Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 14 janvier 2019

Roméo cherche Roméo de Justin Myers



Roméo cherche Roméo
de Justin Myers

Éditions J'ai lu

Sortie le 7 novembre 2018
Format poche / 320 pages / 13,90 €


Présentation de l'éditeur :

La vie de James n’est plus du tout gay-friendly à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo! Qui est‑il? Comment le démasquer? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…

Une comédie gay d’aujourd’hui, qui parle d’amour, de romantisme et de sexe à l’ère des sites de rencontres et des réseaux sociaux. Subtilement drôle comme les Anglais savent l’être, acérée et pourtant tendre, sincère et pleine d’émotion!


L'avis de Tsuki :

Voici un roman tout ou rien, c'est à dire que soit vous allez adorer, soit vous allez vous demander pourquoi l'auteur s'est donné la peine de le rédiger. Certes, il est possible de se situer entre les deux, après tout il en faut pour tout les goûts et il n'est pas inintéressant de lire une comédie romantique d'une plume masculine. Pour ma part, ce n'est pas vraiment une première, étant adepte de lecture boy's love, je m'étais déjà penchée sur certains titres d'auteurs masculins français mais jamais étranger, de ce point de vue c'était donc une première. 
La lecture s'est déroulée dans le calme, pas de frénésie à tourner les pages pour savoir comment allaient se passer les événements. Peut-être cela est-ce dû au personnage principal que je n'ai pas trouvé spécialement attachant, nous sommes face à un trentenaire qui vient de rompre avec son compagnon après six ans et qui décide, pour remonter la pente et poussé par sa meilleure amie, à s'inscrire sur des sites de rencontres. Jusque là rien de très spécial, mais quand James, notre héros, décide d'ouvrir un blog afin d'y « lister » ses rencarts et de noter ses prétendants, notre vision de ce personnage banal prend une toute autre tournure.

Si l'idée de base est sympathique et aurait pu être amusante et prêtant à sourire, cela finit par se révéler lourd et quelque peu gênant. Au début James ne cherche que l'amour, son Roméo, mais au fil du temps son blog prend de l'ampleur, il gagne en popularité et le journaliste perd de vue son but et devient de moins en moins attendrissant. On passe d'un homme qui tient à ses amis, cherche l'amour de façon somme toute commune à un personnage égoïste, mesquin qui enchaîne les rencarts afin de faire toujours plus de billets sur son blog, en oubliant ceux qui étaient là pour lui, au point d'être irresponsable. Vous l'aurez compris l'évolution du personnage ne m'a pas plu, la soif de popularité le mène à devenir détestable, rend ses billets cruels plutôt que drôles.

Un roman qui aurait pu être original et plaisant, néanmoins le changement de situation le fait devenir lourd, un héros qui se « vend » pour faire le plus de clics possibles au détour de rendez-vous qui tournent court, parfois douteux et malaisants. La critique des sites de rencontre est bien présente mais mal tournée selon moi, il n'est pas utile d'aller trop loin avec quelqu'un surtout si l'on se rend compte qu'il n'est pas fait pour nous. Je suis un peu déçue malgré une fin « morale », le texte dans sa globalité m'a souvent rendue mal à l'aise vis à vis du comportement de James ; les personnages secondaires auraient pu relever le niveau mais ces derniers sont trop peu exploités malheureusement. Je trouve cela dommage, mais c'est ainsi fait, je n'ai pas adhéré même si l'écriture de l'auteur est fluide et rythmée ce qui rend malgré tout la lecture agréable. C'est sûrement pour cela que je me trouve désappointée par ce roman, j'ai aimé le style mais pas l'histoire.