Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 11 novembre 2019

American Royal de Katharine McGee



American Royals
de Katharine Mcgee

Éditions Lumen

Sortie le 5 septembre 2019
Format broché / 562 pages / 16,00 €


Présentation de l'éditeur :

Et si une famille royale régnait sur les Etats-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s'est vu proposer la couronne. Et, au lieu d'insister pour que son pays devienne une république... il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c'est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L'une sera la future reine, l'autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l'enfance ce que l'on attend d'elles. Mais elles ne sont pas n'importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d'une rébellion...

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir... une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d'une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu'au jour où sa sœur est soudain sommée d'épouser l'homme dont elle est tombée amoureuse... Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l'ordre de succession alors qu'il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d'influence et secrets d'alcôve... Une duologie sensible et cruelle qui rappelle la série phénomène The Crown, la modernité en plus. Découvrez, sous la plume de Katharine McGee, les mystères de la famille la plus célèbre de l'Histoire, dont les peines et les drames se jouent sur la plus vaste scène qui soit : le monde.


L'avis de Lila :

J’attendais beaucoup de ce roman, déjà parce que Lumen m’a très rarement déçue dans les titres proposés ; même quand ça ne fonctionnait pas pour moi, la qualité était tout de même au rendez-vous. Et ensuite, parce que American Royals donnait l’impression d’être un mix entre The Crown et Gossip Girl, ce qui m’a paru bien séduisant. Cette lecture n’a finalement pas été à la hauteur de mes attentes, mais j’ai tout de même passé un bon moment.

La narration alterne entre Béatrice, future reine d’Amérique, Samantha, sa jeune sœur rebelle, Nina, roturière amoureuse du prince, et Daphné, l’instigatrice de service prête à tout pour se frayer un chemin vers la couronne. L’alternance de point de vue permet de mieux connaître chaque personnage et de suivre au plus près les histoires de chacune des jeunes femmes. Je les ai trouvées globalement sympathiques et j’ai eu plaisir à suivre leurs histoires, mais je ne m’y suis pas vraiment attachée : elles sont beaucoup trop clichées. Ce léger problème en entraîne un autre : comme ce sont des personnages clichés, on devine aisément de A à Z tout ce qui va leur arriver et comment ils vont y réagir. Si les rebondissements sont présents, ils ne surprennent donc jamais.

J’ai aussi été un peu déçue par l’aspect dystopie. L’idée de créer une royauté aux USA était amusante et originale, mais ça se résume finalement à un simple prétexte. À aucun moment, on ne voit un impact sur le pays ou le monde. L’histoire aurait pu se dérouler n’importe où ailleurs, ça n’aurait rien changé. On pourrait même supprimer l’aspect royauté et mettre Béatrice fille de président, ça ne changerait rien ou à peine. Allons même plus loin, l’histoire aurait tout simplement pu se dérouler directement en Angleterre, pas besoin de dystopie... Bien sûr, ce n’est pas un roman géopolitique, mais comme c’est le point de départ, ça aurait été assez logique de lire au moins quelques mots sur ce sujet, de voir comment ça change la face du monde. Tout ce qu’on saura, c’est qu’il y a une royauté en Amérique et que c’est embêtant pour les princesses qui ne peuvent pas sortir avec qui elles veulent…

Malgré tout, ce roman se lit bien et on a du plaisir à suivre l’histoire. Rien de renversant, on est tout de même très loin des intrigues et ragots de Gossip Girl qui nous tenaient en haleine, ici ça reste plutôt gentil. En résumé, ce roman n'est pas un coup de cœur, mais il est plutôt sympa et j’ai très envie de lire la suite, même si je pense deviner ce qu’elle nous réserve.



Nos réceptions de la semaine #125



Nous vous proposons de nous retrouver toutes les semaines pour vous présenter nos réceptions de la semaine passée.

Semaine du 4 au 10 novembre 2019 :



Aucune description de photo disponible.
L’image contient peut-être : texte



Aucune description de photo disponible.






L’image contient peut-être : texte





Aucune description de photo disponible.

L’image contient peut-être : 3 personnes

Aucune description de photo disponible.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte






L’image contient peut-être : une personne ou plus

L’image contient peut-être : 3 personnes


Aucune description de photo disponible.





Aucune description de photo disponible.

Aucune description de photo disponible.



Voici nos réceptions de la semaine. Et vous, qu'avez-vous reçu ?

samedi 9 novembre 2019

Agents et associés Tome 2 : Etroite collaboration de Layla Reyne



Agents et associés
Tome 2 : Étroite collaboration

de Layla Reyne

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 septembre 2019
Format poche / 309 pages / 7,50 €


Présentation de l'éditeur :

Aidan et Jamie sont agents du FBI, et accessoirement amants. Pris pour cibles par un terroriste, ils sont envoyés en mission en Caroline du Nord. Opération illégale de paris et usurpation d’identité au sein d’une équipe universitaire de basket-ball ? Voilà une enquête de taille ! L’occasion pour Jamie de plonger dans le passé, retrouver le monde qu’il a autrefois connu… et croiser le chemin de son ex. Mais ne risque-t-il pas de voir ses secrets dévoilés au grand jour ? Les deux experts parviendront-ils à démanteler le réseau tout en assurant un équilibre essentiel à leur relation?


L'avis de Tsuki : 

J'avais beaucoup apprécié le premier tome des aventures de Jamie et Aidan, alors j'attendais beaucoup de ce second tome et je n'ai pas été déçue. Si j'ai été un peu décontenancée par l'évolution de leur relation au début du roman, la suite m'a davantage plu. Ce que j'aime dans ces romans c'est la place que prend l'enquête dans l'histoire. Avec un J'ai Lu pour elle on s'attend à une romance, mais ici, si cette dernière prend un peu plus de place que dans le tome précédent, l'enquête est toujours au premier plan. Enfin, je devrais dire les enquêtes, car il y a un fil rouge, complexe et fascinant, entre les tomes, . Lorsque l'on pense s'approcher de la solution, l'auteure nous retourne nos hypothèses et nous fait repartir de zéro, ce qui rend le roman particulièrement prenant. Ce fil rouge concerne la mort du mari et de l'équipier d’Aidan, les tenants et les aboutissants s'éclaircissent juste un peu, mais la fin nous retourne le cerveau...

Une fois encore, l'auteure nous offre une enquête bien aboutie et parfaitement menée. Celle-ci se déroule dans le monde du sport et plus précisément, le basket-ball, ce qui nous entraîne tout droit dans le passé de Jamie. Cet ancien champion de basket universitaire, devenu enquêteur chevronné et informaticien/hackeur de grand talent, doit s'infiltrer dans une équipe en tant que coach assistant afin de débusquer les instigateurs d'un site illégal de paris sportifs débouchant sur des usurpations d'identité. J'ai apprécié cette investigation qui nous permet d'en savoir plus sur Jamie, son passé, les choix qui l'ont mené où il en est aujourd'hui, son attachement à chaque partie de sa vie, le sport, l'informatique, le FBI, Aidan... Sa relation avec son équipier est plutôt chaotique, si ses sentiments sont clairs, ce n'est pas le cas pour « Irish », et cette enquête va mettre ses émotions à rude épreuve. C'est parfois drôle, parfois émouvant, à d'autres moments on a juste envie de les secouer ; ce qui est sûr c'est que leur histoire ne laissera pas le lecteur indifférent.

En bref, un second tome à la hauteur du premier et, au vu de la fin, j'ai encore plus envie de découvrir la suite. Aura-t-on le fin mot de l'histoire quant à l'enquête sur la mort du mari et de l'ancien équipier d’Aidan ? Jamie va-t-il continuer à dissimuler des choses à l'homme qu'il aime ? Aidan va-t-il découvrir ces secrets, comment réagira-t-il ? Tant de questions restant en suspens à la fin de ce second tome, comment ne pas avoir envie de lire le suivant ?! Vivement le mois de décembre ! 


jeudi 7 novembre 2019

La dernière traversée de Caroline Pignat



La dernière traversée
de Caroline Pignat

Éditions Charleston

Sortie le 9 janvier 2018
Format poche / 400 pages / 8,90 €


Présentation de l'éditeur :

Bannie de la résidence familiale en Angleterre, Ellie est embauchée pour travailler à bord de l'Empress of Ireland. Elle est tout de suite attirée par Jim, un jeune homme mystérieux qui travaille comme souffleur dans les fournaises du paquebot. Après un magnifique moment à Québec, la nuit de l'horreur. Les cris, les corps, les eaux si froides... Elle tente de se dire que Jim a survécu au terrible naufrage, mais le nombre de morts ne cesse de croître.
Alors lorsque Wyatt Steele, journaliste au New York Times, lui demande de raconter son histoire, Ellie commence par refuser. Mais lorsqu'il lui montre le journal de Jim, retrouvé parmi les débris du paquebot, la jeune femme saute sur l'occasion. Elle veut en savoir davantage sur l'homme dont elle est tombée amoureuse.
Le deal est clair : en échange de son témoignage, Steele lui donnera les pages du journal, une par une...


Avis de Cassiopée :

Il y a 5 ans, j'ai eu la chance de pouvoir visiter le Canada et notamment le musée de la civilisation à Ottawa. Au cours de ma visite, je suis allée voir une exposition temporaire qui m'a énormément marquée. Cette exposition parlait de L'Empress of Ireland et de la tragédie qui fit plus de 1000 morts sur les 1400 personnes à bord. Le bateau a sombré en 14 minutes...
C'est une tragédie qui s'est perdue dans l'histoire, et à cause de l'histoire, puisque 10 semaines après le drame, la Première Guerre mondiale a été déclarée, faisant ainsi disparaître ce naufrage des mémoires collectives.
Mais, heureusement, des expositions et des romans comme celui-ci permettent de rappeler ce qu'il s'est passé au début du siècle, seulement 2 ans après la tragédie du Titanic.

L'auteur raconte l'histoire d'Ellie, jeune fille de bonne famille qui, suite à différentes circonstances, se retrouve femme de chambre sur l'Empress of Ireland. Elle est accompagnée de la femme de chambre de sa grande-tante, Meg. Bien vite une amitié va naître entre les deux jeunes filles.
Sur ce bateau,  Ellie va découvrir le travail, mais aussi l'amitié et l'amour. Elle va grandir et apprendre à être indépendante et forte.

Nous débutons l'histoire après le naufrage, c'est la trame principale, et avec Ellie nous nous replongeons dans le passé pour découvrir ce qu'il s'est passé. Nous alternons entre les chapitres où Ellie raconte son histoire et essaie d'accepter sa condition de survivante et les chapitres sur le bateau et les événements qui ont mené  à l'accident.
Le naufrage en soi ne prend pas beaucoup de pages (en même temps, en 14 minutes, il ne peut pas se passer beaucoup de choses...). Mais l'auteur a eu à cœur de nous glisser de nombreuses informations sur l'Empress, sur son fonctionnement, sur la sécurité à bord, sur les passagers, sur les survivants. Bien que ce soit romancé, on en apprend beaucoup sur l'histoire de ce bateau.

L'intrigue autour des personnages permet d'avoir un roman divertissant et de presque 400 pages. Toutefois, les trames sont un peu grossières. On voit venir de loin le passé de chacun des protagonistes et ce dont il en retourne. C'est un peu dommage que l'auteur donne autant d'indices, on perd de la surprise. Cependant, cela reste quand même agréable à lire et on passe un bon moment.
L'auteur travaille bien sur l'impact du drame sur les survivants et sur leur culpabilité d'être toujours en vie. Un point qui n'est pas toujours bien abordé. On parle souvent du drame mais pas de comment les gens peuvent se reconstruire ensuite.

À la fin de l'ouvrage, l'auteur a mis des notes sur l'Empress, sur la part de vérité et sur le romancé. Elle rend hommage aux personnes ayant vraiment existé et qui sont citées dans le roman. Elle donne plusieurs anecdotes. On voit qu'elle s'est très bien documentée sur le sujet et ce roman lui a permis de rendre hommage à toutes ces personnes et à ce qu'on se souvienne d'elles.
Bien que fort convenu, c'est un roman très intéressant pour en apprendre plus sur ce grand drame maritime canadien, un drame bouleversant qui n'a laissé aucune chance aux passagers du bateau.



mercredi 6 novembre 2019

Nora Jacobs, Tome 1 : Démasquée de Jackie May



Nora Jacobs, 
Tome 1 : Démasquée
de Jackie May

Éditions Milady

Sortie le 18 septembre 2019
Format poche / 312 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

La plupart des humains ignorent qu'un monde dangereux les entoure, regorgeant de magie et de monstres. Nora Jacobs n'a pas cette chance. Elle sait parfaitement quelles créatures démoniaques rôdent dans les rues de Détroit. Grâce à ses étonnants dons psychiques, elle a su se tenir à l'écart de cette communauté surnaturelle jusqu'à présent. Malheureusement, tout bascule le soir où le vampire le plus puissant de la ville découvre ses pouvoirs et décide de se servir d'elle pour retrouver un membre disparu de son clan.
Pour couronner le tout, Nora est certaine d'être maudite. Depuis toujours, les gens sont irrésistiblement attirés par elle, une attirance qui vire souvent à l'obsession et à la violence. Les êtres occultes ne font pas exception à la règle, et Nora a éveillé l'intérêt de certains des monstres les plus dangereux de la ville...

L'avis de Lila :

L’Urban Fantasy est en grande souffrance côté éditeurs reconnus. Les premières sagas incroyables et passionnantes qui nous ont fait tomber en amour pour ce genre ont peu à peu laissé place à des séries moyennes à carrément médiocres. Parfois c’était d’ailleurs de la romance paranormale vendue comme bit-lit, mais quoi qu’on en dise (et même si ce genre est sympa aussi), non, ce n’est pas pareil. Alors quand une nouvelle saga arrive enfin, on espère : après tout, les « gros » éditeurs en publient désormais si peu que lorsqu’ils en publient, ça doit forcément être le top du top de ce qui se fait de mieux outre-Atlantique ? Pas pour cette fois…

J’ai eu du mal à rentrer dans ce livre, dès les premières pages, j’ai été frappée par l’immaturité ambiante, que ce soit dans les personnages, les dialogues, les situations... Rien ne paraissait crédible ni bien amené, je n’arrêtais pas de me dire « Elle est stupide ou quoi ? Mais pourquoi elle fait ça ? Attends, c’est sérieux ce truc ? ». Avec quelques efforts j’ai tout de même continué. On le sait, les premiers tomes sont rarement les meilleurs, mais peut-être l’univers et les personnages sauront convaincre. Côté univers, que du vu et revu. La seule originalité tient finalement au fait de tout mixer : des vampires, des loups-garous, des faes, des trolls, des êtres dotés de capacités psychiques, etc. On prend tout ce qui existe, on mélange et voilà la nouvelle saga bit-lit à lire absolument. Malheureusement, en faisant son mix, l'auteure a aussi ajouté les faiblesses connues, comme le personnage de Nora, la jeune femme au passé tragique et au fort caractère qui a un don exceptionnel et que tous les hommes de l’univers désirent au premier regard.
Quant aux rebondissements et développements de situations, on devine tout de A à Z tant c’est évident ou cliché… Bouarf...

Ce n’est pas si pire, cela dit. Si j’avais lu moins de romans de ce genre, j’aurais peut-être moins senti le côté mix et j’aurais sûrement passé un moment plus agréable. Nora Jacobs n’est pas un mauvais roman, il a des défauts, pas mal même, mais ça se lit relativement bien et je tenterai le second tome par curiosité. Peut-être l’auteure saura-t-elle trouver son propre chemin pour nous proposer plus d’originalité dans la suite, mais surtout des personnages plus complexes et moins fades.

En conclusion, ce n’est pas cette nouvelle saga qui va renouveler le genre ou nous offrir la qualité des premiers titres sortis quand le genre a débarqué en France, même si ce n’est pas totalement mauvais. J’aurais vraiment aimé être surprise, retrouver l’entrain et la fraîcheur des Kate Daniels, Mercy Thompson, MacKayla Lane et bien d’autres, mais ce ne sera pas pour cette fois.




mardi 5 novembre 2019

Les sorties Harper Collins de Novembre / Décembre 2019


Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Harper Collins pour les mois de Novembre et Décembre.
Bons achats et bonne lecture !




Nostalgie Friends
de Kelsey Miller

Éditions HarperCollins

Sortie le 6 novembre 2019
Format broché / 368 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :

Un phénomène depuis 25 ans.
Enfin une rétrospective complète et très riche qui explore toutes les facettes de cette série devenue culte, de ses origines improbables aux raisons mystérieuses pour lesquelles nous la regardons toujours. Kelsey Miller, journaliste et spécialiste de la culture populaire, nous fait revivre les moments mythiques de la série, analyse ses thématiques et expose les tendances qu'elle a lancées, de l’essor de la culture des coffee-shop au « Friendsgivings », en passant par la coiffure culte des années 90, le Rachel.
Regroupant commentaires, entretiens inédits et anecdotes des acteurs stars de la sériece livre est un incontournable pour tous les amateurs de la série et un ouvrage marquant pour toutes les générations Friends.

Bio  :
Kelsey Miller est diplômée d'une licence de production en cinéma et audiovisuel de l'université de Boston. Elle démarre sa carrière dans la production cinématographique avant de se consacrer à temps complet à l'écriture. Elle vit aujourd’hui à New York.







Michael
de Christophe Boulmé

Éditions HarperCollins

Sortie le 13 novembre 2019
Format broché / 150 pages / 35 €


Présentation de l'éditeur :

Retour en images inédites sur la carrière de la plus grande star de la pop.

Fan inconditionnel de Michael Jackson, Christophe Boulmé débute son parcours par la création de photomontages et de dessins s’inspirant de l’univers du chanteur. Il ne le sait pas encore, mais ses œuvres deviendront cultes. Et ce qui n’arrive que dans les films arrive à Christophe Boulmé : Michael Jackson, séduit par l’univers créatif du « little French photographer », lui accorde sa confiance. Il lui donne accès aux coulisses de ses concerts et pose pour lui, en toute intimité. Christophe Boulmé, qui ne parle pas un mot d’anglais, ne communiquera avec le chanteur qu’avec le regard et les gestes. Il sera l’un des rares photographes autorisés à conserver l’entière propriété de ses clichés, et à bénéficier d’une liberté d’action totale. Dix ans après la disparition de la légende Jackson, le « petit Français », toujours ému quand il évoque son idole, ouvre sa photothèque pour partager ses clichés avec le monde entier. Des centaines de photos inédites nous en apprennent un peu plus sur le roi de la pop. Bouleversant.




Ma vie est mieux que la vôtre
de Alison Wheeler

Éditions HarperCollins

Sortie le 13 novembre 2019
Format broché / 304 pages / 18 €


Présentation de l'éditeur :

Le livre qui remplace le Lexomil.

«  Le bonheur est à portée de main  », «  sois toi-même  », « reste vraie  »… Autant de phrases destinées à apprendre aux femmes comment être heureuses et qui m’ont toujours fait froid dans le dos tant je n’ai jamais réussi à les appliquer dans ma vie quotidienne. Aujourd’hui, j’ai 33 ans et ce que je retiens de ma courte expérience, c’est que même avec la meilleure volonté du monde, la vie est plus compliquée qu’un poncif sur le bonheur.
Dans ce livre je vous donne mes secrets pour affronter la vie, la vraie, celle qu’on ne met pas sur instagram. Par exemple, dois-je vraiment sourire à la vie un dimanche soir à 23 heures à la Gare du Nord ? Quelle est la playlist idéale pour oublier que vous être moins payée qu’un homme ? Quel fond de teint utiliser pour camoufler un coquard de flashball ?
 

Dans une mise en page colorée, dynamique et moderne, l’humoriste détourne les codes des témoignages lifestyle des célébrités influentes pour en dénoncer l’absurdité et le vide. Photos inédites, confessions, tuto indispensables et conseils de première nécessité accompagnent le récit de vie d’une jeune femme d’aujourd’hui.
Une lecture délicieusement acidulée et nécessaire, à consommer sans modération.

A propos de l’auteur
Comédienne, autrice, miss météo, humoriste, Alison Wheeler est une artiste protéiforme qui épice son humour noir d’autodérision, d’un féminisme féroce et d’une joyeuse absurdité. Membre du collectif Studio Bagel, animatrice sur France Inter, elle officie désormais sur Quotidien où elle présente une chronique aussi trash qu’irrévérencieuse.

"Elle est de loin l’humoriste la plus talentueuse du PAF. La preuve, elle dure. À 33 ans, Alison Wheeler est au top. Le moment idéal, donc, pour sortir  Ma vie est mieux que la vôtre, un faux guide de coaching hilarant."  CAUSETTE






Même pas peur... 
de Emmanuelle Martinez

Éditions HarperCollins

Sortie le 13 novembre 2019
Format album / 128 pages / 14,50 €


Présentation de l'éditeur :

Faire un selfie au milieu des fumigènes ?
Dire ce qu’elle pense vraiment des enfants des autres  ?
Passer Noël en famille sans pouvoir boire une goutte d’alcool  ? 
MÊME PAS PEUR…

Qu’elle soit au milieu d’une manif, à un rencard Tinder ou chez son psy, Fleur de Mamoot s’efforce d’être toujours elle-même : sans complexe et sans gêne. Grande gueule (de bois), elle offre un regard impertinent sur le monde d’aujourd’hui, ses grandes problématiques et ses petites déviances. Même pas peur d’ouvrir ce livre  ? On vous aura prévenus…
 
Créatrice du personnage Fleur de Mamoot, Emmanuelle Martinez vit à Montpellier. Hormis un passage à la Sorbonne pour suivre des études en Arts Plastiques (et occuper le bar d'en face), son parcours professionnel est celui d'une autodidacte. Elle aime avant tout créer des histoires et illustrer des sujets d'actualité. Elle publie les aventures de Fleur de Mamoot chaque trimestre dans le magazine  Ça m’intéresse Santé.





Toujours y croire
de Iris Mittenaere

Éditions HarperCollins

Réédition le 6 novembre 2019
Format poche / 208 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Miss Univers, une jeune femme (pas) comme les autres.

Vivre plus fort, dans la lumière, intensément. 
Devenir Miss France m’a ouvert les portes d’un univers étourdissant, où aucun jour ne ressemble au suivant. Devenir Miss Univers a élevé ce rêve à une toute autre échelle, me propulsant dans un tourbillon de voyages, de rencontres et de découvertes exceptionnelles, à mille lieux de mon Nord natal. Ce parcours hors norme m’a permis de d’évoluer, d’apprendre à me connaître et, surtout, de m’affirmer suffisamment pour franchir un ultime cap. Devenir la femme que j’aspirais à être.
 
Dans ce récit intime, Iris partage son expérience unique de miss, avec des anecdotes personnelles, conseils lifestyle, tutos beauté, quelques secrets et beaucoup d’autres surprises.

A propos de l'auteur :
Originaire du Nord-Pas-de-Calais et étudiante en chirurgie dentaire,  Iris Mittenaere  participe à l’élection de Miss Flandre sur les conseils de ses amis. Après avoir remporté ce premier concours, elle se prend au jeu et gravit une à une toutes les marches jusqu’au sommet. Le 30 janvier 2017, elle est la première Française à remporter le titre de Miss Univers depuis soixante-trois ans. 





Le corbeau d'Oxford
de Faith Martin

Éditions HarperCollins

Sortie le 13 novembre 2019
Format broché / 352 pages / 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

Oxford, 1960. Lorsque Sir Marcus Deering, un riche industriel de la région, reçoit plusieurs lettres de menace anonymes, il prend le parti de ne pas s’en inquiéter.
Mais bientôt, un meurtre est commis, et les meilleurs éléments de la police d’Oxford sont mobilisés.
La toute jeune policière Trudy Loveday rêverait de participer à une affaire aussi importante, mais ses supérieurs coupent rapidement court à ses ambitions. Écartée de l’enquête et chargée d’assister le brillant mais peu amène Dr Clement Ryder, médecin légiste, sur une affaire classée, elle se retrouve pourtant très vite au cœur d’une énigme qui pourrait bien la mener sur la piste du mystérieux corbeau d’Oxford…
 
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Alexandra Herscovici-Schiller
 
À propos de l’auteure  :
Faith Martin, également connue sous son véritable nom, Jacquie Walton, est l’auteure de nombreux romans policiers à succès. Née à Oxford et amoureuse de la campagne anglaise, elle situe nombre de ses romans dans le cadre bucolique de la région oxonienne. 






Chambre froide
de David Koepp

Éditions HarperCollins

Sortie le 6 novembre 2019
Format broché / 352 pages / 21,50 €


Présentation de l'éditeur :

S’IL VOUS EFFLEURE, IL EST DÉJÀ TROP TARD.
 
1987. Des débris de la station spatiale Skylab tombés dans le désert australien ont libéré les spores d’un champignon génétiquement modifié hautement létal. Bilan : vingt-six morts, le corps atrocement mutilé. Les deux agents gouvernementaux et la microbiologiste dépêchés sur place arrivent trop tard pour sauver quiconque, mais ils parviennent à prélever un échantillon du fongus et à le confiner dans un complexe de stockage militaire au Kansas, dans un environnement qui devrait l’empêcher de se développer.
 
2019. Deux employés du complexe ¬– revendu depuis à une société privée – sont témoins d’une activité anormale au quatrième sous-sol. Ils ignorent tout de la présence en ces lieux de l’arme bactériologique la plus mortelle jamais conçue… et qui vient de se réveiller.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Thibaud Eliroff

Le premier roman du scénariste de Jurassik Park, Spider-Man, Indiana Jones, La Guerre des mondes et Mission impossible...
 
Considéré comme l’un des scénaristes les plus populaires de tous les temps, David Koepp est capable d’exceller dans tous les genres et son travail connaît un succès à la fois critique et commercial.

La vie et moi de Cecelia Ahern



La vie et moi
de Cecelia Ahern

Éditions J'ai lu

Sortie le 29 mars 2013
Format poche / 448 pages / 7,20 €


Présentation de l'éditeur :

Un soir, en rentrant du travail, Lucy Silchester trouve une enveloppe cachetée sur son tapis. À l'intérieur, une invitation, un rendez-vous avec la Vie. Sa Vie. Une vie qu'elle a perdue de vue depuis longtemps et qu'elle va rencontrer... en personne, sous les traits d'un vieil homme malheureux, reflet de l'existence chaotique et désespérée de Lucy qui déteste son travail, délaisse ses amis et fuit sa famille. Mais, qu'elle le veuille ou non, Lucy Silchester a un rendez-vous qu'elle va bien devoir honorer.

Avis de Cassiopée :

Encore une fois, Cecelia Ahern réussit avec brio à nous offrir un récit juste et prenant.

Lucy est une jeune femme qui a fait certains choix qui l'ont amenée  à vivre sa vie qui, de prime abord, la satisfait pleinement. Mais n'est-ce pas superficiel ? Un jour, elle reçoit un courrier de sa vie qui lui donne rendez-vous.

Comme dans certains de ses romans, l'auteur ajoute une petite touche de fantastique. Quelque chose de léger, mais qui apporte un plus à son histoire. Ici, nous nous trouvons dans un monde où notre vie existe quelque part sous les traits d'une personne. Cette dernière a des droits et elle peut, si le besoin s'en fait ressentir, prendre contact avec nous. Oui c'est assez étrange, l'auteur nous laisse peu d'explications, juste ce qu'il faut pour que ce soit intéressant. Elle ne développe pas trop cet aspect, car c'est l'histoire de Lucy que l'on lit, pas celle sur le système des vies.

L'auteur a toujours le chic pour être pertinente et vise toujours juste dans ce qu'elle décrit. Et, bien que je ne me sois pas du tout (mais du tout !) identifiée au personnage de Lucy, j'ai quand même réussi à m'y retrouver, à apprendre et à grandir avec elle au fil des pages.
On voit le personnage évoluer et changer. Ce n'est pas quelque chose de facile, au contraire, et il lui faudra beaucoup d'énergie et de courage, de hauts et de bas, mais Lucy est accompagnée par sa vie qui va l'aider à se reprendre en main et à prendre soin d'eux.

Les chapitres défilent, l'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable et son ton toujours aussi juste. Je ne me lasse pas de lire ses romans et je sais que si j'ai un coup de mou ou si je suis en panne de lecture, rien de tel qu'un roman de Madame Ahern pour me remettre d'aplomb et me donner du courage.

C'est encore une fois un succès pour l'auteur. C'est un roman qui nous rappelle qu'il est important de prendre soin de nous car ainsi on prend soin de notre vie.


lundi 4 novembre 2019

Dublin Street de Samantha Young



Dublin Street
de Samantha Young

Éditions J'ai lu

Sortie le 5 juillet 2013
Format poche / 412 pages / 13 €


Présentation de l'éditeur :

Quand Jocelyn Butler pénètre dans le magnifique appartement de Dublin Street, elle croit vivre un rêve. Un cadre somptueux, un quartier agréable d’Édimbourg, et une future colocataire des plus adorables. Ellie Carmichael est certes un peu trop enjouée et curieuse pour le caractère secret de Jocelyn, pour qui se lier d’amitié avec autrui a toujours été une épreuve, mais elle lui est aussitôt sympathique. Son frère, en revanche… Beau comme un dieu, mais aussi arrogant que déstabilisant, Braden Carmichael fait voler en éclats son fragile équilibre. Car en plaquant tout pour venir s’installer en Écosse, la jeune femme espérait laisser derrière elle son passé tragique. Or la passion qui la lie bientôt au ténébreux Braden fait resurgir ses peurs les plus profondes, et les exorcise…


Avis de Cassiopée :

Ce livre traîne dans ma bibliothèque depuis des années, depuis quasiment sa sortie en fait, il y a 6 ans. Comme beaucoup d'amoureux de la lecture, j'ai une pile à lire énorme et régulièrement je passais devant en me disant qu'il fallait que je le lise, que j’étais sûre qu'il me plairait... Et finalement, toutes ces années plus tard, je l'ai enfin lu. Et adoré !

Je ne sais pas ce que j'ai le plus aimé, la plume de l'auteur le fait de me balader dans les rues d'Édimbourg, la relation entre Joss et Braden ou la relation entre Joss et Ellie.

L'histoire est intéressante et bien traitée. On suit Joss qui, dès le départ, n'a pas été épargnée par la vie et cela lui a laissé d’énormes cicatrices, qu'elle a choisi d'ignorer et de laisser s'infecter. Sa rencontre avec sa nouvelle colocataire, Ellie, va tout changer. Petit à petit,  elle va s'ouvrir aux autres et apprendre de nouveau à aimer les gens et à s'attacher à eux.

L'auteur écrit vraiment très bien et je trouve son style extrêmement agréable à lire. Plus d'une fois, je me suis faite la réflexion que j'adorerais lire d'autres de ses romans dans d'autres genres. Car au final, bien que les scènes de sexe  soient bien écrites et toutes émoustillantes, j'avais encore plus de plaisir à la lire quand elle nous décrit le quotidien de Joss et Ellie. Même les scènes avec la psychanalyste étaient très bien traitées, et insérées au bon endroit, ajoutant du dynamisme et du rythme au récit.

La relation entre Braden et Joss est jolie comme tout. Après tout le malheur qui est tombé sur Joss, elle a la chance de rencontrer Braden qui va la comprendre et s'accrocher malgré son comportement parfois déroutant. Il sera là pour elle et il va l'aider à aller de l'avant. Il faut dire que leur attirance mutuelle et puissante va beaucoup aider dans le processus !

Mais l'auteur ne s'arrête pas à la relation amoureuse, j'adore aussi qu'elle parle régulièrement du lien qui se crée entre Ellie et Joss. Une amitié entre deux personnes aux caractères opposés. Et qui finalement va très bien fonctionner. Avec de nombreuses scènes de vie, des échanges, des repas, des films, ces deux jeunes femmes vont créer une amitié indéfectible.

Donc au delà de la romance très mignonne et fortement tenace entre Braden et Joss, j'ai apprécié l'histoire, l'écriture, et la façon dont l’auteur traite l'ensemble. Elle nous montre l'importance de s'ouvrir aux autres, de parler, de se livrer pour se libérer même un peu de ce qui peut nous entraver dans notre vie. 


dimanche 3 novembre 2019

Nos réceptions de la semaine #124



Nous vous proposons de nous retrouver toutes les semaines pour vous présenter nos réceptions de la semaine passée.

Semaine du 28 Octobre au 3 Novembre 2019 :



Mes derniers achats

Aucune description de photo disponible.




Un achat numérique

Cher père Noël (MXM.ROMANCE) par [Duval, Chloé]


Un cadeau


Et deux achats

Aucune description de photo disponible.


Voici nos réceptions de la semaine. Et vous, qu'avez-vous reçu ?