Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 21 juin 2019

La Passe-miroir, tome 3 : La mémoire de Babel de Christelle Dabos



La Passe-miroir
Tome 3: La mémoire de Babel
de Christelle Dabos

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 16 mai 2019
Format broché / 576 pages / 8,65 €


Présentation de l'éditeur :

Après deux ans et sept mois à se morfondre sur l'arche d'Anima, Ophélie a décidé d'agir. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

Avis de Cassiopée :

Après un tome 2 qui s'avérait un peu plus intéressant et intriguant que le tome 1, j'attendais beaucoup de ce troisième opus, malheureusement ce fut une grosse déception.

J'ai eu beaucoup de mal à lire ce roman. L'auteur a repris tous les défauts des précédents et a tout condensé dans ce tome qui au final ne sert pas à grand chose. Effectivement on découvre une nouvelle arche, et c'est intéressant de voir une autre société, mais l'intrigue n'avance pas, on s'ennuie et on s'énerve devant des épisodes qui se répètent.

Une grosse partie du livre n'est qu'une répétition du tome 1 c'est-à-dire Ophélie qui devient la souffre-douleur d'un groupe d'individus. Elle se fait harceler, maltraiter, blesser, menacer... On dirait que l'auteur prend plaisir à faire souffrir son héroïne et à lui faire répéter les mêmes schémas. C'est redondant et pénible.
De plus, la petite partie de l'intrigue intéressante avec les esprits de famille n'avance pas vraiment. En tout cas on n'avait pas besoin de 564 pages pour ça. Je préfère une trilogie efficace et bien ficelée que quelque chose qui s'étire inutilement.

Les personnages principaux sont fidèles à eux mêmes et les deux ans et demi qui se sont passés depuis le tome 2 ne les ont clairement pas aidés les protagonistes à évoluer dans le bon sens.
Ophélie se laisse toujours malmener, voir même davantage, car j'avais trouvé que dans le tome 2 elle s'émancipait un peu, mais non elle a régressé. Quant à Thorn il est toujours aussi horrible et l'auteur lui offre maintenant des excuses pour son comportement et même pour sa violence. Ce personnage m'horripile. Il se comporte comme un monstre avec Ophélie désormais, il peut aussi lui faire du mal (il faut le comprendre, il ne s'en rend pas compte ! Ben voyons !), mais non elle est amoureuse. Vive le syndrome de Stockholm...

Tous les personnages secondaires qui étaient intéressants et avec davantage de jugeote sont quasiment absents du début à la fin.

Bref, un tome vraiment décevant, qui apporte trop peu à l'intrigue et qui met en avant les défaut de cette saga. Attendons de voir le quatrième tome...



Ivy Wilde, Tome 2 : Meurtres, magie et télé-réalité de Helen Harper



Ivy Wilde, 
Tome 2 : Meurtres, magie et télé-réalité
de Helen Harper

Éditions Collection Infinity

Sortie le 27 mai 2019
Format broché / 328 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :

Moteur. Ça tourne... Inaction !
Ivy Wilde, paresseuse sorcière de l'Ouest et addict de la Sieste, est toujours obligée de faire copain-copain avec le Saint Ordre des Lumières Magiques. Ce qui n'est pas si mal, hein, vu que ça lui donne un prétexte du tonnerre pour passer plus de temps avec Raphaël Winter, son pseudo-Némésis aux yeux saphir. Et quand il toque à sa porte en lui demandant d'aller jouer l'espionne sur le tournage de sa série préférée, Enchantement, elle saute sur l'occasion.
Glander sur un plateau télé, c'est sûrement pas difficile... ni dangereux... n’est-ce pas ?


L'avis de Jm-les-Livres :

Ivy, c’est un phénomène à elle toute seule. À peine est-elle arrivée en Écosse que les péripéties s’enchaînent et qu’elle se retrouve à enquêter sur un meurtre suspect sur le plateau de l’émission qu’elle adore, Enchantement. Elle a pour mission de récolter discrètement les informations susceptibles d’aider Raphaël Winter, son partenaire / c’est-compliqué-entre-nous, à ouvrir une enquête plus officielle. Malheureusement, Ivy et officielle ne font pas bon ménage et notre héroïne se retrouve à occuper un poste plus visible que prévu.

Ivy reste fidèle à elle-même, fainéante jusqu’au bout des ongles, mais elle est aussi courageuse et téméraire. Elle n’hésite pas à se lancer face au danger et à risquer sa vie pour protéger les autres.
En ce qui concerne Raphaël, leur relation est un peu tendue après ce qui s’est passé à la fin du premier tome. Les choses évoluent bien entre eux et ils retrouvent rapidement leur complicité d’avant, à base de sarcasme et de petites piques, sans oublier d’autres moments plus touchants. J’aime beaucoup leur duo et c’est un plaisir de les voir évoluer ensemble. Même s’ils ne se comprennent pas toujours, ils sont assez complémentaires.

Dans ce nouveau tome, on découvre une autre facette de la magie. L’enquête est prenante et on est impatient de découvrir le dénouement. Comme dans l’opus précédent, la tension monte crescendo et la menace qui pèse sur l’émission de télé est plus complexe qu’on aurait pu le supposer. Le lecteur a surtout la possibilité de voir les talents d’Ivy en tant que sorcière. Elle est maligne et sa magie m’intrigue de plus en plus. J’espère que l’auteure creusera le sujet pour que l’on puisse en apprendre plus sur ses dons.

Un deuxième tome à la hauteur du premier et qui ne laisse pas le temps de s’ennuyer. C’est avec plaisir et impatience que je lirai la suite de cette série bien écrite et prenante.