Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 7 juin 2019

Le cannibale de Rotenburg et autres faits divers glaçants, de Christophe Hondelatte



Le cannibale de Rotenburg et autres faits divers glaçants
de Christophe Hondelatte

Éditions J'ai lu

Sortie le 10 avril 2019
Format poche / 349 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Rotenburg, 2002. La police allemande arrête un homme soupçonné de cannibalisme... et comprend bientôt que la victime était consentante ! États-Unis,1978. Rodney participe à la version américaine de Tournez manège et repart au bras de la femme qui l'a élu. On découvre alors qu'il s'agit d'un tueur en série en cavale... Bretagne, années 1950. Denise vit avec Jacques une passion nourrie de jeux pervers : il exige un jour, comme ultime preuve d'amour, qu'elle tue l'enfant qu'elle a eu avec un autre. Du massacre de Pantin au dépeceur de Montréal, du XIXe siècle à nos jours, ce livre nous invite à voyager au cœur du mal à travers le récit de 24 affaires criminelles !

L'avis de Lila :

J'ai toujours été passionnée par les true crimes, ou plutôt par la psychologie des tueurs et ce que ces crimes révèlent de leur époque et de la société. C'est donc tout naturellement que je me suis tournée vers ce recueil proposé par Christophe Hondelatte, puisque l'animateur est désormais considéré comme une référence dans ce domaine en France.

Évidemment, m'intéressant beaucoup au sujet, j'ai compris dès le sommaire que les histoires présentées ici ne seraient pas inédites pour moi, mais cela ne m'a pas gênée, je m’y attendais. Ajoutons qu'il y en a suffisamment, et dans des thèmes assez variés, pour que la plupart des lecteurs en découvre au moins quelques unes, ce qui est une bonne chose.

Ce recueil se lit facilement, les histoires ont la bonne longueur (pour ce type d'ouvrages) et on n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer, même si les crimes relatés ici n'ont pas tous le même intérêt. Le titre ne ment pas sur le contenu, il s'agit bien de faits divers qu'on peut largement qualifier de glaçants.

En ce qui me concerne, je n'ai pas accroché au style de l'auteur. Certes c'est bien écrit, dans un style plus narratif que journalistique, mais il manquait ici ce qui m'intéresse le plus : la psychologie. Même quand l'auteur s'y essaie, ça dépasse rarement le niveau psychologie de comptoir. Il donne également très souvent son avis, au détour de petites phrases jugeantes ici et là qui n'apportent rien. Non pas que je m'en fasse pour les personnes dont il parle, mais j'attendais plus de recul et de professionnalisme : une présentation des faits plus neutre, laissant le lecteur se faire sa propre opinion sans qu'on le prenne par la main et de manière aussi tranchée. De même pour les détails donnés, j'espérais que ce recueil apporterait peut-être des détails que j'ignorais, ou irait plus loin dans la narration des faits. Des détails, il y en a, mais pas ceux que j’espérais en fait, tant leur utilité se résume à choquer le lecteur.
Ces jugements et la profusion de détails sordides m'ont donné le sentiment de lire de la presse à sensation, où l'on flatte les bas instincts des lecteurs sans jamais les faire réfléchir ou approfondir le sujet dont on parle. Ce n’était pas ce que je cherchais.

Un autre point positif, tout de même : j'ai apprécié que l'auteur nous dise quelques mots des procès qui ont suivi les crimes.

Je suis sortie plutôt déçue de cette lecture, mais je n'étais tout simplement pas le bon public pour ce recueil. Il n'en reste pas moins qu'il possède des qualités et je ne doute pas que les fans de l'auteur y trouveront leur compte.