Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 31 mai 2020

Nos réceptions de la semaine #142



Confinement oblige, nos réceptions et achats livresques ont beaucoup diminué (voir ont été complètement stoppés). Le déconfinement est donc synonyme du retour des réceptions. Voici les derniers arrivés.

Semaines du 16 mars au 31 mai 2020 :


Des achats






Mes achats 




Deux Services Presse au format numérique





Mes cadeaux d'anniversaire livresques





Un Service presse au format numérique


Des achats



Et un achat numérique




Voici nos réceptions des dernières semaines. Et vous, qu'avez-vous reçu ?

samedi 30 mai 2020

La curiosité est un pêché mortel d'Ann Granger



Grands détectives 
Tome 2 : La curiosité est un péché mortel
d'Ann Granger

Éditions 10/18

Sortie le 22 mai 2014
Format broché / 360 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

En 1864, Lizzie Martin se rend à New Forest pour servir de dame de compagnie à la jeune Lucy Craven, endeuillée par la mort de son nourrisson. Mais pourquoi cette dernière ne cesse-t-elle de clamer que le bébé lui a été volé ? Pour sa famille, il est clair que Lucy a perdu la raison. Des suspicions bientôt accrues lorsqu'un homme est retrouvé assassiné, la jeune femme couverte de sang à ses côtés. Afin de démêler cette affaire, Lizzie aura bien besoin de toute l'aide de son ami de Scotland Yard, le bel inspecteur Benjamin Ross...


Avis de Lauryn :

Ce tome fait la part belle à Lizzie, qui a trouvé un nouveau travail de dame de compagnie. Malheureusement pour elle, la situation est compliquée et elle a du mal à se faire accepter au sein de la demeure de la jeune Lucy, réputée folle. Quand un homme est assassiné dans le parc de la propriété, elle demande aussitôt l'aide de Benjamin, qui ne sera pas davantage le bienvenu.

Comme à son habitude, Ann Granger plante un décor précis, bien documenté et à l'ambiance si réaliste que le lecteur se retrouve facilement plongé dans l'Angleterre victorienne. C'est un régal, et la construction de l'intrigue repose beaucoup sur cet environnement singulier. Faite de secrets et de non-dits, elle est ciselée avec un soin chirurgical qui donne envie de tourner chaque page avec plus d'avidité à chaque fois. Tout est minutie, et il faut presque de la patience pour ne pas céder à la tentation de bondir de quelques pages, histoire de se rapprocher de la résolution finale.

Tout comme le décor, les personnages de l'auteure sont étudiés avec soin, avec un caractère qui dénote parfois avec notre siècle, mais s'accorde parfaitement avec celui de l'histoire. Ils participent pleinement à rendre l'intrigue passionnante, et, par leur profondeur, provoquent aussitôt des réactions chez le lecteur : sympathie, dégoût, tolérance... aucun ne laisse indifférent, et c'est aussi cela qui rendent les ouvrages d'Ann Granger si attrayants.

Le style est toujours aussi efficace, même si j'ai parfois regretté quelques longueurs, et il sert à merveille cette ambiance victorienne si chère à l'auteure. Cela m'a définitivement convaincue de poursuivre la lecture de cette série.

jeudi 28 mai 2020

Secrets de vestiaires Tome 3 : Jeu de jambes de Rebecca Crowley



Secrets de vestiaires
Tome 3 : Jeu de jambes

de Rebecca Crowley

Éditions J'ai lu

Sortie le 22 août 2018
Format poche / 376 pages / 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Normalement, tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Tout, sauf la nuit torride qu'Erin a passée là-bas dans les bras de Brendan Young. Gardien de but ultra-populaire, mais éclaboussé par un scandale de jeux d'argent, Brendan pourrait bien mettre en péril la réputation d'ex-championne d'Erin et aussi certains projets personnels qui lui tiennent tellement à coeur. Il est sexy, il en sait beaucoup trop sur elle... Il est dangereux.


L'avis de Jm-les-Livres :

Ce dernier tome n’est pas mon préféré de la série, mais il conclut bien cette trilogie (même s’il reste une nouvelle à traduire). Il y a du bon et du moins bon dans Jeu de jambes, mais la romance m’a quand même convaincue.

Le point positif ici, ce sont les héros (enfin en partie). Brendan Young est un personnage plutôt complexe et intéressant. Je l’ai souvent trouvé touchant et c’est vraiment lui l’atout majeur de cette histoire. 
Brendan est une sorte de génie des chiffres qui calme son anxiété due à son hyperactivité cérébrale en faisant des paris sportifs. Sauf que ce hobby ne plaît pas aux dirigeants de la Ligue de Football qui ont décidé de le sanctionner. Après deux mois de suspension, Brendan espère que sa carrière va se terminer calmement. Mais l’un des directeurs veut un coup d’éclat pour se faire bien voir et demande la tête de Brendan à la nouvelle directrice de l’éthique morale, Erin Bailey. Brendan et elle se connaissent bien, ce qui serait un avantage pour sauver sa peau, si la jeune femme n’avait pas un projet qui lui tient à cœur et qu’elle était prête à défendre chèrement sa place pour pouvoir le réaliser.

J’ai eu un peu plus de mal avec Erin. Je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à elle, surtout à cause de son attitude. Je pense qu’elle manque un peu de profondeur, comme si le personnage n’avait pas été assez creusé. Quand on la compare à Brendan, c’est sûr qu’elle n’est pas à la hauteur. Mais au final la romance marche plutôt bien et on tourne les pages avec plaisir. Dans l’ensemble, Secrets de vestiaires a rempli son contrat en nous faisant passer un bon moment dans l’univers du foot masculin, avec des personnages globalement intéressants et des intrigues bien trouvées. Je serais ravie de lire un autre titre de l’auteure.

mercredi 27 mai 2020

Secrets de vestiaires Tome 2 : Carton rouge de Rebecca Crowley



Secrets de vestiaires
Tome 2 : Carton rouge

de Rebecca Crowley

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 juillet 2018
Format poche / 375 pages / 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Spécialiste de protection rapprochée, Kate accepte de mauvaise grâce d'assurer la sécurité de l'icône du foot, Terim, un défenseur virtuose surnommé le Sorcier par ses fans. Kate déteste ce genre d'homme : froid, stoïque, super sexy. Mais il faut bien qu'elle gagne sa vie ! Elle débarque chez lui sans crier gare, entrée en matière qui n'est pas du tout du goût du beau sportif. Commence alors entre la bodyguard au caractère bien trempé et l'imbuvable magicien du ballon - mais dont elle ne peut ignorer le charisme - une cohabitation forcée qui va faire des étincelles...


L'avis de Jm-les-Livres :

Deuxième tome de la série Secrets de vestiaires, Carton rouge poursuit l’immersion de l’auteure dans le milieu du football et nous faisons la rencontre d’un autre joueur d’origine étrangère, Oz Tarim. Ce dernier reçoit des menaces de plus en plus virulentes obligeant les dirigeants à engager une société de protection pour assurer la sécurité du joueur. Et c’est Kate qui est en charge de cette mission. 

Même si la romance en elle-même est classique, plusieurs autres éléments sont suffisamment novateurs pour attirer notre attention et la garder intacte jusqu’à la dernière page. À commencer par les personnages ! Kate est une ancienne militaire : indépendante et forte, elle ne ressemble pas aux autres héroïnes de ce genre de romance. En face, Oz est lui aussi assez original : il est suédois, d’origine musulmane (raison pour laquelle on le menace) et pacifiste. Il est loin de l’athlète que l’on a l’habitude de trouver en romance. Comme je l’ai dit, la suite de leur histoire est un peu plus traditionnelle même si, une fois encore, l’auteure a choisi de faire de l’héroïne le personnage qui recule face à l’idée d’une relation avec le héros. Ça fait du bien quand les codes changent, et c’est ce que Rebecca Crowley aime faire dans ses romances. Son écriture est fluide et nous offre des personnages originaux. Mais il manque quand même un petit quelque chose en plus pour vraiment nous emballer complètement, une petite étincelle qui transforme une romance en une histoire qui nous marquera vraiment.

Au final, Carton rouge est une jolie romance originale sur certains points mais à laquelle il a manqué un petit truc en plus pour en faire une belle histoire. C’est parfait pour passer un bon moment.

Série TV Normal People

Normal People




Normal People est une série télévisée dramatique irlandaise créée par Lenny Abrahamson et Hettie Macdonald, produite par Element Pictures pour Hulu et BBC Three en association avec Screen Ireland. Série de 12 épisodes de 30 minutes.

Avec en acteurs principaux :
Daisy Edgar-Jones : Marianne Sheridan
Paul Mescal : Connell Waldron


Le synopsis de la série :

Dans un lycée d’une petite ville de l’ouest de l’Irlande, Connell est un joueur de football apprécié, beau et athlétique. Marianne est une lycéenne fière, intimidante et solitaire qui évite activement ses camarades de classe et remet en question l’autorité de ses enseignants. La mère de Connell (Sarah Greene), femme de ménage, travaille pour la mère de Marianne. Mais lorsque ce dernier vient chercher sa mère sur son lieu de travail, une connexion étrange et indélébile se développe entre les deux adolescents — une relation qu’ils sont déterminés à cacher.




L'avis de Jm-les-Livres :

Il y a quelque temps, j’ai vu des articles qui parlaient de cette série TV qu’on qualifiait d’innovante dans sa façon de présenter cette génération qu’on appelle les « millenials » et de traiter la relation entre les deux personnages principaux : de la douceur, du respect de l’autre et des scènes de sexe qui servent vraiment à faire avancer l’histoire. Et la série se déroule en Irlande ! Que demander de plus ?


De quoi ça parle ? 

Nous suivons la relation de Marianne et Connell. Lorsque la série débute, ils sont en dernière année au lycée de leur ville de province. Tous les deux sont des ados à part : à cause de leur intelligence, mais aussi à cause de leur capacité à s’intégrer. Si Marianne est totalement hautaine et fière, à tout faire ou presque pour repousser les gens, Connell est, lui, plus sociable et intégré à un groupe d’amis. Enfin plus ou moins.


Chacun va attirer l’attention de l’autre et ils vont se rapprocher, avant de se quitter. On va suivre les changements dans leur relation, leurs doutes, leurs peurs, leurs passions et tout ce qui va venir rythmer leur vie durant cette période universitaire.


Ce que j'en ai pensé

J’ai beaucoup aimé cette série. Certains passages m’ont un peu déçue, mais cela fait partie de l’histoire et, globalement, j’ai été séduite. Ce qui m’a plu le plus, c’est le traitement de l’image par les réalisateurs (ils sont deux : Lenny Abrahamson pour les 6 premiers épisodes et Hettie Macdonald pour les 6 suivants). J’ai trouvé que cette façon de filmer, avec des gros plans sur les acteurs par moments ou d’autres où les images étaient floues, était très douce, comme pour mieux mettre en avant les émotions que vivaient les personnages. Je suis totalement sous le charme des deux acteurs principaux. Daisy Edgar-Jones et Paul Mescal (dont c’est le premier rôle) sont magnifiques, subtiles et ils servent merveilleusement bien l’histoire. Ils donnent vie aux personnages d’une façon touchante, bouleversante parfois, mais aussi honnête (les personnages ne sont pas toujours sympas). Vous ne pourrez pas rester insensible face aux émotions qu’ils nous offrent.


L’histoire entre Marianne et Connell n’est pas simple. C’est même tout le contraire. Il y a de la passion, de l’affection mais aussi beaucoup de non-dits qui viennent brouiller leur compréhension de leur relation et leur faire perdre beaucoup de temps. Ou pas. Peut-être que leur histoire n’aurait pas été aussi riche sans tout cela. 

C’est là où on se rend compte qu’une série ou un film, ce n’est pas que l’histoire, c’est aussi les images, l’interprétation, la musique (vraiment top ici). C’est un ensemble de détails qui font la beauté du résultat que l’on regarde. Et c’est exactement ce qui se passe ici : je n’ai pas adhéré à tous les éléments de l’intrigue, mais j’ai dévoré cette série et j’ai été emportée par tout ce que j’ai vu. 


Il faut savoir que la série a été adaptée du roman homonyme de Sally Rooney, non traduit en français, dont c’est le deuxième livre. L’auteure est présentée comme la « voix » des « Millennials ».

En ce qui concerne la série, les gens s’interrogent sur une saison 2 mais pour moi, les 12 épisodes d’une trentaine de minutes suffisent. L’histoire de Marianne et Connell a été racontée et elle est magnifique, pas besoin de rajouter une suite, pas besoin de savoir « s’Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Nous n'avons là que les débuts de leur vie, nous ne suivons qu'un bout du chemin, et c'est bien suffisant.


Si vous voulez en savoir plus sur le phénomène Normal people et sur son auteure : https://cheekmagazine.fr/culture/sally-rooney-autrice-preferee-millennials/

Si vous voulez avoir une étude plus poussée de la série (après l’avoir vue sinon vous risquez d’être spoiler : https://biiinge.konbini.com/critique/normal-people-sublime-une-histoire-damour-et-damitie-tout-sauf-ordinaire

mardi 26 mai 2020

Les sorties Harper Collins de Mai 2020


Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Harper Collins pour les mois de mai.
Bons achats et bonne lecture !




La route du Lilas
de Eric Dupont 


Éditions HarperCollins

Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 512 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

Chaque printemps, Shelly et Laura traversent les États-Unis pour suivre la floraison du lilas. En plus de leur offrir quelques mois de lilas supplémentaires, ce périple leur permet de faire passer clandestinement la frontière canadienne à des femmes en fuite qui veulent refaire leur vie. Cette année, elles accueillent Maria Pia, sexagénaire brésilienne, à bord de leur camping-car. Initiée au rite de l’écriture sous l’influence du parfum enivrant du lilas par ses deux compagnes de voyage, Maria Pia dévoile au fil des jours et des pages les raisons de sa cavale, son histoire ainsi que celle des femmes qui ont marqué sa vie. Entre passé, présent, mythe et réalité, du Tennessee à Montréal en passant par Rio et Paris, ces histoires enchevêtrées dessinent une ode à la résilience et à toutes les femmes du monde.






Escalier B, Paris 12
de Pierre Lunère

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 368 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Voyance secours…
Marion-Lara, policière inexpérimentée fraichement arrivée à Paris, demande à Pierre, le gardien de son immeuble qui pratique également la voyance, de l’aider dans ses enquêtes. Très vite, les frontières s’estompent : Pierre est tenté d’utiliser son don pour aider Marion-Lara dans sa vie privée, quant à la policière, elle se prend de plus en plus au jeu… quitte à enfreindre certaines règles.






Tangerine
de Christine Mangan

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 304 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Tanger, 1956.
Alice Shipley n’y arrive pas. Cette violence palpable, ces rues surpeuplées, cette chaleur constante : à croire que la ville la rejette, lui veut du mal. L’arrivée de son ancienne colocataire, Lucy, transforme son quotidien mortifère. Ses journées ne se résument plus à attendre le retour de son mari, John. Son amie lui donne la force d’affronter la ville, de sortir de son isolement. Puis advient ce glissement, lent, insidieux. La joie des retrouvailles fait place à une sensation d’étouffement, à la certitude d’être observée. La bienveillance de Lucy, sa propre lucidité, tout semble soudain si fragile... quand soudain John disparaît.

Entre Le Talenteux M. Ripley et les romans de Daphne Du Maurier, Tangerine est le roman d’une ville qui happe, illumine ou détruit. Une Tanger envoûtante et sombre, dans laquelle des personnages obsessionnels se livrent à un brillant jeu de dupes.






Mort et vie de Bobby Z
de Don Winslow

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 320 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Incarcéré dans une prison où il retrouve des Hell’s Angels prêts à lui faire la peau pour avoir tué l’un des leurs, Tim Kearney comprend vite que son espérance de vie est limitée. Jusqu’à ce que le chef de la brigade des stups lui propose un marché : se faire passer pour Bobby Z, baron de la drogue dont il est le parfait sosie, et se livrer à un caïd mexicain. L’objectif ? Obtenir la libération d’un agent infiltré. Seulement voilà : Bobby Z est mort. Qu’à cela ne tienne, Tim Kearney décide de tenter sa chance. Mais lorsqu’on incarne un légendaire trafiquant de drogue, on ne se fait pas que des amis. Et Tim va le découvrir à ses dépens.






Du feu sous la cendre
de Don Winslow

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 576 pages / 8,70 €


Présentation de l'éditeur :

Une trace de suie suspecte, un chien retrouvé à l’abri du brasier dans le jardin. En quelques minutes, Jack Wade comprend que le sinistre qui a ravagé la splendide propriété du riche homme d’affaire russe Nick Vale et emporté sa jeune épouse n’a rien d’accidentel. Enquêteur pour la Californienne d’Incendies depuis douze ans, Jack n’en est pas à son premier cas de fraude à l’assurance. Mais il ignore tout de l’incroyable machination qu’il est sur le point de découvrir. Face à la mafia russe, fera-t-il le poids ?






D'une mort lente
de Emelie Schepp

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 416 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Plusieurs personnes sont retrouvées mortes à leur domicile, leurs corps comme des poupées incomplètes, mutilés avec une précision chirurgicale. Il n’y a aucun lien apparent entre les victimes. Des nuits blanches attendent la police de Norrköping et la procureure Jana Berzelius. Mais cette dernière a d’autres cauchemars que le tueur au scalpel. Un homme qui la connaît depuis l’enfance. Un homme qui pourrait révéler à tous que Jana a été élevée et entraînée pour tuer. Cet homme est sa véritable menace. Et il vient juste de s’échapper.








Un été dans les Hamptons
de Sarah Morgan

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 512 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

« Ta vie, c’est un scénario de comédie romantique. » Si la situation n’était pas si catastrophique, Felicity éclaterait de rire, tant ces mots lui semblent éloignés de la vérité. Pour elle, tomber nez à nez avec l’homme qui lui a brisé le cœur et constater que, dix ans après, il est toujours aussi sexy et hors de portée relèverait plutôt de son mauvais karma. Ne s’était-elle pas réfugiée dans les Hamptons justement pour lui échapper ? Mais, maintenant que Seth l’a retrouvée, Felicity sait qu’elle a une décision à prendre : passer sa vie à fuir ou affronter une fois pour toutes les démons de son passé…






Fais-moi taire si tu peux !
de Sophie Jomain

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 304 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Elle fleurit les mariages, lui les détruit.

Quel être humain normalement constitué oserait ruiner un mariage ? Quelle personne impitoyable faut-il être pour détruire le plus beau jour de la vie d'un couple ? Eh bien, il faut être prêtre, sexy en diable et révéler en pleine cérémonie les petites incartades de la future mariée... Lorsque Louise Adrielle, fleuriste, assiste à la scène, elle comprend mieux pourquoi on lui a demandé de décorer l’église en jaune cocu ! Traumatisée, elle se fait la promesse d’être désormais sur le qui-vive à chaque cérémonie. Car sa responsable l’a mise en garde : La dame au cabanon ne pourra être associé à une autre débâcle nuptiale. Si Louise assiste à un nouvel esclandre, les alliances ne seront pas les seules à finir au placard.






Sous un ciel d'été
de Nora Roberts

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 592 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

L'inconnu aux yeux gris
Orpheline dès l’enfance, Megan a été élevée par son grand-père à Myrtle Beach. Et c’est dans cette ravissante station balnéaire qu’ils dirigent tous deux un parc d’attractions auquel ils sont passionnément attachés. Mais alors qu’approche la pleine saison touristique, Megan apprend que David Katcherton, un richissime homme d’affaires, veut justement racheter leur parc. Un projet auquel elle s’oppose aussitôt. Mais si David Katcherton est un homme d’affaires sans pitié, il est aussi un dangereux séducteur. Comment lutter contre son projet alors que Megan éprouve un désir fou à chaque fois qu’elle pose les yeux sur lui ? Et il y a pire : ne risque-t-elle pas de tomber amoureuse de cet homme qui ne voit en elle qu’un pion à utiliser ?

Ce roman est suivi de :
La rose de New Chance
Aussi fort qu’autrefois






Sinners, 
Tome 1 : Vicious
de L.J. Shen

Éditions HarperCollins 


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 396 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…






Juste quelqu'un de bien
de Angéla Morelli

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 288 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance. Mais ça ne suffit plus. Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.







Toutes ces choses qu'on n'a jamais faites
de Kristan Higgins

Éditions HarperCollins 


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 512 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

À dix-huit ans, Emerson, Georgia et Marley ont rédigé une liste des choses à faire quand elles seraient minces, dans l’espoir qu’un jour elles parviendraient à perdre du poids et pourraient enfin commencer à profiter de la vie. Seize ans plus tard, leurs kilos sont toujours là. Mais, lorsque Emerson, tombée gravement malade, remet la fameuse liste à ses deux meilleures amies et leur fait promettre de relever tous les défis, les deux jeunes femmes n’ont pas d’autre choix que de surmonter une fois pour toutes leurs peurs et leurs complexes. Munies de leur to-do list, elles sont prêtes à tout oser !






Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons
de Emily Blaine

Éditions HarperCollins 


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 304 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons… 
… du moins, elles essayent

Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Mais convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois homme le plus sexy de l’année » ne sera pas si simple...






Toi. Moi. Maintenant ou jamais
de Emily Blaine

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 704 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

Peut-on vraiment tourner la page de son premier amour ? 

C’est en tout cas ce que pensait Charlotte. Jusqu’à ce que son passé resurgisse, bouleversant tous les repères de la vie qu’elle s’est efforcée de reconstruire. Un passé aux traits séduisants, au charme irrésistible et au sourire impertinent. Un passé qui s’appelle Jérémiah et qui, aujourd’hui encore, parvient à provoquer en elle des émotions qu’elle pensait disparues. Car il a été son premier amour, le plus sincère, le plus intense. Un amour qu’elle a choisi d’enterrer il y a dix ans. Mais aujourd’hui, Jérémiah est de retour, bien décidé à la reconquérir et à retrouver la jeune femme dont il est tombé amoureux. Et pour cela, il a un plan complètement fou : l’obliger à réaliser ses rêves de jeunesse avec lui, même si elle n’a gardé aucun souvenir des vœux qu’elle a formulés dix ans plus tôt.






Ensemble. Maintenant. Pour toujours
de Emily Blaine

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 304 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Elle est la femme de sa vie. Il doit juste la convaincre qu’il est l’homme qu’il lui faut.

Théo sait tout de Summer : il a passé une partie de sa jeunesse à la protéger de son père violent, à la tirer des pires situations. Peu à peu, il est tombé amoureux d’elle, de l’éternelle optimiste et de la femme forte qu’elle est devenue. Summer a quant à elle toujours refusé une histoire avec lui : ses relations avec les hommes sont chaotiques et leur amitié est trop précieuse pour qu’elle coure le risque de l’abîmer. Respectueux de ce choix, Théo est resté à distance : il a veillé sur elle, en protecteur discret et bienveillant. Mais, grâce à son frère Jérémiah, il prend conscience qu’à trop attendre, il pourrait bien perdre la femme de sa vie... S’il veut un jour être heureux, il doit prendre les choses en main et convaincre Summer qu’il est l’homme qu’il lui faut.






Le club des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux
de Emily Blaine

Éditions HarperCollins 


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 336 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Bienvenue dans le cercle très fermé des héroïnes d’Emily Blaine, la reine de la romance moderne à la française.

Des femmes d’aujourd’hui qui savent ce qu’elles veulent : vivre un amour vrai et intense !

C’est le cas des héroïnes de Passion sous contrat, Une nuit dans tes étoiles et Ma vie sous tes étoiles, des femmes indépendantes et volontaires, qui revendiquent leur droit au bonheur. Et pour cela, elles sont prêtes à tout, et surtout à :
Accepter une mutation pour devenir l’assistante personnelle d’un PDG aussi sexy que troublant
Se laisser porter par la magie d’une rencontre dans un aéroport et succomber à un bel inconnu
Envisager de tout plaquer pour tenter une histoire d’amour avec son amant d’une nuit.






La librairie des rêves suspendus
de Emily Blaine

Éditions HarperCollins


Réédition le 27 mai 2020
Format poche / 324 pages / 7,20 €


Présentation de l'éditeur :

Entrez dans un monde où tout devient possible…

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.