Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 22 octobre 2020

Malédiction Tome 1 : Les larmes d'Azrael



Malédiction
Tome 1 : Les larmes d'Azrael 
de Cecilia Armand

Éditions Elixyria

Sortie le 4 septembre 2020
Format broché / 414 pages / 17,90 €


Présentation de l'éditeur :  

 « Les humains s’enfuient devant moi.

Je suis toujours à l’heure pour accueillir celui qui passe à trépas. 
Mon baiser est mortel, pour qui le recevra. 
Mais je m’incline devant elle, depuis qu’elle fait partie de moi. »

Victime d’un terrible accident, Rosalie se réveille dans un endroit qu’elle ne connaît pas. Dans cette pièce sombre et froide, elle se rend très vite compte que quelque chose ne va pas. 
Et pour cause, elle n’est pas seule, un homme aussi beau que mystérieux à l’allure surnaturelle se tient devant elle. Cet inconnu aux yeux émeraude est sur le point de bouleverser sa vie. Mais qui est-il ? 

Une histoire d’amour entre le Paradis et l’Enfer.
Qui de l’Amour ou de la Mort triomphera ?

L'avis d'Elaura :

Voilà un très joli roman sur fond d'enfer et de paradis, thème déjà usité en Urban Fantasy, mais trop rarement à mon goût.

Je ne vais pas revenir sur le résumé, la quatrième de couverture faisant correctement son office, mais il n'est pas difficile de deviner qu'il s'agit d'une histoire d'amour entre l'ange de la mort et une humaine. Si l'histoire reprend un peu les schémas classiques du genre, elle n'en reste pas moins agréable à lire, surtout pour la galerie de personnages secondaires très intéressants que l’autrice met en place. En fait, je me suis beaucoup plus attachée aux personnages secondaires qu'à nos deux héros, au final. Cela ne m'a pas particulièrement gênée pour arriver au terme de ma lecture, j'ai juste une pointe de regret, car il leur manquait un « je-ne-sais-quoi » pour que je sois complètement embarquée.

Qu’importe, j’ai tout de même, passé un bon moment de lecture, et je lirai la suite avec plaisir. Mention spéciale pour la maison d'édition qui a fait un très beau travail éditorial, le livre est une merveille visuelle. Quand on aime l'objet livre, on ne peut qu’être comblée.

Le tome deux sort à la fin du mois, j'ai finalement hâte d'en savoir plus. Surtout quand nous savons que Lucifer y aura toute sa place. Une saga à suivre, assurément.

Meurtres à marée haute de Hannah Dennison



Meurtres à marée haute
de Hannah Dennison

City Edition

Sortie le 26 août 2020
Format broché / 336 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

À la mort de son mari, Evie hérite d'un hôtel à Tregarrick, dans les îles Scilly. Et ce n'est pas franchement un cadeau... Loin d'être un palace, l'établissement n'a pas changé depuis les années 70. Alors, quand Evie et sa sœur Margot débarquent dans cette contrée sauvage, elles n'ont qu'une seule hâte : en repartir au plus vite ! Mais dès leur arrivée, le gérant de l'hôtel est retrouvé assassiné, au pied d'une falaise. Les soupçons se portent immédiatement sur Evie, la nouvelle propriétaire. Et quand un deuxième meurtre est commis, les deux sœurs n'ont plus le choix : elles doivent trouver elles-mêmes le coupable pour pouvoir se disculper. Entre un mystérieux photographe suédois, un pasteur qui parle avec son perroquet, une vieille dame excentrique et une jeune gothique inquiétante, elles font face à une belle brochette de suspects. Leur enquête ne va pas être de tout repos, d'autant que tout le monde semble dissimuler de vilains petits secrets...
 

L'avis d'Elaura :
 
En grande fan de cosy crime que je suis, je me suis précipitée sur la nouvelle série d’Hannah Dennison, autrice de la saga Les mystères de Honeychurch.

Nous faisons la connaissance d’Evie, jeune veuve et héritière d’un hôtel en mauvaise condition dans les îles Scilly et de Margot, sa sœur, fraîchement débarquée des États-Unis. Afin d’évaluer son héritage, et, peut-être, comprendre un peu mieux son défunt mari, Evie et sa sœur vont aller visiter les îles Scilly et faire de drôles de rencontres. Entre le mauvais temps et le caractère difficile des habitants de l’île, le séjour d’Evie et Margot ne sera pas de tout repos, d’autant plus quand le gérant de l’hôtel est retrouvé assassiné.

Si l’ambiance attendue est bien présente, force est de constater que l’histoire manque un peu de consistance pour en faire une grande réussite. Cela dit, l’atmosphère particulière des Îles Scilly et la jolie galerie de personnages nous font passer, tout de même, un bon moment de lecture. Construire un nouvel univers et introduire de nouveaux personnages ne sont pas chose aisée, aussi, je lirais le second tome avant de me faire une idée plus définitive sur la série. 
 
Une nouvelle saga à suivre donc,  j'attends la suite avec impatience.