Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 20 mars 2019

Messe Noire, de Peter Straub



Messe Noire
de Peter Straub

Éditions Bragelonne

Sortie le 14 novembre 2018
Format poche / 504 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Wisconsin, années 1960.
Spencer Mallon, un gourou au charisme sulfureux, invite ses jeunes disciples à pratiquer un rituel secret, une sorte de messe noire dans un champ isolé près de leur campus. Mais la situation dérape très vite et il ne reste de cette nuit qu’un cadavre démembré, ainsi que le traumatisme profond partagé par les survivants. De nombreuses années plus tard, l’horreur hante encore ce groupe d’amis autrefois inséparables, qui va bientôt devoir se confronter de nouveau à la terrifiante question de la nature même du mal...

L'avis de Lila :

Le résumé était des plus prometteurs : un groupe d'étudiants, un gourou, une messe noire et, pour résultat, un cadavre démembré et des participants traumatisés à vie. Tout comme le personnage principal, seul élément du groupe d'amis à n'avoir pas participé à cette messe noire, j'avais très envie de savoir ce qu'il s'est passé cette fameuse nuit. Malheureusement, les premières pages ont vite refroidi mon enthousiasme. Je dois admettre que je ne connaissais l'auteur que de nom, des recherches poussées quant à son style auraient suffit à me détourner de ce livre. J'ai lu qu'il s'agissait ici d'une version éditée, c'est à dire plus courte qu'une autre parue aux USA en édition limitée. Si dans certains cas, ce détail aurait de quoi faire grincer des dents les passionnés de lecture, ici, rassurez-vous : à moins d'être un fan inconditionnel de l'auteur et de son style d'écriture, cette version « raccourcie » vous fera certainement l'effet d'un long pavé dont on se demande bien comment voir le bout. Donc savoir que c'est une version raccourcie est plutôt une bonne nouvelle, en réalité.

Pour les bons points, il faut admettre que l'histoire est intrigante et intéressante. Ajoutons à cela que l'auteur maîtrise bien le vocabulaire et les effets de style, il sait écrire et possède une imagination fertile, pas de doute. On comprend d'ailleurs sans mal les raisons qui en font une référence pour beaucoup de lecteurs. Malheureusement, en ce qui me concerne, la liste des qualités à citer s'arrête ici.

J'ai dit plus haut qu'il s'agit d'un long pavé, je me dois d'ajouter « indigeste » pour être plus précise. Le premier problème tient au nombre de personnages : il y en a tant que je ne saurais les dénombrer. Je ne me suis attachée à aucun d'eux, j'ai même trouvé le personnage principal imbuvable... Comme si le nombre n'était pas suffisamment déroutant, l'auteur a donné le même prénom à d'eux d'entre eux et les affuble tous de surnoms plus ou moins inspirés. Pour ne rien arranger, il a aussi cru bon de nous fournir la biographie quasi complète de chaque personne croisée dans le roman. Ainsi l'auteur nous précise mille anecdotes et détails pour chaque personnage évoqué. Que c'est long ! Et inutile ! Savoir que le cousin germain de la voisine d'un ami de la concierge d'un personnage a mangé une pomme en 1992 ne fait pas partie des anecdotes que j'estime nécessaire à la bonne compréhension d'une histoire. Je grossis volontairement le trait, mais on n'est pas si loin de la réalité. J'adore les romans riches d'un véritable background fouillé, mais là, c'était trop. Cette avalanche de personnages et de détails inutiles entraîne un autre point négatif : on se perd totalement dans l'histoire, ça part dans tous les sens via des digressions à n'en plus finir. Comme si ce n'était pas déjà si compliqué à suivre, l'auteur s'amuse à alterner l'intrigue entre différentes timelines. La complexité d'une histoire ou d'un univers n'a jamais été rédhibitoire pour moi, au contraire, mais ici c'était juste aussi interminable qu'indigeste, ce qui a découragé ma bonne volonté.

En résumé, je ne dirais pas que c'est un mauvais roman, mais il est plutôt à réserver aux fans de l'auteur ou aux amateurs de récits fourmillant de personnages, d'anecdotes et de digressions.




Les sorties Milady Mars 2019







Sauvages,
Tome 1 : Le Dernier Loup
de Maria Vale


Sortie le 20 mars 2019
Format broché / 312 pages / 22 €


Présentation de l'éditeur :

Si je rejoins ma meute, je condamne l’étranger à mourir. Mais si je reste avec lui... je fais le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour l’emporter.
Reléguée tout en bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt.
Jusqu'au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute...






Black Wings,
Tome 1 : Black Wings
de Christina Henry


Sortie le 20 mars 2019
Format poche / 384 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Rien de tel qu’être agente de la mort pour vous pourrir la vie.
Pour Madeline Black, escorter les défunts dans l’au-delà est un travail à toute heure et très mal payé. Certes, on y gagne des pouvoirs magiques et une paire d’ailes impressionnantes, mais aussi un patron exaspérant, une gargouille grincheuse à supporter, et bien des factures impayées. Les choses semblent s’améliorer lorsque le séduisant Gabriel Angeloscuro s’installe dans l’appartement au-dessus du sien... jusqu’à ce qu’un monstre terrifiant ravage les rues de Chicago, et que Maddy se découvre des pouvoirs inconnus, liés à un héritage dont elle ignore tout et qui fera d’elle la cible de tous les feux de l’enfer et du paradis.






Betty Angel,
Tome 3 : La Mort est ma raison de vivre
de Louisa Méonis


Sortie le 20 mars 2019
Format numérique / 201 pages / 5,99 €


Présentation de l'éditeur :

La suite de la folle aventure de Betty dans l’au-delà !
Rien ne va plus pour Betty, elle ne supportera plus très longtemps d’être ainsi séparée de son âme sœur. Alors que son existence menace l’équilibre entre l’Enfer et le Paradis, le moindre faux pas pourrait déchaîner les forces du Bien et du Mal. Et en matière de faux pas, Betty s’y connaît... plutôt bien !







Betty Angel,
Tome 1: La mort me va si bien
de Louisa Méonis


Réédition le 20 mars 2019
Format poche / 288 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

« Bon sang, je vais rester petite et boulotte pour l’éternité ! J’ai vraiment un karma de merde ! » Moi, c’est Betty. J’ai passé ma vie à jouer la bonne poire dont tout le monde profitait, pour finir noyée dans mes toilettes… Ma mort est aussi naze que l’était mon existence. Et comme si ça ne suffisait pas, je me retrouve catapultée dans une série d’épreuves terrifiantes pour devenir l’apprentie du bien trop sexy pour être honnête Ange de la Mort ! Il y a erreur sur la personne, ce n’est pas possible ! Il est où mon repos éternel ? Le moins que l’on puisse dire c’est que j’imaginais la vie après la mort plus paisible que ça. Sans compter que des anges disparaissent de manière inexpliquée… C’est quoi encore cette histoire ?! Est-ce qu’un ange peut « mourir » ? Et pourquoi ai-je l’horrible pressentiment que ces disparitions ont un lien avec moi ?






Riders,
Tome 7 : Chevauchée lascive
de Lorelei James


Sortie le 20 mars 2019
Format broché / 416 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dominant malgré lui...
Ancien militaire, Cameron McKay est shérif adjoint et essaie d’oublier ses blessures de guerre. Il doute qu’une femme veuille d’un homme aussi diminué que lui. Jusqu’à ce qu’il rencontre la douce et timide Domini Katzinski à la recherche d’un mâle alpha qui saura la mater jusqu’au bout de la nuit... Cam a le profil parfait : un étalon à la vulnérabilité troublante, toujours une paire de menottes dans sa poche. Rapidement, Cam laisse s’exprimer son caractère dominateur. Mais il en veut davantage et se lance dans un assaut sensuel alors qu’un drame survient risquant de faire voler en éclats leur avenir commun...






L'Oeillet de velours
de Laura Carlin


Sortie le 13 mars 2019
Format broché / 512 pages / 19,50 €


Présentation de l'éditeur :

Dans les allées sombres du Londres de 1831, les miséreux disparaissent un à un sans laisser de traces...
Hester White est une jeune femme pleine de ressources et désire ardemment se sortir des immondices dans lesquels elle vit depuis des années. Lorsque sa route croise celle de la riche famille des Brock, elle saute alors sur l’occasion. Les Brock décident de la prendre sous son aile et c’est la brillante et non moins mystérieuse Rebekah Brock qui se charge de son éducation. Au fil des jours, Hester et Rebekah se rapprochent et vont chercher à résoudre l’énigme de ces multiples disparitions que les gens commencent à redouter. Leur enquête les entraînera au cœur d’un secret bien plus sombre que tout ce qu’elles avaient pu imaginer... et leur révélera leurs véritables aspirations.
Une fiction historique qui ravira les fans de Sarah Waters et du Serpent de l’Essex.







S'il fallait se dire adieu
de Madeleine Reiss


Sortie le 13 mars 2019
Format broché / 384 pages / 18,20 €


Présentation de l'éditeur :

Scott souffre d’une insuffisance cardiaque et ses derniers examens ne sont pas bons... Mourir à 19 ans, le jeune homme s’y prépare, mais d’abord, il est déterminé à offrir à sa mère une seconde chance en amour et se lance pour elle dans la quête de l’homme idéal en postant une vidéo sur les réseaux sociaux. Ignorant tout de son projet et incapable de refuser quoi que ce soit à son fils, Josie accepte les rendez-vous et va de déconvenue en déconvenue. Or, ce que Scott ignore encore c’est qu’il ne peut pas prévoir l’imprévisible.






Les Mondes de Sam
de Keith Stuart


Réédition le 13 mars 2019
Format poche / 432 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

L’histoire extraordinaire du garçon autiste qui construisait un monde meilleur
Sam a huit ans, et ce n’est pas un garçon comme les autres. Il est même hors du commun : autiste, c’est comme ça que ça s’appelle. Son père peine à tisser un lien avec lui, et son mariage ne résiste pas à cette épreuve. Alex atterrit donc sur le canapé de son meilleur ami. Alors qu’il renoue avec sa vie de célibataire, et découvre les joies de la garde alternée, son fils se lance dans un nouveau jeu vidéo : Minecraft. Grâce à son imagination, Sam donne naissance à un monde parallèle qu’il peut partager avec son père. Sur les ruines du passé, ils construisent ensemble un avenir radieux.
Inspiré de la relation de Keith Stuart avec son fils autiste, ce livre émouvant, drôle et incroyablement juste, est un hymne à la différence.





Victoria
de Daisy Goodwin


Réédition le 13 mars 2019
Format poche / 528 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

« À mes yeux, Madame, vous êtes en tout une reine. »
Alors qu’elle vient tout juste d’avoir dix-huit ans, Alexandrina Victoria devient reine de Grande-Bretagne et d’Irlande. Dès lors, la jeune souveraine surprend tout le monde : elle abandonne son prénom détesté pour adopter celui de Victoria, insiste pour avoir ses propres appartements et est déterminée à rencontrer ses ministres seul à seul. L’un d’entre eux, Lord Melbourne, devient très vite son secrétaire particulier. Il aurait peut-être pu devenir davantage... si tout le monde n’avait pas soutenu que la reine devait épouser son cousin, le taciturne prince Albert. Mais ce que Victoria ignore encore c’est qu’en amour comme en politique, il ne faut pas se fier aux apparences.
Une nouvelle fresque pour tous les inconditionnels de Downton Abbey ! Victoria est diffusé sur ITV, avec un scénario écrit par Daisy Goodwin. Parfait pour les fans d’épopées comme Guerre et Paix, Poldark ou Grantchester...








Evie
de K.L. Slater


Réédition le 13 mars 2019
Format broché / 384 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

La personne que vous aimez le plus au monde est en danger...
Il y a trois ans, la petite Evie, 5 ans, a disparu en sortant de l’école. La police n’a jamais réussi à la localiser. Aucun indice, aucune piste. Rien. La petite s’est évaporée. Mais Toni le sait : sa fille est vivante. Encore faudrait-il qu’elle puisse l’exprimer ! Car Toni est enfermée dans un terrible silence. Personne ne l’écoute, personne ne l’entend. Pourtant, Evie a besoin d’elle. Toni doit réaliser l’impossible si elle veut la sauver.








Ainsi battent les cœurs amoureux
de Lily Haime

Réédition le 20 mars 2019
Format broché / 640 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dorian est un survivant. Alors qu’il n’avait que quelques jours, sa mère l’a arraché à sa famille pour l’emmener dans une secte, perdue dans les montagnes argentines. Il a passé son enfance près de Michel, qui lui a enseigné autant de fausses croyances que de souffrances. Jusqu’à ce que son père le retrouve et le ramène, brisé, à Chicago. Aujourd’hui, Dorian est un DJ de renom. Entre la musique qu’il fait résonner la nuit et sa famille nombreuse, il a l’impression d’avoir trouvé un équilibre. Mais l’arrivée de Swann remet tout en question. Cet homme mystérieux et magnétique veut savoir ce qui est arrivé à son frère, disparu avec la secte. Un frère dont Dorian n’a aucune envie de parler. Comme de tout le reste, d’ailleurs. Mais face à Swann et aux sentiments troubles et dangereux qu’il éveille en lui, aura-t-il encore le choix ? Pourra-t-il encore garder enfouis ces souvenirs et ces secrets si bien cachés ? Ensemble, Dorian et Swann pourront-ils surmonter ce passé qui les unit et les sépare à la fois ?