Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 5 mai 2020

Ivy Wilde, Tome 3 : S.O.S. fantômes en détresse de Helen Harper



Ivy Wilde, 
Tome 3 : S.O.S. fantômes en détresse
de Helen Harper

Éditions Collection Infinity

Sortie le 4 décembre 2019
Format numérique / 343 pages / 5,99 €

Sortie le 13 janvier 2020
Format broché / 343 pages / 17 €



Présentation de l'éditeur :

Si quelqu'un peut comprendre ce que reposer en paix veut dire, c'est bien Ivy. Enfin, « se » reposer en paix, en tout cas.

Tout juste remise sur pied après son affrontement macabre avec un nécromancien, Ivy est de nouveau plongée dans un monde de mystère, d'aventure, et de désastre imminent. C'est pas de sa faute : apparemment, elle est désormais la seule personne au monde à pouvoir communiquer avec les morts. Et malheureusement pour elle, ils ont la langue bien pendue et une grosse liste de réclamations.

Quand, en échange de son aide, les fantômes lui apprennent qu'un tueur en série assassine discrètement des sorcières, Ivy ne peut pas rester sans rien faire. Elle risque cependant de s'attirer plus d'ennuis qu'elle ne l'imagine... et c'est sans parler du dîner en costard prévu chez les parents de Winter...


L'avis de Jm-Les-Livres :

Les aventures d’Ivy Wilde reprennent juste après les événements qui ont eu lieu en Écosse et plongent le lecteur directement dans le vif du sujet. Ivy doit prendre en compte les conséquences du sort effectué dans le cimetière, ce qui l’inquiète un peu. Enfin, vraiment juste un peu parce qu’Ivy reste Ivy et ce “ chômage “ obligatoire lui va très bien. Dans l’incapacité d’utiliser sa magie, elle se retrouve obligée de rester… sur le canapé. Le plus embêtant, c’est d’avoir Raphaël dans les pattes, parce que le sorcier commence sérieusement à tourner en rond, et Ivy n’en peut plus. Alors quand un fantôme lui demande son aide dans une enquête sur un meurtre, la sorcière saute sur l’occasion, et entraîne son amoureux avec elle.

Troisième tome de la saga, ce livre est un peu moins sympa que les précédents. L’enquête est assez sombre puisque Ivy et Raphaël sont à la recherche d’un tueur. Et on n’a pas le temps de s’ennuyer : comme dans les tomes précédents, les événements s’enchaînent rapidement. C’est intéressant et ça donne envie de tourner les pages, mais l’ensemble est moins convaincant. J’ai eu la sensation qu’il avait été écrit pour donner une fin rapide à la série, ce qui m’a laissée une sensation d’inachevé. Je ne me suis pas sentie très impliquée dans ma lecture. 
Ivy reste fidèle à elle-même, bien qu’elle semble avoir un peu mûri (un peu, sinon ça serait trop fatiguant). Raphaël est, quant à lui, quasiment un autre homme. La dernière mission d’Ivy l’a beaucoup changé et lui a donné une autre vision de l’Ordre. C’est assez marrant de voir Ivy le tempérer sur le sujet quand on sait ce qu’elle pense de l’organisation. Et leur histoire est trop mignonne. On ne tombe pas dans la guimauve, mais je trouve qu’elle leur ressemble bien.

Ivy Wilde est une bonne série d’urban fantasy, avec de l’humour et de l’action. Tous les tomes ne sont pas au même niveau, mais on passe quand même un très bon moment à suivre les péripéties d’Ivy et on s’amuse beaucoup. Ce serait dommage de passer à côté.