Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 2 avril 2018

Frau Faust, tome 01 de Kore Yamazaki



Frau Faust
Tome 01
de Kore Yamazaki

Éditions Pika

Sortie le 2 novembre 2017
Format poche / 176 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

Érudite, mystérieuse et dotée d’étranges pouvoirs, la jeune femme que Marion rencontre par hasard en ville semble traverser les âges et renfermer bien des secrets. Mais lorsqu’elle demande à notre héros de l’aider à pénétrer dans une église en pleine nuit pour retrouver son « chien », il ne fait plus aucun doute que Johanna s’est affranchie des règles sacrées de l’Inquisition et que l’étrange aura qui l’enveloppe revêt des allures profanes. Quel est son lien avec le docteur Faust dont parlent les légendes ? Où se trouve la frontière morale entre le bien et le mal ? Toutes les certitudes du jeune Marion s’apprêtent à être bouleversées.

Mon avis :

Ce manga revisite le mythe du docteur Faust de manière originale. Ici, le docteur est une femme et elle cherche à tout prix à retrouver son démon Méphistophélès. En chemin, elle rencontrera un jeune garçon, Marion, qui va suivre dans son périple.

C'est à travers les yeux de Marion que l'on découvre qui est le docteur Faust. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Quel est son passé ? Parfois les apparences peuvent être trompeuses et ce premier tome nous fait comprendre qu'il y a beaucoup à découvrir au delà de la surface.

Le lecteur se retrouve plongé dans l'Allemagne du XVème siècle. On y découvre l'alchimie, l'inquisition, le clergé... mais aussi et surtout l'histoire du fameux docteur Faust.

L'intrigue est prenante, on souhaite découvrir la suite et l'on regrette que le premier tome se termine si vite.
L'auteur a intégré une nouvelle à la fin de ce tome qui n'a pas de lien avec Frau Faust : Le Musée Invisible. C'est une très belle histoire, toute en poésie qui apporte un beau plus à l'ensemble de ce livre.
Pour information, la série est terminée au Japon et comprend 5 tomes.

L'Atelier des Sorciers, tome 01 de Shuji Takizawa



L'Atelier des Sorciers
Tome 01
de Shuji Takizawa

Éditions Pika

Sortie le 7 mars 2018
Format tankobon broché / 208 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

Avis de Cassiopée : 

Voici un premier tome très prometteur. 
Dans un monde où la magie existe, seul un petit nombre de personnes sont dans le secret et savent l'utiliser : les Sorciers. Coco est fascinée par la magie, elle rêve de pouvoir l'utiliser. Son souhait se voit exaucé un jour, mais malheureusement tout ne se passera pas comme prévu. 

Le lecteur entre vite dans l'histoire. Coco est une petite fille attachante, pleine de bonne volonté, de gentillesse et de gaité. Son plaisir évident face à toute forme de magie et son enthousiasme donnent une belle bouffée de fraîcheur à ce manga. 
Le monde est bien construit, l'auteur a créé un mode de fonctionnement de la magie qui peut peut-être faire penser à d'autres mangas ou romans, néanmoins elle a ses propres codes et idées, ce qui fait que l'on apprécie l'ensemble. On comprend que les Sorciers forment un groupe à part entière, qu'il existe même une académie, des villages... Mais l'auteur ne nous en donne qu'un aperçu, juste de quoi accrocher le lecteur et lui donner envie d'en savoir plus. 

Le graphisme est magnifique. Certaines planches font même plus penser à de la B.D. qu'à du manga. On admire les dessins, le trait, on est envouté par l'ensemble. C'est plus que réussi !

C'est donc un premier tome très intéressant et magnifique. C'est un manga à découvrir !


Fées, weed et guillotine de Karim Berrouka



Fées, weed et guillotines
de Karim Berrouka

Editions J'ai lu

Sortie le 14 mars 2018
Format poche / 384 pages / Prix 8,00 €


Présentation de l'éditeur :

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.


Avis de Idrilhirith

J'ai lu ce livre au format numérique. Le titre m'avait interpellée. J'ai été agréablement surprise de voir que J'ai lu le sortait au format papier. Je dois dire que j'aime beaucoup la couverture qui rend justice à l'histoire. 

 Le style est entre le roman noir, le roman policier et l'Urban Fantasy (ben oui, il y a des fées). On rit jaune ou noir ou juste de bon coeur. L'enquête est bien menée, haletante. Les personnages sont surprenants, attachants. En parlant des personnages, leurs prénoms à eux seuls sont révélateurs de leur personnalité : Marc-Aurèle est le détective embauché par la fée Jaspucine. Franchement, j'adore ! L'enquête du détective va le mener plus loin qu'il ne l'aurait cru, entraînant par la même occasion le lecteur qui s'amusera à chercher les références aux contes de fée (indice : Coucou Blanche Neige).

Pour résumer, je conseille ce livre à tous ceux qui aime les romans policiers, les polars et l'Urban Fantasy. Ce livre est une petite pépite qui garde le lecteur en haleine du début à la fin.


Clash, Tome 3 : Passion dévorante de Jay Crownover

Clash T3 : Passion dévorante : la suite du spin-off de Marked Men (&H) par [Crownover, Jay]
Clash
Tome 3 : Passion dévorante
de Jay Crownover

Editions Harlequin

Sortie le 4 avril 2018
Format broché / 320 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Le seul homme qu’elle désire. Le seul qu’elle devrait fuir.

La façon dont elle le regarde, le rouge sur ses joues quand ils se croisent… Church n’a aucun doute  sur l’attirance que Dixie éprouve pour lui. Avec n’importe quelle autre femme, il en aurait profité depuis longtemps. Mais Dixie Carmichael est la jeune femme la plus lumineuse et bienveillante qu’il ait jamais rencontrée, aussi s’est-il juré de ne pas lui faire de mal. Voilà pourquoi il l’a toujours maintenue à distance. Seulement aujourd’hui Dixie est la seule à pouvoir les aider, lui et sa famille. Alors si pour cela il doit la manipuler, tant pis…


Avis de Jm-les-Livres :

Retour à Denver pour retrouver deux personnages aperçus dans les tomes précédents de Clash et qui avaient su nous intriguer : Church et Dixie. Dans ce tome, l'auteur nous présente une histoire d'amour qui, au début, semble impossible.

Dans un coin, nous avons Dixie, un vrai rayon de soleil qui aime se plier en quatre pour aider ceux qu'elle aime, parfois au détriment de son propre bonheur. Dans le coin opposé, Church, ex-militaire qui a trop souffert et trop perdu pour espérer avoir le droit de goûter à la joie de vivre de Dixie. Elle le désire plus que tout et il la fuit pour éviter de la faire souffrir, ou pire. Mais les événements vont jouer contre lui et permettent à Dixie de se rapprocher de Church, même si c'est juste pour un moment.

J'aime le style de Jay Crownover, ses personnages torturés et complexes, ses romances sensuelles et tendres. L'histoire de Dixie et Church est simple, déjà vue, mais j'ai été embarquée et j'ai passé un agréable moment. J'aurais apprécié que la romance soit un peu plus compliquée ou en tout cas plus longue à se mettre en place. Le fait qu'on ait aperçu les personnages dans les tomes précédents et qu'ils se connaissaient depuis plusieurs mois signifie forcément une intrigue plus rapide. Mais j'aurais quand même voulu que Dixie torture un peu plus Church. Ça doit être mon côté sadique  😁.
L'auteur a d'ailleurs su enrichir son récit d'une petite touche de suspense, que je ne développerai pas pour ne pas spoiler, mais qui apporte un plus à l'ensemble et l'étoffe un peu.
Mention spéciale aux personnages secondaires, le père et le frère de Church, qui mériteraient amplement une histoire chacun. Espérons que l'auteur leur accordera leur moment de gloire.

Au final, Passion dévorante est une jolie romance, certes convenue, mais écrite par une auteure qui sait décrire des personnages attachants et des émotions puissantes. On en redemande toujours !