Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 18 mai 2018

Les Spellman, tome 4 : Les Spellman contre-attaquent de Lisa Lutz



Les Spellman
Tome 4 : Les Spellman contre-attaquent
de Lisa Lutz

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 28 mai 2014
Format poche / 504 pages / Prix 7,10 €



Présentation de l'éditeur :

À l'âge canonique de 32 ans, Izzy Spellman se laisse convaincre de prendre la direction du cabinet familial de détectives privés. La transition ne sera pas de tout repos ! Sa mère tente de la faire chanter pour l'obliger à rompre avec un barman qui ne correspond pas à son standing. Pris au jeu, son enquêteur infiltré comme maître d'hôtel chez un millionnaire, ne veut plus changer d'emploi. Et Henry, l’un de ses ex, flic accro au bio, essaie de renouer avec elle par tous les moyens... Et comme le pire arrive toujours dans cette famille de dingues, sa petite sœur Rae, la passionaria de l'erreur judiciaire, risque la prison. Mais quoi qu'il arrive, Izzy restera fidèle à la règle nº 1 du code Spellman : éviter tout comportement normal.

Avis de Cassiopée :

Encore un tome croustillant à souhait dans une famille pas comme les autres. Les personnages continuent leur évolution. Izzy prend au sérieux son nouveau rôle dans l'agence, David c'est sa nouvelle relation qui occupe tout son temps, Rae va se trouver une passion pour les causes juridiques, leur mère Olivia décide de s'impliquer dans les relations amoureuses de ses enfants, leur père Albert fait tampon et Mort aimerait revenir à SanFran.

Encore une fois, on dévore le livre. Les personnages sont toujours aussi dingues mais aussi attachants. On rit, on lève les yeux au ciel, les protagonistes trouvent toujours plus d'idées pour essayer de faire fonctionner leur tribu, et ce, pour notre plus grand bonheur. Au menu : règles, camping, punitions... Ce tome nous poussera plus loin dans les émotions : de la joie, de la peine, on refermera même ce livre avec quelques larmes aux yeux.

L'écriture est toujours aussi sympathique avec des extraits de bandes audio, d'entretiens, de listes diverses, de règles... Ces petits éléments en fait un ouvrage très agréable à lire.

Madame Lutz a réussi de nouveau à écrire un roman prenant, distrayant et qui permet au lecteur de passer un très bon moment de détente. À dévorer sans modération.



Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig



Le Joueur d'échecs
de Stefan Zweig

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 9 janvier 2013
Format poche / 128 pages / Prix 3,00 €



Présentation de l'éditeur :

Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystère que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimeraient bien percer.

Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l'inconnu a acquis cette science sont terribles. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.

Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, « pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons ».


Avis de Cassiopée :

Au cours d'une croisière, deux grands joueurs d'échecs vont s'affronter. Tous les deux ont des profils très différents. Si le premier, champion du monde, est réputé pour n'être brillant qu'uniquement aux échecs, le second, lui, fuit l'Europe et la guerre après une année de torture psychologique.

L'auteur nous raconte l'histoire de ces deux joueurs. Il aborde de nombreux thèmes comme la seconde guerre mondiale, la torture, la complexité de l'esprit humain, mais aussi les différentes voies de la réussite, et ce que l'on doit abandonner pour en arriver là.

L'écriture est bonne et on se retrouve happé par l'histoire qui se dévore en deux petites heures. Certains passages sont tellement prenant que le lecteur se retrouvera à lire au même rythme que le déroulement des événements, de manière parfois frénétique et rapide.

C'est une nouvelle intéressante et encore plus sympathique si vous jouez aux échecs.