Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 4 juin 2019

Wild de Cheryl Strayed



Wild
de Cheryl Strayed

Éditions 10/18

Sortie le 18 septembre 2014
Format poche / 504 pages / 8,80 €


Présentation de l'éditeur :

Lorsque sur un coup de tête, Cheryl Strayed enfile son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune Cheryl n'a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le " Chemin des crêtes du Pacifique ". Lancée au cœur d'une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d'épuisement et d'effort, et réussir à atteindre le bout d'elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

L'avis de Nia :

Ça faisait longtemps que j’étais curieuse de lire ce roman. L’histoire vraie d’une femme qui a parcouru mille-sept-cents kilomètres à pied, au cœur d’une nature intransigeante et sauvage, seule physiquement, mais portant le poids de nombreux démons sur le dos, ainsi qu’un sac de randonnée qui pèse une tonne et qu’elle surnomme "Monster".

C'est un gros pavé et il faut s’accrocher. Je tiens à préciser qu’il n’a rien de comparable avec Mange, prie, aime, l’un de mes livres préférés. Ici, on suit les pas de Cheryl, ses pensées, sa douleur physique et psychique. On reste tout le long sur un chemin de randonnée, un parcours parfois entrecoupé par des arrêts en ville où elle retrouve un peu de confort et de civilisation avant de retrouver la nature sauvage.
Même si je n’ai apprécié qu’à peu près la moitié du livre, je me suis laissée entraînée par le courage de cette femme qui, n’ayant jamais fait de randonnée, se lance dans une aventure qu’elle sait d’emblée trop ardue pour elle. Suite à la mort de sa mère, à une dépression suivie d’une descente aux enfers, elle se relève et prend la décision de faire cette longue marche.

Il n’y a pas de grandes réflexions philosophiques ici, pas de conseils pour surmonter le chagrin ou des problèmes personnels, ce n’est pas un roman initiatique, il s’agit simplement des mémoires de Cheryl, de ce que cette expérience lui a apporté et ce qu’elle lui a rendu.
Je comprends que certains aient pu se sentir exaltés par sa ténacité et sa persévérance sans faille, même à mesure que les difficultés lui tombaient dessus, mais certaines longueurs m’ont vraiment gênée. C’était vraiment long, parfois. J’ai dû m’accrocher. Au final, ce n’est pas un livre qui restera gravé dans ma mémoire, mais j’ai du respect pour ce que Cheryl Strayed a entrepris.