Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 17 mars 2017

Washington scandals Tome 1 : L'honneur de Shayla Black et Lexi Blake


Washington scandals 
Tome 1 : L'honneur
de Shayla Black et Lexi Blake

Éditions J'ai lu

Sortie le 1er février 2017
Format poche / 570 pages / 7,95 €


Présentation de l'éditeur :

Les Parfaits Gentlemen sont six hommes de pouvoir, unis par une amitié indéfectible. Or, la mort tragique de Maddox, le plus tumultueux d’entre eux, laisse un vide immense... et un paquet de dossiers louches à régler. C’est Gabriel qui se charge de reprendre la société du défunt, mais voilà qu’au chagrin succède l’incompréhension : une vidéo dans laquelle les deux amis se disputent violemment sème le trouble. Gabriel aurait-il commandité la mort de Maddox? Pour prouver son innocence et élucider cet odieux meurtre, il compte sur Everly, une hackeuse aussi brillante que séduisante...


Avis de Jm-les-livres : 

Le premier tome de la série Washington scandals de Shayla Black et Lexi Blake est un gros pavé, mais, malgré quelques longueurs, le lecteur savoure chacune des pages. L'auteur offre une intrigue complexe et dense, qu'il ne faut pas perdre des yeux en se laissant distraire par la romance qui débute entre les deux héros, surtout dans les premiers chapitres. Mais une fois l'environnement mis en place et la présentation des personnages de la série faite, on est totalement accroché.

Gabriel se voit nommer à la tête de l'entreprise de son ami Maddox après son décès. Malheureusement, Gabriel est vite soupçonné de son meurtre après la diffusion d'une vidéo qui les montre se disputant. Avec l'aide des autres membres et amis de leur groupe, les Parfaits Gentlemen (dont fait partie le président des États-Unis), Gabriel va tenter de s'innocenter tout en enquêtant sur le meurtre de Maddox avec l'aide de l'héroïne, Everly. La jeune femme, employée et amie de Maddox, va être embarquée contre son gré dans cette course poursuite, tout en essayant de sauver sa vie et celle de Gabriel. Les secrets resurgissent, les ennemis ne sont pas là où on le pense et les vrais amis répondent présent pour leur donner un coup de main. D'ailleurs, tous les personnages, principaux comme secondaires, sont fascinants (même Maddox, qu'on aurait aimé rencontrer de son vivant). L'intrigue est également excellente et tient totalement la route. Du vrai bon romantic suspense comme on en voudrait plus.
Je referme ce livre en étant impatiente de lire le prochain.



Vous avez aimé, retrouvez notre avis sur le tome suivant :
Washington scandals Tome 2 : Le prestige


Mafia & séduction Tome 3 : Le joueur de Kresley Cole


Mafia & séduction
Tome 3 : Le joueur

de Kresley Cole

Éditions J'ai lu

Sortie le 1er mars 2017
Format poche / 410 pages / 7,95 €


Présentation de l'éditeur :

Pour mettre ses proches à l’abri du besoin, Victoria doit à tout prix faire le coup du siècle. Elle choisit donc une proie de choix, le beau et richissime Dmitri Sevastyan, et décide de jouer les demoiselles en détresse pour le séduire… avant de le dépouiller. Envoûté par ses charmes, le Russe tombe dans le piège et accepte presque aussitôt d’épouser Victoria à Las Vegas. Mais tout cela paraît trop facile. Et si c’était elle qui se faisait rouler ? Il semblerait que son futur mari feigne le coup de foudre pour tenter un coup de poker…
Qui sera la victime de ce jeu dangereux ?


Avis de Jm-les-livres :

Dmitri Sevastyan est le plus fou de la fratrie. Ce qu'il a vécu enfant explique largement son comportement actuel. Il a d'ailleurs élevé la manipulation au rang d'art. Face à lui, il y a Victoria qui, contrairement à ce que le résumé laisse penser, n'a rien d'innocent. La jeune femme fait quand même partie d'une famille d'escrocs obligés d'enchaîner les arnaques pour rembourser un dangereux mafieux. La famille a jeté son dévolu sur Dmitri, que l'on dit riche à millions. Sauf qu'ils ne s'attendaient pas au caractère imprévisible du Russe.

Ce livre n'est pas mon préféré et c'est surtout à cause de l'héroïne et de sa famille. Kresley Cole nous offre encore un personnage féminin à fort caractère, qui sait ce qu'elle veut et qui accepte de se sacrifier pour l'obtenir. Le point qui m'a gênée est qu'elle soit arnaqueuse, et qu'elle jette son dévolu sur Dmitri. Dans les tomes précédents, l'auteur nous avait laissé entrevoir l'enfance du héros et j'avais fini par être attendrie par lui (et disons-le, intriguée). Ma réaction n'est pas très logique, et sûrement que d'autre n'éprouveront pas la même chose, mais je n'ai pas été touchée par Victoria ni par sa situation. Le fait qu'elle soit prête à jouer avec les sentiments du héros pour sauver sa famille (même si c'était plutôt bien justifié par l'auteur) m'a paru aller trop loin. Les échanges entre Dmitri et Victoria n'ont, par conséquence, pas vraiment fonctionné pour moi. Les membres de la famille de Victoria, qui devaient sûrement ajouter une touche amusante à l'ensemble ne m'ont même pas marquée. Les passages sur eux me sont passés à des kilomètres au-dessus de la tête. Par contre, j'ai été sous le charme de Dmitri (surtout de son côté manipulateur et calculateur). Mais le couple qu'il forme avec Victoria n'a pas fait d'étincelles. Niveau scènes sensuelles, la patte de l'auteur est toujours là et on reste dans du BDSM soft (quelques accessoires, rien de trop osé non plus). La fin est plutôt bien trouvée et m'a redonné le sourire.

Au final, Le joueur n'est pas mon tome préféré de la série, mais rien que pour Dmitri, il vaut le coup d'être lu. Dommage qu'il n'existe pas un frère caché ou un cousin éloigné pour retrouver la famille Sevastyan encore une fois.


Mafia & séduction Tome 2 : Le maître de Kresley Cole


Mafia & séduction 
Tome 2 : Le maître
de Kresley Cole

Éditions J'ai lu

Sortie le 1er février 2017
Format poche / 380 pages / 7,95 €


Présentation de l'éditeur :

Poursuivie par un ex-mari fou à lier, Lucía, sous le nom de Cat Marín, enchaîne les petits boulots et ne reste jamais longtemps au même endroit. Le compte en banque toujours à sec, elle se résout à offrir ses services comme escort girl. Son premier client n’est autre que Maksimilian Sevastyan. Ce politicien russe, séduisant et glacial, est réputé pour avoir des désirs exigeants. Leur rencontre est explosive : il la trouble autant qu’elle l’attire. Et, inévitablement, l’arrangement d’une nuit perdure. Initiée à des jeux interdits, Lucía découvre que le plaisir a ses vices que la raison ignore...

Avis de Jm-les-livres :

Après l'homme de main, nous avons le businessman. L'enfance des frères Sevastyan n'a pas été facile et cela se ressent encore dans leur vie actuelle. Maksimilian est un salaud manipulateur obsédé du contrôle, mais il a face à lui une Cat qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Maxim est le lien entre ses deux frères. Ce qu'il a vécu enfant et le milieu dans lequel il évolue l'on rendu méfiant et distant, surtout avec les femmes. Cat, elle, est dans une situation dangereuse. Poursuivie par son mari, elle a besoin d'argent pour quitter la ville et accepte de devenir escort pour une nuit. Bien sûr, rien ne se passe comme prévu, surtout quand les caractères des deux héros vont entrer en collision et nous offrir des répliques savoureuses.

Il n'est pas possible d'ignorer les nombreuses scènes de sexe entre eux, mais tout est assumé (même si les deux héros font preuve de mauvaise foi par moment en s'accusant l'un l'autre de se tenter). L'accent BDSM du premier livre est moins fort ici, même si le lecteur a droit à quelques scènes soft du genre. Le fait que la majorité du livre se passe en huis clos dans la chambre d’hôtel de Maxim rend leur histoire plus intense et leurs réactions plus exacerbées. Cependant, ce livre ne serait pas une romance s'il n'y avait pas de sentiments entre les deux héros, mais une fois que l'auteur dévoile un peu plus de la personnalité de Cat et Maxim, il est évident que leur relation ne peut être qu'ultra fusionnelle et teintée de dépendance. Les deux personnages sont trop en recherche d'affection pour que cela se passe autrement. 

Kresley Cole nous offre encore une fois une héroïne forte (comme dans son autre série Les ombres de la nuit), qui assume sa sexualité et la vit pleinement. Même si Maxim est un beau salaud, on ne peut pas s'empêcher de s'attacher à lui, comme au couple qu'il forme avec Cat. Le maître est le meilleur livre de la série selon moi.