Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 13 juin 2020

Un cowboy perdu dans les Highlands de Karen Ranney



Un cowboy perdu dans les Highlands
de Karen Ranney 

Éditions J'ai lu pour elle

Sortie le 5 septembre 2018
Format poche / 380 pages / 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Propriétaire d'un ranch au Texas, Connor McCraight ne s'attendait pas à devenir le nouveau duc de Lothian. Mais, noblesse oblige, le voilà qui débarque dans cette Ecosse glaciale balayée par le blizzard. Son projet ? Vendre au plus vite le domaine et retourner en Amérique. A Bealadair, les moeurs locales ont de quoi dérouter un cow-boy, et les habitants sont aussi accueillants que le climat. Il existe toutefois une exception : Elsbeth, la pupille du défunt duc, que les McCraight considèrent comme une domestique. Que faire ? Car la beauté brune de la jeune femme a tôt fait d'enflammer Connor et de retarder ses projets...


L'avis de Jm-les-Livres :

Pour avoir déjà lu des romances historiques de l’auteure, je sais que ses histoires ne sont pas centrées sur la romance, mais plutôt sur les personnages et leurs désirs profonds. Ce titre ne déroge pas à la règle.

Connor, Texan pur souche et nouvel héritier du duché écossais de Lothian, décide de se rendre en Écosse, le pays dont est originaire son père, pour évaluer ses nouvelles possessions. Son objectif est simple : venir jeter un coup d’œil, vendre ce qui peut l’être et repartir dans son Amérique natale pour continuer à faire prospérer son ranch. Mais à peine arrivé, il comprend que les choses ne seront pas aussi simples et qu’il va devoir s'acclimater autant à sa famille qu’au climat écossais.

Si vous recherchez une romance passionnée, avec beaucoup de dialogues enflammés, ce n’est pas le livre qu’il vous faut. Par contre, si vous voulez un personnage masculin fort, intelligent et conscient de sa place dans le monde, vous avez frappé à la bonne porte. Connor est un héros très américain dans ce monde aristocratique régi par des règles strictes (comprenez qu’il ne souhaite pas être appelé Sa Grâce et qu’il a un mot pour chaque personne de son entourage, sans différence de rang). Mon avis est un peu plus mitigé concernant l’héroïne. Elle manque un peu de peps pour la rendre vraiment intrigante, mais elle possède d’autres qualités qui la rendent attachante. Du côté des personnages secondaires, je ne peux pas dire qu’il y en ait un qui sorte du lot. La majorité de la famille de Connor est détestable. Concernant l’intrigue générale, elle est suffisamment solide pour nous tenir en haleine et surprenante. 

Au final, ce livre est comme une parenthèse écossaise, avec ce qu’il faut de romance et d’intrigue pour tenir le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.