Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 26 août 2015

Smoking et layette de Jane Graves




Smoking et layette

de Jane Graves 

Éditions Milady
Collection Emotions

Réédition le 28 août 2015
Format Poche / 408 pages / 6,90 €



Présentation de l'éditeur :

Bernadette Hogan est un vrai garçon manqué. Garde du corps pour le compte de Jeremy Bridges, un millionnaire aux innombrables conquêtes, elle sait ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas. Jusqu’à une expérience torride avec Jeremy, dont Bernie sort furieuse, bouleversée… et enceinte. La jeune femme décide très vite qu’elle ne laissera pas passer cette chance d’être mère, mais elle n’est pas au bout de ses surprises. En effet, Jeremy semble décidé à assumer sa paternité. Cet individu, en apparence si superficiel, est-il capable de devenir le père dont Bernie rêve pour ses enfants ?


Avis de Cassiopée :

Une romance agréable à lire. Ici les protagonistes ont la trentaine bien dépassée et cela est appréciable. Bernie est une femme indépendante, qui gagne sa vie en tant que garde du corps. Son patron, Jeremy, un milliardaire qui possède un charme fou, lui sort par les yeux avec ses nombreuses conquêtes et son caractère léger, nonobstant elle n'en reste pas moins sensible à son charme. Un soir, après la provocation de trop, ils passeront un moment des plus torrides. Cette aventure aura pour conséquence immédiate la démission de Bernie, puis comme elle l'apprendra plus tard, sa grossesse. Elle décidera de garder l'enfant, ce qu'elle n'avait pas prévu c'est que Jeremy décide de prendre aussi part à la vie de l'enfant.

Dès les premières pages, on découvre une Bernadette qui a une façade très froide et distante, mais qui est bouillonnante à l'intérieur. Au fur et à mesure de la lecture, l'auteur nous dévoile une femme très attachante mais qui souffre aussi d'une profonde solitude. On apprendra son passé, pourquoi elle veut garder cet enfant mais aussi pourquoi elle vit la vie qu'elle mène actuellement. En parallèle, on apprendra à connaître Jeremy, ce séducteur invétéré, qui sous ses dehors affables tient les gens à distance. La lecture nous fera découvrir le vrai Jeremy, ses blessures et l'homme qui se cache réellement derrière cette superficialité. Les deux protagonistes me sont vite devenus très attachants. Leur passé et présent respectifs les rendent touchants.

L'intrigue bien que convenue, réserve ses petites surprises (notamment une que je n'avais pas vu venir). Les échanges entre Bernie et Jeremy sont savoureux, le fait est qu'ils se connaissaient depuis un moment avant de se retrouver liés par un bébé, ce qui rend leurs rapports parfois plus intimes et parfois plus compliqués. L'écriture est agréable et l'auteur saura nous faire ressentir un panel de sentiments : rire, peine, panique, colère... Tout pour nous faire passer un excellent moment.

En conclusion, voici une romance très sympathique, avec des personnages extrêmement attachants et une histoire très agréable. Parfait pour passer un bon moment de détente.

Nos âmes seules

Nos âmes seules
de Luc BLANVILLAIN

Éditions Plon

Sortie le 19 août 2015
Format broché / 330 pages / Prix 20,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dans sa carrière comme dans son couple, Clément analyse et calcule tout ; jusqu'à ce qu'il rencontre Meryl, abîmée et imprévisible, qui enraye le mécanisme. Dans une langue précise et délicate, Luc Blanvillain dévoile nos travers contemporains et interroge les liens qui nous entravent.

Chez Vogal Software, société high-tech perchée au treizième étage de la tour Eole, à la Défense, Clément pilote habilement sa carrière.

Hyper adaptable, hyper connecté, il analyse, stocke, classe, utilise la moindre inflexion qui finit toujours par trahir ses rivaux. Sa compagne, Myriam, constitue sa meilleure alliée dans le jeu du pouvoir.

Mais le monde ne perd pas si facilement de son épaisseur. La vie s'impose, complexe, visqueuse. Elle freine ses gestes, envahit ses pensées, lui fait rencontrer Meryl. Sensible, bizarre, abîmée, la jeune femme n'essaie pas de paraître normale. Sa puissance est incalculable.

Entre eux, une relation inédite se noue. Une nouvelle alliance est possible, un contrat faustien.

Clément y perdra-t-il sa liberté ?



20,90 EUR
Achat Fnac

L'avis de Sophia :


Dans ce roman court, on suit en alternance les pensées de Clément et Meryl. Mais assez rapidement, le roman se focalise presque uniquement sur le point de vue de Clément. Lui est très ambitieux et bien parti pour faire une belle carrière. Meryl, elle, a de nombreux problèmes psychologiques, pas d'ambitions particulières et aucune carrière en vue. Lui doit manœuvrer pour faire ses preuves, elle est une riche étudiante qui ne va que rarement à la fac. Bref, ils sont très différents l'un de l'autre. Et pourtant, ils s'entendent aussitôt et deviennent proches en un temps record. Rien d'amoureux ou de sexuel, Meryl n'est pas jugée assez belle pour éveiller ce type d'intérêt... Puis Clément est en couple avec Myriam, la femme idéale à ses yeux, même si les sentiments semblent bien secondaires dans ce tableau parfait.

Ce roman parle essentiellement du monde du travail, des pressions et des difficultés à avancer professionnellement sans se trahir au moins un peu. On y retrouve aussi les petites mesquineries du quotidien en entreprise, les ragots et les croche-pieds discrets pour progresser au détriment des autres. À travers les yeux de Clément, on découvre tout un univers complexe où le moindre grain de sable peut enrayer la machine. On suit aussi ses états d'âme, entre ses problèmes familiaux, de couple, sa relation étrange avec Meryl et ses nombreuses hésitations. Il prend parfois des décisions qu'on ne comprend pas, se laisse à d'autres moments porter par les événements, voguant sans cesse entre pragmatisme et naïveté, entre honnêteté brutale et hypocrisie.
La fin, abrupte, frustrera sûrement quelques lecteurs. 

En résumé, un roman moderne, intéressant et bien écrit, qui dépeint une jeunesse ambitieuse dans un monde du travail impitoyable. 

Là où tombe la pluie

Là où tombe la pluie
de Catherine CHANTER

Les escales éditions

Sortie le 19 août 2015
Format broché / 464 pages / 21,90 €


Présentation de l'éditeur :

Un premier roman obsédant plébiscité par les éditeurs du monde entier.

Accusée de meurtre, Ruth Ardingly est assignée à résidence. Enfermée, rejetée de tous, elle entreprend de reconstruire le puzzle de la tragédie qui a détruit son mariage et sa famille.

Quelques années auparavant, Ruth et son mari Mark quittent Londres pour fuir leurs souvenirs et reconstruire leur vie. Ils emménagent à La Source, la maison de leur rêve. Tandis que le monde fait face à une sécheresse hors du commun, leur propriété est mystérieusement épargnée. Le couple s'attire la jalousie de ses voisins agriculteurs, la curiosité du gouvernement mais aussi le fanatisme d'une secte, La Rose de Jéricho, dirigée par une femme étrange, Amelia.

Ses membres s'insinuent dans la vie de Ruth et Mark, de leur fille, Angie, et de leur petit-fils, Lucien. L'emprise d'Amelia sur Ruth grandit de jour en jour, au grand désarroi de son mari. Les relations s'enveniment entre les habitants de La Source, la tension monte et atteint son point culminant avec un crime odieux. Le meurtrier se cache parmi ses plus proches confidents, Ruth en est sûre.

Seule dans cette enclave, elle se décide à affronter ses plus grandes peurs pour comprendre ce qu'il s'est vraiment passé cette nuit-là à La Source.



21,90 EUR
Achat Fnac


L'avis de Sophia :

Ruth est assignée à résidence, soupçonnée d'être coupable d'un assassinat. Elle raconte son histoire, alternant entre son présent où elle est étroitement surveillée, et son passé, dans lequel on découvre les événements qui ont conduit au meurtre dont on l'accuse. C'est une véritable descente aux enfers à laquelle on assiste. La présentation de l'éditeur en dit bien assez sur l'histoire et son contexte, pas besoin de revenir dessus.

L'écriture de l'auteur est très belle, toute en subtilité et en psychologie. On rentre facilement dans le récit. L'idée de plonger le monde dans une sécheresse inédite, où la moindre goutte d'eau prend des allures prophétiques, est très bien trouvée. On comprend parfaitement les différents protagonistes, leurs motivations et leur évolution au fil du récit. 

Cependant, l'histoire se dévoile avec une vraie lenteur, et si cela participe à l'ambiance envoûtante du roman, cet excès de langueur tourne parfois à l'immobilisme et l'on se surprend alors à s'ennuyer un peu. L'héroïne donne beaucoup dans l'introspection et l'observation. En résulte des pages entières où il ne se passe rien de concret. Il faut attendre la toute fin pour découvrir la vérité sur le meurtre, et l'on se rend compte alors que, malgré sa densité, ce roman dispose d'une intrigue somme toute assez légère. C'est finalement très long pour répondre à une simple question (à savoir, l'identité du coupable).

S'il n'est pas parfait, ce livre est bien écrit et narre une histoire assez prenante. Malgré ses longueurs, on plonge dedans avec envie. Une envie qui s'étiole de temps en temps en cours de lecture, mais qui dure jusqu'à la dernière page.