Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 31 décembre 2017

La trilogie de la Poussière, Livre I : La Belle Sauvage de Philip Pullman

La trilogie de la Poussière
Livre I : La Belle Sauvage
de Philip Pullman

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 16 novembre 2017
Format broché / 544 pages / Prix 22,00 €


Présentation de l'éditeur :

RETOUR AU CŒUR DE LYRA, AVANT LES ROYAUMES DU NORD...

À l'auberge de la Truite, Malcolm, 11 ans, et Alice, 16 ans, aiment écouter les aventures des visiteurs. Certains sont étrangement intéressés par un bébé nommé Lyra et par son daemon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Alors que de nombreux dangers menacent l'enfant, les deux adolescents s'enfuient avec lui à bord de la Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm.

Avis de Cassiopée :

Après 17 ans d'attente voilà le premier tome tant attendu du Livre de la Poussière. L'auteur nous a fait la surprise de sortir une trilogie plutôt qu'un one-shot et on ne peut que le remercier ! Philip Pullman a confirmé avoir déjà écrit les trois tomes, nous devrions donc pas trop patienter pour avoir la suite.

L'histoire se déroule 11 ans environ avant le premier tome de la trilogie À la croisée des mondes. Lyra n'est alors âgée que de 6 mois et est déjà au centre de l'action. Bien qu'elle soit présente tout le long du roman, ce n'est bien évidemment pas elle le personnage principal (encore que parfois ses gazouillis tout mignons et ses rires adorables volent la vedette aux autres). Notre héros est Malcolm, un jeune garçon d'environ 11 ans, fils d'aubergiste, curieux, intelligent ; on craque vite pour ce petit garçon vif d'esprit et gentil comme tout. Bien malgré lui (du moins au début), il va se retrouver impliqué jusqu'au cou dans l'intrigue politique en cours. Heureusement, il pourra compter sur quelques alliés.

Beaucoup de choses se trament. D'un côté, il y a le CDC, le Conseil de Discipline Consistorial, une autorité religieuse très stricte qui fait la pluie et le beau temps. Et de l'autre, Oakley Street, groupe secret qui milite pour défendre la liberté. Le combat fait rage entre les agents secrets des deux camps, et Lyra, petit bébé de 6 mois va devenir un enjeu dans leur bataille.

Le roman est découpé en deux parties. La première dans laquelle on découvre Malcolm, sa vie, sa routine et comment cette dernière va se retrouver bousculée par différents événements. Au cours de cette partie, on voit les différentes pièces du puzzle se mettre en place pour préparer la seconde. Tous les éléments convergent et pointent du doigt vers le moment fatidique où l'équilibre précaire des forces de la nature et humaines vont se déchaîner. La tension monte au fur et à mesure et on en vient à attendre avec excitation le point de non retour.
La seconde partie est presque un voyage initiatique. Les deux enfants protecteurs d'un trésor vont se retrouver confrontés à des événements parfois durs, souvent difficiles. Cette seconde partie est particulièrement intéressante et plante les graines de nombreuses pistes de réflexion pour la suite, en lien ou non avec la précédente trilogie.

Malcolm se retrouve au centre d'un cyclone, où des forces qui le dépassent se déchaînent. Chaque camp a ses espions, des pions qu'ils placent et déplacent afin d'arriver à ses fins. Certains personnages nous seront déjà familier de la première trilogie et ce sera un vrai plaisir de les retrouver quelques 10 années plus tôt. Mais nous découvrirons aussi de nouvelles têtes qui retiendront toute notre attention ou auxquels nous nous attachons.
De plus, il faut noter que l'auteur a le chic pour créer des personnages féminins forts et intelligents, qui prennent une place à part dans le récit et ce premier tome ne fait pas exception.

Philip Pullman nous livre encore un récit qui offre de nombreux niveaux de lectures. Ainsi, il est tout à fait possible de mettre ce roman dans les mains d'un enfant d'une douzaine d'années, comme d'un universitaire à la retraite. Il nous entraîne dans des péripéties incroyables qui nous transportent parfois au-delà du monde visible, c'est un roman d'aventure. Mais le contexte politique en cours est puissant et fait même froid dans le dos, notamment avec La Ligue de Saint Alexander, qui a une tactique redoutable et particulièrement effrayante pour contrôler la population. Le livre devient ainsi un roman d'espionnage.

Politique, théologie, physique, philosophie sont autant de thèmes abordés dans les romans de l'auteur. Si ce premier tome n'aborde pas en profondeur chacun de ces sujets, certains sont plus mis en avant que d'autres. Néanmoins, il pose plusieurs pistes de réflexion et certains passages sont carrément déroutants et personnellement, j'aimerais terriblement pouvoir en discuter avec l'auteur pour connaître toutes les significations possibles de ces chapitres.

Encore une fois Philip Pullman nous emmène dans une grande aventure. Il éveille l'Enfant et l'Érudit qui sont en nous pour les faire vibrer au fil des pages dans une folle épopée de laquelle on ne ressort pas tout à fait le même. 



L'exécutrice, tome 7 : Jalousies de Jennifer Estep



L'exécutrice
Tome 7 : Jalousies

de Jennifer Estep

Éditions J'ai lu

Sortie le 29 novembre 2017
Format poche / 407 pages / Prix 7,40 €



Présentation de l'éditeur :

Gin Blanco, alias l’Araignée, s’est résignée à ce que son identité de tueuse à gages soit connue de tous. Depuis, elle doit constamment rester sur ses gardes car nombreux sont ceux qui projettent de lui faire la peau. Mais la personne qui l’inquiète le plus a davantage le physique d’une briseuse de cœurs que d’une criminelle. Face à la pulpeuse et dangereuse Salina, Gin se demande si ses dons et sa maîtrise des éléments lui seront seulement utiles. Que vient faire cette femme, originaire du Sud, à Ashland ? Et surtout, de quel droit se permet-elle de donner des surnoms à Owen Grayson, l’amant de Gin ?

Avis de Cassiopée : 

Et voilà le dernier tome de L'Exécutrice paru en France (sur 16 parus outre-Atlantique, plus 3 autres de prévus). On ne sait pas quand arrivera le suivant, il faut espérer que J'ai Lu ne nous fasse pas patienter de nouveau 5 ans avant d'avoir la suite (néanmoins on peut le craindre vu la suppression de la collection Crépuscule).

Ce tome fait écho au précédent. Si dans le tome 6 Gin était confrontée à Donovan, dans celui-ci c'est Owen qui va devoir en découdre avec son ex, Salina. Les vieux démons du passé du petit ami de Gin vont refaire surface avec tout le panache nécessaire pour mettre à mal sa relation avec notre assassin préférée. Néanmoins, Salina n'est pas qu'une menace pour le couple Gin/Owen, c'est aussi une menace pour la société. Ses côtés sociopathe et manipulatrice vont lui être très utiles pour accomplir ses desseins. L'Araignée va donc être doublement impliquée dans cette affaire.

Ce livre nous permet d'en apprendre plus sur le passé d'Owen. On va ainsi rencontrer les quelques personnes qui ont fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui et quels sont les événements qui l'ont façonné.
La présence d'une ex pour laquelle Owen a manifestement encore des sentiments va ébranler Gin. Cependant, on ne peut qu'admirer la manière donc cette dernière fait face aux événements. Très réfléchie et très mature, Gin donne une belle leçon de vie et un magnifique exemple au lecteur. C'est très agréable d'avoir un personnage qui a la tête sur les épaules et, bien qu'évidemment les événements la perturbent, ça ne l'empêche pas d'agir de façon raisonnée et respectueuse de l'autre sans projeter sur Owen son sentiment d'insécurité.

Des nouveaux personnages vont aussi faire leur apparition. On devine que certains d'entre eux vont agrandir le cercle de proches qui est en train de se former autour de L'Araignée. D'ailleurs, l'amour n'est pas seul au centre de ce tome, il y a aussi l'amitié. Gin va plus que jamais se rendre compte que certaines personnes dans sa vie sont des amis et qu'elle va pouvoir compter sur eux dans les moments difficiles de sa vie personnelle (et pas que professionnelle).

Encore un tome à la hauteur de la saga. Il nous offre de beaux combats, mais aussi de nouvelles amitiés et des relations qui grandissent et évoluent. C'est toujours un plaisir de retrouver L'Araignée d'Ashland.




Nos réceptions de la semaine #44-45



Nouvelle année, nouveau rendez-vous. En 2017, nous vous proposons de nous retrouver toutes les semaines pour vous présenter nos réceptions de la semaine passée.

Semaines du 18 au 31 janvier 2017 :



Aucun texte alternatif disponible.








Aucun texte alternatif disponible.


Aucun texte alternatif disponible.






Aucun texte alternatif disponible.

Aucun texte alternatif disponible.



Aucun texte alternatif disponible.








Voici nos réceptions de la semaine. Et vous, qu'avez-vous reçu ?