Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 17 décembre 2018

Amber Farrell, tome 2 : La voix du dragon de Mark Henwick



Amber Farrell
Tome 2 : La voix du dragon
de Mark Henwick

Éditions Milady

Sortie le 24 octobre 2018
Format poche / 545 pages / 8,20 €


Présentation de l'éditeur :

« Quelqu’un allait me trahir avant la fin de la semaine. »
Amber commence enfin à accepter sa place au sein de la communauté surnaturelle de Denver, mais celle-ci s’accompagne de responsabilités aussi lourdes que dangereuses. Entre mensonges et non-dits, tous ont des secrets à cacher, à commencer par Amber elle-même. Une assemblée des différentes factions athanates se prépare, et la guerre entre ceux qui prônent le secret et ceux qui voudraient asservir les humains menace. Chacun a ses propres intérêts à défendre, et tous ont beaucoup à perdre, mais il est une seule chose sur laquelle tous s’accordent : Amber est à l’origine de tous ces bouleversements. Prise en étau entre Athanates, adeptes et loups, Amber sait que son salut ne tient qu’à un fil...

Avis de Cassiopée :

Quelle lecture fastidieuse... J'en suis venue à bout, douloureusement.
Le premier tome ne m'avait pas emballée plus que cela, mais souvent les premiers tomes ne sont pas très représentatifs de la saga, c'est pourquoi j'ai continué avec le second. Et je dois dire que celui-là est encore pire.

C'est ahurissant, rétrospectivement, tout ce par quoi passe Amber et comment elle arrive toujours à s'en sortir. On apprend à un moment qu'il y a plusieurs centaines de personnes à ses trousses, néanmoins elle ne se fait jamais capturer. Elle déjoue tous les pièges. Je veux bien que son entraînement dans l'armée et ses pouvoirs d'Athanate l'aident, mais à un moment, il faut rester crédible...
Il faudra aussi m'expliquer comment elle arrive à faire tout ce qu'elle fait dans une journée. Elle va à droite à gauche, enquête sur un truc, aide une autre personne, prépare un coup, s'envoie en l'air, cherche des informations et tout cela en une journée. Et puis, c'est génial comment tout le monde l'aide en lui donnant/prêtant une voiture, une moto, puis du matériel de l'armée, des camions, un système de brouillage téléphonique, un appartement (!)...

Ceci n'était que le côté matériel et très pragmatique, passons au côté relationnel.
L'auteur annonce clairement qu'Amber, qui s'identifie dans le tome 1 comme hétéro et monogame, va devenir polygame et bisexuelle. Encore un coup de sa transformation qui, en plus de changer ses capacités physiques, impacte aussi son orientation sexuelle et ses relations. D'ailleurs, on peut même dire que sa nouvelle transformation met le feu dans sa petite culotte : elle est régulièrement excitée quand elle rencontre Bian ou Diana. Ah non, pardon, c'est un coup des prions Athanates... Et puis, c'est carrément l'explosion quand elle est en compagnie d'Alex, hurlements et vêtements arrachés, à tel point qu'elle se balade ensuite l'entrejambe à l'air car elle est tellement sur son nuage qu'elle n'a pas remarqué que son jean était arraché...
De plus, quand on réalise qu'elle ne connaît les personnes avec qui elle s'unit que depuis une semaine et que celles-ci aussi sont prêtes à tout lâcher pour s'unir à elle, c'est dur à avaler. Ah oui, encore une fois, ce sont les pouvoirs Athanates qui lui disent qui est fait pour elle. Mais qu'en est-il des autres qui ne sont pas Athanates ?

Et ce n'est pas tout ! Si ce qui est cité précédemment ne suffit pas, il faut ajouter que l'écriture de l'auteur est plus que moyenne et son style est même carrément énervant. Plusieurs fois, il annonce à l'avance qu'Amber a fait le mauvais choix ou qu'elle va tomber dans un piège parce qu'elle n'a pas assez réfléchi ou encore dès les premiers chapitres on sait qu'il y a un espion... Ce qui fait qu'en tant que lecteur, on sait déjà tout ce qu'il va se passer et on n'a plus aucun élément de surprise. Cela casse complètement le rythme du récit puisque de toute façon on sait déjà ce qu'il va se passer et quand l'action va arriver.

C'est donc une série très très moyenne, qui m'a fait lever les yeux au ciel plus d'une fois.