Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 24 février 2017

Meg Corbyn, Tome 4 : Empreintes fauves d'Anne Bishop


Meg Corbyn, 
Tome 4 : Empreintes fauves
de Anne Bishop

Éditions Bragelonne

Sortie le 15 février 2017
Format broché / 425 pages / 22 €


Présentation de l'éditeur :

L’un des meilleurs romans de bit-lit de tous les temps !
La paix fragile qui règne depuis des siècles entre les Autres et les humains est sur le point d’être brisée. Lorsque les humains tentent de s’en prendre à eux, les Autres doivent décider quelle est la part d’humanité qu’ils sont prêts à accepter.
L’alliance entre les Autres et les cassandra sangue, prophétesses de sang exploitées pour leurs dons, a modifié l’équilibre des pouvoirs entre les espèces. Simon Wolfgard, chef de l’enclos de Lakeside, et Meg Corbyn, son amie prophétesse, considèrent ce changement comme une amélioration, mais tous ne sont pas convaincus. Un noyau d’humains radicaux cherche à usurper les terres des Autres en attaquant les terra indigene. Ils sont loin d’imaginer qu’il existe des êtres beaucoup plus anciens et plus puissants que ceux qui peuplent les Enclos – et qu’ils sont prêts à tout pour protéger les leurs...

Avis de Jm-les-livres :

Quelle série ! On l'a déjà dit, mais Anne Bishop nous offre avec sa saga Meg Corbyn une histoire incroyable, addictive et brillante. Encore une fois, c'est un plaisir, mais aussi une douleur, de lire un nouveau tome. Les pages se tournent trop vite et le lecteur se retrouve face à un choix cornélien : terminer le livre rapidement pour connaître la fin ou faire des pauses pour le faire durer. Cruel dilemme. 

Les menaces humaines continuent de peser sur Thaisia, sauf que cette fois, un plus grand danger pourrait bien venir des Aînés. L'auteur a élargi son univers en développant certains personnages aperçus précédemment et le lecteur suit leurs péripéties. Elles ont d'ailleurs des conséquences sur tous et surtout sur les décisions prises dans l'enclos de Lakeside. Encore une fois, en voulant isoler les terra indigenes et les diaboliser, le groupe Les Humains Avant Tout a réussi à rapprocher les espèces et à les faire communiquer entre elles comme jamais.
D'ailleurs on ne peut pas s'empêcher de faire un parallèle entre cette histoire et l'attitude de certaines personnes manipulatrices qui gouvernent notre planète et qui veulent diaboliser certains groupes de personnes. Et juste pour être plus clair, les méchants ne sont pas ceux qui sont les plus monstrueux en apparence.

On pourrait regretter d'avoir un peu moins de moments sur Meg et Simon mais cet univers est tellement riche et passionnant qu'on est ravi d'en découvrir plus sur tous ces personnages. Concernant la vie dans l'enclos, Meg continue d'apprendre à gérer ses visions et elle découvre même un nouveau moyen très prometteur pour garantir sa survie. Le lecteur a droit malgré tout à quelques passages avec Meg et Simon et il retrouve les mêmes émotions que celles ressenties lors des premiers tomes. Ces passages sont un vrai bonheur. 

Au final, Anne Bishop offre un tome passionnant, qui monte progressivement en intensité et où on comprend que la menace n'est pas là où l'on pourrait l'attendre.