Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 24 octobre 2019

Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup de Maria Vale



Sauvages,
Tome 1 : Le Dernier Loup
de Maria Vale

Éditions Milady

Réédition le 18 septembre 2019
Format poche / 360 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

Si je rejoins ma meute, je condamne l’étranger à mourir. Mais si je reste avec lui… je fais le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour l’emporter.

Reléguée tout en bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt.

Jusqu'au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute…


L'avis de Tsuki :

Présentée comme la nouvelle série coup de cœur de l'équipe éditoriale de Milady, j'étais très curieuse de découvrir ce premier tome. Dans un premier temps, j'ai été plutôt déçue de la couverture, alors que celle du grand format est vraiment belle, celle du format poche est à l'image des autres de la collection bit-lit... Je ne suis vraiment pas fan des couvertures usant de Photoshop, je trouve que cela peut desservir le roman, celles-ci étant la première impression du texte... Lorsque j'en ai fait la remarque sur la page Facebook de l'éditeur, on m'a répondu que si je voulais la belle couverture, je n'avais qu'à acheter le grand format... Voilà, voilà, c'était le côté négatif du roman.

Passons à ce qui m'a plu dans ce livre: l'originalité de l'univers est le point fort. Oublions ce que l'on connaît du monde des garous, l'auteure réinvente tous les codes et c'est un plaisir à découvrir. Ici, on s'intéresse davantage au côté animal : les points de vue sont avant tout ceux de loups plutôt que d'humains, c'est l'instinct sauvage et bestial qui prime. Il faut un temps d'adaptation pour entrer dans cet univers car, avouons-le, nous avons déjà nos habitudes dans ce genre, mais ici il est indéniable que si vous ne les mettez pas de côté, vous n'apprécierez pas votre lecture car vos repères seront retournés. L'auteure revisite totalement le mythe lupin et, si j'avais une confession à vous faire, c'est que j'ai vraiment aimé son point de vue, il n'y a pas de "chichi" et s'il y a bien des sentiments, l'instinct primaire prévaut.

Les personnages n'en sont pas moins attachants. Silver et Tiberius, ils apparaissent comme à l'opposé l'un de l'autre, l'une étant louve et préférant passer son temps en sauvage plutôt qu'en humaine, et l'autre, métamorphe (non ce n'est pas pareil), préférant son corps humain qu'animal. Ils n'ont pas les mêmes codes, les mêmes règles de vie et pourtant ils se trouvent et se découvrent des points communs. Chacun est rejeté par sa famille / meute à cause de sa condition (à vous de la découvrir).  Ils se soutiennent face à la meute pour y trouver leur place. J'ai aimé le côté « brut de décoffrage » de leur relation. Nous ne sommes pas ici face à une romance paranormale, même si le sexe est bien présent, sans les descriptions sans fin. Ce n'est pas le cœur de l'histoire, à l'inverse de la découverte des deux protagonistes.

Côté action, on ne peut pas dire que ce soit ce qui est mis en avant. Il y a quelques longueurs, mais je mets cela sur le fait que c'est le premier tome et qu'il met en place l'univers et la nature des personnages. L'auteure se concentre avant tout sur les personnages, leur rencontre et la manière dont ils apprennent à vivre ensemble et tentent de trouver leur place au sein de la meute. J'aurais tout de même aimé en apprendre plus sur Tiberius, il se dévoile au fil des pages mais reste plein de mystère. J'ai également trouvé la fin un peu précipitée.

En bref, une nouvelle série que je vais suivre avec curiosité et enthousiasme, en souhaitant que certains points s'améliorent. Si vous souhaitez de la nouveauté et de l'originalité je ne peux que vous conseiller de lire ce roman.