Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 22 octobre 2018

J'aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette terre, de Stephanie Butland



J'aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette terre
de Stephanie Butland

Éditions Milady

Sortie le 17 octobre 2018
Format broché / 384 pages / Prix 18,20 €



Présentation de l'éditeur :

« Loveday est un personnage attachant en dépit de son caractère rebelle et parfois cassant. Ce livre original et intelligent se lit d’une traite. J’ai passé un excellent moment. » - Katie Fforde
Cette librairie cache bien des secrets...
Loveday préfère la compagnie des livres à celle de ses semblables. Alors qu’elle s’efforce d’oublier son enfance difficile, elle reçoit un jour trois mystérieuses livraisons de livres qui ravivent ses souvenirs. Quelqu’un dans son entourage connaît le secret de sa vie. Est-ce Archie, le patron de la librairie dans laquelle elle travaille ? Rob, l’amoureux éconduit qui ne cesse de la harceler ? Nathan, le poète-magicien qu’elle vient de rencontrer, celui qui pourrait l’aider à trouver les mots pour raconter son histoire ? Le moment semble venu pour elle d’affronter son passé et d’enfin tourner la page.
« Intense, vibrant d’amour et de souffrance. Un très beau roman original et décalé, le genre de livre que l’on est ravi de dénicher dans une librairie. Loveday Cardew est un personnage qui vous va droit au cœur. » - Linda Green
« Loveday est une merveilleuse héroïne qui a conquis mon cœur dès la première page... Quant à sa librairie, c’est celle dont rêvent tous les amoureux de la lecture. » - Julie Cohen
« Une belle lecture que la voix de Loveday rend totalement envoûtante... Un magnifique récit qui se lit d’une traite. » - Liz Fenwick
« Très bien écrit, avec une atmosphère particulière. Loveday est une héroïne attachante, fragile et dotée d’une forte personnalité. La troublante histoire de son passé est racontée avec brio. » - Tracy Rees
« Les demandes de livres pourraient être classées en quatre catégories. La première est celle des titres erronés ou déformés :
— Je voudrais un exemplaire de Toute une histoire pour pas grand-chose de William Shakespeare, s’il vous plaît.
— Vous ne voulez pas plutôt dire Beaucoup de bruit pour rien ?
— Non, je ne crois pas, c’est une pièce. Vous pourriez regarder dans la section « Théâtre » ?
La deuxième est celle des requêtes fantaisistes :
— Je cherche un livre que j’ai lu en 1974, ou en 1975. C’était une histoire d’amour, en Amérique, je crois, ou en Australie. Est-ce que vous l’auriez ?
La troisième se limite au grand succès de la semaine :
— J’écoutais une émission sur Radio 4 et ils parlaient d’un livre sur Pythagore ou Prométhée...
Enfin, dans la quatrième, il y a les demandes sérieuses, celles pour lesquelles on a vraiment envie de s’investir, car il s’agit de mettre la main sur un ouvrage rare...


L'avis de Vi :

Loveday est une jeune fille introvertie, asociale, qui n’aime rien d’autre que son petit cocon et son travail à la librairie. Dès le départ, on sent qu’elle s’est forgée une carapace à la façon dont elle tient tout le monde à l’écart. Elle est parfois cassante, parfois touchante, toujours franche, mais elle souffre, c’est une évidence.
C’est un roman classé feelgood, mais il y a plusieurs éléments dans le récit qui nous touchent au cœur, qui nous rendent tristes.
L’atmosphère feelgood se ressent essentiellement dans l’ambiance livresque présente tout au long du livre. On se sent bien dans cette librairie, on apprécie Archie, le patron, un homme âgé qui aime la vie, on apprend à aimer Nathan, un jeune poète positif de nature, on comprend l’amour que Loveday a pour les livres...
C’est justement cette passion commune, cette compréhension, qui nous permet de nous attacher à cette jeune héroïne dès les premières pages. Ensuite, tout va tout seul. L’écriture est limpide, l’histoire très bien menée et on suit le parcours de Loveday avec un intérêt grandissant : son passé, son présent, ses blessures, son combat pour tout dépasser…

C’est un livre qui se lit d’une traite, avec facilité et plaisir. Je ne peux que le recommander.