Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 24 octobre 2018

Magie irlandaise, Tome 3 : Le cœur de la mer de Nora Roberts



Magie irlandaise
Tome 3 : Le cœur de la mer

de Nora Roberts

Éditions J'ai lu

Sortie le 29 août 2018
Format poche / 348 pages / 7,10 €


Présentation de l'éditeur :

Brillant homme d’affaires new-yorkais, Trevor est venu superviser une construction à Ardmore, village irlandais authentique au charme incontestable. En parallèle, il mène une quête toute personnelle, celle de ses origines… Sa rencontre avec la jolie Darcy Gallagher va le bouleverser à jamais. Il a collectionné les conquêtes sans jamais s’engager, tandis que Darcy n’a toujours fait qu’éconduire ses admirateurs. Trevor, séduit, aura-t-il une chance de conquérir son cœur ? Si l’on en croit la légende qui règne en ces terres, cela se pourrait...


Avis d'Idril Irith :

Et voici le dernier tome de cette trilogie. J'ai envie de dire « ouf ». Je ne pensais pas que ça m’arriverait avec un Nora Roberts et pourtant c'est le cas.

Darcy Gallagher est le personnage que j'aime le moins. Je n'ai pas réussi à m'attacher à elle dans les deux précédents tomes. Je dois dire qu'elle m'agace. Elle est belle, intelligente, bosseuse, fidèle à sa famille et ses amis. Mais voilà, elle est irritable et vénale. Et elle le dit haut et fort. Elle cherche un mec riche qui pourra lui payer vêtements, chaussures, sacs à main, maquillage de luxe et des voyages.

Trevor est le chef de la multinationale qui construit la salle de spectacle à côté du pub. Il est très riche, mais met la main à la pâte et aide à monter les murs, couler le béton et supervise tout le chantier avec Brenna et le père de celle-ci. Je me pose juste une question : Dans quel univers un grand patron dirigeant plusieurs multinationales vient poser des parpaings sur un chantier lambda ? 

Forcément, les deux se rencontrent et ils sont le dernier couple à se former pour que Gwen et Carrick soient enfin libres de s'aimer.
D'ailleurs ces deux-là sont quasiment absents. Gwen est très ancrée dans son rôle de fantôme et on ne la voit que deux fois. Carrick n'est guère plus présent. Mais pourquoi ? C'est leur malédiction, leur libération, ils devraient être sur le devant de la scène. 

Cet opus clôt l'histoire principale, celle de Gwen et Carrick, et je reste sur ma faim. J'ai l'impression de n'avoir fait qu'un tour de montagnes russes en partant de très haut pour le tome 1 et, comme un soufflet, cela se ramollit au tome 2 pour retomber totalement avec celui-ci.