Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 30 avril 2019

Brigid : A la rencontre de la déesse celtique de la poésie, de la forge et des puits de guérison



BRIGID : A la rencontre de la déesse celtique de la poésie, de la forge et des puits de guérison
de Morgan Daimler

Éditions Danaé

Sortie le 21 mars 2019
Format broché / 112 pages / Prix 12,00 €



Présentation de l'éditeur :

Cet ouvrage est une introduction élémentaire au culte de la déesse Brigid, qui se concentre sur son histoire et son mythe, ainsi que sur sa dévotion et son culte modernes. Se focalisant principalement sur la déesse irlandaise, le livre inclue également une discussion sur ses apparitions dans le reste du monde celte, en particulier en Écosse. Ses différentes apparitions dans la mythologie sont mises en relation avec la transformation de la déesse païenne en une sainte catholique. Les méthodes modernes permettant aux néopaïens de se connecter et d'honorer cette déesse populaire incluent des méditations et des offrandes, ainsi que des anecdotes personnelles tirées des expériences de l'auteure. Qui était Brigid chez les païens préchrétiens? Qui est-elle et que représente-t-elle aujourd'hui pour les païens modernes? Comment tisser les liens entre l'ancienne et la nouvelle déesse païenne ? Pour trouver la réponse à ces questions, découvrez les mythes de Brigid chez les païens irlandais, les histoires de Bride en Écosse et la façon dont les gens honorent aujourd'hui cette divinité puissante et si importante...

L'avis d'Elaura :

Voici enfin un petit ouvrage, en français, qui introduit avec intelligence la déesse celtique bien connue, Brigid. Bien connue, comme je le disais, car son pendant chrétien, Sainte Brigid, est vénéré avec autant de dévotion que la déesse païenne. Morgan Daimler nous présente donc les différentes facettes de la déesse, son mythe, son histoire, mais également son culte dans le monde moderne.
Indépendamment de tout cadre religieux, l'auteure référence autant les informations académiques qu'ésotériques, ce qui permet aux néophytes d'arpenter les sentiers souvent sinueux de la découverte d'un culte avec facilité, le vocabulaire et les différentes pratiques présentées étant très abordables.

Voici donc 110 pages fort intéressantes qui pousseront probablement ceux qui veulent en savoir plus à fouiller un peu plus en profondeur (l'auteure donne une bibliographie en anglais à la fin du livre), mais qui permettent surtout de découvrir (ou redécouvrir) une déesse phare du culte celtique irlandais et la manière dont nous pouvons l'honorer.



lundi 29 avril 2019

Bad Tome 6 : You make me so bad de Jay Crownover



Bad
Tome 6 : You make me so bad
de Jay Crownover

Editions Harlequin

Sortie le 2 mai 2019
Format broché / 380 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Il est celui qui lui a brisé le cœur.
Lorsqu’elle a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons.
Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer.
Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir  : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture.


L'avis de Jm-les-Livres :

Un dernier livre pour conclure la série BAD, un dernier opus pour dire au revoir à tous ces personnages qu’on a appris à aimer malgré leurs défauts et leurs failles, voilà ce que nous propose Jay Crownover avec You make me so bad. Malheureusement, je ressors de ma lecture déçue car elle nous offre un tome un peu moins passionnant que les précédents.

Il est un peu difficile de définir ce qui n’a pas fonctionné pour moi ici. On retrouve les mêmes ingrédients que dans les livres précédents, bien que l’intrigue ne se déroule pas à The Point, mais sur le chemin de retour vers The Point. Cette ville que j’avais appris à aimer, un peu comme un personnage à part entière, n’est pas présente et ne nous montre pas toute l’étendue de sa noirceur. Les personnages répètent qu’elle a changé et qu’elle est devenue plus sûre, dans une certaine mesure. Mais on ne voit rien et c’est un peu dommage.
Peut-être que je n’ai pas été séduite par l’histoire parce que le héros n’est pas aussi bad qu’on aurait pu l’espérer, ou parce que c’est l’héroïne qui est présentée comme la plus dangereuse dans le couple. Ce n’est pas en soi un problème que ce soit elle la plus dangereuse, c’est surtout parce que l’auteur le dit et le répète trop souvent. Il est parfois plus parlant de montrer les choses que de les dire plusieurs fois pour prouver qu’elles sont vraies. Karsen et Noah c’étaient un peu les Roméo et Juliette de The Point et au final, leur tome semble fade et presque sans saveur. À part un enchaînement de scènes de sexe, leur couple n’offre pas un final à la hauteur de la série.

Un dernier tome un peu décevant pour conclure une série vraiment forte et pour un dernier au revoir à des personnages qu’on a adoré découvrir.


dimanche 28 avril 2019

Les sorties Lumen Mai / Juin 2019













Mai

Pas de sorties en mai

Juin

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte

Sylver Batal et le dragon d'eau
de Kristin Halbrook

Éditions Lumen

Sortie le 6 juin 2019
Format broché / 16 €


Présentation de l'éditeur :

Silver a treize ans et vit dans une cité fascinante en plein désert. Si sa famille la destine à la reprise de l’atelier de bijouterie familial, l’adolescente ne souhaite qu’une chose : remporter une des célèbres courses de dragons d’eau qui enthousiasment le pays tout entier ! Lorsque son chemin croise celui de son idole, la célèbre championne Sagittaria Prodigo, Silver décide de forcer le destin et de se rentre avec son cousin à la cité royale... Mais nombreux sont les périls qui les attendent en chemin…

Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d’eau marque le début d’une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d’empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l’esclave des hommes…







Stranger Things
Darkness on the Edge of Town
de Adam Christopher

Éditions Lumen

Sortie le 6 juin 2019
Format broché / 603 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :

La préquelle de la série événement, exclusivement en roman !

Fêtes de fin d'année, Hawkins, 1984.

Le shérif Jim Hopper n'a qu'une envie : profiter tranquillement de son premier Noël en compagnie de celle qui est désormais sa fille adoptive. Mais la jeune Onze a d'autres projets. Malgré les protestations de Hopper, elle remonte un carton étiqueté " New York " de la cave, et l'assaille de questions : pourquoi le shérif a-t-il quitté Hawkins toutes ces années avant ? Pourquoi ne parle-t-il jamais de cette période de sa vie ? Et malgré ses réticences, Hopper entame l'histoire de la nuit à New York où, pour lui, tout a changé...


Été, New York 1977.

Le jeune policier commence une nouvelle vie après plusieurs années passées au Vietnam. Une vie de famille harmonieuse avec sa femme et sa petite fille, un tout nouveau poste d'enquêteur au NYPD... Tout semble aller à merveille jusqu'à une série de meurtres étranges, très ritualisés, qui lui sont en plus aussitôt retirés par le FBI. Furieux, le jeune homme décide d'enquêter quand même, et infiltre sous couverture un gang des rues. Mais bientôt, une immense panne de courant plonge la ville entière dans le noir... des ténèbres bien plus profondes que ce qu'aurait pu imaginer Hopper.


Stranger Things – Darkness on the Edge of Town lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les aventures de l'un des personnages favoris des fans de la série, le shérif Jim Hopper, confronté au célèbre black-out de 1977 à New York.





The Rest of the Story
de Sarah Dessen

Éditions Lumen

Sortie le 27 juin 2019
Format broché / 15 €


Présentation de l'éditeur :

Un lac mystérieux, une famille oubliée, un été magique...

Emma Saylor regarde son père danser sur la piste, un peu désabusée : elle assiste à son mariage avec une femme adorable, qui leur permet d'échapper enfin aux difficultés qui les poursuivent depuis la mort de sa mère, cinq ans plus tôt, d'une overdose. La jeune fille ne sait pas grand-chose de ce qui est vraiment arrivé. Et, pour pouvoir aller de l'avant, elle aussi, elle aimerait bien connaître... la fin de l'histoire. Or elle n'a plus revu sa grand-mère maternelle ou ses cousins depuis un séjour chez eux quand elle était toute petite. Mais le destin va lui donner un coup de pouce : pendant la lune de miel de son père, elle doit justement passer un mois au bord du lac où vit cette énigmatique famille.

Car si, pour son père, elle est Emma, aux yeux de sa mère, de ses cousins et des amis d'autrefois, en revanche, elle était quelqu'un d'autre – elle était la petite Saylor, même si ce ne fut que le temps d'un été. Et c'est ce passé enfoui qu'elle va redécouvrir comme un trésor. Un parquet qui grince sous ses pas, une odeur familière... Elle qui ne se rappelle pas même le visage de sa grand-mère se rend compte qu'elle connaît cet endroit. Elle retrouve sa cousine, qui joue avec le feu comme la mère d'Emma avant elle, et Roo, le garçon dont elle était inséparable enfant. Tel un détective, elle va remonter le temps en arrière, pour découvrir non seulement qui elle est, mais aussi quelle adolescente a été sa mère. Car avant de tomber amoureuse d'un fils de famille privilégié, celle-ci a perdu son meilleur ami dans un étrange accident de bateau à moteur...


Un roman de Sarah Dessen n'est jamais, jamais une déception. La reine de la fiction young adult observe les mouvements du cœur d'un adolescente dans la tourmente avec une justesse stupéfiante – ce qui fait dire à tout le milieu littéraire aux États-Unis qu'elle est, ni plus ni moins, une rock star. Émotion à fleur de peau et regard acéré sur les choses : venez savourer en sa compagnie une gourmandise à nulle autre pareille...


samedi 27 avril 2019

Les Sorties Gallimard Jeunesse de Mai 2019

Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Gallimard Jeunesse pour le mois de Mai.
Bons achats et bonne lecture !



Nulle et Grande Gueule
de Joyce Carol Oates

Réédition le 2 mai 2019
Format poche / 304 pages / 8,15 €


Présentation de l'éditeur :

Elle, c'est Ursula. Parce qu'elle est grande, très grande, mal dans sa peau, Ursula se surnomme elle-même la Nulle. C'est pourtant, à seize ans, une belle fille, intelligente et d'une volonté peu commune. Solitaire, indépendante, elle ne ressemble pas aux autres. Lui, c'est Matt. Doué, drôle, c'est un garçon brillant, apprécié de tous. Il aime faire rire, il parle haut et fort. Trop parfois. Le jour où il a menacé de poser une bombe au lycée, Latt plaisantait. Mais les événements s'enchaînent, prenant une tournure de plus en plus dramatique : soupçonné, accusé, isolé, il voit sa vie devenir peu à peu un enfer. Seule Ursula ne cède pas à la rumeur... Joyce Carol Oates dépeint avec sensibilité et force - non sans humour - une société en butte au conformisme et à l'hypocrisie.





Sexy
de Joyce Carol Oates


Réédition le 2 mai 2019
Format broché / 256 pages / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Darren est, à seize ans, un des espoirs de l’équipe de natation. Timide mais très séduisant, sa beauté lumineuse lui attire toutes les faveurs, y compris celles de son professeur d’anglais, Mr Tracy. Un jour, les amis de Darren adressent au proviseur un courrier anonyme accusant Tracy de pédophilie...
Dans ce roman percutant, Joyce Carol Oates dénonce les ravages de la calomnie et explore le malaise d’un adolescent en perte de repères.





Mon homard
de Tom Ellen


Réédition le 16 mai 2019
Format poche / 368 pages / 7,75 €


Présentation de l'éditeur :

Sam et Hannah n'ont plus que l'été pour trouver leur homard, leur(e) partenaire idéal(e), avant d'entrer à la fac. Mais le destin joue contre eux. Quiproquos, maladresses et complexes alimentent leur crainte de rester vierges toute leur vie ! Pourtant, ils pourraient bien être faits l'un pour l'autre...






Première année
de Tom Ellen

Sortie le 16 mai 2019
Format broché / 464 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Les hauts et les – terribles ! – bas de la vie d’étudiant, l’affirmation et la confiance en soi : un roman résolument feel-good, intense et totalement imprévisible !
Phoebe a attendu sa rentrée à l’université tout l’été ! Et Luke, dont elle rêve depuis le collège, sera là lui aussi. Soirées, drague, réseaux sociaux et trahisons : les deux étudiants se laissent joyeusement prendre dans le tourbillon de la première année… Autour d’eux, l’imperturbable Negin,
Frankie la survoltée et le sarcastique Arthur sont là pour les aider à remettre un peu d’ordre – y compris dans les moments les plus intimes !





L’explorateur
de Katherine Rundell

Sortie le 16 mai 2019
Format broché / 384 pages / 16 €


Présentation de l'éditeur :

Quatre enfants survivent au crash de leur avion, au cœur de l'Amazonie. S'ils se méfient des plantes vénéneuses et des animaux sauvages, ils ont aussi l'impression d'être observés par une présence mystérieuse.






L'Anti-Magicien,
Tome 3: L’Ensorceleuse
de Sébastien de Castell

Sortie le 16 mai 2019
Format broché / 480 pages / 18 €

Présentation de l'éditeur :

Kelen, Rakis et Furia se rendent en Gitabrie où ils découvrent un petit oiseau mécanique vivant, animé par une magie qui pourrait anéantir les peuples s'il tombait entre de mauvaises mains.







La Passe-miroir, 
Tome 3: La mémoire de Babel
de Christelle Dabos


Réédition le 16 mai 2019
Format broché / 576 pages / 8,65 €


Présentation de l'éditeur :

Deux ans et sept mois qu'Ophélie se morfond sur son arche d'Anima. Aujourd'hui, il lui faut agir, exploiter ce qu'elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d'information divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d'adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?





It
de Catherine Grive

Sortie le 23 mai 2019
Format broché / 192 pages / 9 €


Présentation de l'éditeur :

L'histoire d'une adolescente qui veut changer de sexe.

vendredi 26 avril 2019

Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu de Karim Berrouka



Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu
de Karim Berrouka

Éditions ActuSF

Sortie le 15 mars 2018
Format broché / 344 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ?
Ingrid n’en a aucune idée.
Et elle s’en fout.
Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre.
Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte...

Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.

Avis de Lauryn :

J’avais lu beaucoup d’avis positifs sur ce roman, volontiers qualifié “d’OVNI” ou de bouquin “déjanté”. Comme il traite, d’une certaine manière, de l’œuvre incontournable de Lovecraft (Cthulhu), j’étais doublement tentée. Malheureusement, je ressors de ma lecture un poil déçue.

Le pitch fait pourtant saliver : Ingrid, jeune femme au caractère bien trempé, se retrouve du jour au lendemain catapultée dans une guerre où les Grands Anciens tiennent un rôle prépondérant. Désignée “centre du pentacle” par son jour et son heure de naissance, Ingrid doit participer au Jugement, qui décidera de la résurgence - ou de la destruction - de Cthulhu. Rien que ça. À ses côtés, un ex-amant plutôt bizarre, un passionné de Lovecraft qui ne l’est pas moins et cinq factions dont les membres, particulièrement barrés, doivent eux aussi émettre un jugement sur l’avenir de Cthulhu… et de l’humanité. Parce qu’il faut le dire tout net : si la bestiole se réveille, il va massacrer tous les humains.
Ingrid, plutôt curieuse et ouverte d’esprit, va vite se laisser entraîner dans cette histoire rocambolesque, sans se laisser envahir par un scepticisme pourtant naturel. Si le lecteur peut trouver ça un poil facile, la chose est suffisamment bien amenée pour qu’on se dise : pourquoi pas ? Et, de toute manière, Ingrid ne tarde pas à avoir des preuves que non, nous ne sommes même pas seuls sur Terre. Alors ailleurs…

Bref, la voici lancée à fond dans l’aventure avec, dès le début du roman, la rencontre de quatre des cinq factions qui vont participer au sort de l’humanité. Et c’est là que le bât blesse, du moins pour moi. Le début est plein de verve, le lecteur sent bien l’humour, la gouaille de l’auteur, mais la rencontre avec les factions n’est qu’une succession de dialogues où leurs membres, définitivement timbrés, partent dans des élucubrations interminables que j’ai fini par passer en lecture rapide. Je n’ai pas voulu m’arrêter à ça, et j’ai bien fait, pourtant il s’en est fallu de peu.
En effet, après ce long passage pénible, l’auteur revient à un récit plus dynamique et, même s’il y a moins d’humour là aussi, le lecteur est davantage pris par l’histoire, car tout se met en place pour le grand final, le Jugement. La fin, très réussie, est certainement un des meilleurs atouts du roman, avec le style narratif qui colle bien au récit. Côté personnages, j’ai été un peu déçue par l’ex d’Ingrid, dont on apprend que peu de choses, si ce n’est qu’il n’a rien à faire à notre époque. J’aurais aimé en savoir davantage à son sujet. Ingrid est, elle, bien développée, et même si on ne sait rien de sa famille ou de son passé, elle occupe bien l’espace.
Ce livre est donc une sympathique découverte, avec de bons moments, mais il vaut mieux connaître un minimum les œuvres de Lovecraft pour le lire, sinon les divers noms tirés des romans et nouvelles risquent de vite vous perdre.

J’ai regretté la présence de coquilles (mots en double, mots manquants et mots mal choisis), trop nombreuses à mon goût.


Nuits blanches Tome 1 : Malgré nous de Lilah Pace



Nuits blanches
Tome 1 : Malgré nous

de Lilah Pace

Éditions J'ai lu

Sortie le 2 mai 2018
Format poche / 416 pages / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Vivienne tombe en panne sur une route déserte et se retrouve seule au beau milieu de la nuit. Une voiture s’arrête. Un inconnu descend. Aussitôt le fantasme le plus brûlant de Vivienne se déclenche, le fantasme qui la fait le plus vibrer mais dont elle a terriblement honte et qui l’obsède tant qu’elle dévoile enfin à sa psy les questions qui l’agitent : peut-elle se laisser aller à vivre ses sombres scénarios secrets ? Doit-elle au contraire lutter contre ses pulsions ?...
Quelques jours plus tard, elle revoit l’inconnu. Plus troublée que jamais, elle accepte de nouer une liaison avec lui…


Avis de Jm-Les-Livres :

J’ai découvert la plume de l’auteure avec sa série de romance M/M Si royal et indécent. La psychologie des personnages et les détails complexes de leur situation étaient vraiment bien traités. J’avais apprécié ma lecture et je me suis donc lancée dans cette histoire un peu particulière.

Vivienne a des désirs sexuels particuliers. Très vite, le lecteur comprend que cela a un rapport avec son passé et ce qu’elle a vécu. Lorsqu’elle rencontre Jonah, elle est irrésistiblement attirée par lui. Lors de leur deuxième rencontre, ce dernier lui fait comprendre qu’il a des fantasmes similaires aux siens et que tous les deux seraient compatibles pour assouvir les besoins de l’autre. D’abord réticente, Vivienne finit par se laisser convaincre et accepte de suivre un scénario que Jonah aura prévu à l’avance.

Je n’aime pas spécialement lire de la romance pour découvrir des histoires de viol ou qui mettent en avant ce genre de scénario. Après avoir découvert la plume de l’auteure, j’ai eu envie de tenter cette histoire et de voir comment elle allait la traiter. L’intrigue est plutôt intéressante et on a envie de comprendre pourquoi les deux personnages principaux ont besoin de ce genre de relation. Même s’il était difficile de lâcher le livre, en le refermant, j’étais mitigée dans mon ressenti. Je crois que c’est parce que je n’ai pas vu la magie que je cherche dans ce genre d’histoire entre les personnages. Leur psychologie est complexe et bien travaillée, on comprend bien pourquoi ils réagissent comme ils le font, mais ça n’a pas fonctionné pour moi. Je ne sais pas encore si je lirai le deuxième tome de cette duologie, même pour connaître le dénouement de l’histoire. 

C’est bien écrit, l’intrigue est cohérente et les personnages pas aussi dysfonctionnels que dans d’autres livres, notamment certains de dark romance. Mais il m’a manqué l’étincelle. Peut-être que ce livre réussira à toucher d’autres lecteurs.


jeudi 25 avril 2019

Ivy Wilde, Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie



Ivy Wilde, 
Tome 1 : Quand fainéantise rime avec magie
de Helen Harper

Éditions Collection Infinity

Sortie le 26 novembre 2018
Format broché / 344 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Bon, soyons clairs : Ivy Wilde n'est pas une héroïne. C’est même la dernière personne que vous contacteriez si vous aviez besoin d'une aide magique, malgré ses talents.
Si ça ne tenait qu'à elle, Ivy passerait ses journées affalée dans le canapé, devant la télé, paquets de chips en main, à papoter avec son familier félin jusqu'à ce que mort s'en suive.
Mais quand elle se retrouve victime d'une erreur d'identité, elle est embarquée malgré elle à la Branche Arcane, le département d'investigation de l'Ordre Hermétique du Crépuscule d'Or.
Les problèmes se multiplient quand un objet de valeur est volé au nez et à la barbe des représentants de l'Ordre ; et le fait d'être liée magiquement à l'Adeptus Exemptus Raphaël Winter ne fait qu'empirer la situation. Il a peut-être un regard couleur saphir et le corps d'un mannequin maillot de bain, mais pour Ivy, il représente tout ce qu'il y a de soporifique dans le boulot de sorcier.
Et s'il l'oblige à retourner à la salle de sport, juré, elle le transforme en crapaud.


Avis de Jm-Les-Livres : 

Bien avant sa sortie, et les avis que j'ai pu lire, le premier tome de cette série m'avait déjà interpellée. Tout d’abord parce qu’il s’agissait d’une nouvelle série d'urban fantasy, avec une héroïne sorcière. Ce pitch a de quoi intriguer par les temps qui courent (pauvres en sorties de qualité pour ce genre). Enfin, le résumé promettait une Ivy plutôt rigolote et un moment de lecture sympathique. J'ai pourtant laissé passer du temps avant d'acheter le livre et de me lancer. Mais quelle bonne surprise a été cette découverte !

Ce que j'ai beaucoup apprécié ici, c'est l'humour. Ivy n’a pas la langue dans sa poche et elle est loin de l'héroïne qui va sauver le monde. D'ailleurs, s’il y a moyen qu'elle reste dans son canapé pour regarder la télé plutôt que de le faire, elle choisira cette option. Malheureusement, quand elle se retrouve liée magiquement à Raphaël Winter, un sorcier inflexible et qui aime un peu trop suivre le règlement, Ivy n'a pas le choix. Elle fait tout ce qu'elle peut pour être déchargée de l'enquête et lui se retrouve à la traîner derrière lui. Leur relation est explosive. Le fait que les deux personnages ne soient pas totalement indifférents l'un à l'autre n'aide pas à faire retomber la tension.
L’enquête est vraiment intéressante et, même si Ivy nous trouve une nouvelle solution un peu loufoque à chaque indice, je n’ai pas vu venir la conclusion. J’ai beaucoup aimé la dynamique entre les deux personnages principaux. Si Raphaël a une mauvaise opinion d’Ivy au début, sa perception change au fil des pages. J’aurais apprécié que les talents de l’héroïne soient un peu plus creusés, peut-être dans un prochain tome.

Au final, je ressors de ma lecture ravie. Ivy m’a totalement séduite et Raphaël ne m’a pas laissée indifférente. La plume de l’auteure est très sympa à découvrir, tout comme son univers et je lirai la suite avec plaisir.


Les sorties Harlequin de Mai 2019


Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Harlequin pour ce mois de mai.
Bons achats et bonne lecture !





Sur ordre royal
de Margaret Moore

Réédition le 1er mai 2019
Format poche / 384 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Pays de Galles, 1205
 
Promise par le roi à un ténébreux seigneur gallois ! À cette pensée, lady Roslynn de Were se révolte, et redoute de rencontrer celui que l’on décrit comme un barbare sans foi ni loi. Mais, après la trahison dont s’est rendu coupable son époux disparu, elle ne songe pas un instant à s’opposer aux ordres du roi. Et, si cette alliance ne peut lui apporter l’amour auquel elle aspire, elle lui permettra au moins de s’éloigner de la Cour, où elle subit les pires humiliations depuis la mort de son mari. Aussi, en dépit de ses réticences, accepte-t-elle de se rendre au manoir de Llanpowell pour s’offrir au sombre Madoc. Mais alors qu’elle pensait que le guerrier accepterait sans hésiter sa main, et sa fortune, elle a la surprise de découvrir que ce mariage lui déplaît au moins autant qu’à elle : Madoc refuse catégoriquement de prendre pour épouse une femme choisie par un autre… et une Normande qui plus est ! Désespérée à l’idée de retourner auprès du roi, Roslynn décide de tout faire pour séduire l’ombrageux guerrier…





La Petite saison
Tome 2 :Une débutante à ne pas convoiter
de Kasey Michaels

Sortie inédite le 1er mai 2019
Format poche / 384 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Angleterre, 1815
 
Depuis que Cooper Townsend est revenu vainqueur contre l’armée napoléonienne, il a été élevé au titre de baron et a hérité d’un domaine considérable et du statut de héros. Poursuivi sans relâche par toutes les débutantes londoniennes, sa situation est désormais suffocante. Aussi considère-t-il sa rencontre avec la non-conventionnelle Daniella Foster comme un pur délice. Daniella ne flatte pas et ne semble pas chercher à le séduire, alors qu’elle a tous les atouts pour ravir le cœur d’un homme. Et c’est précisément pour cela que, comme elle le désire, Cooper lui viendra en aide pour démasquer le traître qui fait chanter sa famille…





La saison du péché
Tome 1 : Le miroir du scandale
de Lorraine Heath

Sortie inédite le 1er mai 2019
Format poche / 432 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :
 
Londres, 1871
 
À l’ombre des amours clandestines, l’illicite est le moindre de leurs forfaits…
 
Respecter les convenances. Épouser Lord Kipwick. Aslyn n’a de cesse de se répéter les règles qu’elle doit observer alors qu’elle s’impatiente de retrouver Mick Trewlove pour leur promenade quotidienne dans les dédales de Hyde Park. Comment peut-elle alors frissonner à la simple idée de revoir ce fils illégitime aux yeux d’acier, cet homme au goût d’interdit, qu’elle devrait tenir à distance ? Pour elle qui a tant peiné à s’arracher de sa condition d’orpheline, fréquenter un homme d’aussi basse extraction, qui ne respecte pas ses vœux, est bien le pire qu’il puisse arriver. Car la société victorienne n’admet aucun faux pas sur le parcours de la réussite…





Le souffle des Highlands
Tome 2 : L'épouse du Highlander
de Natacha J. Collins

Sortie inédite le 1er mai 2019
Format poche / 384 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Écosse, XIIIe siècle
 
Je vous donnerai tout, je ferai tout ce que vous voulez. La promesse que Brianna a faite à Shaw McAsgaill quelques jours plus tôt lui revient en mémoire. En engageant sa parole pour sauver son cousin Rory, grièvement blessé après l’attaque viking qu’ils venaient d’essuyer, elle s’attendait à une demande de rançon auprès du clan Fraser pour leur libération. Pas à ce qu’un sauvage des terres du Nord tel que Shaw lui demande de l’épouser pour son nom, son titre et le bénéfice qu’il en retirerait pour son clan. Mais elle a prêté serment. Et, puisque ce serment permet de sauver Rory, elle doit accepter la noce avec ce monstre aux yeux de glace…







Bad
Tome 6 : You Make Me so Bad
de Jay Crownover

Sortie inédite le 2 mai 2019
Format broché / 380 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Il est celui qui lui a brisé le cœur.
Lorsqu’elle a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons.
Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer.
Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir  : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture.





La peau des hommes
de Camille Lanvin

Sortie inédite le 2 mai 2019
Format broché / 320 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Découvrez ce que cachent les hommes…
 
J’aimais les hommes. J’aimais leurs peaux, leurs yeux, leurs mains de bûcheron, d’intellectuel, de professeur, de collégien, de vieillard, de nomade... Chacun d’eux était une île à la dérive, un univers encore vierge de mes caresses, un coffre-fort dont je détenais la clé.
 
Estelle multiplie les rencontres. Qu'ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d'autant plus d'entrain qu’elle fuit sa propre histoire. Car l'avantage de tous ces hommes, c'est qu’ils ne sont pas  lui  : Ganaël, celui qu’elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L’amour de sa vie à qui elle avait tout donné. A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c'est à travers le regard des hommes qu'elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace...
 
A propos de l’auteur  :
Ancienne parachutiste, Camille Lanvin aime les sensations fortes et les voyages, dont l’écriture fait partie. Elle a parcouru de nombreux pays avant de s’installer  en Aquitaine, où elle vit  avec son mari et ses deux enfants. Avec La peau des hommes, son premier roman publié chez &H, cette diplômée de psychologie et de sexologie nous offre un regard lucide sur l’amour et les relations humaines. 





Mais sinon, tout va bien !
de Max Deloy


Sortie inédite le 2 mai 2019
Format broché / 352 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

À force de jouer les tragédiens, il a tenté le destin.

Déjà, s’appeler Georges quand on a la trentaine, c’est partir avec un sacré handicap. Mais aujourd’hui, c’est bien le dernier souci de ce père célibataire au bord de la crise de nerfs. Car tout fout le camp. D’abord, sa carrière  : s’exhiber en slip kangourou pour une publicité n’est pas exactement ce qu’il avait en tête en embrassant le métier de comédien. Mais pour payer ses factures et conserver l’école de théâtre léguée par ses parents, il n’a pas le choix. Ensuite, il y a Henrik, son fils adoré, surdoué mais exigeant, qui fait fuir tous ses professeurs. Enfin, Georges n'a que quelques mois pour monter Phèdre avec une poignée d’amateurs et une prof incontrôlable. Bilan  : c’est la cata. Et quand une nouvelle élève, aussi talentueuse que fascinante, et une préceptrice punk aux cheveux bleus, surgie de nulle part, mettent leur grain de sel dans ce monumental bazar, Georges commence à se demander si les dieux n’auraient pas une dent contre lui.

À propos de l’auteur 
Originaire du Nord de la France, Max Deloy cultive depuis toujours une passion éclectique pour la littérature, qu’il tente de transmettre à sa progéniture. Il apprécie autant la beauté des classiques que celle des polars ou du roman comique. Lorsqu’il décide d’apporter sa plume à l’édifice, son esprit déjanté l’amène tout naturellement à la comédie avec Mais sinon, tout va bien  !, premier roman publié chez &H.






Take Me Away
de Lorraine Joy

Sortie inédite le 2 mai 2019
Format broché / 544 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Elle a vécu l’enfer, il voit en elle l’espoir.

La survie, Angelia connaît bien. Pendant 17 ans, elle a vécu l’enfer auprès d’un père violent, avant d’être placée en famille d’accueil. Mais vivre le quotidien d’une lycéenne normale, elle s’en sent incapable. L’insouciance, les cours, les amis… tout cela lui est étranger. Et malheureusement, son intégration au lycée repose sur le bon vouloir de Zac, le fils de sa famille d’accueil, chargé contre son gré de veiller sur elle. Sauf que ce garçon volcanique, à la réputation sulfureuse, l’ignore superbement. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car au fil des jours, elle découvre que, sous son masque d’arrogance, Zac est capable de deviner exactement ce qu’elle ressent, et sait apaiser ses peurs. Comme s’il était lui-même hanté par ses propres démons…






Tout va très bien ! 
de Alessia d'Alba

Réédition le 2 mai 2019
Format poche / 272 pages / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Ma mère vient de se faire larguer… et c’est la meilleure chose qui pouvait lui arriver ! Moi, c’est Marie-Victoria. Inutile de faire des commentaires sur mon prénom, je ne l’ai pas choisi. Et ce n’est pas non plus le moment de reprocher quoi que ce soit aux responsables ; enfin, surtout à « Mam », comme on l’appelle entre nous. Oui, parce que, dernièrement, mon cher père a décidé de la quitter et il a jugé bon de lui annoncer la nouvelle… par texto. Autant vous dire que ça nous a fait un choc à toutes. Depuis, Mam reste allongée par terre à fixer le plafond de son salon pendant des heures. Et l’autre soir, elle a même raté son mythique plat de pâtes carbo. Bref, c’est la cata. Mais pas de panique : Mamy, mes sœurs et moi, on est sur le coup. Et on va mettre au point un plan de sauvetage infaillible. Mot d’ordre de la mission : sauver Mam.






Les beaux bruns ténébreux cachent toujours quelque chose
de Sophie Duquesne

Réédition le 2 mai 2019
Format poche / 272 pages / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Selon moi, la vie se divise en deux univers parallèles : la dimension idéale – celle où tout se passe comme prévu, où les planètes sont alignées et où les nuages sont roses comme les barbes à papa – et celle où l’on se cogne l’orteil contre la table basse et où l’on oublie son parapluie un jour de mousson – autrement nommée « réalité ».

Dans la dimension idéale, mon plan pour les vacances était simple : ma bande de copines folles, une villa-palace avec piscine et, bien sûr, des cocktails trop chargés. Mais, dans la réalité, ma petite sœur et sa poisse légendaire se sont incrustées au dernier moment, les fameux cocktails m’ont envoyée à la case « gueule de bois monumentale » dès le premier jour, et… un cheval a atterri dans notre jardin. Détail surprenant : son propriétaire n’est autre que le beau brun du ranch d’à côté… Qui a dit que les mondes parallèles ne se croisaient jamais ?






Méchante, moi ? Sûrement pas !
de Claire Mathenay

Réédition le 2 mai 2019
Format poche / 240 pages / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Objectif : survivre 
Stratégie : tous les moyens sont bons

« Gentille » ? Voilà bien un adjectif que personne n’a jamais employé pour qualifier Coralie. Ambitieuse et fonceuse, elle n’a besoin de personne et ne s’encombre pas de manies aussi chronophages que la politesse ou l’amabilité. Saboter la présentation de sa collègue, balancer à chacun ses quatre vérités en plein repas de famille ou encore éjecter cet égoïste qui pensait lui voler son espace dans le métro : c’est son quotidien. Mais ça n’a rien à voir avec de la méchanceté. Non, c’est de l’écologie : il ne s’agirait pas de gâcher une énergie précieuse avec des imbéciles. Mais le destin et une fracture du tibia vont venir bouleverser sa perception du monde et ses priorités…






Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin
de Laure Allard-d'Adesky

Réédition le 2 mai 2019
Format poche / 208 pages / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Chère voisine, je vous rappelle que vous ne vivez pas seule dans cet immeuble. 

Le voisin est un être râleur, intolérant et, dans le pire des cas, aigri : c’est un fait avéré et bien connu de tous. Le nouveau voisin de Sylvie, lui, est un spécimen particulièrement désagréable. Resté à l’état sauvage, cet individu n’a visiblement jamais appris les bases élémentaires de tout être civilisé. Déjà, il communique avec elle par lettres alors qu’un seul étage les sépare. Ensuite, il la traite de pachyderme et propose de lui offrir en cadeau de bienvenue… une paire de charentaises. Ça tombe bien, car Sylvie n’est pas vraiment une voisine comme les autres elle non plus…






Ne crois pas que tu m'aimes
Partie 2 
de Alfreda Enwy

Sortie inédite le 2 mai 2019
Format numérique / 5,99 €


Présentation de l'éditeur :

[ ! ATTENTION SPOILER ! : à ne pas lire si vous n'avez pas encore découvert le tome 1]

Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?

Il s'appelle Mao, elle s'appelle Autumn. Depuis qu'ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.

Cinq années se sont écoulées depuis que Mao a été séparé de celle qui illuminait son existence. Cinq années sans nouvelle, sans visite, sans lettre. Alors, quand enfin il sort de prison, il est persuadé qu'Autumn l'a abandonné et a tourné la page de leur histoire. Mais il ne peut pas se résoudre à ne plus jamais croiser son regard vert. Il doit la revoir. Juste une fois ; une dernière fois...





Ce crétin de prince charmant
de Agathe Colombier Hochberg


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 256 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

De nos jours, les seuls princes dignes d’intérêt se trouvent au rayon biscuits.

5  834 km, un océan et six heures séparent Ariane et Justine. Pourtant, depuis qu’elles se sont rencontrées à un mariage, les deux trentenaires partagent leur quotidien à coup de mails frénétiques. L’une est parisienne, mariée à un analyste financier présent quatre jours sur sept. L’autre est new-yorkaise et enchaîne aussi vite les hommes que les verres de saké. Toutes deux partagent une même perplexité face à la psychologie masculine et un sens de l’humour à faire rougir un évêque. Avis aux mâles qui auraient des prétentions royales  : les princesses du XXIe siècle savent ce qu’elles veulent, et surtout ce qu’elles ne veulent pas !






Rencontre dans l'Upper East Side
de Sarah Morgan


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 496 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

Voici Molly.
Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel.
Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…

Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…




Tout ça pour toi 
de Eve Borelli


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 224 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Si les garçons naissent dans les choux et les filles dans les roses, peut-être que l’amour pousse dans les vignes  ?

Participer à une émission de télé-réalité pour essayer de trouver l’amour auprès d’un homme des campagnes garanti 100% bio ? Même pas en rêve. Sauf quand votre mère fait passer son irrépressible envie de pouponner ses futurs petits enfants avant votre dignité et vous inscrit en secret. Résultat, voilà que Anna Lacroix, presque trentenaire créatrice de colliers pour canidés, se retrouve exilée à Issy-l’Évèque pour tenter de séduire Romuald, grand brun ténébreux et vigneron-œnologue. Mais si son objectif premier était de profiter de l’émission pour faire la publicité de sa marque, l’acharnement de sa concurrente et l’accueil sympathique de Romuald la convainquent très vite de se prêter au jeu. Qui sait, peut-être trouvera-t-elle vraiment l’amour dans une botte de foin  ?







Just one touch
de Maya Banks


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 396 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Une soif de liberté. Une passion dévorante.

Prétendre être quelqu’un qu’elle n’est pas – une femme faible, timide, docile – ou fuir, tout simplement : voilà les moyens que Jenna a perfectionnés pour échapper aux monstres qui ont fait de son enfance un enfer. Alors aujourd’hui elle n’a plus qu’un objectif : vivre libre. Elle avait d’ailleurs de bonnes chances d’y arriver, jusqu’à ce qu’elle rencontre Isaac. Pour une raison qui échappe encore à Jenna, Isaac semble avoir un besoin impérieux de faire tomber ses défenses. Et, même si cela la terrifie, elle doute de pouvoir y faire quoi que ce soit. Car, quand elle s’est approchée d’Isaac pour la première fois, quelque chose s’est passé. Il a suffi d’un geste, pour que tout – ses plans, ses sentiments et ses désirs – soit bouleversé…






Ensemble Maintenant Pour Toujours
de Emily Blaine


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 384 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Elle est la femme de sa vie.
Il doit juste la convaincre qu’il est l’homme qu’il lui faut.


Théo sait tout de Summer : il a passé une partie de sa jeunesse à la protéger de son père violent, à la tirer des pires situations. Peu à peu, il est tombé amoureux d’elle, de l’éternelle optimiste et de la femme forte qu’elle est devenue. Summer a quant à elle toujours refusé une histoire avec lui : ses relations avec les hommes sont chaotiques et leur amitié est trop précieuse pour qu’elle coure le risque de l’abîmer. Respectueux de ce choix, Théo est resté à distance : il a veillé sur elle, en protecteur discret et bienveillant. Mais, grâce à son frère Jérémiah, il prend conscience qu’à trop attendre, il pourrait bien perdre la femme de sa vie... S’il veut un jour être heureux, il doit prendre les choses en main et convaincre Summer qu’il est l’homme qu’il lui faut.






Dark Desire 
de Penelope Douglas


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 558 pages / 8,50 €


Présentation de l'éditeur :

La suite de Dark Romance.

Ce n'était qu'un jeu... Maintenant c'est une traque.


Kai Mori. Beau, riche, talentueux… C’était l’enfant chéri de Thunder Bay jusqu’au jour où il a brutalement tourné le dos à son brillant avenir. Un mystère pour tout le monde, sauf pour moi. La même noirceur coule dans nos veines, la même fascination pour le danger et le secret. Ensemble, nous aurions pu être invincibles, peut-être même heureux. Mais nous n’aurons jamais l’occasion de le découvrir. Car aujourd’hui nous sommes ennemis. Et, si Kai s’imagine pouvoir détruire ce que j’ai de plus cher au monde, je me dresserai sur sa route sans hésiter une seule seconde.






Mes amies, mes amours, mais encore ?
de Agathe Colombier Hochberg


Réédition le 22 mai 2019
Format poche / 224 pages / 6,90 €


Présentation de l'éditeur :

Il n’est jamais trop tard pour (é)changer un conjoint défectueux  !
 
Jeanne, Violette et Natacha ont trouvé l’amour avec un grand «  A  ». Mais bien d’autres cases restent à cocher pour qu’elles puissent remporter la palme du bonheur. Pour Jeanne, la vie de couple a fini par prendre la voie d’un long tunnel d’ennui.  Violette, quant à elle, s’épanouit dans la maternité tandis que Natacha ne parvient pas à concrétiser ce rêve. Chacune a sa vie, ses défis, ses problèmes, mais toutes se retrouvent autour d’une même question  : comment exister en tant que femme sans se borner à n’être qu’épouse, fille ou mère  ? Heureusement, les trois amies d’enfance peuvent compter les unes sur les autres pour se soutenir et reprendre en main leur destin. Et, même si leur vie ressemble peu à leur rêve d’enfant, chacune trouvera comment écrire son propre conte de fées.







This Crazy Thing Called Love 
de Elsa Carat

Sortie le 15 mai 2019
Format numérique / 243 pages / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Elle n’avait pas prévu que l’amour s’en mêle  !

Lali n’en revient pas, sa candidature a été retenue  ! Elle va participer au grand reportage organisé par France Télévisions sur les vocations hors norme. Rien de tel pour booster les débuts de sa carrière de comédienne. Surtout que Luca, cet homme charmant qu’elle a repéré le jour du casting, fait partie de l’aventure, lui aussi. Et, même si ce futur pompier est légèrement prétentieux et agaçant, Lali trouve sa compagnie très agréable. Mais elle ne doit pas perdre de vue son objectif  : se faire repérer dans l’émission. Et entamer une relation avec un autre participant n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit… Enfin, sauf si cela reste leur petit secret  ?




All You Need is Us
de Julie Perry


Sortie le 15 mai 2019
Format numérique / 5,99 €


Présentation de l'éditeur :

Entre le prince charmant et le bad boy, qui choisira-t-elle  ?

Liam est le petit ami idéal  : gentil, beau et intelligent. Il est le gentleman que toutes les femmes rêveraient d’épouser et de présenter à leur famille. Logan, lui, est l’amant parfait  : ténébreux, sauvage et imprévisible. L’homme avec qui n’importe quelle femme aurait envie de passer la nuit. Ils sont frères jumeaux… et rivaux dans le cœur d’Éléa. Avec l’un, elle se sent aimée et apaisée. Mais, dans les bras de l’autre, elle devient une nouvelle femme, faite de désirs et d’audace. Chacun réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait plus éprouver… Pourtant, Éléa ne devra en choisir qu’un seul.



Si tu me cherches... Tu me trouves !
de Sophie Delenclos

Sortie le 15 mai 2019
Format numérique / 4,99 €


Présentation de l'éditeur :

Ils s’aiment… autant qu’ils se détestent.
.
Il est ce collègue prétentieux et insupportable  ; elle est une partenaire têtue comme une mule et susceptible. Il pense savoir tout mieux que tout le monde  ; elle n’est pas du genre à se laisser faire. Il est le pire cauchemar de son enfance  ; il n’a jamais pu l’oublier. Elle ne veut plus entendre parler de lui  ; il n’a pas dit son dernier mot.
Leur duo va faire des étincelles... car ils ont enfin trouvé un adversaire de taille  !

À propos des auteures :
Sophie Delenclos – Dans tes rêves  !
Emma Delsin – Que la partie commence
Caro M. Leene – Après l’orage vient l’amour
Julia Nole – Un peu, beaucoup, passionnément, avec des étincelles

mardi 23 avril 2019

Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique, de Balli Kaur Jaswal



Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique
de Balli Kaur Jaswal

Éditions Belfond

Sortie le 3 mai 2018
Format broché / 352 pages / 21 €


Présentation de l'éditeur :

Généreux, émouvant et épicé, un roman qui questionne avec originalité et force la place des femmes orientales en Occident, leurs tiraillements entre traditions ancestrales et désir de liberté.

" Association sikhe recherche animatrice pour atelier d'écriture réservé aux femmes. " La bonne aubaine pour Nikki, Londonienne de vingt-deux ans, en quête désespérée d'un petit boulot.

Mais alors qu'elle pensait former des apprenties romancières, Nikki se retrouve face à un public inattendu : une dizaine d'Indiennes, de tous âges, majoritairement veuves, souvent analphabètes et dotées d'une imagination très, très fertile. Écrire ? Pensez-vous ! Elles, ce qu'elles veulent, c'est raconter : le choc culturel, la vie de famille, l'éducation des enfants. Raconter encore l'amour, le sexe et tous ces fantasmes enfiévrés qui leur traversent si souvent l'esprit. Raconter aussi la solitude, la soumission aux hommes, la violence, parfois.

Alors que la fréquentation de ce club débridé augmente de semaine en semaine, Nikki s'interroge : comment porter ces histoires au-delà des murs de la maison de quartier ? La jeune étudiante a une idée. Mais libérer la parole des femmes n'est jamais sans danger...

L'avis de Vi :

Nikki est une jeune femme de 22 ans, d’origine indienne, mais ayant grandi à Londres avec ses parents et sa sœur aînée. On découvre donc une héroïne tiraillée entre deux mondes : celui dont elle est originaire, incluant les traditions pendjabies et toutes les restrictions qui vont avec, et celui dans lequel elle a toujours vécu, Londres et la liberté que cette ville peut lui offrir.
Tandis qu’elle se débat quotidiennement avec cette question existentielle, elle va se retrouver à donner des cours d’anglais à un groupe de veuves pendjabies vivant à Londres, mais évoluant dans une communauté sikhe très restreinte. Seulement, ces veuves analphabètes ont autre chose en tête que d’apprendre à lire et écrire. Elles veulent raconter des histoires osées. Une idée qui, de prime abord, peut paraître délurée, mais tout comme Nikki, on va se rendre compte qu’il s’agit simplement d’une façon – plutôt radicale – pour ces vieilles femmes de se libérer des chaînes conventionnelles avec lesquelles elles sont obligées de vivre.
C’est un roman écrit sur un ton léger, mais qui aborde un thème très sérieux en profondeur : la vie des femmes orientales et la place qu’elles ont au sein de leur culture.
Je me suis attachée à ces veuves, caractérielles et vives, prêtes à tout pour trouver un peu de liberté, ne serait-ce que pendant quelques heures et juste à travers des mots. J’ai appris comment nombre d’entre elles vivaient, les traditions pendjabies et ce qui leur est interdit.

La fluidité du récit nous permet toutefois de passer un bon moment et de rire avec ces femmes originales et leurs histoires.


lundi 22 avril 2019

La trilogie de l'empire, Tome 2 : Pair de l'Empire de Raymond E. Feist & Janny Wurts



La Trilogie de l'Empire
Tome 2: Pair de l'Empire

de Raymond E. Feist & Janny Wurts

Éditions Bragelonne

Sortie le 25 avril 2013
Format poche / 840 pages / 10,20 €


Présentation de l'éditeur :

Mara des Acoma, souveraine de sa maison, s'est imposée comme une force à part entière au sein des clans.
Mais tandis que les intrigues et les trahisons se succèdent sans cesse à la cour des Tsurani, Mara se surprend à se prendre d'affection pour un esclave barbare venu du monde ennemi. Peu à peu, Kevin l'initie aux plaisirs de l'amour... mais la pousse également à remettre en question ses principes.

Et lorsque cet esclave se révèle un habile tacticien rompu à l'art de la guerre, Mara ne tarde pas à l'impliquer dans ses luttes politiques. Car devant la dame des Acoma se dresse un ennemi ivre de vengeance, prêt à tout pour anéantir ceux qu'elle aime.


L'avis de Vi :

Dans le tome 1, on avait suivi la terrible guerre politique que la jeune et inexpérimentée Mara avait dû mener pour sauver sa maison et la réputation de sa famille. Guerre qu’elle a maîtrisée avec un tact impressionnant et qui a valu à ce roman une place de choix dans ma bibliothèque. Je n’ai donc pas tardé à me lancer dans ce tome 2 qui fait plus du double de la taille du premier. Je n’ai évidemment pas été déçue.
On retrouve absolument tous les éléments que j’avais aimés dans le premier volet : manipulation, vengeance, traîtrise. Seulement, cette fois, on monte d’un cran. De nouveaux personnages entrent en scène, les émotions s’intensifient, les enjeux deviennent plus importants encore.
Mara a désormais une réputation à maintenir, mais aussi un fils à protéger. Ses ennemis se sont multipliés et l’un d’eux est impitoyable. Elle va donc devoir de nouveau se jeter dans les jeux de pouvoir pour préserver sa maison et les siens, mais les manigances deviennent plus complexes à mesure que la haine de ses ennemis augmente. L’arrivée d’un homme mystérieux va révéler une part de la vulnérabilité de Mara ; émotion dangereuse lorsqu’on est en pleine guerre de clans.
C'est donc une suite digne du premier tome, un joyau de fantasy orientale pleine de complexité et d’ingéniosité.