Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 9 novembre 2015

Secret, Tome 3 : La musique des sombres passions de Julie Garwood


Secret,
Tome 3 : La musique des sombres passions
de Julie Garwood

Éditions J'ai lu

Sortie le 4 novembre 2015
Format broché / 406 pages /  7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Beauté légendaire, la princesse Gabrielle est convoitée par tous les barons de la cour du roi Jean. Celui-ci la promet à un vieux laird écossais afin d’assurer la paix dans les Highlands. Partie rejoindre son futur époux, Gabrielle tombe sur une échauffourée et sauve d’une mort atroce un jeune guerrier, Liam. Prise dans la tourmente des machinations politiques, calomniée par une femme jalouse, elle est honnie par tout le monde. Colm MacHugh, le frère de Liam, qui s’estime redevable envers elle, demande alors sa main. Ce barbare à la crinière blonde, auquel certains prêtent des pouvoirs surnaturels, est l’homme le plus craint d’Écosse. Mais il ne s’attendait pas à ce que sa jeune épouse se révèle si rebelle.


Avis de Jm-les-livres : 

Qu'est-ce qu'il a été attendu ce livre ! Après Le secret de Judith (une merveille !) et Le maître chanteur, ce troisième tome vient clôturer la série. Écrit 8 ans après le deuxième, on sent que l'auteur n'était plus aussi impliquée dans son univers. Et au final, même si ça reste du Garwood, on ressort déçu de notre lecture, surtout après tant d'attentes.

Gabriel est la princesse de la principauté de Saint Biel. Elle est offerte par le roi Jean en mariage à un lord Écossais qui vit dans les Highlands. Elle n'est pas vraiment ravie de ce choix, mais elle est heureuse de découvrir l'Écosse. Sur le chemin de l'abbaye où le mariage doit avoir lieu, elle assiste, avec les quatre membres de sa garde rapprochée, à une tentative d'assassinat. Tentative, car la jeune femme décide de tuer le chef des agresseurs et de sauver la malheureuse victime. Elle le ramène à l'abbaye et fait entrer le blessé inconscient en douce. C'est qu'il est le frère du plus féroce des Highlanders, Colm MacHugh, et sa présence doit être gardée secrète le temps que son frère soit prévenu. Mais les événements vont se précipiter et rien ne va se dérouler comme prévu.

Le style de l'auteur est bien là. Les personnages sont fidèles à ceux déjà croisés dans ses autres livres de romance historique. On retrouve même Brodick, le héros du tome précédent. Cependant, l'histoire semble un peu décousue et il n'y a pas la petite étincelle qui fait qu'on adhère totalement au livre. Ce n'est pas mauvais, c'est même souvent drôle. L'héroïne est aussi têtue que ses prédécesseurs et le héros renfermé, mais très attiré par Gabrielle. Mais ça ne colle pas. Et on en est les premiers désolés. Ce troisième tome n'est clairement pas le meilleur de l'auteur, mais rien que pour la qualité et le bonheur que nous ont apportés les deux premiers livres, on lui pardonne.



7,40 EUR
Achat Fnac


7,40 EUR
J'ai Lu

L'exquise clarté d'un rayon de lune de Sarah Morgan


L'exquise clarté d'un rayon de lune
de Sarah Morgan

Editions Harlequin

Sortie le 21 octobre 2015
Format broché / 432 pages / 12,90 €


Présentation de l'éditeur :

Ca-tas-tro-phi-que. Voilà qui caractérise parfaitement bien l’été qui s’annonce pour Elise Philippe, chef de cuisine surdouée. L’ouverture à Snow Crystal du café qu’elle doit diriger – son bébé, le projet de sa vie – ne cesse d’être repoussée à cause d’une succession d’incidents rocambolesques. Comme si le destin complotait pour lui pourrir la vie ! Heureusement, telle la meringue sur la tarte au citron, voilà que Sean O’Neil rentre au domaine. Le beau, le charismatique et troublant Sean… dans les bras duquel elle a passé la plus belle des nuits, l’été dernier. Oui, là, tout de suite, Sean pourrait être une distraction bienvenue et très, très sympathique. Une distraction de quelques heures, sans attaches ni lendemain. Après tout, ce n’est pas comme si elle risquait de tomber amoureuse, non ?


Avis de Jm-les-livres :


C'est au tour de Sean O'Neil, le frère jumeau de Jackson, de rentrer au domaine Snow Cristal en urgence, mais pour surveiller l'état de santé de son grand-père. Sauf que ce dernier ne l'accueille pas à bras ouverts et l'encourage même à repartir à Chicago. Heureusement, Elise, la chef cuisinière de la station, ouvre les yeux à Sean sur les réactions du vieil homme. Elise, avec qui il a passé une merveilleuse nuit l'été dernier et qui, comme lui, fuit le moindre engagement sentimental. Obligé de rester à Snow Cristal un peu plus longtemps, Sean va se rapprocher de la jeune femme et découvrir pourquoi elle évite les relations amoureuses comme la peste.

Ce deuxième tome souffre malheureusement des mêmes défauts que le premier : des longueurs dans le récit et un grand-père vraiment agaçant. Heureusement, tout le reste relève le niveau et fait passer un agréable moment. Sean et Elise se découvrent petit à petit et s'apprivoisent au fil des pages. C'est dommage qu'il leur faille aussi longtemps pour baisser la garde, même si on comprend leur appréhension face aux sentiments amoureux, surtout du côté d'Elise. Ce rythme un peu lent permet aussi d'associer la passion à des émotions plus profondes et durables, rendant leur affection plausible. Pour une fois que des personnages ne se sautent pas dessus, pour se déclarer leur amour éternel le paragraphe suivant ! Cependant, quand on referme le livre, on a la sensation que leur romance s'est perdue dans toutes ces pages. Et si on ne s'ennuie pas avec ce deuxième tome, comme c'était un peu le cas avec le premier, on aurait apprécié un peu moins de blabla et de détours. Mais l'ensemble se lit bien et réussit à nous donner envie de découvrir la suite. De plus, dans ce décor dépaysant, l'auteur alterne entre l'humour, la passion et les aventures en pleine nature. On se surprend souvent à glousser face à l'amour de Sean pour les beaux vêtements, rudement pris à partie par cette nature boueuse et humide (RIP les chaussures italiennes).

Au final, on aurait aimé un peu moins de longueurs dans ce nouveau tome, même si l'ensemble reste très agréable à lire.



12,90 EUR
Achat Fnac

Just Juliette de Teri Wilson


Just Juliette
de Teri Wilson

Editions Harlequin

Sortie le 21 octobre 2015
Format poche / 272 pages /  10,90 €


Présentation de l'éditeur :

L’amour, c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quel Roméo on va tomber !

La vie de Juliette Arabella est construite autour de deux commandements : le chocolat tu vénéreras, la famille des Mezzanote tu mépriseras !
Pour le premier, aucun souci : le chocolat, pour elle, c’est une passion. Et elle n’est jamais plus heureuse que lorsqu’elle travaille ses merveilleuses truffes dans l’atelier familial. Car, dans sa famille, on est maître chocolatier de père en fille.
Pour le deuxième commandement, ça se complique. Car si son père radote sans cesse à propos du statut de parvenus des Mezzanote, elle-même n’a rien à leur reprocher. D’ailleurs, toutes ces histoires commencent sérieusement à lui courir sur le cacao. Et si, pour une fois, elle cessait d’être Juliette Arabella l’héritière-d’un-empire pour être juste Juliette ?
Alors, ce bal masqué organisé par de riches notables de la ville tombe à pic : enfin une occasion de faire la fête en tout anonymat, comme une fille normale !
Oui, mais voilà, quand on va à un bal masqué, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Et avant de se laisser séduire par Leonardo-tout-court, Juste-Juliette ferait peut-être bien de soulever le masque…


Avis de Jm-les-livres :

Juliette Arabella est chargée des nouvelles créations pour la chocolaterie de sa famille. Une grosse pression pèse sur ses épaules : celle de faire mieux que ces traîtres de Mezzanotte, la famille rivale de la sienne. Autrefois associés, la trahison de la grand-mère Mezzanotte a modifié définitivement les relations entre les deux familles. Mais lors d'une soirée en l'honneur de Leonardo Mezzanotte, nouvellement arrivé de France, Juliette succombe à la tentation avec l'ennemi juré.

Si l'auteur reprend le thème de Roméo et Juliette et la haine que se vouent leurs familles, Just Juliette est surtout une romance contemporaine mignonne qui parle de douceurs sucrées et d'amour impossible. Les deux personnages principaux sont pris au milieu de la guerre que se font leurs parents alors qu'ils ont juste envie de faire leur métier avec passion. Ce sentiment est d'ailleurs très présent dans le livre. Leur relation commence par un baiser fougueux, avant de se développer petit à petit. Entre le stress des compétitions et la tension que leur imposent leurs proches, Leo et Juliette tentent de découvrir si leur attraction peut aboutir à quelque chose de plus sérieux. Leur alchimie fonctionne bien et le couple devient très vite attachant. C'est dommage que leur entourage soit aussi pénible parce qu'on finit par ressentir de l'animosité à leur égard. Même la cousine de Juliette, qui est aussi sa meilleure amie, est agaçante au possible. Pas facile pour les deux tourtereaux de trouver quelqu'un pour les soutenir.
Un gros problème avec ce livre est son sujet : le chocolat. Il est partout et nous tente à chaque page. Munissez-vous de douceurs à grignoter avant de le commencer parce que les descriptions sont vraiment très appétissantes et l'état de manque se fait rapidement sentir.

Au final, cette petite romance se lit bien, les personnages principaux sont attachants, même si ce n'est pas le cas de leur entourage. Et puis il y a le chocolat ! Une lecture agréable qui vous fera passer un bon moment.



10,90 EUR
Achat Fnac

Une mariée de trop de Louise Vianey

Une mariée de trop
de Louise Vianey

Éditions Mosaic

Sortie le 28 octobre 2015
Format broché / 288 pages / Prix 14,90 €


Présentation de l'éditeur :

La robe blanche sublime, l’entrée solennelle au bras de son père, les alliances scintillantes et le murmure d’émotion qui traverse l’assistance : depuis qu’elle en rêve, de son mariage avec Gabriel, Margot a eu le temps de l’imaginer dans ses moindres détails. Son futur époux a tenu à tout organiser lui-même, pour lui faire, a-t-il dit, une surprise dont elle se souviendra toute sa vie ; et elle lui fait totalement confiance pour rendre la réalité encore plus belle que dans ses rêves les plus fous.
Si bien qu’en montant les marches de l’église de la place Frantz-Liszt dans une robe de conte de fées pour rejoindre l’homme qu’elle aime, Margot se sent pousser des ailes. Loin, très loin d’imaginer que le plus beau jour de sa vie est sur le point de prendre les couleurs d’un véritable cauchemar…




14,90 EUR
Achat Fnac


L'avis de Sophia :

Margot est une femme comblée. Elle doit se rendre à l'église pour épouser l'homme de sa vie, Gabriel, lors d'une cérémonie surprise. En effet, ce dernier a souhaité tout organiser en secret de leurs proches respectifs. Si Margot a trouvé l'idée saugrenue, elle s'y est pourtant pliée et a laissé son fiancé s'occuper seul des préparatifs. Elle a même accepté de rendre son appartement et de prendre un congé sabbatique d'un an à son travail pour vivre pleinement son amour avec Gabriel. C'est donc en robe de mariée et au summum du bonheur que Margot retrouve ses amis et sa famille quelques minutes avant la cérémonie, pour leur révéler la raison de leur présence. Sauf qu'arrivé à l'église, tout ce petit monde découvre Gabriel devant l'autel en train d'épouser une autre femme. Margot passe alors pour folle, et ce n'est que le début des problèmes, car elle se retrouve en plus théoriquement bientôt sans logement et sans travail. Elle ne tarde pas à découvrir que toutes les traces de sa relation avec Gabriel se sont volatilisées, et pire, que ce dernier appelait régulièrement ses proches en prétextant être harcelé par Margot. La suite ne va pas en s'arrangeant.

Les premières pages de ce roman sont passionnantes et très prometteuses. L'idée de départ est vraiment bien trouvée et laisse penser qu'on va lire un thriller à couper le souffle. Mais ça ne dure pas. Le style de l'auteur n'est pas à mettre en cause. L'écriture est simple, mais efficace, et les rebondissements sont nombreux. Le problème vient tout d'abord des personnages, et surtout de Margot. Elle appartient à la catégorie des héroïnes qui font systématiquement le pire choix, et ce, page après page. Si au début, on peut penser qu'elle agit dans le feu de l'action, de manière irréfléchie, malheureusement au bout de cent pages on a juste envie de la gifler. Chaque décision qu'elle prend aggrave sa situation, et de manière totalement prévisible. Quand les autres personnages la traitent d'idiote, on ne peut qu'acquiescer... De plus ses réactions manquent de crédibilité. C'est à peine si elle pleure plus de cinq minutes la trahison de l'homme de sa vie, et à aucun moment ensuite, dans ce roman qui s'étale sur une semaine, elle ne se comporte comme une femme qui vient d'être odieusement trahie et qui se retrouve en plus dans une affaire de meurtre inextricable. Et ça vaut pour toutes les situations qu'elle traverse, comme si rien n'avait d'importance plus d'une seconde, alors que certains faits relatés sont extrêmement graves et enverraient bon nombre de gens chez un psy.

L'autre problème majeur se situe dans l'intrigue. Certains passages ne servent à rien, et malgré un début intrigant, les incohérences ne tardent pas à pointer le bout de leur nez. Les raisons pour lesquelles Margot se retrouve aujourd'hui victime de ce plan machiavélique se trouvent toutes dans son passé. Et ce qui est vraiment rageant, c'est que n'importe quelle personne de son entourage aurait pu lui révéler les faits du passé, voire même des faits très récents, qui auraient évité absolument tout ça à l'héroïne. Ces non-dits agacent. D'une part, parce que l'héroïne a pas mal de cartes sous le nez, mais refuse de s'y attarder. Et d'autre part, parce qu'ils sont systématiquement balayés d'un "Je te raconterai tout plus tard" ou "Je ne veux pas parler du passé", venant d'un tas de gens différents, et que l'héroïne n'insiste jamais. Ce n'est pas comme si quelqu'un voulait détruire sa vie et qu'elle risquait d'être envoyée en prison d'une minute à l'autre, après tout... En fait, si !

Les révélations arrivent donc toutes à la fin du roman, quand enfin quelqu'un se décide à parler du passé. Et là, c'est tellement tiré par les cheveux, mal expliqué et bourré d'incohérences qu'on ne sait même plus quoi en penser.

En résumé, un roman qui commence très fort, mais qui ne tient pas ses promesses. L'héroïne est imbuvable, son entourage agaçant à force de non-dits inutiles et le plan machiavélique perd de sa superbe pour sombrer dans le ridicule passé la seconde moitié du récit. C'est dommage, l'auteur avait vraiment de très bonnes idées.