Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 12 juin 2016

Fight Tome 1 : Corps à corps de J-B Salsbury


Fight 
Tome 1 : Corps à corps
de J-B Salsbury

Éditions Milady Romance

Sortie le 29 avril 2016
Format poche / 476 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Son défi le plus risqué sera aussi le plus osé...
Raven Moretti a été élevée par une mère prostituée. Elle sait qu’elle ne peut rien espérer d’extraordinaire dans la vie. Jusqu’à ce qu’elle croise le regard de Jonah Slade, le célèbre boxeur.
À quelques semaines d’un combat important, Jonah est déterminé à réussir. Mais résister à Raven est une lutte contre laquelle il ne peut gagner.
Aussi, lorsque le père de la jeune femme, qui est un proxénète, la contacte pour ses affaires, Jonah doit faire un choix.
Dans un monde où perdre est pire que la mort, parviendra-t-il à sacrifier sa carrière pour sauver la femme qu’il aime ?



Avis de Jm-les-livres :

Le résumé annonçait un bon moment, pourtant la lecture de ce premier tome s'est révélée très décevante.

Raven Moretti, fille d'une prostituée et d’un proxénète, est également une mécanicienne talentueuse. Lorsqu'elle croise la route de Jonah Slade, boxeur professionnel, c'est tout son univers qui va être bouleversé. Mais papa Moretti a d'autres projets pour sa fille et il est prêt à tout pour la récupérer.

Le début se lit plutôt bien. L'intrigue ne promet pas de super vagues émotionnelles, mais les échanges entre les héros sont mignons, même si les deux personnages ne sont pas des plus cohérents. Jonah est un bad boy qui ne souhaite pas s'engager, jusqu'à ce qu'il rencontre Raven et qu'en quelques pages, il change d'avis. Raven se laisse plutôt porter par Jonah. Quand on connaît son passé, on aurait aimé un peu plus de profondeur et de combativité de sa part. D'ailleurs, tout coule en douceur dans ce récit, jusqu'à ce que le père de l'héroïne réapparaisse. Là, l'histoire prend un virage bizarre et pas vraiment crédible. L'auteur met en travers de la route de ses personnages des péripéties, soit déjà lues, soit incroyables. La direction choisie ne m'a pas du tout plu et j'ai eu du mal à finir le livre.

Au final, l'ensemble est décousu et les deux héros ne sont pas captivants. Cette lecture ne me donne pas envie de découvrir le second tome.


7,90 EUR
Achat Fnac

Ainsi Fleurit le Mal de Heaberlin Julia

Ainsi Fleurit le Mal
de Heaberlin Julia

Éditions Presses Cite

Sortie le 8 septembre 2016
Format broché / . pages / Prix 21,50 €



Présentation de l'éditeur :

À seize ans, Tessa est retrouvée agonisante sur un tas d’ossements humains et au côté d’un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Partiellement amnésique, seule survivante des « Marguerite » – surnom que les journalistes ont donné aux victimes du tueur en série –, elle a contribué, en témoignant, à envoyer un homme dans le couloir de la mort. Terrell Darcy Goodwin, afro-américain, le coupable parfait pour la juridiction texane. Presque vingt ans ont passé. Aujourd’hui, Tessa est une artiste et mère célibataire épanouie. Si elle entend parfois des voix – celles des Marguerite qui n’ont pas eu la même chance qu’elle –, elle est toutefois parvenue à retrouver une vie à peu près normale et à échapper à la curiosité malsaine de la presse. Alors, le jour où elle découvre un parterre de marguerites jaunes aux yeux noirs planté devant sa fenêtre, le doute l’assaille… Son « monstre » serait-il toujours en cavale ? La narguerait-il ?

L'avis de Chani

Il y a dix-huit ans, la jeune Tessie était retrouvée laissée pour morte à côté d’un autre cadavre, au milieu d’une pluie de marguerites jaunes aux yeux noirs. Aujourd’hui, alors que son tortionnaire va passer sur la chaise électrique, Tessa s’interroge sur sa réelle culpabilité. Elle va ainsi revenir sur le déroulé des événements et tenter de réveiller sa mémoire défaillante… Ainsi fleurit le mal est un livre atypique, angoissant et envoûtant à la fois. Le lecteur suit Tessa dans le présent ainsi que dans le passé, quand elle était encore Tessie. Ce qui lui est arrivé, la gestion de l’après, épaulée par sa meilleure amie, et ses doutes actuels, passé et présent s’entremêlent pour remplir les blancs de la toile qu’est sa mémoire. Cette première partie est assez complexe, le lecteur ne sachant pas vraiment où l’auteur veut l’emmener. Mais tout prend sens dans la deuxième partie, on touche la solution du bout des doigts sans vraiment l’atteindre ; ce n’est que dans la dernière partie que la lumière sera faite. L’intrigue est extrêmement bien conçue, elle prend le lecteur dans ses filets, même les parties un peu longuettes ne parviennent pas à décourager sa curiosité. L’écriture de l’auteur est vive, retranscrivant l’urgence et la frénésie de la quête de Tessa, et extrêmement fluide. Ce thriller se lit très vite, le lecteur étant dans la même recherche de vérité que l’héroïne du roman, et j’ai maintenant envie de découvrir l’autre livre de l’auteur tant j’ai été convaincue.




21,50 EUR
Achat Fnac

Be Mine



Be Mine (HQN)
de N.C. Bastian

Éditions HQN

Sortie le 25 mai 2016
Format numérique / 375 pages / Prix



Présentation de l'éditeur :

Kim
Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?
Aujourd’hui, je suis de retour  mais j’ai tourné la page. Les contes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.
Alex
Cinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion.

Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi.  A moi. 

A propos de l'auteur :
N.C. BASTIAN vit en région parisienne, la tête dans les nuages, fourmillant sans cesse de nouvelles aventures. Elle a toujours aimé se plonger dans les livres et a découvert sa passion pour l’écriture à 12 ans. Elle trouve son inspiration dans la vie de tous les jours, dans ses lectures ou dans les films. Elle aime s’évader et adore l’idée de pouvoir faire rêver les autres, ce qui l’a poussée à publier son premier roman, Be Mine

L'avis de Chani 

Kim retourne chez son grand-père, l’ancien leader d’un groupe de bikers, les Silence Of Death, après cinq ans d’absence dus à sa rupture avec Alex, lui aussi membre du groupe. Avec ce retour, le passé va bien sûr resurgir… C’est le premier roman que je lis dans l’univers des bikers et je n’ai pas été séduite, ni par cet univers ni même par les personnages. Le début commence plutôt pas mal avec la construction narrative alternant présent et flashbacks, permettant ainsi de bien appréhender la situation et le passé des protagonistes. Le début est plutôt sympa, mais la deuxième partie part en vrille avec le point de vue d’Alex, l’orientation prise par l’auteur est pour le moins surprenante et m’a sincèrement laissée perplexe. À compter de ce moment, si on n’adhère pas à ce choix, l’intérêt pour le roman retombe comme un soufflé, et au final, on se dit que le chemin pour arriver à la conclusion a été bien alambiqué. Les personnages ne sauvent pas l’ensemble, Kim est bien compliquée et Alex est tout simplement insupportable dans le rôle du mâle surprotecteur et possessif. Côté toile de fond, je ne suis pas familière de l’univers des bikers, mais l’ensemble m’a semblé crédible, même si au final je n’ai pas été séduite par ce monde particulier. Cependant, je pense que les fans du genre y trouveront leur compte. En conclusion, cette romance aurait pu fonctionner si elle n’avait pas sombré dans une pseudo réflexion psychologique peu crédible. Dommage.



La Trilogie du magicien noir, Tome 2 : La novice


La Trilogie du magicien noir 
Tome 2 : La novice
de Trudi Canavan

Éditions Milady

Sortie le 20 mai 2016
Format poche / 768 pages / Prix 9,20 €



Présentation de l'éditeur :

Tous les novices de la Guilde des magiciens viennent de familles puissantes… sauf Sonea. Mais elle peut compter sur l’aide de ses maîtres Dannyl et Rothen. Jusqu’à ce que d’infâmes rumeurs commencent à courir sur elle… et qu’Akkarin, le haut seigneur, intervienne. Dannyl entreprend alors une mission secrète que le haut seigneur lui-même entama puis abandonna il y a longtemps. Cependant, ignorant les motivations réelles de sa quête, Dannyl doit faire face à des dangers inattendus. Sonea, quant à elle, a presque oublié le sombre secret d’Akkarin ; mais cacher la vérité est peut-être une grave erreur

L'avis de Chani

Après un chemin bien tortueux, Sonea est maintenant novice au sein de la Guilde. Mais sa basse extraction ne fait pas l’unanimité, nombre de magiciens étant d’avis qu’elle n’a rien à faire parmi eux. Tant qu’elle est protégée par Rothen et Dannyl, le statu quo est maintenu, mais Dannyl va être envoyé au loin… Ce deuxième tome est dans la même veine que le précédent : de la fantasy légère, facile et surtout divertissante. L’apprentissage de Sonea est plaisant à suivre ; le personnage étant éminemment sympathique, le lecteur prend fait et cause pour elle. Parallèlement, il suit la quête de Dannyl qui, en vérité, manque un peu d’envergure. Heureusement, la narration est agréable et le personnage attachant, son aventure se laisse ainsi lire même si j’ai trouvé cet arc narratif un peu en dessous. J’ai préféré les passages portant sur Sonea, entre complots, secrets et les enseignements qu’elle reçoit. L’ensemble n’est pas des plus complexes, certains raccourcis sont un peu téléphonés, mais l’histoire se lit avec grand plaisir malgré tout, et j’attends maintenant la conclusion de cette histoire.





9,20 EUR
Achat Fnac

La bibliothèque des coeurs cabossés



La bibliothèque des coeurs cabossés
de Katarina Bivald

Editions 84

Sortie le 4 mai 2016
Format poche / 512 pages / Prix 8,00 €



Présentation de l'éditeur :

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. À son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée. Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque… grâce aux livres, bien sûr.

L'avis de Chani

Cette histoire commence par une amitié épistolaire entre deux femmes que tout oppose. Quand Sara la Suédoise décide enfin de traverser l’Atlantique pour rencontrer Amy dans l’Iowa, elle a la désagréable surprise d’apprendre le récent décès de son amie. La jeune femme décide pourtant de rester et va finir par trouver sa place dans cette petite communauté soudée et un brin barrée. Jusqu’ici, je ne savais pas trop ce qu’on appelait un roman feel good, et je crois que j’en ai enfin eu un entre les mains. Le postulat de base est simple : la thérapie par la lecture. En ouvrant une bibliothèque avec les livres que possédait Amy, Sara va faire connaissance des habitants de cette petite communauté et, plus important alors, découvrir de nombreuses choses sur elle. Le lecteur se retrouve dans cette histoire, a l’impression de faire partie de Broken Wheel, c’est un plaisir de lire ces petits bonheurs du quotidien. Ce roman vous met du baume au cœur par petites touches, vous entoure de ses bras virtuels et vous fait vous sentir bien. L’écriture est simple et efficace, elle s’efface au service du propos, c’est peut-être le détail qui a fait que ce livre n’est pas un coup de cœur, quelque chose de plus flamboyant aurait peut-être été plus indiqué, mais c’est vraiment le seul bémol du roman. Je vous encourage vivement à découvrir La bibliothèque des cœurs cabossés pour vous sentir ensuite l’âme légère.





8,00 EUR
Achat Fnac

La revanche d'une célibataire



La revanche d'une célibataire
de Tracy Bloom

Éditions Milady Romance

Sortie le 27 mai 2016
Format poche / 376 pages / Prix 7,60 €



Présentation de l'éditeur :

« Hilarant ! À lire absolument pour toutes celles qui sont déjà passées du côté obscur d’une relation amoureuse. » Coleen Nolan
Que faire quand votre vie amoureuse ressemble à un champ de ruines ? Se venger de tous les hommes qui ont osé nous briser le cœur, bien sûr...
De son amour de jeunesse au Don Juan de son bureau, Suzie Miller, journaliste désabusée, part en croisade pour punir tous ses ex. Regonflée à bloc par ses projets de vengeance plus délirants les uns que les autres, elle se met à dispenser des conseils peu banals, et sa rubrique « Chère Suzie » commence à faire sensation. Célibataire et le vent en poupe, Suzie devient enfin celle qu’elle a toujours voulu être... jusqu’à ce qu’un homme se mette en travers de son chemin.

L'avis de Chani

Suzanne est rédactrice de la rubrique du courrier du cœur du journal qui l’emploie. Célibataire désabusée dont le travail ne la passionne guère car elle ne peut s’exprimer à sa guise, ses relations avec les hommes sont compliquées ; la jeune femme est trop gentille et victime de sa naïveté. Le jour où elle décide d’écrire ce qu’elle a envie dans sa rubrique au lieu des habituels conseils aseptisés, sa vie bascule. Ah, voilà un roman de chicklit frais et enlevé comme je les aime. L’héroïne est un peu une Bridget Jones au début du roman, pour finir en Wonder Woman au fil des pages. Suzanne se révèle incisive et pétillante, une héroïne sympathique et dynamique, très attachante. Son parcours ne laisse pas le lecteur indifférent, son côté battante remporte tout de suite l’adhésion. L’écriture de Tracy Bloom est aussi moderne et vive que son héroïne, on rit beaucoup dans ce roman, les conseils de Suzanne sont juste excellents, je vous recommande vivement ce roman qui fera une parfaite lecture détente cet été sur la plage ou dans votre jardin.





7,60 EUR
Achat Fnac

Outlander, Tome 7 : L'écho des coeurs lointains : Partie 1 : Le prix de l'indépendance



Outlander
Tome 7 : L'écho des coeurs lointains : Partie 1 : Le prix de l'indépendance

de Diana Gabaldon

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 mai 2016
Format poche / 800 pages / Prix 13,90 €



Présentation de l'éditeur :

Juillet 1776. Les treize colonies sécessionnistes ont signé leur déclaration d'indépendance, mais la guerre contre l'Empire britannique continue. Au lieu de s'engager dans l'armée de George Washington, Jamie Fraser décide de regagner l'Ecosse afin de retrouver sa presse d'imprimerie. Pendant ce temps, William, fils adoptif de lord John Grey, débarque dans les colonies avec les armées envoyées par Sa Majesté pour écraser l'insurrection. Il est loin de se douter qu'il trouvera en Amérique le secret de ses origines...

L'avis de Chani 

 Que d’attente avant de retrouver les aventures du clan Fraser ! Pour ceux qui attendaient la réédition de ce tome depuis le rachat des droits par J’ai lu, l’impatience était de mise. Et quel bonheur de retrouver Jamie, Claire, William et les autres ! Le roman se compose de trois axes narratifs : Claire et Jamie en 1776, William, le fils de Jamie à la même époque, et Brianna et Roger en 1980 qui découvrent les démêlés de leurs parents à travers les courriers laissés à leur attention à Lallybroch. La guerre d’indépendance est en route et Jamie ne veut plus se mêler d’un conflit. Comme on peut s’en douter, sa force, son influence et son courage font de lui un enjeu pour les forces en présence. Mais le Highlander ne veut qu’une chose, rentrer en Écosse récupérer sa presse d’imprimerie et ramener Ian à sa mère. Bien évidemment, les choses ne vont pas se passer si facilement… Au risque de me répéter, c’est un vrai bonheur de retrouver les Fraser et de continuer à les accompagner. S’il ne se passe au final pas grand-chose dans cette première partie, les talents de conteuse de Diana Gabaldon font merveille. Politique, problèmes courants et même piraterie, rien n’est épargné au couple phare de la série. À côté, William est un peu fade et le suivre n’est guère palpitant, contrairement à Brianna, dont la vie au XXe siècle est des plus mouvementée, entre ses enfants et l’envie de vivre sa vie, elle va se retrouver face à un sexisme qui n’a rien à envier à celui du XVIIIe siècle dont elle revient ! Ce tome ravira les fans de la série, moi la première, j’en redemande et j’attends maintenant fiévreusement le mois de juillet pour connaître la suite.





13,90 EUR
Achat Fnac

La voleuse de secrets



La Voleuse de secrets
de Brenda Drake

Éditions Lumen

Sortie le 2 juin 2016
Format broché / 492 pages / Prix 15,00 €



Présentation de l'éditeur :

Fervente lectrice, passionnée d'escrime, Gianna a perdu sa mère à l'âge de quatre ans. Elle visite pour la première fois l'Athenæum, l'une des plus anciennes bibliothèques de Boston, accompagnée de ses deux meilleurs amis, quand elle remarque le comportement étrange d'un mystérieux jeune homme. L'inconnu finit même par se volatiliser presque sous ses yeux, penché sur un volume des Plus Belles Bibliothèques du monde. Lorsque Gia s'approche à son tour de l'ouvrage, elle se retrouve transportée de l'autre côté du globe, à Paris, dans une magnifique salle de lecture dont une bête menaçante arpente les rayons, comme elle ne tarde pas à le réaliser avec un frisson... La jeune fille vient de mettre le doigt dans un terrible engrenage : une poignée de bibliothèques anciennes mène en effet vers un monde où magiciens, sorcières et créatures surnaturelles s'affrontent depuis des siècles pour éviter que le peuple des hommes ne découvre leur existence. Gia apprend qu'elle est l'une des Sentinelles chargées de protéger cette société secrète. Pire encore, qu'elle est la fille de deux de ces guerriers d'exception – une union interdite – et que sa naissance n'est autre que le présage de la fin du monde. Une malédiction qui lui interdit absolument de se rapprocher d'Arik, l'inconnu aux yeux noirs de l'Athenæum...

L'avis de Chani 

 Orpheline, Gia est une férue de littérature et prend plaisir à visiter les bibliothèques. Quand elle se promène pour la première fois dans l'Athenæum de Boston, elle remarque un mystérieux jeune homme qui disparaît devant elle. Curieuse, Gia consulte l’ouvrage que regardait l’inconnu avant sa disparition et se retrouve propulsée dans une bibliothèque à Paris. Ce sera pour elle le début de la découverte d’un monde obscur et surnaturel…
La couverture est superbe, le pitch prometteur, mais au final le roman s’avère décevant. Si l’idée de départ est intéressante, l’ensemble pèche par excès d’éléments entassés pêle-mêle dans l’intrigue. Brenda Drake reprend nombre de choses vues dans divers romans précédents : société secrète, bestiaire, découvertes de pouvoirs et destinée, etc. Et c’est trop, il aurait été préférable de se centrer sur quelques-uns plutôt que d’essayer de faire un inventaire à la Prévert. Gia, elle-aussi, est un cliché sur pattes, pas prise au dépourvu par ce qu’elle découvre, trop belle, trop intelligente et, au final, agaçante au possible. À cela s’ajoute la romance qui prend beaucoup de place dans le contexte (Vous découvrez soudainement un monde parallèle et vous seriez tout de suite prête pour une romance dans ce nouvel univers, vous ? Pas perturbée pour deux sous ?) et déjà vu. L’ensemble est poussif, mais plaira sans doute à ceux qui n’ont pas une grosse expérience du genre, ne verront pas les ressemblances avec d’autres romans et trouveront l’ensemble riche et original.



15,00 EUR
Achat Fnac