Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 8 octobre 2020

Le Dernier dragon sur terre de Eoin Colfer



Le Dernier dragon sur terre
de Eoin Colfer

Éditions PYGMALION

Sortie le 26 août 2020
Format broché / 400 pages / Prix 21,90 €



Présentation de l'éditeur :

Autrefois, il était connu sous le nom de Wyvern, Seigneur du Haut Feu, et son ombre terrifiait les masses. Aujourd'hui, il n'est que Vern, vautré dans le bayou où il se cache, matant Netflix non-stop en tee-shirt Flashdance et sifflant de la vodka à longueur de journée. Mais, contrairement aux autres membres de son espèce, il a survécu. Malheureusement, aucune quantité d'alcool ne peut combler son immense solitude. C'est alors que le hasard lui propose une alliance inattendue... Aboutira-t-elle à l'extinction de sa race ou au retour de ses jours de gloire? 
 
L'avis d'Elaura :
 
Ce roman pour adulte d’Eoin Colfer est une grande surprise par son originalité. L'auteur n'est pas à son premier coup d'essai dans les romans d'action et d'aventure puisqu'il est le papa d’Artemis Fowl, une série jeunesse publiée chez Gallimard Jeunesse.

Alors entendons-nous bien, nous ne sommes pas ici face à une œuvre de fantasy ou d’héroïc-fantasy dans le sens classique du genre. Notre héros est un dragon, certes, mais qui vit caché parmi les humains. Point de quête ni de royaume obscur à conquérir, juste une cabane isolée dans le Bayou, avec un dragon fan de Netflix et Flashdance, qui préfère boire des bières que d'affronter le monde extérieur. Par un coup du sort, il va rencontrer Squib, notre second héros, un jeune garçon qui a la fâcheuse tendance à se trouver au mauvais endroit, au mauvais moment.

Voici donc un duo improbable pour lequel l'on se prend d'une certaine affection, qui va affronter la pègre notoire et le milieu du trafic de drogue, non sans une certaine éloquence. On flirte aisément avec le polar ou le thriller dans ce roman, alors il est fort probable que les puristes de la fantasy n'y trouvent pas vraiment leur compte. C'est ce qui en fait son originalité, ainsi qu'une bonne dose de sarcasme, car oui, les dialogues sont assez jouissifs.

Un bon moment de lecture donc, avec, en prime, un magnifique visuel de couverture. 



Le collège maléfique Tome 1 : Le marche-rêve de Cassandra O'Donnell



Le collège maléfique
Tome 1 : Le marche-rêve

de Cassandra O'Donnell

Éditions FLAMMARION

Sortie le 24 juin 2020
Format broché / 320 pages / Prix 12,50 €



Présentation de l'éditeur :

Pendant treize ans, Emma Dreamaker avait réussi à cacher ses pouvoirs, échappant ainsi à la vigilance du Ministère. Jusqu'au jour où elle reçoit sa lettre d'admission pour l'Ecole des Enfants Spéciaux. La jeune fille n'a pas le choix, elle doit entrer dans ce collège étrange qui dissimule de terrifiants secrets. Peu à peu, Emma plonge dans un monde sombre et inconnu, peuplé de monstres et de démons. Un monde qu'elle va devoir affronter si elle veut survivre.
 
L'avis d'Elaura :
 
Les romans jeunesse de Cassandra O’Donnell sont toujours un vrai plaisir de lecture. L’autrice sait manier les mots et mettre en exergue les sentiments adolescents avec simplicité, mais intelligence. Ce premier opus de cette nouvelle saga ne fait pas exception.

Nous suivons les aventures de la jeune Emma, 13 ans, qui cache ses pouvoirs depuis l’enfance. Dans cet univers, les enfants dotés de pouvoirs spéciaux sont envoyés sans sommation dans un collège pour les enfants spéciaux. Et Emma se verra obligée de quitter son foyer pour l’intégrer. La séparation est difficile, car Emma est très attachée à son père, seul parent encore en vie. Sa vie va totalement changer et elle devra mettre de la distance entre elle et ses amis, car elle ne doit parler de sa nouvelle école à personne.

Dans ce collège, Emma va rencontrer d’autres enfants comme elle, va se faire de nouveaux amis, et sera confrontée à un monde qui cache de sombres secrets.

Il est facile de comparer ce nouvel univers à celui de Harry Potter. Mais une fois cette première impression passée, nous nous attachons aisément à notre jeune héroïne qui va en découvrir bien plus sur ses capacités.

L’autrice met en avant beaucoup de thématiques importantes dans ce roman : l’amitié, l’acceptation de la différence, la séparation, et le passage entre l’enfance et l’âge adulte. Parfois avec une certaine brutalité. Son style est toujours aussi fluide et accessible au jeune public. Ce fut une très jolie découverte, et, cerise sur le gâteau, le visuel de couverture est magnifique.

En bref, une nouvelle saga qui ravira les jeunes lecteurs, gageons que la suite sera tout aussi captivante.



Rozenn Livre II de Laetitia Danae



Rozenn
Tome 2

de Laëtitia Danae

Éditions J'ai lu

Sortie le 16 septembre 2020
Format poche / 512 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

" Amadée n'est pas un lieu fréquentable ; les soleils ont abandonné Amadée depuis des siècles, privant la cité de leur lumière bienveillante ; personne ne survit en Amadée ; les djinns d'Amadée sont des démons nés d'un feu sans fumée. " Après avoir rejoint les rebelles dans la ville d'Amadée, Rozenn découvre que les djinns sont bien plus maltraités qu'elle ne le soupçonnait. Résolue à mettre un terme à leur servitude, elle s'apprête à prendre les armes contre le sultan. Or, son pouvoir ne se révélera que si elle se libère de ses entraves, mais elle ignore encore s'il lui sera utile dans la bataille qui s'annonce. Et pour parvenir à ses fins, Rozenn n'a d'autre choix que de s'allier aux princes. A quoi ou à qui seront-ils loyaux ? A la liberté tant convoitée par les djinns, ou à leur père ?


L'avis de Tsuki :

C'est avec beaucoup de curiosité et d'impatience que j'attendais ce second et dernier tome des aventures de Rozenn. J'avais vraiment apprécié le premier opus et je n'ai pas du tout été déçue par celui-ci. Nous avions quitté Rozenn, qui a pris la décision de rejoindre les rebelles, afin d'atteindre son but ultime, libérer le peuple des djinns des griffes du sultan Maddy. 

Les descriptions de l'auteure nous immergent totalement dans l'univers qu'elle a créé. Amadée est un endroit très étonnant, on a envie de se promener dans ses étroites ruelles et d'en découvrir les secrets. Rozenn y est accueillie comme LA sauveuse des djinns. Elle ne s'attendait pas à avoir un tel poids sur les épaules et même si elle a envie de répondre favorablement aux attentes des rebelles, en est-elle réellement capable ? Nous allons le découvrir en même temps qu'elle à travers ces pages. Les rebondissements ne manquent pas et même si la fin se révèle attendue, la façon dont l'auteure nous y amène ne l'est pas du tout. La fin d'un chapitre ne peut donner qu'une seule envie au lecteur, continuer et découvrir ce qui arrivera à Rozenn et sa troupe.

Dans ce second livre, nous en découvrons davantage sur la magie des djinns, sur leur Histoire, leur passé, les épreuves qu'ils ont traversées et qu'ils traversent encore. Mais ce n'est pas tout, nous en apprenons également plus sur le peuple dagnir, leurs us et coutumes, les complots politiques et personnels du sultan, les tenants et les aboutissants de ses choix, qu'ils soient bons ou mauvais. La seule conclusion que l'on peut en tirer est que c'est un homme dont la soif de pouvoir l'étouffe, il est prêt à tout sacrifier pour avoir toujours plus de contrôle aux dépens de sa famille.

Les personnages sont pleins de surprises, on ne sait jamais quels seront leurs actes ou leurs choix, ni ce que ceux-ci entraîneront. Si notre avis est plus ou moins fixé sur la famille Maddy, elle risque de grandement nous étonner, surtout les princes. Leur évolution est très intéressante, nous allons nous rendre compte au fil des chapitres que leur position est loin d'être enviable et qu'ils devront, eux aussi, mettre leurs souhaits en danger pour le bien commun. Rozenn évolue énormément également et gagne en maturité et en profondeur ; j'ai apprécié son caractère et sa façon de rester égale à elle-même.
Chacun des protagonistes à son rôle à jouer dans l'intrigue plutôt simple au fond, l'intérêt pour le lecteur et de découvrir comment l'auteure fera évoluer ses personnages, son univers pour y arriver : un véritable tour de force. 

En bref, un second tome à la hauteur de mes attentes ; cette histoire est très prenante, on ne se lasse pas des personnages, de l'univers et des choix de l'auteure. Si l'histoire est plutôt « facile » et la fin évidente, dans ce roman rien n'arrive par hasard et l'intrigue n'a rien de « simple ». Chaque chapitre est introduit par un petit texte, nous en apprenant toujours plus sur les dagnirs ou les djinns, libre à nous d'être choqués, surpris et touchés par ce que l'on peut y lire. L'émotion est au rendez-vous, l'action également, Laëtitia Danae a su me toucher, me choquer, m'horrifier, mais aussi me faire rire, sourire et même pleurer. Je vous recommande sincèrement de découvrir ce monde fantastique qui ne vous laissera pas indifférent.