Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 16 janvier 2016

Frankenstein de Mary Shelley

Frankenstein 
ou Le Prométhée moderne
de Mary Shelley


Éditions Le Livre de Poche
Collection Classique

Sortie le 21 octobre 2009
Format poche / 352 pages / 4.10€


Présentation de l'éditeur :

Frankenstein est un roman original à plus d’un titre. Sa première version, publiée sans nom d’auteur, a été écrite par une jeune femme de 19 ans. Le livre est considéré, en outre, comme le dernier roman gothique et comme l’un des tout premiers romans de science-fiction. Il raconte l’histoire d’un « savant fou », Victor Frankenstein, qui, par ambition démesurée, en vient à créer un être humain à partir de cadavres et d’une « étincelle de vie ». Ce sera, hélas, le point de départ de nombreux malheurs…

Avis de Cassiopée :
 
C'est un classique que je voulais découvrir depuis un moment et je suis contente d'avoir enfin franchi le pas.

Ce roman raconte la vie de Victor Frankenstein, de son enfance à sa mort. Jeune homme, il s'est passionné de sciences, il découvrit un procédé pour redonner vie à des êtres inanimés. Il aura alors l'idée de créer un être composé de toutes pièces, c'est ainsi que naîtra la fameuse créature de Frankenstein.

Ce livre est très intéressant bien qu'il fasse souvent lever les yeux au ciel. Il est intéressant, car on découvre la vie de l'époque, comment les personnes pensaient et agissaient. Mary Shelley nous offre un bel aperçu de tout cela, et ce avec une belle prose. L'intrigue est intéressante et il est plaisant de suivre les péripéties que subit Victor, conséquences de ses actes.

Néanmoins, ce roman est aussi agaçant. En effet, dans le roman, on constate que pour eux, la beauté permet tout et la laideur relègue le protagoniste dans les plus bas étages de la société. Une personne est belle, elle peut monter au-delà de sa condition, faire de grandes choses. On la croit parce qu'elle est belle, on peut lui faire confiance. Le caractère d'une personne est associé au physique. Ainsi, si la personne est laide, elle aura les plus basses et mauvaises pensées. Elle sera à rejeter et à laisser pour compte. Cet état de fait se retrouve du début à la fin de l’œuvre. J'ai trouvé cela assez révoltant. Est-ce voulu de la part de l'auteur, comme provocation ? Ou bien est-ce tout simplement de cette façon que fonctionnait le monde à son époque ? Si c'est le dernier point, je trouve cela assez décevant pour des personnes instruites.

De plus, Victor est placé la plupart du temps comme une victime, bien que parfois le doute s'installe un peu. Cependant, au final, le méchant c'est la créature, et Victor n'est qu'une victime. Est-ce si réducteur ? Je ne crois pas. Il y aurait beaucoup à dire et on pourrait passer beaucoup de temps à discuter de ce sujet. C'est aussi pour ça que cette œuvre est intéressante. Il y a beaucoup de sujets abordés et beaucoup de questions d'éthique et de morale. C'est passionnant !

C'est donc une œuvre à découvrir, car c'est un grand classique, mais qui est aussi passionnante pour échanger dessus au sujet des différentes questions morales et éthiques.



4,10 EUR
Achat Fnac

Rois du monde, tome 1 : Même pas mort de Jean-Philippe Jaworski

Rois du monde
Tome 1 : Même pas mort
de Jean-Philippe Jaworski


Éditions Folio
Collection Folio SF

Sortie le 29 janvier 2015
Format poche / 464 pages / 8.20€

Présentation de l'éditeur :

Je m'appelle Bellovèse, fils de Sacrovèse, roi des Turons. Pendant la guerre des Sangliers, le haut roi, mon oncle Ambigat, a tué mon père. Ma mère, mon frère et moi avons été exilés au fond du royaume biturige. Parce que nous étions de son sang, parce qu'il n'est guère glorieux de tuer des enfants, Ambigat nous a épargnés. Le temps a suivi son cours. Nous avons grandi. Alors mon oncle s'est souvenu de nous. Il a voulu régler ce vieux problème : il nous a envoyés, mon frère et moi, guerroyer contre les Ambrones. Dès le début des combats, nous nous sommes jetés au milieu du péril, et je suis tombé dans un fourré de lances. Mais l'impensable s'est produit : je ne suis pas mort.


Avis de Cassiopée :

Voilà un petit chef-d’œuvre que je recommande chaudement ! C'est un livre qui réunit des Celtes, de la mythologie, des guerres, un monde onirique et une prose magnifique.

Monsieur Jaworski, en plus d'écrire magnifiquement bien, a écrit un roman très intéressant. Dès le premier chapitre, le lecteur est happé dans l'histoire avec un premier chapitre assez provocant. Puis on plonge (sans jamais couler) dans l'histoire en elle-même qui s'avère être une mise en abîme de plusieurs époques de la vie de Bellovèse. C'est un vrai puzzle. Le lecteur est lâché et doit se dépatouiller entre réalité et onirisme, entre passé et présent. On en vient à se demander quand l'imagination laisse la place à la réalité et inversement. L'écriture est brillante, le tout s'entrecroise merveilleusement bien.

On retrouve aussi de nombreuses références mythologiques celtiques. Pour avoir lu plusieurs ouvrages sur le sujet, je peux dire que l'auteur s'est bien documenté. Ces éléments sont insérés simplement, mais aussi subtilement dans l'histoire. Ce n'est pas un cours théorique sur la vie de l'époque, mais bien une histoire, l'histoire de Bellovèse. Pour une personne ayant quelques connaissances sur le sujet, c'est un vrai plaisir de retrouver moult références.

L'intrigue est passionnante. C'est une époque guerrière et bien que ce soit le premier tome d'une trilogie, le lecteur a son comptant de combats, de dangers et de guets-apens.

Cela a déjà été mentionné, mais je le redis : l'écriture est magnifique. Si certains pourraient être rebutés par le vocabulaire complexe et les tournures de phrases travaillées, il ne faut pas se laisser décourager. Ce livre est un petit bijou qui mérite que l'on s'accroche.

C'est donc un premier tome magnifique, qui est riche sur bien des points. Il est à découvrir et à savourer. Je le recommande chaudement !



8,20 EUR
Achat Fnac


Un éclat de givre d'Estelle Faye

Un éclat de givre
d'Estelle Faye


Éditions des Moutons Électriques

Sortie le 5 juin 2014
Format broché / 256 pages / 21€

Présentation de l'éditeur :

Un siècle après l'Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris. Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l'Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturée dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, en quille les hisrtoires d'amour foireuses, et les jobs plue ou moins légaux, pour boucler des fine de mois difficiles. Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l'entraîner plus loin qu'il n'est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu'il ne l'aurait cru.


Avis de Cassiopée :

Pfiiiioouuu ! Voici une sacrée lecture. Passionnante et bien ficelée, on n'en ressort pas indemne.

L'intrigue se déroule dans le futur, dans un Paris qui a été ravagé par l'humanité : mutations génétiques, chirurgie esthétique, pollution, destruction de l'environnement par le gaz schiste, réchauffement climatique, plantes mutantes, robots tueurs, etc. Dans cet univers hostile, on suit Chet, un débrouillard, qui chante travesti dans les cabarets le soir et qui va finir par devoir sauver Paris d'elle-même.

Le monde imaginé par Estelle Faye est terrible, sombre et triste. Toutefois, elle arrive à travers sa plume à ce que nous ne détestions pas ce nouveau monde et à ce que nous gardions espoir. Et ce, surtout à travers Chet qui apprécie son monde malgré ce qu'il est devenu.
Le livre est bourré d'action, on ne s'ennuie pas. Le lecteur est entraîné dans tous les coins de Paris et va découvrir ce qu'est devenue la capitale et comment sont les habitants. On apprendra comment la vie en est arrivée là. C'est clairement un pamphlet sur le monde actuel et les choix déplorables que l'humanité est en train de faire concernant les divers aspects de notre société. On retrouve les débats actuels ou plutôt les conséquences dramatiques que pourraient avoir les choix d'aujourd'hui sur le futur de demain.

L'écriture est belle et l'auteur arrive à nous faire nous extasier sur un Montmartre envahi par la végétation ou nous faire trembler à la vue d'un centre commercial aseptisé.

Ce livre est une très belle découverte, c'est un roman dont vous ne ressortirez pas indemne, qui vous fera réfléchir tout en vous distrayant au rythme d'une course poursuite dans un Paris transformé.

Fille d'Hécate, tome 2 : Le parfum du mal de Cécile Guillot

Fille d'Hécate
Tome 2 : Le parfum du mal
de Cécile Guillot


Éditions du Chat Noir
Collection Griffe Sombre

Sortie le 1er juin 2013
Format broché / 176 pages / 14.90€

Présentation de l'éditeur :
 
Il parait que je suis devenue une femme et une sorcière accomplie... pourtant j'ai besoin plus que jamais qu'Hécate guide mes pas. Me voilà au service de la police, à tenter d'élucider des meurtres grâce à mes pouvoirs naissants. Ajoutez à cela ma recherche de boulot et mon ex qui refait surface... Voilà de quoi être déboussolée ! » Après la découverte de ses dons d'empathie, Maëlys est propulsée au sein d'une enquête macabre : des jeunes filles ont été retrouvées atrocement mutilées, les scènes de crime évoquant la magie noire. Elle et ses amies vont devoir explorer les côtés les plus sombres de Marseille tandis que la vie sentimentale et professionnelle de notre héroïne ne fait que se compliquer de plus en plus...


Avis de Cassiopée :

Dans ce second tome, on retrouve Maëlys qui a beaucoup appris et qui commence à maîtriser ses pouvoirs. Si dans le premier tome on avait la chance de découvrir la Wicca avec une introduction et des explications sur ce sujet, ce deuxième opus laisse ça de côté et se concentre plus sur le côté investigation policière.

Ainsi, Maëlys se retrouve propulsée dans une enquête sordide de meurtres tout en devant gérer sa vie personnelle et professionnelle. L'intrigue est assez prenante malgré le fait qu'on voit de loin certaines ficelles. Le livre est court et rapide à lire.

C'est un épisode qui permet, je pense, de faire le lien avec la suite. En effet, Maëlys va en apprendre plus sur elle et donc le troisième tome devrait être riche en révélations.

Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer

Les Âmes vagabondes
de Stephenie Meyer

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 31 mars 2010
Format poche / 832 pages / Prix 8,60 €


Présentation de l'éditeur :

La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver ?On retrouve ce qui a fait la renommée de Stephenie Meyer : une imagination débordante et un style facile d'accès. Télé Loisirs.Plus mature et plus fort que ses quatre volumes, ce romance thriller de Stephenie Meyer abolit la frontière entre littérature jeunesse et adulte. Nathalie Lacube, La Croix.Indiana Jones, Astérix, Dune, gentil E.T., méchant Alien et quelques autres références... On trouve tout dans ce roman de Stephenie Meyer. Et on tourne les pages tant et plus... Jocelyne Remy, Le Bien public.




8,60 EUR
Achat Fnac

Avis de Cassiopée :

Cela faisait des années que ce livre prenait la poussière dans ma bibliothèque, il a fallu qu'une amie me motive et que je lui promette de le lire avant la fin de l'année pour me décider à découvrir ce roman de Stephenie Meyer. Et grand bien m'en fasse, ce fut une très belle découverte, une lecture prenante et très intéressante !

La planète Terre fait face à une invasion extraterrestre discrète mais efficace. On va découvrir ce qu'il s'est passé, comment l'Humanité en est arrivée là, mais surtout on découvrira les deux points de vue de cette invasion au travers de Mélanie et de Vagabonde.
Vagabonde, l'extraterrestre, nous présente son univers, les autres mondes, le mode de vie de son peuple et bien d'autres choses encore. Et puis il y a Mélanie, l'humaine, qui se bat pour garder sa place sur la planète et pour retrouver les siens.

L'histoire est passionnante, l'idée de l'auteur est bien construite et développée. Stephenie Meyer a bien travaillé tous les détails et n'a rien laissé au hasard : la vie sur les autres planètes, les autres êtres existants dans l'univers, les prénoms, les avancées technologiques, les techniques de survie... On est entraîné dans l'intrigue et on a du mal à lâcher le livre.

Le lecteur fait face à de nombreux questionnements et réflexions. L'auteur ne prend pas parti, elle nous laisse décider et juger par nous-même. L'intrigue est teintée de gris, rien n'est tout noir ou tout blanc. Personne n'a raison, personne n'a tort. Et souvent, on se demande qui est vraiment l'inhumain dans l'histoire.

Bien qu'étant un beau pavé, on ne voit pas le temps passer et la lecture est un vrai plaisir. Stephenie Meyer nous prouve à travers ce roman qu'elle a un vrai talent.
Entre la qualité de la construction de l'histoire et toute la réflexion qui se construit autour de l'intrigue on peut dire que c'est un roman passionnant et à découvrir !