Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

jeudi 21 janvier 2016

100% Marvel : DeadPool Team-up, Tome 2 : Amis pour la vie


100% Marvel
DeadPool Team-up
Tome 2 : Amis pour la vie

Éditions Panini Comics
Collection 100% Marvel

Sortie le 16 janvier 2013
Format album / 96 pages / 14€



Présentation de l'éditeur :

Retrouvons la série qui associe Deadpool aux plus étonnants héros Marvel. Au programme de ce numéro : des héros appréciés mais rares tels que Machine Man,et des superstars ! Ainsi, Deadpool fait un match de catch avec la Chose, s’envole aux côtés de Thor, et apprend le karaté avec Iron Fist. Chaque épisode est réalisé par une équipe artistique différente.


Avis de Cassiopée :

Depuis que la sortie du film Deadpool est annoncée, ce personnage m'intrigue particulièrement et je me suis promise de le lire en comics avant de voir l'adaptation cinématographique. Je le découvre donc pour la première fois avec Team-up, tome 2 : Amis pour la vie et j'en sors enchantée et accro !

Deadpool est un héros complétement dément. Sa répartie est extra, ses actions défient toute logique, il est provoquant et dingue. On l'adore ! Et puis, comment ne pas s'attacher à lui quand il "kiffe" de se faire tabasser par le célèbre Thor et qu'il lui demande ensuite un autographe ou encore quand il fait tout pour sauver la vache de l'enfer. De plus, l'humour est omniprésent, les nombreuses références culturelles (Indiana Jones, Peter Pan, Doctor Who, Die Hard...) et la présence des cases jaunes et blanches, qui pourraient être interprétées comme des discussions avec lui-même (vive la schizophrénie) ou avec des tierces personnes (scénaristes ?), ajoutent beaucoup d'humour au personnage. Enfin, le fait qu'il puisse briser le quatrième mur, ce qu'il fait allègrement dans l'épisode de La vache, est une vraie démonstration des pouvoirs illimités de ce héros pas comme les autres.

Ces six épisodes ont été réalisés par différentes équipes artistiques. On note le changement de trait dans le dessin, toutefois l'ensemble reste de qualité et assez homogène. Notre héros va faire équipe avec différents acolytes et affronter des criminels, plus ou moins connus et charismatiques, mais qui, assurément, valent le détour ou du moins servent de faire-valoir à Deadpool.

En conclusion, si ce personnage vous intéresse, lancez-vous, vous ne le regretterez pas et en redemanderez !


Princesse Sara, tome 1 : Pour une mine de diamants

Princesse Sara
Tome 1 : Pour une mine de diamants
Scénario : Audrey Alwett
Dessin : Nora Moretti
Couleurs : Claudia Boccato 


Éditions Soleil
Collection Blackberry

Sortie le 27 avril 2011
Format album / 48 pages / 10.95€

Présentation de l'éditeur :


Sara a toujours vécu aux Indes, quand son père, le capitaine Crewe, l'emmène parfaire son éducation dans un pensionnat de jeunes filles à Londres. Les amitiés se révèlent avec Ermengarde et la petite Lottie, et les inimitiés avec cette peste de Lavinia et surtout la directrice pète-sec : Miss Minchin Néanmoins, grâce à sa richesse et son talent dans tous les domaines Sara devient vite la star du pensionnat, d'autant que son père lui envoie des lettres surprenantes : il investirait dans des mines de diamants... Miss Minchin rivalise d'imagination pour flatter et gâter son élève, jusqu'au jour où deux avoués se présentent au pensionnat. Le capitaine Crewe est mort ruiné, laissant sa fille sans le sou.

Avis de Cassiopée :

Princesse Sara est un dessin animé qui a bercé mon enfance et que je suis plus que ravie de retrouver en BD.

Tout d'abord, parlons de l'aspect visuel. Le dessin est très beau, avec beaucoup de détails en premier plan. Le trait est un peu plus épuré en arrière-plan mais cela n'est pas dérangeant. Les cases sont très emplies avec de jolis décors et de nombreux personnages. Personnages qui arborent de somptueuses tenues et qui ont des qui ont visages très expressifs. Le changement de style graphique lorsque Sara raconte ses histoires est magnifique et adapté au genre du conte narré. On est complètement transportés par l'imagination de notre petite princesse.
La couleur est très belle et appropriée avec la situation. Les teintes sont à dominance chaudes (rouge, rose, marron) avec toujours une touche de lumière qui donne un côté enchanteur à l'histoire.

En ce qui concerne la trame, on retrouve bien l'intrigue connue de tous. Le scénariste a cependant choisi de renouveler légèrement en ajoutant un peu de steampunk à l'ensemble. En effet, les automates font partie de la vie des Londoniens. Ils les aident dans les tâches du quotidien ou leur tiennent compagnie. Cela ajoute une touche d'originalité à ce célèbre récit. En dehors de ce point, l'intrigue est fidèle, les personnages sont bien tous présents et conformes à leur rôle.

Ce premier tome est donc une belle découverte pour tous ceux qui ne connaissent pas Princesse Sara et de belles retrouvailles pour tous ceux qui ont rêvé, enfants, devant le dessin animé. L'ensemble est magnifique et nous transporte dans une histoire qui en a enchanté plus d'un.