Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 15 septembre 2018

Coup de foudre à la librairie des cœurs brisés de Annie Darling



Coup de foudre à la librairie des cœurs brisés
de Annie Darling

Éditions Milady

Sortie le 16 mai 2018
Format broché / 411 pages / 18,20 €


Présentation de l'éditeur :

C’est une vérité universellement reconnue qu’une célibataire pourvue d’un bon travail, de quatre sœurs autoritaires et d’un chat tyrannique est forcément en quête du grand amour... non ?
Fan inconditionnelle de Jane Austen et jeune femme introvertie, Verity Love est parfaitement heureuse avec le petit ami qu’elle s’est inventé, Peter. Mais lorsqu’un quiproquo l’oblige à faire passer un parfait étranger pour un flirt, la vie de Verity commence à se compliquer... Johnny pourrait bien avoir l’usage d’une petite amie imaginaire, lui aussi. Malgré les réticences de Verity, il la persuade de s’associer pour un été de mariages, d’anniversaires et de garden-party. L’unique condition : ne pas tomber amoureux...
Parfait pour les fans de Lucy Diamond et Jenny Colgan !


Avis de Jm-les-Livres :

Après un premier tome qui m'avait moyennement convaincue, j'ai commencé ma lecture de ce second opus en n'en espérant pas grand-chose. Au final, Coup de foudre à la librairie des cœurs brisés  m'a beaucoup plu.
Comme dans La petite librairie des cœurs brisés, l'auteur utilise quelques références littéraires connues, surtout de Jane Austen, qui devraient plaire aux fans. L'héroïne, Verity Love, qui travaille à la librairie, se compare souvent à Elisabeth Bennet. Comme elle, elle a quatre sœurs (bruyantes) et est issue d'une famille un peu excentrique. Dans cette ambiance animée et agitée, Verity cherche souvent le calme et s'isole loin de sa famille pour se retrouver. Son côté introverti l'a d'ailleurs poussée à réduire au maximum ses interactions avec les autres et même à s'inventer un petit ami imaginaire pour ne pas avoir à répondre aux questions gênantes sur sa vie privée et éviter d'aller à des rendez-vous arrangés. Verity aime les livres, son chat (parfois) et sa tranquillité. Mais, après avoir décidé de rompre avec son petit ami imaginaire pour ne pas être obligée de le présenter à ses amies (et se retrouver coincée par ses mensonges), Verity rencontre par hasard Johnny, que ses amies trop curieuses prennent immédiatement pour son petit-ami. Lorsqu'elle explique la situation à Johnny, ce dernier lui propose de jouer son nouveau petit-ami auprès de sa famille et ses amis si elle lui rend la pareille le temps de l'été. Ce dernier doit participer à plusieurs mariages et anniversaires et souhaite faire croire à ses amis qu'il a trouvé quelqu'un. Il est dans la même situation que Verity, heureux d'être célibataire même si ce n'est pas pour la même raison.

Au début de l'histoire, les deux héros vivent une situation amoureuse qui les satisfait : Verity s'est inventé un petit ami imaginaire et Johnny est amoureux depuis des années d'une femme qu'il ne pourra jamais avoir. Ils sont heureux avec ce qu'ils ont et n'ont pas envie de changer quoi que ce soit, mais la pression de leurs amis et de leur famille les pousse à mettre en place cette imposture. Peu à peu, ils commencent à regarder la vérité en face : ils passent à côté de leur vie en refusant de s'ouvrir aux autres. Parce qu'au final, ils sont tous les deux très seuls, Verity en fuyant les interactions sociales et Johnny en refusant de laisser son amour pour une femme mariée dans le passé. J'ai beaucoup aimé leur évolution et surtout la façon dont l'auteur la décrit. Les héros deviennent d'abord amis avant qu'autre chose ne se développe entre eux et c'est sympa de voir comment ces deux personnes, étrangers l'un pour l'autre, finissent s'apprivoiser. J'ai aussi beaucoup apprécié l'ambiance british du livre, que ce soit les événements qui se passent à Londres ou dans la campagne anglaise. Cela nous permet de voyager un peu. 
L'auteur offre aussi des personnages intéressants. Dans ce genre de livre, on a souvent une héroïne complexée et peu sûre d'elle. Ici, même si Verity a parfois des doutes, elle ne se rabaisse pas en ne se sentant pas à la hauteur (physiquement notamment). Elle réfléchit et s'interroge sur ce qu'aurait fait Elisabeth Bennet dans cette situation. C'est assez rafraîchissant de lire ce genre de réaction. Dans le même genre, le héros n'est pas le mec parfait. Il est amoureux d'une femme avec qui il a eu une histoire et qui est aujourd'hui mariée à son meilleur ami. Il jouerait plutôt le rôle du salaud dans l'histoire. Mais il a un côté attachant qui rend son attitude un peu plus acceptable et qui fait qu'on en vient à aimer ses imperfections. En clair, nous avons ici des personnages proches de nous, imparfaits et qui tentent à leur manière de trouver le bonheur. Ce livre est donc une comédie avec une petite touche de romance qui plairait sûrement au plus grand nombre.