Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 8 août 2016

Outlander Tome 7 : L'écho des coeurs lointains : Partie II - Les fils de la liberté



Outlander
Tome 7 : L'écho des coeurs lointains : Partie II - Les fils de la liberté

de Diana Gabaldon

Éditions J'ai lu

Sortie le 6 juillet 2016
Format broché / 736 pages / Prix 13,90 €



Présentation de l'éditeur :

Tandis que la guerre d'Indépendance bat son plein dans les colonies sécessionnistes américaines, le couple Fraser parvient enfin à regagner l'Ecosse. Toutefois, retenu par des problèmes familiaux, Jamie doit à regret laisser son épouse repartir dans les colonies, où ses patients ont besoin d'elle. Séparés par les circonstances, réussiront-ils à se retrouver dans un pays où le conflit fait rage ? Pendant ce temps, au XXe siècle, leur fille Brianna et son mari Roger ont fait l'acquisition du manoir familial de Lallybroch. Ils suivent les aventures de Claire et de Jamie grâce aux lettres que ces derniers leur ont laissées dans un coffre.

L'avis de Chani

Nous retrouvons les trois axes narratifs de la première partie (Claire et Jamie en 1776, William, le fils de Jamie à la même époque, et Brianna et Roger en 1980 qui découvrent les démêlés de leurs parents à travers les courriers laissés à leur attention à Lallybroch). Jamie et Claire sont pris dans les feux de la guerre d’Indépendance alors qu’ils veulent retourner en Écosse et l’action reprend sur ces faits. Tandis que, d’habitude, la seconde partie des romans de la série est plus palpitante que la première, cette fois-ci c’est l’inverse. Dans Les fils de la liberté, l’action s’essouffle un peu, surtout dans sa première moitié. La guerre d’Indépendance monopolise le récit et les projets de nos héros sont encore contrariés, c’est un peu lassant. À la longue, on se fatigue des stratégies militaires, des destins qui ne veulent pas s’accomplir et des blessés au combat (dit comme ça, on pourrait croire que je n’ai pas de cœur, mais je suis comme Claire, j’ai eu mon lot d’amputations et de blessures variées). Une fois l’Amérique quittée, on retrouve avec plaisir Lallybroch et le retour s’avère plein de surprises. Certains évènements remontant à plusieurs tomes en arrière, Diana Gabaldon a la bonne idée d’en resituer certains, sinon nombre de lecteurs auraient eu du mal à raccrocher les wagons, moi la première, et finalement on se retrouve en Écosse avec l’impression d’être à la maison. Ainsi, la fin du livre se lit d’une traite, avec le bonheur retrouvé d’être en bonne compagnie avec ces personnages si attachants…





13,90 EUR
Achat Fnac

Shakespeare in love tome 1 : La femme apprivoisée



La Femme apprivoisée
de Christy English

Éditions Milady Romance

Sortie le 24 juin 2016
Format poche / 380 pages / Prix 7,20 €



Présentation de l'éditeur :

Quand Shakespeare rencontre Jane Austen...
Anthony Carrington, comte de Ravensbrook, souhaite se trouver une fiancée docile. Ce gentleman aux passions ardentes, que la guerre a transformé en un homme impassible, exige d’être obéi de ses troupes comme de sa future épouse. Mais Caroline Montague n’a rien d’une demoiselle aux manières affectées. Elle manie l’épée et surpasse la plupart des hommes tant au tir à l’arc qu’au fusil. Bien qu’elle trouve Anthony autoritaire, elle ne peut s’empêcher d’admettre qu’il est également trop séduisant pour la laisser indifférente. Qui sera le premier à apprivoiser l’autre ?

 L'avis d'Elaura :

Quand Shakespeare badine avec Jane Austen, cela donne une romance originale et sympathique. Relecture de La mégère apprivoisée, ce roman se rapproche plus d'un Orgueil et préjugé que de la pièce du dramaturge, de par le caractère des protagonistes. En effet, l’héroïne, Caroline, fait fortement penser à Elizabeth Bennet et son mari, Anthony, a des airs de Darcy. Mais ce mélange particulier est plutôt savoureux et permet des échanges entre nos deux héros qui ne manquent pas de piment. Ils ont tous deux une conception très différente du mariage et vont devoir apprendre à vivre ensemble, à s'apprécier, s'apprivoiser pour finalement s'aimer, le tout saupoudré d'une bonne dose de sensualité.

Découper en quatre actes (chaque acte est illustré d'une tirade de la pièce de Shakespeare), cette romance offre un bon moment de lecture, plaisant, sans complexe, pour peu qu'on se laisse aller aux quelques facilités utilisées par l'auteur.





7,20 EUR
Achat Fnac

A l'ombre d'une lady



À l'ombre d'une lady
de Julie Klassen

Éditions MILADY

Sortie le 24 juin 2016
Format relié / 544 pages / Prix 15,20 €



Présentation de l'éditeur :

« Ce livre réunit tout ce qu’apprécient les fans de Jane Austen, de Downton Abbey et même de Jane Eyre. » Historical Novels Review
Employée des Mayfield, Hannah Rogers survit à un terrible accident de voiture. Lorsqu’elle reprend conscience, tout le monde l’appelle lady Mayfield et la rassure en lui affirmant que son mari est toujours vivant, mais elle est devenue amnésique. Peu à peu, la jeune femme recouvre la mémoire et se rappelle qu’elle détient un lourd secret. Dans un monde où il est difficile de discerner les mensonges de la vérité, Hannah va devoir surmonter bien des épreuves pour sauver son honneur et mener à bien une mission mystérieuse à moins que l’homme qui l’aime dans l’ombre parvienne à la sauver...

L'avis d'Elaura :

Voilà une romance qui avait tout pour plaire au départ : un visuel de couverture et une présentation attractifs (le parallèle avec Jane Austen et Jane Eyre est alléchant), une intrigue qui s'éloigne des schémas classiques de la romance historique, un début prenant et plein de mystère... Et puis plusieurs chapitres d’ennui viennent noircir le tableau. L'histoire est bien trop lente à se mettre en place, l’héroïne en devient presque un peu trop agaçante et le triangle amoureux censé pimenter le roman énerve, pas par manque d'intérêt, juste parce qu'il n'était absolument pas nécessaire.

Cependant, le récit ponctué de flashbacks est bien écrit, l'auteur a une plume agréable et si l'on passe outre les quelques lourdeurs, on peut passer un bon moment de lecture.

En résumé, une petite déception pour moi, mais ce roman, de par l'originalité qu'il offre dans le paysage de la romance historique, reste tout de même plaisant à lire.




15,20 EUR
Achat Fnac