Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 24 janvier 2020

Les secrets de Charlotte Street Tome 1 : Par amour de Scarlett Peckham



Les secrets de Charlotte Street
Tome 1 : Par amour

de Scarlett Peckham

Éditions J'ai lu

Sortie le 6 novembre 2019
Format poche / 352 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

« Notre mariage sera un accord à l’amiable. Je financerai votre pépinière, vous me donnerez un héritier. Et chacun sera libre de mener sa vie à sa guise. »
Le marché est trop tentant. En devenant duchesse de Westmead, Poppy Cavendish, modeste horticultrice du Wiltshire, devient une femme puissante qui assure la pérennité de son entreprise. C’est tout ce qui compte, pense-t-elle avant de tomber éperdument amoureuse de son mari.
Mais Archer n’est pas le personnage infaillible qu’il prétend être. Il cache de cruelles cicatrices, tant dans sa chair que dans son âme. Et lorsque Poppy perce enfin son secret, elle se sent basculer dans le monde inconnu des plaisirs interdits...


L'avis de Jm-les-Livres :

Le premier tome des Secrets de Charlotte Street n’est pas une romance historique conventionnelle puisqu’on parle ici de plaisir sado-masochiste. La première partie du roman pose pourtant les bases du genre : une héroïne indépendante et talentueuse dans son domaine, l’horticulture, se retrouve obligée de travailler pour la sœur d’un duc en quête de la femme parfaite pour son frère. Elle va donc apporter sa touche florale à un grand bal et rencontrer ce fameux duc, arrogant et froid, par qui elle sera fortement attirée.

Là où l’intrigue dévie des schémas habituels, c’est quand on commence à creuser les secrets du duc et ses sombres désirs. Ce genre de personnage masculin est plutôt inédit en romance et surtout en romance historique. Je n’ai pas été choquée par cet aspect de la personnalité du héros car je l’ai trouvé en adéquation avec ce que l’auteure nous a montré de lui. On n’en découvre que très peu sur son passé et sur ce qui l’a poussé à s’orienter vers ce genre de besoin. Ce manque d’informations pourra peut-être gêner mais, pour ma part, j’y ai vu une pudeur de la part de l’auteure de ne pas vouloir tout nous dire sur lui.

Du côté de l’héroïne, j’ai un avis un peu mitigé. Dans la première partie, j’ai apprécié la découvrir forte et déterminée à atteindre son objectif professionnel. La deuxième partie est plus en demi-teinte, le personnage perdant un peu en crédibilité dans ses réactions. Le fait que leur relation prenne une direction plus “traditionnelle” pour le genre (les non-dits séparent les deux héros) gâche un peu l’effet général voulu par l’auteure en créant des personnages aussi atypiques. J’ai trouvé ça dommage.

Au final, Par amour est une romance qui est originale au départ, mais qui revient à quelque chose de plus conventionnel vers la fin. Une lecture sympathique, mais qui aurait pu être plus marquante.