Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 16 juin 2017

Wonder Woman, du comics à l'écran : Partie 1 - Présentation de l'héroïne


Wonder Woman, du comics à l'écran : Partie 1


Dans cette première partie, nous allons vous présenter le personnage de Wonder Woman avec l'aide de notre vénérable Grande prêtresse alpha du Comics, la doctoresse ès Comics j'ai nommé le Docteur Alpha. Grâce à son expertise, nous allons découvrir les origines de cette super-héroïne pas comme les autres.

Actualité oblige, je me suis rendue dans une salle obscure pour rencontrer plus intimement la représentante des Amazones dans notre monde, Diana. Avant de vous donner mon avis sur le film, mais aussi sur le titre paru début juin chez Urban Comics : Wonder Woman Rebirth Tome 1 de Greg Rucka et Nicola Scott, revenons sur le personnage et son histoire.


Wonder Woman : Fiche d'identité

Cliquez sur l'image pour la voir en plus grand

Pour aller plus loin : Présentation rapide de Wonder Woman : http://www.geek-officiel.com/wonder-woman
Pour aller encore plus loin : Un dossier complet sur Wonder Woman et son évolution au travers des différents âges d'or du comics : https://thelesbiangeek.wordpress.com/dossiers/

Maintenant que les informations de bases sont données, passons à la suite.

Wonder Woman : son histoire

Tout d'abord, il y a une différence entre l'histoire racontée dans le film et celle du comics. Dans le premier, l'intrigue se passe durant la Première Guerre mondiale et Diana va apporter son aide à Steve Trevor, espion américain, pour arrêter la guerre et apporter la paix aux humains. Il faut savoir que l'une des principales missions de Wonder Woman dans le monde des humains est de défendre la paix (en plus d'être une représentante du peuple Amazone). Elle va donc combattre les Allemands et tenter de tuer le dieu de la Guerre Arès, qu'elle devine derrière tout cela.
Dans le second, à notre époque, Diana est désignée, suite à un tournoi, pour raccompagner dans le monde des hommes l'agent de l'A.R.G.U.S. Steve Trevor, qui s'est crashé sur leur île. Là, elle devra affronter ses premiers ennemis : les personnes infectées par le virus Maru du groupe terroriste SEAR. Ici encore, Arès est derrière ce mal.

Il y a donc des différences d'époque, mais la mission de notre héroïne reste toujours la même : à l'aide de ses pouvoirs, aider l'humanité et défendre la paix.

Comme signalé dans l'introduction, nous avons la chance d'avoir avec nous notre spécialiste ès Comics, j'ai nommé le Docteur Alpha. 

Docteur, merci d'accepter de partager avec nous votre savoir.
Tout d'abord, une petite question suite au visionnage du film : l'intrigue se passe durant la Première ou la Seconde Guerre mondiale ? Parce que l'héroïne a été créée pendant la seconde donc c'est un peu confus.

Docteur Alpha : Dans le film c'est bien la Première Guerre mondiale qui a eu lieu de 1914 à 1918. Alors, je sais qu'il y a eu beaucoup de confusions pour situer la période (j'ai lu un bon paquet d'erreurs sur certains blogs) d'autant plus qu'effectivement, le personnage a été crée durant la Seconde Guerre mondiale. Mais là, pas de doute, c'est bien la première. Des petits indices ? Il n'y a pas Hitler par exemple, on parle du Kaiser (mot allemand signifiant empereur), on voit également les tranchées, on parle de No man's land (zone située entre deux lignes de front), ce sont des particularités de ce qu'on appelle encore la Grande Guerre. Ensuite, le style vestimentaire est typiquement du début du siècle dernier. 😉

Autre question qui m'a turlupinée, Steve Trevor, il est américain (comme dans l'histoire originale) ou bien anglais ? Parce qu'il fait quand même son rapport sur sa mission Comité des chefs d'état-major du Royaume-Uni si je ne m'abuse ?

Docteur Alpha : Steve est effectivement américain ! À l'origine, il est capitaine de l'Air Force et il devient lieutenant-colonel durant la Seconde Guerre mondiale. Il est effectivement pilote et travaille pour les services secrets militaires. Ses origines n'ont donc pas été revisitées, seule l'époque change. 😉

Les Américains ont donc participé à la Première Guerre mondiale ? (mes cours d'histoire sont loin)

Docteur Alpha : Bien sûr ! Dès le début du conflit les Américains sont impliqués, mais indirectement puisqu'ils ne faisaient pas parti de la Triple-Entente (France, Royaume-Uni, Russie), ils ont officiellement déclaré la guerre à l'Empire allemand le 6 avril 1917.

Merci pour ces précisions !


Wonder Woman : sa personnalité / son caractère

En ce qui concerne la personnalité de Diana, que ce soit dans le film ou dans le comics, l'héroïne est présentée comme assez naïve. L'isolation de son peuple et son statut de fille de la Reine Hippolyte l'ont fortement protégée. Contrairement à ses sœurs Amazones qui ont vécu dans le monde des hommes et ont interagi avec eux, Diana n'a jamais rencontré d'êtres humains et ne les connaît qu'à travers l'enseignement qu'elle a reçu. Cette innocence pourrait nous la présenter comme une jolie idiote mais Wonder Woman possède aussi une grande sagesse et une intelligence remarquable. Si, dans le film, son absence de connaissances des us et coutumes de la société londonienne de l'époque provoque des scènes cocasses, sa capacité à parler plusieurs langues et ses compétences guerrières sont là pour nous rappeler sa supériorité intellectuelle.

J'aimerais ajouter quelques mots sur un trait de caractère de l'héroïne (qui n'a pas été développé dans le comics dont je vous parle, mais c'est sûrement à cause de l'intrigue) : son côté féministe. À l'origine, et d'après la volonté marquée de son créateur, Wonder Woman a souvent soutenu les femmes dans leur lutte. Dans le communiqué de presse présentant le personnage, voici ce qui était dit : « Wonder Woman a été conçue par le docteur Marston dans le but de promouvoir au sein de la jeunesse un modèle de féminité forte, libre et courageuse, pour lutter contre l'idée que les femmes sont inférieures aux hommes et pour inspirer aux jeunes filles la confiance en elles et la réussite dans les sports, les activités et les métiers monopolisés par les hommes ». Dans le film, Diana est vue par les représentants masculins qui l'entourent comme une jolie femme qui doit rester en dehors des affaires des hommes (la guerre, les décisions importantes, toussa toussa) jusqu'à ce qu'elle leur prouve de quoi elle est capable. On voit qu'à aucun moment leurs avis n'influencent ses décisions d'agir ou ne remettent en cause la vision qu'elle a d'elle-même ou de ses capacités. Et c'est peut-être cela qui fait d'elle une héroïne aussi forte.

Le dernier mot au créateur de l'Amazone la plus célèbre :  "Franchement, Wonder Woman est de la propagande psychologique pour le nouveau type de femme, qui, je le crois, devrait diriger le monde." Marston

Wonder Woman est franchement badass, on est d'accord, même si dans les années 50, elle s'est vue reléguée pendant un temps au rang d'épouse à la maison. La faute au docteur Fredric Wertham et son livre Seduction of the Innocent, dans lequel il expose son point de vue anti-comics et qui marque la fin de l'âge d'or des comics. C'est aussi l'époque de la création du Comics Code Authority, un organisme de censure qui va décider de ce qui peut-être publiable ou pas. Autant vous dire que le caractère féministe de notre Amazone va être mis de côté. Diana devient une épouse épanouie à la maison, fait ses courses et prépare de bon petits plats pour satisfaire son mari, bref, la femme telle qu'elle doit être représentée d'après la censure. Heureusement, cette période "Diana découvre les joies de la vie de femme au foyer" ne dure pas, et notre héroïne reviendra plus badass que jamais dans les années 70 (après une période Kung-fu dans les années 60, que personnellement, je n'ai pas trop pigé, hein !).

Autre particularité des différents illustrateurs de la période vintage, ils aiment beaucoup ligoter la belle quand même :

Un hasard ? Je ne pense pas. Forte, féminine, certes, mais remettons-la à sa place de temps en temps non ? Avec un peu de bondage au passage... hum...

Wonder Woman : son physique

Nous ne reviendrons pas ici sur la beauté de Wonder Woman puisque ni dans le film, ni dans le comics ce point est vraiment dominant. Diana est belle, mais son cœur et sa force sont bien plus mis en avant.
Dans le comics, il est dit que Diana mesure 1m85. Elle n'est pas vraiment petite. L'actrice qui l'interprète à l'écran, Gal Gadot mesure quant à elle 1m78. Elle n'est donc pas loin en taille de l'Amazone.
L'un des personnages du comics, le docteur Barbara Ann Minerva, revient sur le mythe des Amazones et sur leur représentation telle que nous la connaissons. Dans le comics comme dans le film, les Amazones sont présentées comme des guerrières. Leur corps est donc musclé et puissant. Les scènes de combats dans ces deux supports sont impressionnantes et brutales. Il est donc difficile de considérer Diana et ses sœurs comme autre chose que des guerrières et à aucun moment on a le sentiment que leur condition de femme les rend inférieures aux hommes. Wonder Woman est une super-héroïne aussi puissante qu'un super-héros peut l'être (elle est d'ailleurs aussi forte voire plus que Superman, juste pour info).



Voilà, la première partie de cette article est terminée. Rendez-vous la semaine prochaine pour mon avis sur le film et sur le comics Wonder Woman Rebirth Tome 1 de Greg Rucka et Nicola Scott.

Merci de nous avoir lu !

Jm-les-livres



Quelques pistes pour aller plus loin dans l'univers de Wonder Woman :


Et encore plus loin avec les personnages féminins dans les comics :

L'Oracle de la Spiritualité



L'oracle de la spiritualité
de Toni Carmine Salerno

Éditions Véga

Sortie le 7 avril 2017
Format boîte / 108 pages / Prix 22,90 €



Présentation de l'éditeur :

Cet oracle de 54 cartes est magnifiquement illustré par les peintures de Toni Carmine Salerno. Chaque carte représente une œuvre d'art de l'artiste, accompagnée d'un message et d'une affirmation à méditer à son dos. En contemplant ces images, vous ressentirez immédiatement un sentiment de bien-être et une véritable source d'inspiration pour développer votre spiritualité. En effet, ces cartes honorent la nature féminine et son essence profonde, ainsi que l'énergie du masculin et, en ce sens, leur portée est universelle. L'authenticité des messages, les pensées inspirantes et la beauté des images vous apporteront de la clarté dans votre vie, et la lumière à toutes vos questions.

L'avis d'Elaura en vidéo :