Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 2 juin 2016

La bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina Bivald

La bibliothèque des cœurs cabossés 
de Katarina Bivald

Éditions J'ai Lu

Sortie le 4 mai 2016
Format poche / 512 pages / 8€


Présentation de l'éditeur :
  



Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel.

Avis de Cassiopée :

La bibliothèque des cœurs cabossés est une lecture détente, très agréable, mais c'est surtout un roman dédié aux amoureux des livres. Elle est parfaite pour l'été, et de plus, oh joie ! elle vient de sortir en poche.

Tout au long de la lecture, ce roman va nous donner la pêche. Toutes ces références de livres, ces habitudes de grands lecteurs, ces citations... On suit Sara, une amoureuse des livres, et elle met des mots sur tout ce que l'on a pu ressentir en allant dans une librairie, en contemplant notre bibliothèque ou en voulant faire découvrir des livres à ses proches. J'ai noté plusieurs titres de livres d'ailleurs, c'est une vraie ode à la lecture.

L'histoire en soi est sympathique et mignonne bien qu'on y retrouve quelques clichés et quelques raccourcis. J'ai beaucoup aimé la relation entre Sara et Amy. J'ai aimé la façon dont l'auteur a traité cela avec les différentes lettres qui ponctuent le récit de l'aventure de Sara, mais aussi les différentes actions qu'entreprend Sara en mémoire de son amie.

La fin est un peu précipitée, elle laisse un sentiment de trop peu et d'être un peu bâclée. Ce qui fait qu'on peut ressortir de cette lecture sans être au final complètement enthousiaste. C'est dommage, car les dernières impressions laissées par le livre ne sont pas représentatives de son ensemble.

Ainsi, dans l'ensemble c'est une bonne lecture, très agréable et qui devrait en ravir plus d'un !


Vango, tome 1 : Entre ciel et terre de Timothée de Fombelle

Vango
Tome 1 : Entre ciel et terre 
de Timothée de Fombelle


Éditions Folio Junior

Sortie le 20 août 2015
Format poche / 432 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :

Paris, 1934. Devant Notre-Dame, une poursuite s'engage au milieu de la foule. Le jeune Vango doit fuir. Fuir la police qui l'accuse, fuir les forces mystérieuses qui le traquent. Vango ne sait pas qui il est. Son passé cache de lourds secrets. Des îles siciliennes aux brouillards de l'Écosse, tandis qu'enfle le bruit de la guerre, Vango cherche sa vérité.



Avis de Cassiopée :

Ayant totalement adoré Tobie Lolness du même auteur, j'ai décidé de poursuivre l'expérience et de tester ce diptyque de Timothée de Fombelle.

On peut le dire, c'est un vrai et magnifique roman d'aventures ! Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman qui corresponde aussi bien à ce genre.
Il est passionnant et prenant. Avec Vango, dans sa quête de son identité, on voyage, on fuit, on cherche les indices, on fait des connaissances, on retourne dans le passé (flashback). On se retrouve transporté avec lui et on a vraiment le sentiment de vivre tous ces événements à ses côtés.

Vango est une personne très attachant. Au début plein de mystères et très intrigant, le voile se lève au fur et à mesure des chapitres. Toutefois des zones d'ombres persistent. On se demande où tout cela va nous mener.

On voyage à travers le monde dans un contexte politique compliqué à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Allemagne, Écosse, Italie, France, Angleterre... On va on vient dans ces différentes contrées que l'on reconnaît aisément à chaque fois. L'auteur a fait un très bon travail dessus. Le vieux château écossais dans les Highlands, le Paris des années trente, Notre-Dame, les îles Éoliennes... On est transporté réellement, Timothée de Fombelle ne met pas juste un nom sur le territoire où Vango se trouve, non, on voyage avec lui.
Le contexte politique est passionnant et fait aussi frémir. On le ressent particulièrement lorsque les événements entraînent Vango en Allemagne. Cela ajoute de la tension au récit et des complications aussi.

Les personnages sont très intéressants et diversifiés. Ils sont riches en histoires et personnalité. On a envie de les connaître mieux, on veut savoir quels sont leurs liens avec Vango et comment ils en sont venus à se rencontrer. Je me suis rarement attachée à autant de personnes au cours d'une de mes lectures.

L'écriture est belle et fluide. On tourne les pages avec plaisir et la plume de l'auteur nous balade dans un monde passionnant mais aussi dangereux. Lorsqu'on lit ce roman, les images se superposent aux mots, on ressent le vent, les odeurs, on est complètement ailleurs.

À dévorer sans modération que l'on soit petit ou grand !

Comme l'Obsidienne de V.I. Prates

Comme l'Obsidienne
de V.I. Prates

Éditions Rebelle
Collection Galactée

Sortie le 23 avril 2016
Format broché / 292 pages / 18€

Présentation de l'éditeur :


Je ne suis personne. Juste une âme perdue qui se réveille au milieu de nulle part, sans souvenirs, sans nom et sans passé. La seule chose qui me relie au monde, c'est ce signe d'appartenance à la cité d'Héraklion. Une cité parfaite où le vice, le mensonge, le crime n'existent pas et où les étrangers ne sont pas admis. La question qui m'obsède à présent, c'est pourquoi j'en ai été bannie ? J’ai besoin de connaître la vérité sur mon histoire, ainsi que sur mes actes. Et pour cela, je n’ai qu’une solution : me soumettre aux sept épreuves qui sont imposées à quiconque souhaite pénétrer dans la cité. Un pari risqué. Un pari mortel. Si je réussis, je serai à nouveau admise parmi eux, au risque d'être reconnue. Si j’échoue, j’en mourrai. 

Avis de Cassiopée :  

Voilà un coup de cœur pour ce one shot particulièrement prenant.

L'intrigue commence fort : une fille se réveille dans une forêt sans aucun souvenir de qui elle est et d'où elle vient. Pour retrouver son passé, elle va devoir affronter bien des épreuves.

Le lecteur est vite pris dans l'histoire et a du mal à lâcher le livre. Les événements se succèdent et laissent peu de répits. On avance de révélation en révélation, l'auteur pose des indices à droite et à gauche, laissant le soin au lecteur de mettre en place lui-même les pièces du puzzle.

Il m'est arrivé de voir de loin certaines choses et avoir envie de passer à travers le livre pour secouer l'héroïne et lui dire d'ouvrir un peu les yeux. Mais d'un autre côté, je comprenais aussi très bien ses réactions. On s'attache vite à elle et cet attachement reste inchangé au fil des pages malgré la forte évolution du personnage.
Les protagonistes secondaires sont très intéressants et il est agréable d'essayer de percer leurs secrets et leur personnalité.

J'ai beaucoup aimé le principe des épreuves. Cela met du suspense et de la tension à l'ensemble du livre et elles sont faites de telle sorte que le lecteur se creuse la tête pour connaître la solution.

C'est donc une lecture que je recommande, qui m'a beaucoup plu et que j'ai dévorée en deux jours.