Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 8 janvier 2012

Corvus de Paul Kearney

Corvus
de Paul Kearney

Editions Orbit 

Sortie le 19 octobre 2011
Grand format / 360 pages / 19,90 €


Présentation de l'éditeur :

Vingt-trois ans ont passé depuis que les Macht ont retrouvé le chemin de leur foyer après la lutte contre l’Empire Asurian. L’homme qui dirigeait cette armée, Rictus, est maintenant un capitaine mercenaire âgé et fatigué. Il ne souhaite rien d’autre que poser sa lance et devenir le fermier que son père était. Mais le destin ne voit pas les choses de cette façon. Un jeune chef de guerre, stratège de génie, prend la tête des mercenaires et défie les nations. Son nom est Corvus. Les rumeurs prétendent qu’il n’est pas seulement humain. Il deviendra un grand roi.


Avis Asmodée
Corvus se présente comme un roman écrit avec force et élégance, style narratif qui ne donne que davantage d'impact à son contexte guerrier. Car dans ce livre, il est question avant toute chose d'honneur et de combats. Des batailles s'engagent, des cités assiégées sont conquises et des soldats meurent. Pour cette histoire, Paul Kearney a créé un univers comportant sa propre géographie et son panthéon de divinités. La culture de chaque peuple décrit se veut crédible pour apporter à ce récit de fantasy une dimension à la fois humaine et dramatique.

Un vent épique souffle sur ce roman récemment paru aux éditions Orbit. Rictus, l'un des personnages principaux, arbore le visage d'un mercenaire légendaire mais fatigué par les massacres. Il ne désire que finir ses jours paisiblement avec sa famille, mais le destin en décide autrement. Le charisme de cet homme se retrouve dans son respect des codes de la guerre, mais aussi dans les sens morales qui rythment sa vie. Cependant, le protagoniste le plus intéressant à découvrir est sans conteste Corvus, un jeune conquérant aux folles ambitions. Stratège de génie, fin diplomate, rien ne semble à même de l'arrêter. Malgré son apparence frêle, il parvient à s'adjoindre la fidélité d'un guerrier tel que Rictus. Ce n'est qu'au fil des chapitres qu'on en apprend davantage sur ce futur roi visionnaire, sur ses peurs et ses espoirs.

Corvus est ainsi une histoire parfois brutale, sans concession. Pourtant, l'auteur parvient à instiller à sa prose une certaine finesse dans ses descriptions martiales et ses mises en ambiance. Les conditions de guerres et les sacrifices sont rudes, et le lecteur en ressent les conséquences à travers les pages. Pour faire vivre ce périple de conquête, inspiré des faits d'armes Antiques, les dialogues se veulent virils. En résulte un savant dosage entre manœuvres politiques et batailles rangées. 

Ce roman évoque sur le fond les œuvres de David Gemmell. Les inconditionnels de cet auteur apprécieront la lecture de Corvus. Car Paul Kearney parvient à développer ici une histoire riche et intense, où les destinés se croisent en même temps que le fer. Une lecture divertissante, conseillée aux amateurs du genre.



Le Cercle des Sorcières, Tome 1 : Alliance Nocturne de Diana Pharaoh Francis

Le Cercle des Sorcières 
Tome 1 : Alliance Nocturne 
de Diana Pharaoh Francis 

Éditions Eclipse 
Collection Bit-lit 

Sortie le 28 septembre 2011 
Format broché / 14,90 €


Présentation de l’éditeur :

Autrefois, Max rêvait d’une carrière, d’un foyer, d’une famille aimante. Maintenant, tout ce qu’elle veut, c’est la liberté… et la vengeance. Une sorcière nommée Giselle a changé Max en guerrière d’une force, d’une rapidité et d’une endurance extraordinaires. Prisonnière de sortilèges, Max n’a d’autre choix que de se battre, d’être l’arme magique personnelle de Giselle, une Lame d’Ombre. Mais ses dons sont sur le point d’être mis à l’épreuve comme ils ne l’ont encore jamais été…
Max va devoir prendre sa place du côté du Bien, si elle survit assez longtemps pour savoir de quel côté il s’agit…

Avis de Biscotte :

Une très bonne surprise. Le résumé était vraiment trop court pour qu'on se fasse une idée, du coup je ne m'attendais pas à grand chose et au final j'ai lu ce livre en deux jours. On entre tout de suite dans l'histoire et les explications viennent petit à petit ce qui fait qu'il n'y a aucune longueur et que ce premier tome n'apparait pas du tout comme un tome d'introduction.

Le résumé ne nous dit pas qu'il y a deux personnages narrateurs. Nous avons d'abord Max (oui oui c'est une femme) qui est la Lame d'Ombre Prime de Giselle, cette dernière étant une sorcière. Nous avons ensuite Alexander, une Lame d'Ombre Prime comme elle mais qui, lui, appartient à une autre sorcière. Dans cet univers chaque sorcière possède des Lames d'Ombres et des Lances Solaires. Les Lames d'Ombres sont des personnes qui brûlent à la lumière du soleil ou de la lune, ils sont plus fort, plus résistants, ne vieillissent pas, sont plus dur à tuer et guérissent rapidement (non ce ne sont pas des vampires, ils n'ont pas de crocs et ne boivent pas de sang). C'est la même chose pour Les Lances Solaires sauf qu'eux ne supportent pas l'obscurité, ils doivent donc rester tout le temps dans des endroits éclairés. Les Primes sont les chefs et aussi les plus puissants. Leurs pouvoirs sont en fait des sortilèges que leur sorcière leurs a donné, en plus d'un sortilège de contrainte : ils sont donc créés pour la protéger. Le seul soucis c'est que, contrairement aux autres, Max n'a pas choisi cette vie et elle en veut énormément à Giselle.

Le personnage de Max est complexe et en même temps très simple. Elle fait tout pour se préserver mentalement des horreurs qu'on lui fait subir et c'est ce qui fait sa force. Elle fait toujours ce qu'elle pense être le plus juste. Au final c'est une dur à cuire sensible et c'est ce qui fait son charme. Alexander est un personnage à la psychologie basique mais qui se retrouve à faire des choix complexes qui le forceront à évoluer.

On est happé par cette histoire au style d'écriture simple et clair. Pas de longueurs, des personnages intéressants, une intrigue passionnante... Bref pas de vrai point négatif... Ah si un quand même... Le deuxième tome n'est pas encore sorti !
Vous l'aurez compris je conseille très fortement ce livre et je me jetterai sur le second sans aucun doute.