Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 30 août 2018

High Voltage, de Karen Marie Moning


High Voltage
de Karen Marie Moning

Éditions Delacorte Press

Sortie le 6 mars 2018
Format broché / 496 pages / Prix 22,03 €

(Roman en VO)

Présentation de l'éditeur :

There is no action without consequence. 

Dani O’Malley was nine years old when the delusional, sadistic Rowena transformed her into a ruthless killer. Years later, Dani is tough and hardened, yet achingly vulnerable and fiercely compassionate, living alone by her own exacting code. Despite the scars on her body, and driven by deeper ones carved into her soul, no one is more committed to protecting Dublin. By day she ensures the safety of those she rescues, by night she hunts evil, dispensing justice swiftly and without mercy, determined to give to those she cares for the peace she has never known.

There is no power without price. 

When the Faerie Queen used the dangerously powerful Song of Making to heal the world from the damage done by the Hoar Frost King, catastrophic magic seeped deep into the earth, giving rise to horrifying, unforeseen consequences—and now deadly enemies plot in the darkness, preparing to enslave the human race and unleash an ancient reign of Hell on Earth.

There is no future without sacrifice.

With the lethal, immortal Ryodan at her side, armed with the epic Sword of Light, Dani once again battles to save the world, but her past comes back to haunt her with a vengeance, demanding an unspeakable price for the power she needs to save the human race. And no one—not even Ryodan, who would move the very stars for her—can save her this time.

L'avis de Lila

Feversong marquait la fin d'un arc narratif qui nous aura tenus en haleine plusieurs années. Toute la question était de savoir comment Karen Marie Moning allait continuer sa saga fétiche à présent que les principaux enjeux ont été résolus et que des personnages clés ne sont plus dans les parages. Le pari était risqué et les attentes très élevées. Trop, peut-être ? High Voltage ne manque pas d'atouts, c'est un roman qu'on dévore avec avidité, mais le bilan s'avère pourtant des plus mitigés.

Commençons par les points forts : KMM nous avait promis que ce tome serait une histoire d'amour avant tout et elle n'a pas menti. Elle met d'ailleurs le paquet pour nous offrir une romance épique. Un peu trop même, mais on y reviendra ensuite.
Ici, le personnage central est Dani, la quasi totalité du roman est écrite depuis son point de vue. C'est très agréable de la suivre et de constater son évolution. On l'a découverte en adolescente survoltée et spontanée, puis en femme froide et calculatrice, la voilà à présent à mi-chemin entre ces deux états. Elle a clairement mûri.
Face à elle, Ryodan, à la fois très absent et omniprésent dans ce tome. Qu'il soit physiquement dans le coin ou pas, sa présence est constante. L'auteur nous en dévoile plus sur Ryodan ici qu'elle ne l'avait jamais fait auparavant. Les fans de ce personnage seront aux anges. Il se révèle comme le parfait alter-égo de Dani. Leur histoire ne cesse de faire des étincelles et c'est assez plaisant, surtout après tout ce temps, que l'auteur se focalise enfin plus précisément sur eux deux.

Autre point qui, personnellement, m'a plu, c'est la gestion des points de vue. Dans le tome précédent, ça partait dans tous les sens, de nombreux personnages prenaient la parole chacun leur tour. Ici, presque tout est raconté par Dani. Les autres personnes qui prennent la parole ne le font que très épisodiquement, ce qui me convient mieux ainsi. Karen Marie Moning sait exactement où couper ses chapitres pour créer un maximum de suspense ! C'est souvent au moment où l'on est au comble de l'exaltation et qu'on veut absolument connaître la suite que l'on change de personnage. Bien joué !
Et enfin, certaines idées sont vraiment brillantes, mais détailler lesquelles et pourquoi m'obligerait à spoiler.

Malheureusement, certains points m'ont moins convaincue.
Comme déjà dit, ce roman se présente avant tout comme une histoire d'amour. Certes, on retrouve un Dublin en fâcheuse posture, quelques monstres ici et là à combattre, mais c'est presque accessoire. Les problèmes sont résolus aussi vite qu'ils apparaissent (parfois en coulisse, sans qu'on y assiste) et les tensions semblent créées uniquement pour être dénouées (facilement, d'ailleurs). On a plus souvent l'impression de lire une romance paranormale que de l'Urban Fantasy, ce qui m'a laissée assez frustrée. L'auteur lance bien quelques pistes qui annoncent de futures aventures palpitantes, mais ce n'est que cela, quelques pistes. Même constat du côté de Kat, autour de qui l'auteur a tissé dans les derniers tomes un sacré suspense. On n'en saura pas plus ici, ou à peine.
Pas grand-chose à se mettre sous la dent côté UF, donc. Même les scènes d'action, parfaitement maîtrisées et haletantes, ont parfois des airs de remplissage entre deux (longs) monologues internes de Dani, tant les enjeux peinent à convaincre ou que cela semble finalement sans grande conséquence.

L'histoire d'amour en elle-même, puisque c'est le sujet de ce tome, ne manque pas d'intérêt. Il y a des passages très sensuels, d'autres très tendres. KMM a misé à fond sur le côté épique, peut-être pour tenter de nous faire un peu oublier Mac et Barrons ou, au minimum, créer un couple au moins aussi intense et mémorable. Elle y parvient, mais avec un léger manque de subtilité qui m'a parfois fait grincer des dents. Sans parler d'une idée, certes géniale, mais qui semble plus avoir été trouvée pour régler facilement un problème que pour son potentiel franchement énorme. Et surtout, elle a reproduit ici un des éléments qu'elle avait mis en place avec Mac et Barrons, et c'était justement un point qui ne m'avait pas vraiment plu dans leur histoire. Mais je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler.

Pour conclure, High Voltage est une vraie belle histoire d'amour, mais qui a perdu au passage une bonne partie du potentiel Urban Fantasy de l'univers. Il a des airs de tome de transition, mettant un terme à certaines histoires et préparant le terrain pour d'autres, encore difficiles à imaginer concrètement à ce stade. Un bilan en demi-teinte, mais malgré tout un tome que l'on a du mal à lâcher tant l'univers et les personnages sont addictifs. Un excellent moment de lecture, mais KMM nous a habitués à bien mieux.


Les sorties Lumen second semestre 2018



Voici la sélection de l'équipe RCS - Bit-lit.com pour les sorties des éditions Lumen pour le second semestre 2018.

AOÛT




Let the Wind Rise
de Shannon Messenger

Éditions Lumen

Sortie le 23 août 2018
Format broché / 480 pages / Prix 15,00 €



Présentation de l'éditeur :

L'orage se lève à l'horizon : découvrez Let the wind rise,
dernier opus de la série young adult de Shannon Messenger !

Vane Weston, le dernier sylphe de l'Ouest, est enfin prêt à se jeter dans la bataille contre l'armée de Raiden, comme contre les Veilleurs, qui se laissent peu à peu à peu corrompre, et même contre sa propre nature, profondément pacifique. Pour assurer la sécurié d'Audra, il est prêt à tous les sacrifices, y compris à prendre d'assaut la forteresse ennemie en compagnie des trois êtres dont il se méfie le plus au monde.



Mais Audra, elle, n'a pas l'intention d'attendre. Épaulée par Gus, la gardien avec qui elle a été capturée, elle décide de suivre les indications laissées derrière lui par le seul prisonnier qui oit jamais parvenu à échapper à Raiden. Elle sent bien que les vents ont choisi leur camp, et qu'ils vont la souvenir dans l'épreuve. Elle joue donc le tout pour le tout. Mais Vane et Audra se sont dressés contre l'oppresseur ensemble. Ils livreront donc la dernière bataille côte à côte...



Survivront-ils au passage de l'ouragan ? Dans Let the Wind Rise, suite et fin de Let the Sky Fall, Shannon Messenger mêle toujours avec autant de talent scènes d'action, créatures surnaturelles et humour rafraîchissant. Laissez-vous entraîner par le souffle épique de cette série fantastique !




SEPTEMBRE






Shades of Light
de V. e. Schwab

Éditions Lumen

Sortie le 13 septembre 2018
Format broché / . pages / Prix 16,00 €



Présentation de l'éditeur :

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...

Kell est un magicien de sang, un sorcier capable de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris. Le deuxième, rouge, déborde de magie. Dans le blanc, elle s'est faite bien trop rare quand, dans le noir, elle a tout dévoré. Et le fléau s'apprête à contaminer chacun des univers jusqu'au dernier – ce n'est plus qu'une question de temps...



Car les ténèbres ont déjà commencé à s'étendre sur le flamboyant Londres rouge. Les habitants en sont réduits à choisir entre céder aux sirènes dévastatrices de la magie et entamer contre elle une lutte désespérée jusqu'à la mort. Si Kell semble immunisé contre le poison qui gangrène son royaume, la fin le guette, lui aussi... à moins que des alliés inattendus ne le rejoignent dans la bataille À commencer bien sûr par Lila, qui ne raterait pour rien au monde une occasion de partir à l'aventure et faire étalage de sa puissance. Mais, aussi intrépides qu'ils soient, comment de simples magiciens pourraient-ils faire le poids face à l'incarnation même de la magie ?



Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur ! Découvrez la conclusion de Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d'une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d'une grande originalité qu'elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.







Les Entremondes
Tome 1 : L'Hôtel invisible
de Sean Easley

Éditions Lumen

Sortie le 13 septembre 2018
Format broché / . pages / Prix 16,00 €



Présentation de l'éditeur :

Tournez la clé... et découvrez votre destination !

Poursuivi par un mal mystérieux, le père de Cameron et Cassia les a confiés par un soir d'hiver à leur grand-mère, avant de disparaître de la surface de la terre. Pour tout héritage, il ne leur a laissé que deux énigmatiques pièces de bois aux inscriptions presque effacées. Mais, depuis qu'il a douze ans, le jeune Cameron fait des rêves étranges... Jusqu'au jour où, dans le centre commercial de son quartier, derrière la porte vitrée d'un petit magasin, il tombe sur un immense hall d'hôtel. Là, au milieu des chandeliers, du marbre et des somptueuses boiseries trône l'inscription : " Découvrez votre destination ! "



Le personnel de l'établissement n'en revient pas : d'habitude, on ne pénètre dans ce lieu magique que sur invitation ! Et surtout, oser s'y aventurer a toujours, toujours un prix... Car chacune de ses portes s'ouvre sur un pays différent. D'une salle à manger en Inde, on passe à un couloir de sous-marin au beau milieu de l'océan ou à une chambre avec vue sur la Grande Muraille de Chine ! Seule explication à la découverte de Cam ? La pièce pendue à son cou, qui semble mystérieusement liée à cet endroit... Se pourrait-il que son père y ait travaillé autrefois ? Mais le doute s'empare vite du garçon : chariots et plateaux qui se déplacent tout seuls, couloirs sombres se modifiant à volonté, passages secrets nichés dans les caves de l'établissement... L'hôtel, doué de conscience, serait-il maléfique ?



Portes qui s'ouvrent sur les pyramides ou la forêt amazonienne, batailles à coups de plumeaux enchantés, animaux de pierre capables de s'éveiller à la vie... Une multitude de surprises attendent le jeune visiteur dans ce lieu aussi fabuleux qu'inquiétant. C'est avec une gourmandise évidente que Sean Easley imagine l'irruption en fanfare de la magie au beau milieu du quotidien. Une nouvelle série à découvrir d'urgence !