Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 11 mars 2019

Sauvages, Tome 1 : Le Dernier Loup de Maria Vale



Sauvages,
Tome 1 : Le Dernier Loup
de Maria Vale

Éditions Milady

Sortie le 20 mars 2019
Format broché / 312 pages / 22 €


Présentation de l'éditeur :

Si je rejoins ma meute, je condamne l’étranger à mourir. Mais si je reste avec lui... je fais le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour l’emporter.
Reléguée tout en bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt.
Jusqu'au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute...

L'avis de Jm-les-Livres :

Si j'avais un conseil à vous donner avant de commencer ce livre, ce serait d'oublier tout ce que vous avez pu lire avant qui traitait de métamorphes ou de loups-garous.

Au début de ma lecture, j'ai été un peu perdue et j'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire parce que j'essayais absolument de rattacher ce que je lisais avec ce que j'avais pu lire ailleurs. Mais pour apprécier pleinement ce premier plongeon dans l’univers de Sauvages, il faut oublier tout ce que l'on connaît sur les loups-garous.
Pour lire ce livre, il faut apprendre de nouveaux codes, découvrir une nouvelle meute régie par des règles qui nous sont étrangères (même si certaines, comme de se cacher des humains, restent d'actualité). Ici, l'auteure met plus en avant le côté loup que le côté humain de ses personnages. Elle insiste bien sur leur nature animale, sauvage et au final, nous avons plus la sensation de lire une histoire de loups qui se changent en humains plutôt que le contraire. Les personnages doivent donc apprendre à agir comme des humains et à interagir comme eux.

Maria Vale réinvente totalement le mythe du loup-garou et surtout la façon dont elle veut nous le présenter. Les descriptions des personnes ou des environnements sont faites du point de vue d'un loup, avec une perception de l'environnement plus animale qu'humaine. Je dois avouer que cette façon de faire rend la lecture plus riche et permet bien de rentrer dans l'esprit un peu particulier du personnage de Silver.

Du côté des personnages, il est assez facile de s'attacher à eux. Silver et Tiberius ont beaucoup en commun : chacun doit apprendre à aimer et gérer les deux faces de leur être et ils sont tous les deux mis à l'écart du reste de leur famille / meute. Nous ne sommes pas ici dans une romance paranormale traditionnelle. Il y a bien des scènes de sexe, mais elles ne sont pas décrites pendant des pages et des pages et surtout, elles ne sont pas mises au premier plan par rapport à la relation entre les deux personnages principaux ou par rapport à l'intrigue.

Le dernier loup est le premier tome d'une série originale et nous ouvre les portes d'un univers différent de ceux que l'on a pu croiser. Si vous arrivez à entrer dans l'histoire, vous aurez sûrement un coup de cœur pour la plume de Maria Vale.