Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 18 décembre 2016

Je m'appelle Lumikki Tome 1, Rouge comme le sang



Rouge comme le sang (Je m'appelle Lumikki
Tome 1)

de Salla Simukka

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 5 novembre 2014
Format broché / 288 pages / Prix 15,00 €



Présentation de l'éditeur :

« Il était une fois une fille qui apprit à avoir peur. Les contes de fées ne commencent pas ainsi. Ainsi commencent d’autres histoires, plus sombres. »
Lumikki Anderson a dix-sept ans. Elle vit dans la ville de Tampere, en Finlande, où elle est étudiante en école d’art. Jeune loup solitaire, elle ne se mêle jamais de ce qui ne la regarde pas. Mais cette règle est mise à l’épreuve le jour où elle découvre des billets de banque ruisselants de sang en train de sécher dans le labo photo de l’école. Prise dans un engrenage infernal, Lumikki devra affronter les réseaux mafieux, mais aussi sa propre part d’ombre.
Traduit du finnois par Sébastien Cagnoli.

L'avis de Chani 

Lumikki, Blanche-Neige en finnois, est une adolescente de dix-sept ans assez taciturne. Partie de chez elle pour intégrer un lycée artistique, elle ne s’ouvre que peu aux autres, semblant traîner un passé compliqué dans ses bagages. Quand elle découvre des billets de banque pleins de sang en train de sécher dans le labo photo, sa vie prend un tournant des plus dangereux…

 Le roman se veut une réécriture du conte des frères Grimm mais, à part le nom de l’héroïne, j’avoue ne pas trop avoir vu l’intérêt. En revanche, le roman est un thriller young adult à la trame assez classique et un poil prévisible, mais divertissant. Du côté de l’intrigue donc, pas d’originalité, mais cela tient la route. Là où je suis moins convaincue, c’est pour le vocabulaire employé. Le traducteur a sûrement voulu faire « djeuns », mais ça tombe surtout à plat, entre vulgarité et expressions franchement ringardes. Cela a pour effet d’agacer le lecteur et de mettre de la distance avec les personnages. Leur phrasé est énervant et ils en deviennent énervants. Il est très difficile de s’attacher à eux et je suis restée en retrait tout du long. Pourtant, je suis sûre qu’en adaptant le registre de langage, ce roman aurait pu passer de tout juste correct à sympa…





15, EUR
Achat Fnac

La main de l'Empereur tome 1



LA MAIN DE L'EMPEREUR T01
de Olivier Gay

Éditions Bragelonne

Sortie le 16 novembre 2016
Format broché / 374 pages / Prix 20,00 €



Présentation de l'éditeur :

Rekk n’a pas eu une enfance facile, et sa vie ne le sera pas non plus.
Gladiateur puis soldat dans l’armée impériale, il se fait repérer par l’Empereur dans le bourbier des jungles Koushites. Il deviendra son instrument pour soumettre les barbares, puis son bras armé pour toutes les basses œuvres. Un homme haï, craint, dont la renommée ne cesse de grandir.
Mais que se passe-t-il lorsque notre propre légende nous échappe ?
Car si Rekk a toujours eu un vrai talent pour survivre, ses proches ne peuvent en dire autant...

L'avis de Chani

Le nouveau roman d’Olivier Gay prend place dans le même univers que sa série Les épées de glace, mais pas de panique si vous n’avez pas lu cette dernière, il vous manquera sûrement quelques détails, mais rien de bien méchant.

Le héros est donc Rekk, croisé dans la série sus citée, fils d’un gladiateur et d’une noble qui l’a abandonné à la naissance. Le lecteur commence donc à le suivre dès son enfance, quand le jeune garçon pense être l’enfant d’une prostituée. Et il ne fait pas bon traîner près d’une arène dans l’univers d’Olivier Gay, le métier, sans vraiment grand avenir, de manière générale, de gladiateur tend les bras aux plus jeunes. C’est ainsi que Rekk commence sa carrière, dans laquelle il va se révéler, très (trop ?) bon, et se faire remarquer par l’Empereur…

La quatrième de couverture laisse présager un héros assez antipathique. Quelle heureuse surprise de découvrir au fil des pages un enfant, puis un homme, plutôt attachant, avec ses forces et ses failles. Olivier Gay découpe son récit en trois parties distinctes correspondant à l’évolution et au parcours de son héros. Comment Rekk devient-il le Boucher ? C’est ce que le lecteur va découvrir. L’écriture de l’auteur est très fluide, avec une touche d’humour bienvenue dans un contexte qui ne prête pas toujours à rire. Le récit est bien équilibré mêlant une action très visuelle et des scènes plus intimistes permettant de mieux comprendre le personnage. Les pages se tournent toutes seules avec tellement de facilité que la fin arrive très vite, avec un cliffhanger-de-la-mort-qui-tue. Fans de fantasy, n’hésitez pas !







20, EUR
Achat Fnac