Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 4 février 2011

Vampire City, Tome 2 : La Nuit des Zombies de Rachel Caine


Vampire City, 
Tome 2 : La Nuit des Zombies
de Rachel Caine

Editions Hachette Jeunesse
Collection Black Moon

Sortie le 16 Février 2011


Présentation de l'éditeur :

Les vampires voient d'un mauvais œil le retour à Morganville de Frank Collins, le père de Shane. Ce dernier est déchiré entre sa loyauté envers son père et son amitié pour Claire, Eve et Michael. Car la soif de vengeance de Frank risque de compromettre la protection des colocataires face aux vampires, à grand peine contenus par leur alliée Amelie. Mais lorsque les vampires enlèvent Shane pour tendre un piège à son père, Claire et ses amis vont devoir mettre tout en œuvre pour le sauver...

Avis de Tan

La Nuit des zombies reprend exactement là où s'arrêtait Bienvenue en Enfer. Les choses ont plongé soudainement dans le chaos avec l'arrivée tonitruante du père de Shane et ce n'est que le début. Difficile d'imaginer comment tout notre petit monde va pouvoir retrouver la paix et la vie revenir à la normale. En tout cas ça ne sera pas pour ce tome car d'un cauchemar, on passe directement à un autre. La vieille demeure qui est censée est un havre pour nos héros est sans dessus dessous et la relation amoureuse naissante de Claire est déjà compromise. Autant dire que rien n'est gagné d'avance.

Dans cet opus, on sort du train-train de l'aller-retour entre l'université et la maison. La ville commence à vraiment se matérialiser et ses habitants aussi par la même occasion. Pas encore vraiment les humains même s'il arrive d'en croiser de temps en temps, mais surtout les vampires et leurs conflits internes. Le tome 1 était clairement manichéen sur le sujet : les vampires c'est le mal, les humains sont les uniques victimes. Comme on pouvait s'y attendre, les choses sont plus complexes et au fur et à mesure que l'on découvre les dessous de Morganville, on se rend bien compte qu'il est très difficile de choisir en qui avoir confiance quand les règles sont différentes de partout ailleurs. Les brimades que subit Claire deviennent presque un élément du paysage à côté de toute la violence qui va se déchaîner autour d'elle dans ce tome. Rachel Caine va aller jusqu'à pousser le lecteur dans ses derniers retranchements à ce petit jeu mais d'un autre côté le lecteur en a vu d'autres et pouvait s'attendre à certains des retournements de situation. En tout cas, c'est un vrai plaisir de faire plus ample connaissance avec certains personnages comme la fascinante Amélie qui possède la même cruauté qu'un chat jouant avec une souris, mais aussi Oliver et Sam. Il en va de même pour Shane qui, à cause de la présence hautement perturbante de son père, va être forcé d'en dire plus sur son passé.

En parallèle, se mettent en place plusieurs intrigues avec notamment le meurtre d'une jeune fille. Il aurait semblé logique (surtout vu le titre en anglais) qu'il s'agisse de la colonne vertébrale de ce tome ; ce qui n'est pas le cas et qui est d'ailleurs assez frustrant et troublant. L'auteur semble clairement avoir une vision beaucoup plus large de son histoire et il paraît clair maintenant que les livres sont faits pour être lus comme un tout tellement il reste de choses en suspens à la fin de celui-ci.
Bien sûr la sensation persistante que rien ne sera résolu est un des points noirs de ce tome mais il présente aussi globalement plus de défauts que le premier. L'écriture tout d'abord semble aussi chaotique que l'histoire et l'accumulation de petites incohérences au début et sur la toute fin donne un peu mal à la tête. Le fait que beaucoup trop de fils conducteurs soient lancés en même temps tend à diluer la tension dramatique tant il est difficile de savoir où donner de la tête. Au même titre, certaines situations ont beau être intenses, on sait pertinemment que tout va bien se passer. Et enfin une mention spéciale à la scène de la cuisson des pâtes qui est totalement ridicule. Les pâtes, c'est l'alimentation de base de l'étudiant et ça n'est pas crédible pour un sou de ne pas savoir les cuisiner à 16-18 ans.

Au final, ce tome sert surtout à présenter et estimer les forces en présence en ville, à mettre en place la suite des événements et à explorer le passé et la relation de Shane avec son père. Bien qu'on sente de plus en plus que le noyau dur est constitué par les 4 jeunes adultes, Claire occupe toujours la place de choix et c'est presque incroyable qu'elle ne soit pas déjà en thérapie à ce point du récit quand on voit le talent certain qu'elle a à attirer les ennuis. Et on ne peut que se demander quelles sont les motivations d'Amélie à lui tourner autour comme cela. Il faudra sans doute lire le tome 3 pour les découvrir.

Jeunes filles en fleurs Tome 1 : Et il l'embrassa... de Laura Lee Guhrke

Jeunes filles en fleurs 
Tome 1 : Et il l'embrassa...
de Laura Lee Guhrke

Éditeur J'ai Lu 
Collection Aventures et Passions

Sortie le 3 novembre 2010


Présentation de l'éditeur :

Zélée, docile, presque invisible, Mlle Emmaline Dove était la parfaite secrétaire de la maison d'édition dirigée par lord Marlowe. Mais quand, une fois de plus, il refuse de publier son manuel de bienséance, sans même l'avoir lu, l'employée modèle claque la porte pour proposer ses services à la concurrence. Dans les pages de la Gazette sociale, la chronique mondaine d'Emmaline est très prisée. Vexé, Marlowe rachète le journal. Les voici désormais partenaires. A égalité. Et cette fois, Mlle Dove n'a plus rien d'invisible...



Chronique d'Elaura :


Il y a des jours où nous ouvrons un livre sans trop savoir ce que l'on va y trouver. L'auteure nous parle un peu, le visuel de couverture est attractif et le titre nous inspire quelque chose mais, nous sommes incapables de savoir quoi.
Et il l'embrassa … est une de ces romances qui s'ouvrent avec curiosité en se demandant ce que ces Jeunes filles en fleurs ont à nous raconter. Dès les premières lignes le ton est donné, vous savez que vous allez passer un moment de lecture intense car l'auteure a le talent de rendre passionnant ce qui paraît sans saveur. Jamais un livre n'a aussi bien porté son nom que celui-ci. Car l'héroïne prend réellement vie à ce moment là, comme si un barrage avait cédé, comme si sa vie en dépendait.

Emmaline a passé 30 ans à être parfaite et à agir exactement comme son entourage l'attendait. Vieille fille bien sous tout rapport elle regarde les jours défiler sans surprise et sans fantaisie jusqu'au jour où elle tient tête à son patron, lord Marlow.
Les conséquences n'en seront que positives car au final, lui seul saura trouver la faille et voir en elle la femme téméraire et passionnée qui se cache sous ce masque de rigidité. Ce fameux baiser va changer leur vie, mettre à mal leurs opinions, bouleverser leurs positions … Mais n'est-ce-pas là le sel de la vie ? Rendre beau ce qui est quelconque, réunir les opposés, titiller ceux qui se ressemblent pour au final bousculer les habitudes et pousser le commun des mortels à prendre des risques.

C'est ce que nous montre l'auteure dans une écriture élégante et un style plein d'humour et d'émotion. Une romance tout en retenue et sensible qui vous charme dès le début. On s'attache beaucoup aux personnages plutôt bien construits dont la finesse psychologique est un véritable atout et confère à l'ensemble une originalité certaine. De plus, le contexte est atypique puisque nos héros évoluent dans le monde de l'édition, à l'époque victorienne, alors ne boudons pas notre plaisir et régalons-nous d'une histoire où les bals de la Saison ne sont pas de mise.

Un très bon début pour cette nouvelle série, c'est avec beaucoup de plaisir que nous lirons le second volet L'Héritière à paraître le 16 mars prochain.