Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 8 janvier 2019

Pretty Little Killers: The Truth Behind the Savage Murder of Skylar Neese, par Daleen Berry


Pretty Little Killers:
The Truth Behind the Savage Murder of Skylar Neese
de Daleen Berry et Geoffrey C. Fuller


Éditions
BenBella Books
(non dispo en VF)

Sortie le 8 juillet 2014
Format broché / 352 pages / Prix 15,62 €


Présentation  :

Le 7 juillet 2012, Dave et Mary Neese informent la police de Star City que leur fille unique, Skylar, âgée de 16 ans, a disparu. Ce même jour, on apprend, grâce à des caméras de surveillance installées à proximité du domicile des Neese que, durant la nuit, l'adolescente s'est faufilée dehors et est montée de son plein gré dans une voiture stationnée devant chez elle. Pour la police, il s'agit d'une simple fugue : l'alerte AMBER (équivalent américain du dispositif Alerte-Enlèvement en France) n'est donc pas lancée (les parents de Skylar Neese ont depuis contribué à faire modifier le fonctionnement de cette alerte, la rendant désormais systématique). On découvrira, au terme d'une longue enquête et de multiples rebondissements, que cette nuit-là, la jeune fille est partie en voiture avec ses deux meilleures amies, Rachel et Shelia, elles aussi âgées de 16 ans, et que celles-ci l'ont emmenée dans les bois pour la poignarder (une cinquantaine de fois !), puis ont dissimulé son corps sous des débris au bord d'une route avant de rentrer chez elles et de reprendre tranquillement le cours de leur vie.

L'enquête a permis de retrouver Skylar et de déterminer qui l'a assassinée et comment. Mais il reste une question à laquelle personne n'a su, ou voulu, répondre : pourquoi ? C'est à cette question que ce livre propose de répondre, en retraçant toute l'histoire et en l'éclairant de nombreux témoignages.

L'avis de Lila :

L'histoire de Skylar Neese est peu connue en France, mais elle a été largement médiatisée aux États-Unis. D'abord en raison de l'horreur et de la brutalité du meurtre, mais aussi de la personnalité de Skylar, une adolescente issue d'un milieu modeste dont tout le monde louait la gentillesse et la générosité. La seconde raison et que cette affaire a également contribué à modifier l'alerte AMBER.

Mais la raison principale qui a provoqué une telle médiatisation tient à la personnalité des deux meurtrières. Rachel, fervente catholique, était très populaire : belle, douce, riche et douée pour le chant, tout le monde l'adorait. Shelia était moins appréciée, mais elle aussi était riche et très jolie. Ce qui a le plus choqué le public, c'est de découvrir que ces deux jolies et riches adolescentes d'une petite ville sans histoire ont prémédité le meurtre de Skylar plusieurs mois avant de passer à l'acte et qu'elles ont ensuite continué leur vie comme si de rien n'était. Moins de 24 heures après avoir tué Skylar, on peut ainsi voir Rachel tout sourire en bikini sur un bateau. Les filles n'ont exprimé aucun remord et ont simplement continué leur vie, mentant à la police et à leur entourage pendant des mois. Rachel a finalement avoué avoir commis le meurtre avec Shelia et a indiqué à la police où trouver le corps de Skylar. À ce moment-là, les enquêteurs étaient déjà convaincus de leur culpabilité, beaucoup pensent ainsi que Rachel est passé aux aveux car elle savait que ce n'était plus qu'une question de temps, et uniquement pour négocier une peine moins lourde. Quant à Shelia, elle a continué à nier encore des mois après ça, exposant même des photos de Skylar sur les réseaux sociaux pour exprimer son chagrin. Pendant son procès, elle était souriante, détendue, mâchant du chewing-gum. Même si elle a finalement plaidé coupable, elle n'a jamais expliqué les raisons de son geste, ni présenté d'excuses à la famille de Skylar.

De nombreux experts en tout genre ont étudié le cas et avancent que Sheila et Rachel présentent des traits caractéristiques des sociopathes et/ou psychopathes. Mais ça n'explique toujours pas pourquoi elles ont tué Skylar. Ce livre avance plusieurs hypothèses à ce sujet, dévoilant les dessous de la relation entre les trois filles via des extraits de leurs contenus sur les réseaux sociaux et les témoignages de nombreux proches.

C'est une lecture absolument captivante, mais qui possède tout de même des points noirs : de nombreuses allégations sont présentées comme des faits, par exemple lorsqu'il est dit que Shelia et Rachel ont eu un rapport sexuel ensemble directement après avoir tué Skylar, sur les lieux du crime. Il s'agit en fait de la conviction personnelle d'une inspectrice et qui n'est appuyée par aucun élément. Les auteurs se permettent aussi d'inventer des dialogues et pensées « qu'auraient pu » avoir les jeunes filles. On ne sait donc jamais vraiment où s'arrêtent les faits et où commence la fiction.
Il y a aussi pas mal de parti pris. Les enquêteurs sont par exemple présentés comme totalement dévoués à l'affaire, alors qu'à cette époque, leur manque d'efficacité et d'implication était constamment dénoncé par l'entourage de Skylar. Les auteurs insistent aussi lourdement sur la personnalité de Shelia, la présentant comme la pire des deux, alors que rien ne le prouve et que les témoignages sont très contradictoires sur ce point.

C'est un livre très intéressant et qui explique bien toute l'affaire. Une fois la lecture commencée, c'est difficile de s'interrompre, mais cela tient plus à l'histoire en elle-même, à la fois horrifiante et intrigante, qu'à la plume des auteurs. Les informations données sont à peine plus nombreuses ou fouillées que ce que l'on trouve déjà sur Internet, mais ça a le mérite de les centraliser et les présenter de manière plus claire, notamment pour ceux qui ne connaissent pas déjà l'histoire de Skylar Neese. Une histoire qui fait froid dans le dos et que les parents de Skylar souhaitent, encore aujourd'hui, faire connaître au plus grand monde, espérant ainsi rendre les parents plus vigilants sur les fréquentations de leurs enfants.