Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 19 janvier 2020

Nora Jacobs, Tome 2 : Désirée de Jackie May


Nora Jacobs, 
Tome 2 : Désirée 
de Jackie May

Éditions Milady

Sortie le 27 novembre 2019
Format poche / 312 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

Un mois après son entrée brutale dans le milieu surnaturel de Détroit, Nora trouve enfin ses marques et se fait à son rôle d'humaine de service du monde occulte. Elle ne demande qu'à profiter de ses nouveaux amis en évitant au maximum les ennuis. Malheureusement, ses incroyables pouvoirs psychiques lui ont forgé une réputation de femme aussi puissante que mystérieuse. Lorsque l'alpha d'une meute de loups-garous fait appel à elle afin d'identifier un voleur, il est difficile de refuser, malgré les dangereuses conséquences possibles. Empêtrée dans ces problèmes de loups-garous, Nora doit aussi faire face à ses vieux démons : les vampires. Son amie succube pense que le meilleur moyen de résoudre tous ses soucis est de lui organiser une soirée afin de la présenter officiellement à la société occulte. Une idée qui n'enchante pas vraiment Nora. Si les vampires et les loups-garous ne la tuent pas, les préparatifs de cette fête s'en chargeront...


L'avis de Jm-les-Livres :

Après un premier tome un peu farfelu et fouillis, nous retrouvons l'héroïne là où nous l'avions laissée. Malheureusement, tous les défauts du premier opus sont encore présents ici. Nous avons toujours le droit aux réactions étranges de l'héroïne et, sa façon de penser et d'agir ne semblent pas en adéquation avec son âge et surtout avec son passé. Je pense que la psychologie du personnage n'est clairement pas assez réfléchie. Quand quelqu’un a eu ce genre d’expériences, on peut s'attendre à une plus grande maturité, à de l'expérience et de la sagesse. Nora n'a rien de tout ça. 

Autour d'elle gravite une flopée de personnages masculins, tous plus beaux les uns que les autres, (la chanceuse), qui semblent tous être attirés par elle, sûrement à cause de la "malédiction" dont elle serait atteinte. Les auteurs vont d'ailleurs nous en apprendre plus sur les "dons" de Nora, et sur ce qu’elle est vraiment, et cela va soulever des interrogations. Pour le coup, la fin de ce livre nous laisse sur notre faim mais surtout curieux d'en découvrir plus. 

Côté intrigue, je dois reconnaître que ça tient à peu près la route. L’héroïne vient en aide à une meute de loups-garous du coin et se retrouve au milieu de nouveaux problèmes. Les péripéties s'enchaînent bien, même si certaines situations pourraient nous faire douter de l'intelligence de Nora. Dans l'ensemble, je trouve que ce personnage manque de jugeote et est même parfois dangereuse pour les autres. Je ne sais pas si cette impression aurait été la même avec une lecture en VO. En clair, impossible de savoir si la bêtise de l'héroïne vient de la plume et du style des auteurs ou bien de la traduction. J'ai parfois eu l'impression de lire un texte écrit par un(e) adolescent(e) qui passe par une émotion puis son contraire quelques lignes plus loin. Durant toute ma lecture, je me suis dit que cette histoire, entre les mains d'auteurs comme Patricia Briggs ou Ilona Andrews, aurait pu être quelque chose de vraiment bien.

D'une manière générale, que ce soit l'histoire ou les personnages, tout ça manque d'épaisseur et de profondeur. J'ai eu la sensation que les auteurs avaient placé tel ou tel élément juste pour servir leur intrigue, sans réfléchir à plus de justification. Ne pas avoir un univers complexe, avec des intrigues tordues n’est pas une obligation dans ce genre, et j’apprécie aussi de lire ce type d’intrigue plus “simple”, mais là, les éléments semblent choisis pour aider à faire réagir l’héroïne ou les protagonistes, sans réfléchir aux conséquences. 

Par exemple, quand l'amie succube de Nora décide de faire une fête pour introduire la jeune femme dans le monde occulte. Elle présente cela comme une soirée semblable à la Saison à Londres (lorsqu’une famille présentait la jeune fille de la famille en âge de se marier à la société). Le but est aussi de lui faire rencontrer de gentils vampires pour que Nora n’ait plus peur d'eux (elle a quand même assisté au meurtre de sa mère par des vampires, mais disons qu’en rencontrant des gentils vampires, sa peur disparaîtrait). Sauf qu'au final, on ne nous présente aucun vampire puisque la soirée ne sert qu’à faire avancer l'intrigue sur les loups-garous. 
Autre exemple, son ami Terrance lui propose de venir travailler dans sa boîte de nuit, au bar, afin qu'il puisse la protéger et garder un œil sur elle. Sauf qu'il choisit de la placer dans un endroit qui grouille d'occultes, des êtres plus ou moins puissant et dangereux, qui pourraient potentiellement tomber sous le charme de Nora à cause de sa malédiction. Bien joué. Et en plus, on apprend quelques pages plus loin que Terrance n'aime pas être à l'intérieur mais préfère faire le vigile à l'extérieur de la boîte, donc loin de Nora. Logique. 
Et le livre est plein de passages de ce genre, où la logique des actions et des réactions de l’héroïne semblent totalement absente.

Au final, l’intrigue est suffisamment intéressante pour titiller notre intérêt, mais Nora et la plume des auteurs viennent tout gâcher. Dommage.