un peu de logique, ou que c'est pour elle un moyen de se protéger de son attirance pour lui. Joe est un homme très mystérieux, il ne se livre pratiquement pas (ou du bout des lèvres). Il ne veut rien dévoiler sur lui, sa famille ou son passé, et il refuse clairement de s'ouvrir aux autres ou de s'attacher. Assez rapidement, on comprend qui il est vraiment et on se demande comment va se dérouler le moment où Mona va tout comprendre.

Au final, une romance bien écrite avec des sentiments et des personnages justes. Comment avancer quand on se sent coupable de vivre ? Comment accorder sa confiance à l'autre quand on sait qu'on risque d'être déçu ? Ce livre nous montre comment nos deux héros y sont parvenus.


La ronde des saisons, Tome 1 : Secret d'une nuit d'été

La ronde des saisons
Tome 1 : Secret d'une nuit d'été

de Lisa Kleypas

Éditions J'ai lu
Collection Aventures et Passions
Réédition le 2 janvier 2013
Poche / 378 Pages / 6,60€


Présentation de l'éditeur :

Comme ses amies Evangeline, Lillian et Daisy, Annabelle Peyton est à la recherche d'un mari. Or la tâche s'annonce ardue pour les quatre demoiselles : la timide Evangeline est affligée d'un bégaiement. Les soeurs Bowman sont américaines et peinent à s'intégrer dans la haute société londonienne. Quant à Annabelle, l'inexistence de sa dot constitue un lourd handicap. Pourtant, il lui faut dénicher un riche époux, membre de l'aristocratie, bien sûr. Autant dire que ce malotru de Simon Hunt n'a aucune chance. Dire qu'il a eu le culot de lui prédire qu'elle serait bientôt sa maîtresse ! Mais qu'attendre d'un fils de boucher ? Non, même s'il s'est enrichi à millions dans l'industrie, il n'est pas un parti envisageable. Et tant pis si elle ne peut oublier le baiser qu'il lui a volé jadis...


Avis d'Elaura :

Une réédition bienvenue pour une série phare de Lisa Kleypas. La Ronde des Saisons met en scène des personnages très attachants dont chacun des 5 tomes les mettra tour à tour en lumière.
Ce premier opus est dédié à Anabelle Peyton et à la rencontre de ces improbables laissées-pour-compte qui font tapisserie lors des bals de la saison londonnienne.

Comme toujours l’auteure allie sensualité, situations cocasses, humour avec maestria et sait nous émouvoir avec des personnages masculins complexes, tourmentés mais touchants.

Un premier tome indispensable pour qui veut vivre une aventure hors du commun en compagnie de ces héroïnes atypiques et pleines de ressources. Nous rions beaucoup, nous pleurons parfois, mais surtout nous passons un formidable moment de lecture qui nous laisse comme un manque une fois le livre terminé.

samedi 16 février 2013

Rencontres à Fool's gold Tome 4 : Petit miracle et autres imprévus de Susan Mallery


Rencontres à Fool's gold
Tome 4 : Petit miracle et autres imprévus
de Susan Mallery

Éditions Harlequin
Collection Prélud'

Sortie le 1er janvier 2013
Poche / 352 pages / 6,60 €

Présentation de l'éditeur :

Un show télévisé pour attirer à Fool’s Gold de jeunes et beaux célibataires ? Pourquoi pas… Mais Dakota ne se sent pas concernée. Il faut dire qu’elle n’a pas du tout l’intention de trouver l’amour. Pourquoi aurait-elle besoin d’un homme quand Hannah, le bébé de six mois qu’elle a adopté et adore, va forcément suffire à son bonheur ? Mais les dieux qui veillent sur Fool’s Gold réservent des surprises… A Dakota, ils ont prévu d’envoyer un homme capable de la faire chavirer. Pas un ange. Non, au contraire, un homme, un vrai un certain Finn, venu d’Alaska pour veiller sur ses frères qui participent à l’émission. Finn au charme brut duquel elle va succomber. Et qui, comme tout ce que complotent les dieux, pourrait provoquer, entre autres… un (adorable) petit miracle !

Avis de Jm-les-livres :

Dakota est l'une des triplées de la famille Hendrix. Elle travaille pour Raoul Moreno, héros du tome 3. En attendant que soit lancé le projet de son patron concernant un centre pour enfants, Dakota a été recrutée par la ville pour apporter son aide (et garder un œil) sur l'émission de télé-réalité qui va avoir lieu à Fool's Gold. D'ailleurs, c'est dans son bureau sur le lieu du tournage qu'elle voit débouler Finn Andersson, le grand frère des jumeaux qui se sont inscrits à l’émission "Pour trouver l'âme sœur". Il souhaite les ramener chez eux en Alaska pour qu'ils terminent leurs études. Dès les premiers instants de la rencontre entre Dakota et Finn, l'humour est au rendez-vous, tout comme l'alchimie.

Ce quatrième tome est le meilleur de ceux déjà parus. On retrouve l'ambiance de la ville même si l'ingérence des habitants dans la vie de nos deux personnages principaux est beaucoup moins forte. Dakota et Finn sont attirés l'un par l'autre mais ils ont choisi de passer du temps ensemble, sans s'impliquer dans une vraie relation. Dès que l'émission sera terminée, Finn rentrera chez lui et Dakota retournera à sa vie. Mais peu à peu, on les voit se rapprocher l'un de l'autre et quand Dakota a besoin d'aide et de soutien, Finn se propose très naturellement. Sous nos yeux, ils deviennent un couple sans vraiment s'en rendre compte et on se réjouit de leur ping-pong verbal. 
Ce n'est pas une histoire d'amour extraordinaire mais elle a le mérite de nous faire rire et de nous embarquer pour un voyage à Fool's Gold. On redécouvre les femmes de la famille Hendrix et on voit à l'œuvre la générosité et l'entraide dont cette ville est capable.

Dakota est une jeune femme surprenante qui, grâce à quelques mots, réussit à dompter le grognon et légèrement tyrannique Finn. Malgré les épreuves qu'elle vit, elle est là pour l'aider et le soutenir. Lui c'est un peu un ours, mais un ours qui a dû prendre soin de ses jeunes frères et qui a du mal à les laisser voler de leurs propres ailes. Il trouve en Dakota une personne avec qui parler et en même temps une jeune femme qui n'a pas peur de lui dire ce qu'il doit entendre, même si ça ne lui plaît pas. On suit également les histoires des deux frères de Finn en parallèle et on voit l'évolution dans la relation entre les trois frères.
Susan Mallery nous offre une belle petite comédie romantique et on est impatient de découvrir les aventures de la prochaine sœur Hendrix, Montana.





6,27 EUR
Achat Fnac

mardi 12 février 2013

Alex Craft, tome 1 : Nécromancienne

Alex Craft
Tome 1 : Nécromancienne

de Kalayna Price

Éditions J'ai Lu
Collection Darklight

Sortie le 10 octobre 2012
Broché / pages / 8,90€


Présentation de l'éditeur :

« Je me présente : Alex Craft, nécromancienne et consultante pour la police. Je suis en très bons termes avec la Mort et j’ai également la faculté de parler aux morts – ce qui ne veut pas dire que ce qu’ils ont à me raconter me plaît toujours...

Question magie noire, je croyais avoir tout vu, mais le meurtrier que je traque en ce moment est d’une malveillance crasse : il fera tout pour m’éliminer. Si je ne réagis pas, je risque bien d’y laisser ma peau, et peut-être même mon âme… »


L'avis d'Heclea :

Difficile pour les auteurs de se démarquer avec toutes les séries Bit-Lit qui fleurissent par-ci par-là, il faut donc trouver un nouvel angle d'attaque, décrire une héroïne aux particularités inexplorées ou avoir une plume vraiment innovante pour sortir du lot et donner envie aux lecteurs de poursuivre après le premier tome.

Kalayna Price a choisi de faire de son héroïne une nécromancienne, capable de parler avec les esprits des morts, de voir les fantômes ou même d’assister en direct au travail de La Faucheuse. Elle la fait évoluer dans un monde partagé entre les humains « normaux », ceux avec des pouvoirs mais aussi les Faës, offrant ainsi un univers complet, où l’on croise de nombreuses créatures.

Le résultat est plutôt réussi et agréable bien que pas complètement transcendant. Le monde dans lequel évolue Alex Craft nous offre son lot de surprises et de dangers, et notre héroïne n’est pas à l’abri de découvertes qui vont mettre à mal ses connaissances et habitudes.

Ses compagnons sont à l’opposé les uns des autres, et l’on aura le plaisir, grâce à eux, d’en savoir plus sur les fantômes, le monde des Faës, mais surtout sur le travail de faucheur, finalement peu rencontré dans la littérature fantastique. On peut également noter que leur présence apporte la touche de testostérone qui va bien dans ce genre de romans, et l’on prendra plaisir à suivre l’évolution des relations de notre héroïne avec certains d’entre eux.

Côté rythme et action, rien à redire, le danger est présent dès les premières pages, et arrive sous diverses formes, de quoi offrir de belles peurs à notre héroïne, qui comme beaucoup avant elle, va risquer plus d’une fois sa vie.

Ce premier tome remplit tout à fait son rôle pour poser l’histoire, présenter les personnages et l’univers, laisser entrevoir de possibles histoires de cœur et même peut-être un triangle amoureux. Au final, il y a là de quoi nous donner envie de laisser une chance à la suite pour voir ce qu’Alex Craft va décider de faire de sa nouvelle vie.


8,46 EUR
Achat Fnac

jeudi 7 février 2013

Le Deux Sang Pour Sang #9 Émilie Witwicki-Barbet



  


 




 
 Emilie-W2.JPG
 
La retrouver :

- Sa page Facebook


Sa bibliographie :

Anthologie Momies (épuisée)
Ils ne devaient pas s’aimer (Anthologie)
Demain est un autre Monde, tome 1 : Les Insoumis
Demain est un autre Monde, tome 2 : Les Révoltés (10 février 2013)


Présentation de ses livres  : 


anthologie-momies-76498-250-400.jpg

Anthologie Momies
de Angélique Ferreira, Eva Aernout, Lydie Blaizot, Anaïs Perera, Cécile Guillot, Malaïka Macumi, Stéphane Soutoul, Emilie Witwicki-Barbet, Gwenaelle Durand, Marie-Laurence Lemercier

Édition : Cauchemars
Sortie en septembre 2010
Format broché / 276 pages / 22 €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t4581-anthologie-momies#107951

Présentation de l'éditeur :
Découvrez la première anthologie des éditions cauchemars sur le thème de la momie. Parcourez le Pérou ou encore l’Egypte pour une découverte que vous n’oublierez pas de sitôt. Partez en forêt pour une partie de jeu de rôle dont vous ne sortirez pas indemne ou plongez dans la peau d’un gardien de musée vivant une macabre romance. Préparez-vous à payer le prix de votre curiosité ou à devenir victime de votre création…

Dix nouvelles macabres et terrifiantes sur la voie de la momification…






 Ils-ne-devraient-pas-s-aimer.jpg

Ils ne devaient pas s’aimer
Anthologie
de Alice Mehdi, Dyane, Aurélie Mendonca, Cindy Soue, Anthony Boulanger, René Néré, Stéphanie Alcesilas, Marianne Stern, Émilie Witwicki-Barbet, Marie-Lucie Bougon


Édition : Val Sombre
Sortie le 15 mai 2012
Format broché / 300 pages / 20 €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t8142-ils-ne-devaient-pas-s-aimer#182720

Présentation de l'éditeur :
De tous temps et en tous lieux, l'Amour fait des ravages. Mais quand il devient impossible, les passions se déchaînent.
Que l'on soit vampire, sorcière, princesse, garou ou simple mortel, il est difficile de résister à l'attrait envoutant d'un amour interdit.
S'ils ne devaient pas s'aimer, il est peut-être déjà trop tard...

La Braconnière , Alice Mehdi
Au Nom de la Lune , Émilie Witwicki-Barbet
Sombre Romance , Cyndie Soue
Le Sang-Soleil , Anthony Boulanger
Le Mirage d’une Vie rêvée , Dyane
La Dame de la Chasse , Marie-Lucie Bougon
Melissendre ou la Jeunesse d’une jeune Magicienne , Stéphanie Alcesilas
Jusqu’à ce que la Mort nous marie , Marianne Stern
Feu de Lune , Aurélie Mendonça
La Convocation , Renée Néré





les-insoumis.jpg

Demain est un autre monde
Tome 1 : Les insoumis

de Émilie Witwicki-Barbet

Édition : Val Sombre
Sortie en octobre 2011
Format brohé / 291 pages / 20 €
Page FB : Demain est un autre monde

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t5818-les-insoumis-demain-est-un-autre-monde-tome-1#140932

Présentation de l'éditeur :
1953.
Vampire justicier et solitaire, Joseph vit selon ses propres règles : pas d’innocents, pas de disciples.
Mais Margot va le faire changer d’avis. Enceinte, laissée pour morte, il la sauvera à sa manière.

2009.
Adam est de retour dans la maison où il a passé sa courte enfance. Ni humain, ni vampire, il peine à trouver sa place dans la société. Sa rencontre avec Lou, la fille aux chiens, va lui permettre de découvrir l’amitié.
Mais le lien fragile qui les unit sera vite entamé par le départ d’Adam, orchestré par Rodolphe Dubuissert, vampire puissant qui régit la région sous le titre d’Ordonnateur, après le renversement des puissances.
Car le monde a basculé. Le pétrole, l’électricité et le progrès n’ont plus cours dans cet Ordre Nouveau que les vampires ont instauré.
Les humains ont-ils conscience de la vraie nature des nouveaux envahisseurs ?
Comment faire face à la fois à cette menace et aux dangers d’une vie sans technologie, dont plus personne n’a l’habitude?
Le reste du monde est-il semblable à ce coin de l’Avesnois, annexé de toutes parts et égorgé dans tous les sens du terme?
Face à tous ces changements, Lou parviendra-t-elle à tenir la barre et à sauver ce à quoi elle tient ?



Les-insoumis-2.jpg

Demain est un autre monde
Tome 2 : Les révoltés

de Émilie Witwicki-Barbet

Édition : Val Sombre
Sortie le 10 février 2013
Format broché / XXX pages / 21 €
Page FB : Demain est un autre monde

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t8997-demain-est-un-autre-monde-tome-2-les-revoltes#191772

Présentation de l'éditeur :
Alors que les Vampires ont annexé le monde et se réservent le droit d'utiliser l'humanité comme un garde-manger, les quelques humains repliés à la Bâtisse s'organisent pour renverser le Nouvel Ordre.

Épaulée par les Vampires "humanistes", menée par Lou, la résistance se met en marche, bientôt rejointe par d'autres hommes prêts à donner leur vie pour sauver le monde.

Pourtant, au milieu de la tourmente, Lou va devoir suivre son cœur et oublier l'intérêt commun au profit d'une seule personne.

Au cœur d'une guerre qui se prépare, elle doit à la fois affronter son destin et sauver ce qui reste de son monde.

De l'Avesnois à la Bourgogne, toujours accompagnée de ses loups, la jeune fille sauvera-t-elle la personne qu'elle aime le plus?



L'interview de l'auteur  :


Émilie devait être présente en tant que lectrice au festival, malheureusement le mauvais temps l'a obligée à faire demi-tour. Elle a accepté de répondre à nos questions par email. Voici donc l'interview de la femme qui porte la double casquette d'auteur mais aussi de directrice de la maison d'édition Val Sombre :


- Travaillez-vous à côté ? Si oui, quel est votre emploi ?
Bonjour. Oui, j'ai la chance de faire un métier merveilleux : je suis enseignante, en CP cette année. C'est magique de transmettre à des enfants la passion de lire et d'écrire. Je suis aussi correspondante de presse pour la Voix du Nord.

- Avez-vous des centres d'intérêts, des hobbies en dehors de votre passion pour l'écriture ?
La lecture et l'écriture sont des phares, mais j'aime aussi beaucoup cuisiner. Je me suis aussi découvert sur le tard le plaisir à faire du sport, cela me permet d'évacuer le stress. Comme je suis très gourmande, c'est un bien. Enfin, il y a aussi les voyages et les langues étrangères. Je rêve de faire le tour du monde.

- Quelles sont les raisons pour lesquelles vous en êtes venue à l'écriture ? Votre parcours ?
Je suis encore assez solitaire, mais plus jeune j'étais carrément fermée au monde ! L'écriture me permettait d'exprimer mes sentiments, par le biais de poèmes, puis avec les nouvelles de rêver les choses que je n'osais pas vivre. Aujourd'hui ce sont les choses que je vis, que j'aime ou dont je rêve qui me dictent mes récits.

- Comment vivez-vous le fait de porter la double casquette d'auteur et éditeur au sein de la même maison d'édition ?
À la sortie des Insoumis, c'était assez dur. Beaucoup de gens n'y voyaient que de l'auto-édition dissimulée. Aujourd'hui, Val Sombre a un catalogue plutôt bien accueilli et Les Insoumis ont convaincu. Les avis très positifs, la sélection pour le Prix Masterton, les messages enthousiastes des lecteurs ont balayé les doutes des premiers instants et les critiques en messe basse.
Au sein de Val Sombre, nous sommes assez nombreux pour que les directeurs de collection s'occupent du choix des textes. Pour ma part, je me consacre essentiellement à la partie commerciale, je gère la boutique, le site... Et je suis toujours aux premières loges de l'organisation du ValJoly'Maginaire avec les quelques bénévoles de la Confrérie de l'Imaginaire.


- Où-puisez-vous votre inspiration ?
Dans ma vie, mes envies, mes rêves et mes cauchemars, mes fantasmes... Parfois, une odeur ou une impression déclenchent des vagues de mots, des phrases entières ou des images à la manière d'un film...

- Votre dernier coup de cœur : film, série tv, livre ?
Je suis raide dingue de The Walking Dead, j'attends chaque épisode avec impatience. J'ai adhéré à la série Révolution, même si elle doit encore faire ses preuves. J'aime les ambiances de fin du monde où il faut compter avant tout sur soi-même.

En ce qui concerne les livres, j'ai lu le deuxième tome de la saga Solarienne de Christelle Descamps et j'ai été conquise. Des êtres qui ne sont plus tout à fait humains car l'évolution a fait son travail depuis des milliers d'années découvrent sur une lointaine planète des humains comme nous le sommes. C'est un choc pour ces Solariens, comme si nous découvrions des hommes préhistoriques sur une autre planète. Pourtant, loin des sauvages auxquels ils pensaient, les Solariens découvrent une autre civilisation.

- Un avant-goût du tome 2 de Demain est un autre monde ?
Le tome 2, intitulé Les Révoltés, pousse Lou sur les routes. Quelques drames secouent la Bâtisse et les personnages masculins d'Adam et de Dubuissert se révèlent. Un nouveau personnage, Utopie, va chambouler le cœur de Lou... Rosalie va vivre de sacrés aventures et Lou va enfin vivre son premier «  vrai baiser » ! Les loups, comme la couverture le suggère, prennent de l'importance. Mais non, il ne s'agit en aucun cas de loups-garous !

- Avez-vous enfin choisi avec qui Lou allait finir ? Avez-vous poursuivi dans votre idée ou les réactions des lecteurs ont fortement influencé la fin ?
Je savais depuis le début avec qui je voulais voir Lou finir. J'ai donc suivi mon instinct. De toute façon, on ne peut pas contenter tous les lecteurs, j'espère donc les surprendre par les circonstances !

- D'autres projets de livre après Les insoumis ?
Après Les Révoltés, je suis en train de travailler sur un "one shot", une histoire de voyage dans le temps. Pas question de vampires donc, ni de fin du monde d'ailleurs ! Je vais aussi explorer la dimension zombie dans une autre projet. En parallèle, je continue l'écriture du troisième tome de Demain est un autre monde. J'ai du mal à quitter mes personnages.

- Si vous aviez un livre à conseiller (en dehors des vôtres) ?
Le Fléau, de Stephen King, mais aussi Le Rouge et le Noir de Stendhal, un de mes livres préférés même s'il n'est pas versé dans le fantastique.
Ensuite, il y a tous les romans de la nouvelle plume francophone qui gagnent vraiment à être connus, particulièrement ceux de Val Sombre d'ailleurs.  ;-)


- Quel album musical pour se mettre dans une ambiance d'outre-tombe ?
Juste la musique que j'aime ! Je suis assez rétro : Chicago, Otis Redding, Janis Joplin, AC/DC...

- Vous préférez les vampires gentils et romantiques ou plutôt prédateurs et dangereux ?
Je pense que je les aime tous ! Dans mon univers, les vampires sont comme les humains, il y en a des bons et des mauvais. 

- Quel personnage historique aurait pu faire selon vous un bon vampire ?
Sans hésiter Louis XIV ! Son côté précieux et conquérant, son goût prononcé pour les femmes, son appétit sexuel... Il a eu autant d'enfants qu'un vampire aurait engendré de descendants et n'en a renié aucun. À la fin de sa vie, il pourrissait avant d'être mort. Comme si la mort le dévorait vivant !
Cela dit, un vampire aussi kitch ne m'aurait jamais séduite !!


- Quel homme ou femme célèbre encore en vie ferait un bon vampire ?
Lambert Wilson. Il est froid mais fascinant, intemporel. Lui n'aurait aucun mal à me convertir.  ;-)

- Selon vous, quel est LE vampire qui incarne le mieux le mythe, que ce soit au cinéma ou en littérature ?
Ce n'est sans doute pas le meilleur, mais celui que je préfère c'est le Maître, dans Buffy contre les vampires. Il est effrayant et désopilant.

- Quel est le vampire qui représente le moins bien la race vampirique d'après vous ? Dans la littérature et dans le cinéma.
Dur de répondre. Ils ont tous un atout dans leur manche. À part peut-être le vampire de la parodie Mords moi sans hésitation.

- Si les vampires faisaient leur coming-out à notre plus grande surprise et qu'ils proposaient de transformer des personnes sur la base du volontariat. Vous porteriez-vous volontaire ?
Non je ne pense pas. Vivre pour toujours et voir mourir les personnes qu'on aime... C'est inhumain !

- Imaginez : vous êtes le vampire le plus ridicule jamais créé, dites-nous pourquoi ?
Je suis trop nostalgique, je serais trop mélancolique. Passer l'éternité à se plaindre parce que c'était mieux avant, c'est ridicule !

- Si vous pouviez avoir un super pouvoir, ça serait quoi ?
Voyager dans le temps ce serait top, ou alors être invisible. Il y a comme ça des personnes que j'aimerais beaucoup découvrir à leur insu !

- On le voit partout et à toutes les sauces, même les moins savoureuses. Le vampire va-t-il devenir has been ?
Comme pour tout, il y en a à prendre et à laisser. Tout devient "Has been" à un moment, puis "Vintage" à un autre !
Lorsque le vampire sera "Has Been", il n'intéressera plus que les passionnés et sera peut-être encore plus passionnant !

Merci d'avoir voulu en connaître plus sur mon univers et sur moi !!! À bientôt dans les ténèbres !


Merci à beaucoup à elle pour ces réponses !! N'hésitez pas à découvrir ses livres et surtout Les Insoumis, un livre vraiment extraordinaire. N'oubliez pas de laisser votre avis sur le forum. ;)



Le Deux Cents Pour Sang #8 Fleurine Rétoré






Fleurine-R.JPG 




Graphiste autodidacte, elle travaille avec plusieurs éditeurs (Le Livre de Poche, Milady, Le Petit Caveau etc.) et même avec des auteurs.
Vous avez surement croisé certains de ses travaux en librairie !
Aujourd'hui, elle est sur le point de sortir un ArtBook illustré et conté par plusieurs auteurs.


Son artbook :

- La page Facebook
- L'ArtBook raconté


couvartbookbaseresolution-206x300.jpg

 ArtBook Raconté

Édition : La Porte Littéraire

Sortie le 23 mars 2013

Présentation de l'éditeur :
Vous qui me tenez entre vos mains, ne me lâchez pas, car je vous promets un voyage étonnant.
J’ai été illustré et mis en mots par des plumes tantôt lyriques, chimériques, émouvantes tantôt sombres, mystérieuses ou fantastiques.
Faites le pas avec moi et entrez dans un autre monde. Plongez dans l’univers fabuleux des poèmes, contes et nouvelles de l’imaginaire.

Nouvelles et poèmes :
Dana B. CHALYS, Gérald BITSCHY, Fabien CLAVEL, Delphine DUMOUCHEL, Amandine FORGALI, Virginie GOEVELINGER, Mathieu GUIBÉ, Cécile GUILLOT, Sophie JOMAIN, Émilie MILON, Élodie MORGEN, Pascaline NOLOT, Julie P, Amaury QUETEL, Chloé BOFFY, Stéphane SOUTOUL, Patrice VERRY

Illustrations et mise en page  :
Fleurine RÉTORÉ


 


Voici quelques une de ses créations dans le domaine de l'édition : (pour en retrouver plus, n'hésitez pas à aller sur son site)


Capture2.JPGCapture



Et voici quelques une de ses créations personnelles :

Capture3.JPG 
Capture4.JPG



L'interview de la graphiste  :

Présente au cours du festival, j'ai eu la chance de pouvoir l'interviewer :

Avez-vous un métier en parallèle ? 
Là j'ai pris une année sabbatique pour me lancer dans le graphisme et essayer de vivre de ma passion. Mais avant, j'étais assistante de communication ou assistante de direction.

- Avez-vous des passions, des hobbies en dehors de votre passion pour le graphisme ?
La photo, le cinéma et la lecture.
Il y a un peu de mes photos dans chaque création que je fais.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous en êtes venue à l'art graphique ? Quel est votre parcours ?
J'ai toujours été passionnée. Plus jeune, j'aimais beaucoup les séries tv et les films, j'achetais donc des magasines sur le sujet. Je trouvais la mise en page superbe, de même que les posters que l'on trouvait dedans.
Puis, Internet m'a beaucoup aidée. J'ai d'abord collectionné toutes sortes de photos trouvées sur le web, puis j'ai eu la première version de  Photoshop  et je suis tombée dedans.

Où-puisez-vous votre inspiration ?
Mon inspiration dépend surtout de mon humeur. Je fonctionne aussi beaucoup au coup de cœur. Si je repère un modèle, j'essaie d'en faire quelque chose.
Sinon je suis influencée par mes lectures et j'essaie aussi de développer des thèmes qui me plaisent. Par exemple les contes ou les légendes françaises.

Votre dernier coup de cœur : film, série tv, livre ?
Je n'en ai pas eu dernièrement, je suis trop prise par mon travail.

Quelle est la couverture qui vous a posé le plus de difficultés ?
Aucune, chacune est différente.

Est-ce que vous travaillez de concert avec l'auteur ? Vous demande-t-il quelque chose de spécifique ou avez-vous toute liberté ?
Soit on me donne une idée précise, soit j'ai quartier libre.
Dans le premier cas, c'est à la fois facile et difficile car on est orienté mais il faut aussi coller à l'esprit voulu par l'auteur.
Dans le second cas, je fais une maquette, puis je revois avec l'écrivain. Il y a généralement des petites choses à revoir.
Dans tous les cas il y a toujours beaucoup d'échanges des deux côtés. J'apporte mon expérience et eux leurs idées sur le sujet. 

Lisez-vous les livres avant de faire la couverture ? Après ? Parmi tous les romans dont vous avez illustré la couverture, avez-vous eu un coup de cœur particulier pour l'un d'entre eux ?
Jamais avant. À la limite je survole des passages.
J'ai apprécié certains livres plus que d'autres.
Dernièrement j'ai relu  L'Histoire sans Fin et ce fut un plaisir de redécouvrir l'histoire.

Vous faites principalement des couvertures pour la bit-lit / fantastique, est-ce votre type de lecture de prédilection ? 
J'ai une prédilection pour l'univers fantastique. Après c'est surtout avec l'envie du moment.

- Si vous aviez un livre à conseiller ?
 Dune. Celui d'origine. Pour l'ambiance.

Quel album musical pour se mettre dans une ambiance d'outre-tombe?
Du Jazz – Rythmé et apaisant.

Vous préférez les vampires gentils et romantiques ou plutôt prédateurs et dangereux ?
Les bad guys !

Quel personnage historique aurait pu faire selon vous un bon vampire ?
Elizabeth Bàthory

Quel homme ou femme célèbre encore en vie ferait un bon vampire ?
Lindsay Lohan (rires)

Selon vous, quel est LE vampire qui incarne le mieux le mythe, que ce soit au cinéma ou en littérature ? 
Lestat !

Quel est le vampire qui représente le moins bien la race vampirique d'après vous ? Dans la littérature et dans le cinéma.
Edward. Pourtant j'ai aimé les livres.

Si les vampires faisaient leur coming-out à notre plus grande surprise et qu'ils proposent de transformer des personnes sur la base du volontariat. Vous porteriez-vous volontaire ?
Non, cela serait affreux de voir ses proches mourir ainsi que la planète se dégrader.

Imaginez : vous êtes le vampire le plus ridicule jamais créé, dites-nous pourquoi ?
Je n'aime pas les prises de sang, alors se taper la jugulaire de quelqu'un ? Affreux !

Si vous pouviez avoir un super pouvoir, ça serait quoi ?
Faire ce que je veux de la matière.

On le voit partout et à toutes les sauces, même les moins savoureuses. Le vampire va-t-il devenir has been ? 
Non, c'est vrai que c'est un phénomène en ce moment à la limite de l'overdose. Ça ne ferait pas de mal que cela retombe un peu d'ailleurs. Mais c'est un mythe, il sera toujours là.


Merci beaucoup à Fleurine pour ces réponses très intéressantes. N'hésitez pas à découvrir son univers et ses magnifiques travaux ! Et rendez-vous le 23 mars pour la sortie tant attendue de son ArtBook !
 



Titus Trog


Titus Trog
Auteur : Janet Foxley


Editions Gallimard Jeunesse 

Collection Scripto

Sortie le 30 août 2012

 Grand format / 12,50 €


Présentation éditeur

Quel avenir pour un jeune géant affublé d’une taille si ridicule qu’il est la risée de tout son peuple? Chahuté par son frère, recalé aux examens, Titus Trog va pourtant savoir tirer parti de sa faible stature pour explorer un univers différent. En effet, non loin du mont Eboul où se cachent les géants, habitent de petites créatures étranges: les Rapetis, qui ne sont autres que des êtres humains. Titus fait la connaissance d’une fillette, Émilie, qui a la malchance d’être capturée pour être offerte en cadeau d’anniversaire au roi des géants. Titus Trog et son ami le dragon Grok volent à son secours.



Avis de Chani

Pas facile d’être de petite taille quand on est un géant. Titus Trog en fait chaque jour la douloureuse expérience. Il embarrasse sa famille qui ne sait pas quoi faire de lui, ses camarades de classe se moquent de lui, et même les professeurs le raillent. Mais la curiosité et le courage ne sont pas une question de taille, et Titus va partir à la rencontre des Rapetis (c’est-à-dire nous, les humains !) que tous les géants craignent, et une rencontre va changer sa vie.

Roman pour enfants à partir de huit ans, Titus Trog est un livre d’aventure plein d’humour et de tendresse, où le héros est loin des stéréotypes du genre. Le jeune public s’attachera facilement à Titus, que ce soit par son côté aventurier et malin, ou simplement par le fait que ce géant atypique et mis à l’écart finit par être accepté et reconnu de tous pour ses qualités autres que sa taille. J’ai vraiment trouvé le procédé bien fichu, la morale de l’histoire est bien présente, mais sans être lourde.

Et comme ceux qui en parlent le mieux sont ceux qui sont la cible du roman, Nimbus (mon fils de neuf ans) l’a lu et a bien aimé ce livre, de par le côté fantastique de l’histoire, l’humour (oui, les verrues et autres gracieusetés ça fait toujours rire les enfants), et puis parce que le pauvre géant dont tout le monde se moque finit par devenir un vrai héros, preuve qu’il n’y a pas que la force qui compte, mais aussi l’intelligence et la ruse. Nimbus m’a d’ailleurs demandé quand sortait la suite, preuve qu’il a bien accroché !

Le Deux Sang Pour Sang #7 Adrien Party









Adrien-P.JPG

 Le retrouver :

- Sa page Facebook



logo-vampirisme.gif

Le site Vampirisme.com :
- La page Facebook
- Le site internet


Aucun ouvrage personnel à son actif, mais une participation à plusieurs collectifs, notamment au Petit Guide à Trimbaler de la Littérature Vampirique , paru chez ActuSF.



le-petit-guide-a-trimballer-de-la-litterature-vampirique-co.jpg

Le Petit Guide à Trimbaler de la Littérature Vampirique

Édition : ActuSF
Petit format / 66 pages / 5,10 €

Présentation de l'éditeur :
« Figure majeure de la littérature, le vampire n’a pas attendu d’être remis au goût du jour par la bit-lit pour hanter notre imaginaire. Depuis près de deux cents ans il a connu bien des incarnations et des métamorphoses : diurne ou nocturne, psychique ou avide de sang, tour à tour monstrueux et aristocrate. De ses sinistres Carpates originelles, il a migré aux highways de Los Angeles et s’est même lancé à l’assaut des étoiles.

ActuSF vous présente une sélection commentée de cinquante ouvrages, références du genre ou coups de cœur, ainsi qu’une multitude de titres pour explorer les méandres de la littérature vampirique.


De même que pour Sophie Jomain, le temps n'a pas joué en ma faveur pour interviewer Adrien. Il a donc lui aussi accepté de répondre à nos questions par email :


Travaillez-vous à côté ? Si oui, quel est votre emploi ?
Je suis chef de projet dans une entreprise qui fait du référencement et de la communication on-line.

Quelles sont les raisons pour lesquelles vous en êtes venu à créer un site sur les vampires ? Quel est votre parcours ?
J'ai toujours été passionné par les littératures de l'imaginaire. Le vampire, c'est suite à ma lecture du  Prince de la nuit de Yves Swolfs que je m'y suis intéressé. Mais c'est bien après mon voyage en Transylvanie, dans les pas du Dracula historique, qu'est né le site. Initialement prévu comme un carnet de voyage en ligne (les articles sont toujours là), c'est maintenant un véritable webzine sur le sujet, avec pas moins de 10 chroniqueurs.

-  Votre dernier coup de cœur : film, série tv, livre ?
En 2012, ça serait  La soif primordiale de Pablo de Santis. Un ouvrage superbement écrit qui se déroule sous la dictature de Juan Peron. Un livre qui regorge d'idées originales et servi par une plume hors du commun, dans une ambiance pas très éloignée du Festin Nu de Burroughs (et du film de Cronenberg qui a été fait sur le sujet). Et au passage, un superbe hommage au livre en tant qu'objet de culture et de collection. Je citerai également la réédition d' Anno Dracula par Bragelonne. Un livre qui regorge de références pour qui apprécie la littérature aux dents longues, l'auteur puisant dans tous les classiques du genre pour établir sa galerie de personnages. Et un vibrant hommage à la littérature victorienne et à ses figures phares, de Sherlock Holmes à Fu Manchu.

Niveau film, rien de particulièrement trépidant en 2012. Le  Dark Shadows de Burton est tout juste parvenu à me faire sourire par moments, et le  Abraham Lincoln : Chasseurs de vampires de Bekmanbetov simplifie par trop le roman de Seth Grahame-Smith, pourtant en charge du scénario. Reste que j'aurai eu l'occasion de revoir ou découvrir pas mal de vieux classiques, comme le  Martin de Romero et  Le survivant de Sagal, et des films qui dataient de quelques mois / années, comme le pas parfait mais franchement surprenant  Livide  (un film français qui puise ses racines dans le cinéma d'Argento) de Maury et Bustillo.

Les séries télé non plus ne m'ont pas particulièrement accroché. J'ai apprécié de voir que les scénaristes de True Blood prenaient à nouveau de la distance avec la série de Charlaine Harris (que j'apprécie par ailleurs), et tentaient de donner une version différente de la mythologie vampirique de la série, mais la multiplicité des arcs narratifs a fini par me perdre. 

J'ai vu une conférence sur la comtesse Elizabeth Báthory de Jacques Sirgent. Partagez-vous son point de vue selon laquelle elle serait innocente ?
Je ne suis pas historien, ce serait présomptueux de ma part de trancher sur le sujet. Étant donné sa position sociale pour l'époque, sans compter le fait qu'il s'agissait d'une femme, on peut en effet imaginer qu'il y a eu kabbale contre elle, dans le but de se débarrasser de sa personne. Et il faut bien avouer que la plupart des œuvres sur le sujet sorties ces dernières années, du film de Delpy à l'opéra de son descendant, Dennis Bathory-Kitsz, vont dans le sens d'une réhabilitation du personnage. Reste qu'avec tout ce qui a été dit et écrit sur elle, il est difficile de démêler réalité et fiction. Il y a une énorme part de fantasme là-dedans.

Vous avez écrit votre 1000ème billet il y a quelques jours, ça vous a fait quoi ? 
Quand j'ai commencé à proposer des chroniques sur ce site, je n'aurais jamais imaginé que cela puisse m'amener aussi loin. Et surtout, que je parviendrais encore à y prendre du plaisir au bout de 6 ans et un nombre toujours croissant d’œuvres avalées sur le sujet. Mais pourtant, c'est une réalité. Il faut cependant ne pas trop tirer sur la corde, et je m'octroie régulièrement des pauses pour ne pas tomber dans le rejet pur et simple de mon intérêt pour le vampire.

- Quels sont vos projets concernant Vampirisme.com ?
Le site a maintenant 6 ans, et fêtera son 7e anniversaire en septembre. Il a été totalement refondu en février dernier, pour s'affirmer comme un site davantage qu'un blog. Du coup, les projets cette année ont davantage trait à la création de nouvelles catégories de contenu (les programmes TV, sous la houlette d'Ewelf, les chroniques musicales, les présentations de commerces où nous nous fournissons). Toujours avec cette optique de montrer à tous que le thème du vampire n'est pas limité. Que la mode finisse par passer ou pas, nous serons toujours présents, car le vampire ce n'est pas qu'affaire de mode. Il était là avant  Twilight  et  True Blood , et avant  Buffy  et Anne Rice. Aucune autre figure fantastique n'aura eu autant droit de cité sur l'ensemble des supports culturels existants, et c'est bien parti pour durer, même si le voir s'effacer quelque peu ne serait pas une mauvaise chose.

Dans 10 ans, vous vous voyez où ?
Peut-être encore à lire et regarder des films sur le sujet, peut-être pas. Reste que j'apprécie ce que je fais sur ce site, les gens que j'ai rencontré par ce biais (et cette passion), et que les opportunités pour rebondir sont sans limites. À commencer par l'organisation d'évènements, ce pour quoi nous avons créé une association sur Lyon, le bien nommé Lyon Beefsteak Club.

Si vous aviez un livre à conseiller (en dehors des vôtres) ?
Sans hésitation  Sang pour sang, le réveil des vampires de Jean Marigny. C'est le premier essai que j'ai lu sur le sujet, et il m'a accompagné jusque dans les ruines du château de Dracula, en Roumanie. En bon Gallimard Découverte, il est en plus superbement illustré. Et la pertinence de Jean Marigny pour ce qui a trait au vampire n'est plus à prouver.

- Quel album musical pour se mettre dans une ambiance d'outre-tombe?
L'album éponyme des  Coffinshakers. Un rockabilly aux thématiques très horrifiques (à commencer par le vampire, bien évidemment), avec une voix digne de Johnny Cash. Et ma sonnerie de téléphone depuis des années. Sinon le  Into The Land of Phantoms de Jill Tracy, une superbe bande son pour le  Nosferatu  de Murnau.

Vous préférez les vampires gentils et romantiques ou plutôt prédateurs et dangereux ?
J'ai davantage d’affinité avec le vampire prédateur, mais je trouve aussi mon compte dans certaines séries qui ont donné une autre image du vampire. À commencer par des personnages comme Spike ou Angel. Whedon, en se plaçant dans le chemin balisé par Anne Rice, a sans hésitation contribué à édulcorer le mythe du vampire, même si ses créatures à lui conservaient une part de danger, tout en étant plus contrastées que ce qu'on voit parfois aujourd'hui.

Quel personnage historique aurait pu faire selon vous un bon vampire ?
Tous les dictateurs auraient pu faire de bons vampires. 

Quel homme ou femme célèbre encore en vie ferait un bon vampire ?
Là, désolé, je ne vois pas.

Selon vous, quel est LE vampire qui incarne le mieux le mythe, que ce soit au cinéma ou en littérature ?
Ce sera à jamais Dracula. Et si on regarde le nombre de fois où le personnage a été repris, que ce soit dans des réécritures du roman de Stoker, des suites ou des adaptations cinématographiques, je ne dois pas être le seul à le penser. On a beau trouver aujourd'hui le vampire drapé dans sa cape et vivant dans son château poussiéreux totalement dépassé, c'est encore celui qui me donne le plus le frisson.

Quel est le vampire qui représente le moins bien la race vampirique d'après vous ? Dans la littérature et dans le cinéma.
Je ne vais pas forcément être original, mais c'est sans nul doute Edward. À la limite, le fait que ce dernier soit un vampire dans la série de Stephenie Meyer est juste anecdotique. On aurait pu mettre n'importe quel personnage fantastique à la place. Et de toute manière, c'est davantage la romance qui prend le pas sur le fantastique dans cette saga. Je n'ai strictement rien contre la romance dans ce type d’œuvre, mais je préfère quand les deux sont équilibrés. Ce qui est par exemple davantage le cas dans une série comme  Vampire Academy .

Si les vampires faisaient leur coming-out à notre plus grande surprise et qu'ils proposent de transformer des personnes sur la base du volontariat. Vous porteriez-vous volontaire ?
Pas franchement non. J'ai beau me passionner pour le sujet depuis des années, je n'y crois aucunement et ne me projette absolument pas dans ce genre de possibilité. Ce que je trouve intéressant avec le vampire, c'est les possibilités offertes par le personnage en terme de métaphore et de narration. Utiliser le vampire, c'est aussi pouvoir transcender les tabous (le sexe, la mort) en utilisant à cet effet une créature qui n'est plus humaine.

Imaginez : vous êtes le vampire le plus ridicule jamais créé, dites-nous pourquoi ?
Parce que je ne peux pas consommer de sang, et doit donc m'abreuver de ce que j'ai trouvé de plus approchant : le carotène. Une idée par ailleurs utilisée dans la délicieuse série jeunesse des  Bunnicula  (malheureusement jamais traduite en français).

Si vous pouviez avoir un super pouvoir, ça serait quoi ?
Étirer mes journées sur 72 heures : 24 heures de travail (parce qu'il faut bien manger), 24 heures de lectures et loisirs divers, 24 heures de nuit.

On le voit partout et à toutes les sauces, même les moins savoureuses. Le vampire va-t-il devenir has been ? 
À un moment, il est en effet fort possible que la mode finisse par passer, comme je le disais plus haut. Mais je ne me fais pas de soucis pour le vampire, il sait se faire discret pendant quelques temps, histoire de reprendre des forces à l'insu de tous, pour revenir en trombe dans quelques années. Et pendant ce temps, on a largement de quoi s'occuper avec tout ce qui a été écrit sur le sujet et sur lequel on aurait pas encore eu le temps de se pencher.


Merci à lui pour ses réponses. N'hésitez pas à aller découvrir le site Vampirisme.com !
 


mercredi 6 février 2013

Kill All Enemies

                         
Kill All Enemies
de Melvin Burgess

Éditions Gallimard Jeunesse


Collection Scripto

Sortie le 13 septembre 2012 


Grand format / 15,50 €


Présentation de l'éditeur


Billie, quatorze ans, n'apporte que des problèmes. Une bagarreuse. Un danger pour sa famille et ses amis. Mais son éducatrice la voit différemment.
Son copain de classe, Rob, est un gros costaud. Il peut prendre soin de son frère comme de lui-même. Mais il est le souffre-douleur d'un beau-père violent, qui l'humilie.
Et Chris a du mal avec le collège. Il n'a tout simplement aucune envie d'être là. Mais pour son père, c'est un minable.
Héros malgré eux, Billie, Rob et Chris nous racontent leur histoire....

Le grand Melvin Burgess nous aide à comprendre la violence de ceux que l'école et la société rejettent, avec tout l'humanisme et l'authenticité qui le caractérisent. Un roman qui prend aux tripes.

Avis d'Asmodée


Il est des romans qui font l'effet d'un coup de poing et remettent en question certaines idées reçues sur la délinquance, l'éducation, l'effet bénéfique d'une passion sur un esprit en perdition… Et Kill All Enemies s'inscrit résolument dans cette veine d'histoires qui suscitent des réflexions chez le lecteur par le biais d'une foule d'émotions. Pourtant, le thème de cette histoire catégorisée "pour jeunes adultes" n'a rien de bien transcendant aux premiers abords : le récit brosse le portrait de trois jeunes mineurs en difficulté dans l'Angleterre contemporaine. Un sujet a priori maintes fois ressassé, sauf que Melvin Burgess, auteur prolifique à qui l'on doit notamment Billy Elliot, manie comme personne l'art d'émouvoir ses lecteurs en les amenant à s'identifier aux personnages forts, terriblement humains, dont sa plume a le secret.


Billie est une gamine de quinze ans à la dérive, ballottée au gré des familles d'accueil et en proie à un caractère violent qui lui cause des démêlés avec la justice. Chris, quant à lui, est en révolte contre l'autorité parentale et rêve de se consacrer sans contraintes à ses propres projets. Rob, un garçon en surpoids, veille sur son frère et fait office de tête de turc face aux petites brutes de bas étage dont il croise quotidiennement le chemin. La vie de chacun de ces enfants apparaît dans un premier temps sous un jour épouvantable, cruel et parfois avilissant. La société moderne et son système éducatif ne concèdent aucun cadeau à ceux qui sont jugés comme des rebelles marginaux, des parias. Pourtant, malgré les problèmes délicats auxquels ils sont confrontés et qui s'appliquent à broyer leur innocence, les trois adolescents n'en sont pas moins animés par une véritable rage de vivre et une soif de liberté qui sont constamment éprouvées au fil des coups durs de la vie, des trahisons et des déceptions.


Il y a aussi Hannah, une psychologue qui travaille dans un centre pour délinquants, qui va apporter une vision différente de ces jeunes en difficultés. On se rend compte alors, grâce à sa perception d'adulte, que les parents de Chris ne sont pas les impitoyables tyrans que peut imaginer le garçon brillant. Les tuteurs de Billie se révèlent animés par de bonnes intentions à l'égard de celle qu'ils aimeraient considérer comme leur propre fille. Le tee-shirt de Metallica que lui a offert sa mère va enclencher chez Rob "la victime" une prise de conscience sur la personne qu'il est en réalité … Dans Kill All Ennemies, personne n'est jamais tout à fait irréprochable ni exempt de reproches, et c'est justement cette nuance de gris qui apporte au roman la saveur d'un réalisme riche en sentiments.
Malgré toute la noirceur et la violence que Melvin Burgess étale à la face de ses lecteurs, sans jamais pour autant tomber dans le voyeurisme gratuit, son roman n'en est pas moins porteur d'espoir, notamment grâce à la passion commune pour le Heavy Metal qui va fédérer des enfants que tout semble pourtant séparer. Amitié, sens aigu de la famille et des sacrifices, rêves orientés vers un avenir meilleur et pourtant si lointain, désespoir d'une profondeur abyssale… Impossible de rester indifférent à la lecture de Kill All Enemies, œuvre saisissante qui saura capter l'intérêt d'un large public, et l'amènera à se poser de nombreuses questions sur la société moderne dans laquelle on vit. Un roman magistral sur la tolérance et la compréhension de l'autre.







Le Deux Sang Pour Sang #6 Frédéric Livyns



   



 
Frederic-L.JPG 

 Le retrouver :



Sa bibliographie :

Sous le nom de Frédéric Livyns :
Danse de Sang (à paraître)
Le souffle des ténèbres
Oxana
Les contes d'Amy
Entrez...
Catharsis

Sous le pseudonyme de Joshua Zell :
D'échéance de soi
Résurgence

Sous le pseudonyme de Kiss Huige :
Matriarcat
Résurgence
Phero Nexafreuse


Présentation de ses livres 


 Le-soufle-des-tenebres.jpg

Le souffle des ténèbres
de Frédéric Lyvins
 
Édition : Val Sombre
Sortie le 10 octobre 2012
Format broché / 139 pages / 15 €
Page FB : Le souffle des ténèbres
Site internet du livre : Le souffle des ténèbres

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9123-le-souffle-des-tenebres#193101

Présentation de l'éditeur :
Bryan et Suzy décident de faire un voyage en Bretagne afin d’échapper à un douloureux souvenir et de se ressourcer. Sur place, ils découvrent les ruines d’un vieux château qui n’est mentionné dans aucun guide touristique et dont les villageois superstitieux rechignent à parler. Animés par la curiosité, ils entreprennent alors de s’y rendre et vont, bien malgré eux, réveiller la force maléfique qui y sommeillait. Quel est donc le secret de cet étrange village que Bryan ne connaît qu’à travers les récits de son grand-père ? Entre légendes bretonnes et fantastique contemporain, l’auteur nous entraîne dans une spirale infernale.





 oxana-couv-moyen.jpg

Oxana
de Frédéric Lyvins

 
Édition : Sharon Kena
Sortie le 21 février 2012
Format broché / 149 pages / 12.50 €
Page FB : Oxana

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9124-oxana#193102

Présentation de l'éditeur :
Claudio est un jeune orphelin placé dans un institut en Espagne. Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, il rencontre une jeune fille mystérieuse nommée Oxana. L'attirance mutuelle qui les lie va se transformer en amour. Mais quel est le terrible secret que cache Oxana ? Elle entraîne Claudio à sa suite dans une quête tragique et effrayante pour fermer les portes donnant sur un autre monde, cruel et terrifiant. Un monde où les humains n'ont pas leur place.





Les-contes-d-amy.jpg

Les contes d'Amy
de Frédéric Lyvins

Édition : Edilivre
Sortie le 25 octobre 2011
Format broché / 194 pages / 17 €
Page FB : Les contes d'Amy
Site internet du livre : Les contes d'Amy

Prix Masterton 2012 !

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9125-les-contes-d-amy#193103

Présentation de l'éditeur :
Quels secrets se cachent derrière les murs de ce vieil asile abandonné ? Pourquoi ne trouve-t-il pas d’acquéreur après tant d’années ? Quelles horreurs renferment les cellules désertées ?

Ce recueil contient douze contes terrifiants magnifiquement illustrés par Kévin Biseau dans lesquels spectres et démons se livrent à une macabre sarabande. Ne soyez pas timide et entrez dans la danse ! Laissez Amy vous conter une petite histoire…




Entrez--JPG 

 Entrez...
de Frédéric Lyvins
 
Édition : Edilivre (épuisé)
Réédition en 2013 : Kirographaires
Sortie en avril 2013
Format broché / 176 pages / XX €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9126-entrez#193104

Présentation de l'éditeur :
De la nouvelle fantastique au conte noir, ce recueil contient vingt histoires terrifiantes. Possession, hantise, phobie, folie, tels sont les ingrédients majeurs de cet ouvrage. Insidieusement, l'auteur nous entraîne dans les méandres de l'épouvante et nous nous laissons prendre au piège de l'horreur. Alors, vous qui êtes sur le seuil de l'inconnu, laissez-vous tenter. Entrez...





 Catharsis.jpg

Catharsis
de Frédéric Lyvins
 
Édition : Edilivre

Sortie en avril 2013
Format broché / 150 pages / 14 €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9127-catharsis#193112

Présentation de l'éditeur :
Alors qu'il essaie une nouvelle drogue, Thomas plonge dans le coma. Son esprit d'évade alors de son corps. Il fait ensuite la connaissance d'une petite fille assaillie par une mystérieuse créature dans ses rêves. Il décide alors d'aider l'enfant à vaincre ses peurs les plus profondes. Un roman noir, humain et terriblement dérangeant.





 Decheance-de-soi.JPG

Déchéance de soi
de Joshua Zell

Édition : Le manuscrit

Sortie le 30 janvier 2002
Format broché / 64 pages / 10.90 €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9128-decheance-de-soi#193113

Présentation de l'éditeur :
Écrits entre 1994 et 1997, ces poèmes sont des instantanés d'émotions m'ayant tourmentées à une époque affectivement sombre de mon existence. Ils sont les reflets des doutes dont je fus la proie et avaient une vertu curative, comme si le fait de voir mes sentiments d'impuissance et de dégoût couchés sur le papier pouvait me servir d'exorcisme. Il ne faut donc pas aborder ce recueil comme une œuvre artistique mais plutôt comme le fait de se glisser dans la peau d'une personne pour vivre son mal-être de l'intérieur, en être plus acteur que témoin. En effectuant cette démarche, vous comprendrez à quel point une vision négative de soi-même peut mener jusqu'à l'irréversible sans pour autant en franchir la limite.





Resurgence.JPG

Resurgence
de Joshua Zell (aux éditions Le Manuscrit)
de Kiss Huige (aux éditions Chloé des Lys)

Édition : Le Manuscrit

Sortie le 16 avril 2007
Format broché / 210 pages / 21.90 €

Pour retrouver les avis sur le forum :
http://www.bit-lit.com/t9129-resurgence#193114

Présentation de l'éditeur :
Un couple tranquille et sans histoires emménage dans leur nouvelle maison avec leur fille. Rapidement, des phénomènes étranges se produisent. Des voix se font entendre, des bruits suspects se produisent la nuit. . . La mauvaise réputation dont est victime la maison semble justifiée. Les nuits se peuplent de cauchemars et d'hallucinations, le comportement du père change à un point tel que l'on pourrait croire qu'il se transforme en une autre personne. Un être cruel, sadique et violent. La maison semble rendre fous ses occupants.




L'interview de l'auteur  :

J'ai eu la chance de croiser Frédéric Livyns lors du festival. Il était venu en tant que visiteur. Il a gentiment accepté de répondre à mes questions :


- Avez-vous un métier en parallèle ? 
Oui, je suis fonctionnaire à Bruxelles. Je suis aussi directeur de la collection Science-Fiction chez Val Sombre.

- Avez-vous des centres d'intérêts, des hobbies en dehors de votre passion pour l'écriture ?
La lecture, je lis en moyenne 4 romans par mois. Sinon, j'aime la musique, surtout le style Métal.

- Quelles sont les raisons pour lesquelles vous en êtes venu à l'écriture ? Quel est votre parcours ?
J'ai eu le déclic à 12 ans en lisant Catacombes de Serge Brussolo et des livres de Graham Masterton. Je me suis dit : je veux faire ça ! Je veux écrire des histoires bien glauques.
Chacun de mes livres est écrit d'une traite. Par exemple Le Souffle des ténèbres a été écrit en 3 semaines, Oxana en 2.


- Quels sont vos projets littéraires ?
Il y a Entrez... déjà paru aux éditions Edilivres, qui va être réédité cette année aux éditions Kirographaires.
De plus, j'ai un ouvrage, Danse de Sang qui va paraître chez Val Sombre en avril.


- Où-puisez-vous votre inspiration ?
De tout. Je prends souvent le train, donc un rien me donne des idées. De plus, je suis somnambule et les situations dans lesquelles je me mets me servent aussi d'inspiration.

- Si vous aviez un livre à conseiller (en dehors des vôtres) ?
L'aube de la guerrière de Vanessa Terral.
Le Cauchemars de Cassandre de JB Leblanc.
Go to Hell de Oxanna Hope.
Trouble Songe de Stephane Soutoul
J'ai eu aussi la chance de lire en avant première 28, allée des Ormeaux de Tiffany Schneuwly et ce fut un très beau coup de cœur !

- Quel album musical pour se mettre dans une ambiance d'outre-tombe ?
Median de Cradle of Filth.

- Vous préférez les vampires gentils et romantiques ou plutôt prédateurs et dangereux ?
Les prédateurs dangereux !

- Quel personnage historique aurait pu faire selon vous un bon vampire ?
Jack l’Éventreur.

- Quel homme ou femme célèbre encore en vie ferait un bon vampire ?
Andras Pàndy, un tueur Belge qui a sévi à Bruxelles dans les années 80.

- Selon vous, quel est LE vampire qui incarne le mieux le mythe, que ce soit au cinéma ou en littérature ? 
Dracula.

- Quel est le vampire qui représente le moins bien la race vampirique d'après vous ? Dans la littérature et dans le cinéma.
Edward. Pourtant j'ai aimé les livres.

- Si les vampires faisaient leur coming-out à notre plus grande surprise et qu'ils proposent de transformer des personnes sur la base du volontariat. Vous porteriez-vous volontaire ?
Pas du tout. Il est bon de savoir que tout a une fin et puis l'éternité serait ennuyeuse.

- Imaginez : vous êtes le vampire le plus ridicule jamais créé, dites-nous pourquoi ?
Je me percerais surement les lèvres avec mes nouvelles canines.

- Si vous pouviez avoir un super pouvoir, ça serait quoi ?
La télépathie. Je suis quelqu'un de curieux !

- On le voit partout et à toutes les sauces, même les moins savoureuses. Le vampire va-t-il devenir has been ?
C'est certain. Il y a réellement peu de romans de qualité. J'espère un retour du fantastique classique et que l'on arrête avec les clivages de Bit-Lit, Fantastique, Urban Fantasy...

Merci beaucoup à lui pour ces réponses. N'hésitez pas à découvrir ses œuvres et à laisser vos avis sur le forum. ;)