Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 21 février 2019

Level Up de Cathy Yardley



Fandom Hearts
Tome 1 : Level Up
de Cathy Yardley

Éditions Pocket Jeunesse

Sortie le 17 janvier 2019
Format broché / 240 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

Les geeks aussi ont droit à l'amour !

Le rêve de Tessa est de travailler à la création de jeux vidéo mais, très introvertie, elle peine à se faire une place dans ce monde dominé par les hommes. Une opportunité se présente pourtant : elle a trois semaines pour créer un jeu s'inspirant de sa série préférée. Or, impossible d'y arriver seule ! Elle demande alors de l'aide à son coloc, le très intimidant Adam...

Quand un rapprochement s'opère entre eux, leur cohabitation et leur rivalité professionnelle deviennent un vrai challenge. Parviendront-ils à atteindre le niveau supérieur ?



L'avis de Jm-les-Livres :

Tessa Rodriguez est en charge de la partie « son » dans la société de conception de jeux vidéo pour laquelle elle travaille, mais elle rêve de passer à la partie création/codage, partie où elle sait qu'elle est douée. Son manque d'expérience professionnelle additionné au fait que l'équipe en charge du code soit exclusivement masculine, rendent difficile sa chance de s'y faire une place. Ajoutez à ça son côté introvertie et la partie semble perdue d'avance. Lorsqu'une opportunité se présente, Tessa est prête à prouver ce qu'elle vaut et elle n'hésite pas à demander conseil à Adam, son colocataire super sexy et accessoirement chef de projet dans la même entreprise. Pour relever le défi, Tessa va devoir défendre le projet qu’elle veut présenter. Elle est prête à prouver à tout le monde de quoi elle est capable, quitte à les surprendre, et à se surprendre elle-même.

Ce premier tome est un très gros coup de cœur ! Tout dans cette romance m'a plu. Les personnages sont attachants et drôles, la romance est très mignonne, légère et loin des clichés habituels du genre. J'ai beaucoup apprécié de voir comment l'héroïne et le héros se comportent, surtout dans les situations où le consentement est primordial. C'est ce qui rend leur romance si belle et intéressante. Malgré l'attraction qu'ils ressentent l'un pour l'autre, l'auteur met bien en avant le respect des choix de chacun. C'est assez rafraîchissant. Tout comme la réaction des personnages face aux situations de sexisme qui peuvent exister dans ce genre d'univers majoritairement masculins ou celles relatant le harcèlement sexuel (sujet mis en avant dans la nouvelle Hooked up). 

Ce titre nous plonge dans l'univers geek, avec ses références et ses codes, et c'est vraiment super sympa. Le côté amical et l'esprit de compétition qu'ont les personnages entre eux ajoute à cette ambiance amusante. D'ailleurs, du côté des personnages secondaires, ils devraient nous promettre de super histoires à venir. 

Tout est parfait dans Level up, sauf un détail : on aurait aimé que ce soit plus long. J'espère qu'on n'aura pas trop à attendre pour découvrir les autres tomes.


Adam Nergal Darski : Confessions d'un hérétique



Adam Nergal Darski 
Confessions d'un hérétique
de Adam Nergal

Éditions Camion blanc

Sortie le 17 février 2017
Format broché / 412 pages / Prix 34,00 €



Présentation de l'éditeur :

Confessions d'un hérétique nous livre les souvenirs de Nergal, le chanteur charismatique du groupe de Metal polonais Behemoth, qui est à l'apogée de sa gloire depuis la sortie de son album The Satanist. Né à Gdynia en 1977, Adam Nergal Darski a enregistré une dizaine d'albums avant de devenir juré pour l'émission de télévision The Voice. Rédigé sous forme de réponses données aux questions inquisitrices de Krzysztof Azarewicz et de Piotr Weltrowski, deux de ses amis et associés, cet ouvrage révèle toute la complexité d'un homme aux multiples contrastes - un individu sain et sportif qui est sorti vainqueur d'un rude combat contre la leucémie, un intellectuel raffiné connu pour ses prises de position et sa musique extrême qui lui ont valu de s'attirer à maintes reprises les foudres de l’Église catholique.

L'avis d'Elaura :

Dans le petit monde de la Jet Set Dark, Adam Darski, plus communément appelé Nergal est probablement LE représentant du star système de la musique extrême. Fondateur et leader du groupe de black/death metal polonais Behemoth, Nergal (ou Ner, pour les intimes) est plutôt généreux avec son public, donnant avec plaisir des interviews dans des médias spécialisés ou posant pour les magasines people polonais. Car tout le paradoxe Darski est ici, il est connu, détesté ou au contraire adulé pour ses positions extrêmes (notamment sur le christianisme, mais pas que), pour sa musique extrême, mais aussi pour sa propension à vivre à contre-courant de ce que l'on pourrait attendre du milieu metal. Il est très actif sur son compte Instagram, partage régulièrement photos et vidéos de ses séances de sport, de ses voyages et pays favoris, de ses goûts musicaux et de ses restaurants ou hôtels préférés. Un vrai guide touristique en somme. Beaucoup crient au scandale, préférant probablement un Nergal plus sombre qui se gausse d'une église en feu (ça lui arrive de temps en temps) que de le voir pratiquer son yoga journalier. Et pourtant, Nergal fascine, provoque, énerve, mais ne laisse que rarement indifférent.

Confessions d'un hérétique est une biographie présentée sous la forme d'une longue interview, découpée en plusieurs chapitres abordant chacun des thèmes particuliers : de son enfance à Gdansk, son éducation, les débuts de Behemoth, son lien avec la religion à sa relation avec Dorota Rabczewska (Dota, une chanteuse pop polonaise), en passant par son combat contre la leucémie et sa participation au The Voice polonais, Nergal parle avec franchise, mais aussi avec pudeur de ce qu'il a vécu. Menée par deux proches de Nergal, Kryzstof Azarewicz et Piotr Weltrowski, l'interview fleuve est fort passionnante et orchestrée avec intelligence, les interviewers n'hésitant pas à pousser notre musicien dans ses retranchements, mettant en lumière ses nombreuses contradictions. Cependant, il s'exprime toujours avec verve et passion quand il s’agit de parler de sa musique, de son apostasie ou de son combat contre la maladie, qui a eu un impact profond et radical sur son mode de vie.

Que l'on aime Behemoth ou que l'on soit juste curieux du personnage, Confessions d'un hérétique est une biographie fort agréable à lire, qui nous montre un Nergal cohérent avec ses idées et qui embrasse pleinement ses contradictions. C'est un bosseur, un perfectionniste soucieux d'offrir à son public une prestation de qualité, donnant du grain à moudre et des pistes de réflexion sur certains sujets. On n'en demande pas plus, c'est déjà beaucoup.



L'Ere Metal tome 1 : 1954-1988



L’Ère Metal Tome 1 : 1954-1988
de Bruno Piszczorowicz

Éditions Camion blanc

Sortie le 20 juin 2018
Format broché / 1080 pages / Prix 40,00 €



Présentation de l'éditeur :

Divisé en deux tomes, L’Ère Metal vous propose un voyage temporel à travers le grand tourbillon que fut la décennie 80 pour le metal, là où son expression s'est diversifiée en factions, supposément antagonistes et hermétiques les unes aux autres et où sa popularité s'est soudainement envolée pour se poser dans le nid du grand public, son Âge d'or en un mot.
À travers une timeline chronologique délayée mois par mois (de l'année 1981 jusqu'aux derniers jours de 1988 pour ce premier tome), une analyse détaillée de nombreuses thématiques ou encore des focus biographiques reprenant le destin singulier des groupes les plus emblématiques, cet ouvrage a pour dessein d'être une étude aussi complète que possible de l'histoire du genre metal, depuis sa généalogie jusqu'à sa postérité, avec une lumière toute particulière sur sa frange la plus populaire et colorée, le hair metal pour ne pas le nommer. Ce copieux projet (deux tomes de 1000 pages environ) entend ainsi rendre hommage à un genre souvent mis à bonne distance par les garants autoproclamés de la grande Histoire officielle du Rock. Il s'adresse à ceux qui ont vécu à plein ces belles années musicales comme à ceux, plus jeunes, qui se passionnent pour cette époque dorée et pour qui l'image d’Épinal accolée au hair metal a valeur de fantasme de vie et de paradis sur terre.

L'avis d'Elaura :

Une claque. Pure. Simple. Génialissime. Non parce que des livres sur l'histoire du metal, j'en ai lu pas mal : des plus ou moins bien documentés, très orientés, à la narration pompeuse et compliquée, avec toujours les mêmes portes d'entrée. Alors, quand j'ai entamé la lecture de ce bon gros pavé de 1000 pages (et ce n'est qu'un premier tome), je n'en n'attendais pas grand chose. Sincèrement. Et puis ce fut le drame : le style narratif de l'auteur, sa manière toute particulière d'aborder le sujet et son choix de présenter les événements de manière chronologique m'ont complètement accrochée. Et 1000 pages, ça fait beaucoup à tomber quand on n'arrive pas à passer à autre chose. Trois jours, dix livraisons de pizzas et une demande de divorce plus tard, j'ai refermé ce putain de bouquin en ayant l'impression d'avoir vécu une putain d'aventure. (Oui, j'aime dire « Putain. »)

Ce livre met particulièrement bien en avant le colossal travail de recherche de Bruno Piszczorowicz sur le metal, enfin, je parlerai plutôt de hard-rock pour cette grande première partie et bien sûr de glam rock ou plus généralement de hair metal. Un travail de titan, analysé avec pas mal d'objectivité et assez de passion pour en faire un must-have pour tous les fans du genre, ceux qui ont vécu ces belles années comme les plus jeunes qui souhaitent en apprendre plus sur sa genèse. Et franchement, étant une fan inconditionnelle du heavy des années 70 et 80, ça fait plaisir de voir que l'auteur a rendu sa gloire à ce mouvement bien souvent décrié (et qui pourtant, à l'heure actuelle, est à nouveau sur le devant de la scène). Le petit plus ? Des tas d’anecdotes, toutes plus croustillantes les unes que les autres et qui permettent d'ancrer dans leur contexte les événements.

C'est brillant, ça se lit tout seul, accompagné d'une playlist de tous ces fameux groupes cités tout au long de ces 1000 pages. Le tome 2 est en route, alors si l'Histoire du metal vous intéresse (l'Histoire avec un grand H), foncez, achetez, offrez-vous ce bon pavé avec plein de noms de groupes bizarres dedans.