Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 9 septembre 2019

Dublin Street, Tome 6 : Nightingale way de Samantha Young



Dublin Street,
Tome 6 : Nightingale Way
de Samantha Young

Éditions J'ai lu

Sortie le 21 août 2019
Format poche / 420 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

Pour échapper à des parents toxiques, Grace, londonienne d’origine, s’est installée à Édimbourg. Elle est éditrice de romance à son compte, entourée d’amis très proches et habite un appartement qu’elle aime particulièrement. Cette vie que Grace a su créer avec force et détermination semble en tout point idéale. Il n’y manque, peut-être, qu’un petit ami aux qualités essentielles à ses yeux : compréhensif, protecteur et drôle. Tout l’opposé de son nouveau voisin, en somme. Logan, un don juan notoire, est le manager d’une boîte de nuit du quartier. Il est impoli, prétentieux, et malgré tout… terriblement séduisant.


L'avis de Jm-les-Livres :

Et voilà, cette super saga de Samantha Young touche à sa fin. Après plusieurs années à suivre les aventures de ce groupe d’amis merveilleux, nous devons leur faire nos adieux. Et pour conclure cette aventure, l’auteure nous offre un couple très attachant.

Logan est le frère de Shannon, l’héroïne du tome précédent. Il essaye comme il peut de se réadapter à la vie depuis sa sortie de prison. En face de lui, ou plutôt, dans l’appartement d’à côté, nous avons Grace, éditrice free-lance de romance. La jeune femme n’en peut plus des conquêtes féminines de son voisin qui expriment à des heures indues les talents dudit monsieur. Entre nos deux héros, les débuts sont chaotiques, mais surtout très drôles. Chacun va devoir faire un pas vers l’autre pour réussir à se comprendre. Leurs chamailleries m’ont d’ailleurs rappelé Braden et Joss, les héros du premier opus.

Ce tome est une réussite et clôture cette saga sur une note positive. J’ai retrouvé tout ce qui m’avait fait aimer la plume de l’auteure. C’est drôle, mignon, touchant et sexy sans jamais tomber dans le vulgaire. C’est aussi Édimbourg, que je prends un plaisir de découvrir un peu plus à chaque fois. C’est surtout les personnages que j’adore et que l’auteure nous fait croiser, plus vieux mais pas plus matures, au détour d’un passage. C’est toujours aussi génial de les retrouver et de voir comment leurs vies ont continué d’avancer. C’est aussi un peu douloureux de se dire que ce tome marque la fin de la saga. Mais ce n’est certainement pas un adieu, puisque nous relirons cette série encore et encore.