Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 13 août 2011

Le dernier homme bon


Le dernier homme bon
de
A. J. Kazinski
Éditions JC Lattès

Sortie le 6 avril 2011Grand Format / 536 pages / 22,50 €


Présentation de l'éditeur :

Un tueur sévit à travers le monde, avec des cibles pour le moins singulières : médecins, militants des droits de l’homme, avocats…Tous œuvrent pour le bien. Les meurtres sont d’autant plus étranges qu’une marque représentant une suite de nombres indéfinissables figure chaque fois sur le dos des cadavres. Niels Bentzon, négociateur au sein de la police de Copenhague, reconnu pour son talent mais incompris par ses homologues, est persuadé que c’est au Danemark qu’aura lieu le prochain drame. Mais qui peut être la future victime ?
Aidé par l’astrophysicienne Hannah Lund, Niels va tenter de décrypter les brûlures laissées sur les victimes. Personne ne prend au sérieux ces deux personnages un brin fêlés, pourtant brillants, dont la quête devient de plus en plus impossible. La clé de l’énigme réside dans ces chiffres – mais que signifient-ils ? Qui est le mystérieux assassin et que cherche-t-il à montrer ?
Véritable page-turner, Le Dernier Homme bon combine profondeur psychologique, action et suspense jusqu’au dénouement qui surprendra plus d’un lecteur.

L'avis de Lila :

Selon certaines religions, il existerait sur Terre et à chaque génération 36 personnes justes qui auraient pour but de maintenir l'humanité à flot. Quel est le point commun entre ces personnes ? Il n'y en a aucun, à part une propension naturelle à faire le bien ou à aider son prochain. Elles-mêmes ignorent le rôle qu'elles sont censées jouer dans l'avenir de l'humanité.

Imaginez donc que ces 36 "justes" soient assassinés les uns après les autres, partout à travers le monde. Comment les identifier, comment trouver l'assassin et comment empêcher les prochains meurtres ? Et surtout, que se passera-t-il si ces 36 "justes" sont tous assassinés ? Est-ce une simple légende ou est-ce que l'humanité repose réellement sur ces hommes et femmes ?

Ce roman propose une intrigue originale et complexe, à l'image de ses protagonistes principaux qui sont à la fois déroutants et attachants. On suit tout particulièrement l'intrigue du point de vue de Niels Bentzon et Hannah Lund qui forment un duo efficace. Lui est négociateur, elle astrophysicienne et ensemble, ils devront faire face à une série d'événements oscillants entre fantastique et logique pure qui n'aura de cesse de repousser leurs propres limites.

Ce roman se suit avec intérêt, on a réellement envie de connaître le dénouement, de comprendre la raison de ces meurtres et l’identité de l'assassin. La fin est d'ailleurs intelligente et surprenante, elle vaut à elle seule la lecture des 566 pages. J'ai pris plaisir à lire ce livre et à suivre les protagonistes, même si le roman m'a parfois semblé un peu "long". Le style de l'auteur est fluide, l'histoire captivante et d'une façon générale, ce roman est objectivement réussi.

Le dernier homme bon devrait plaire aux amateurs de romans policiers.