Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 6 février 2015

Pretty and dangerous : Claudine

Pretty and dangerous : Claudine
de Barbara Palmer

Éditions J'ai Lu

Sortie le 7 janvier 2015
Format Semi-poche / 384 pages / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Étudiante à la prestigieuse université de Yale, Maria Lantos, vingt-six ans, est spécialisée dans la littérature érotique du XVIIIe siècle. Chaque soir toutefois, elle devient Claudine, une femme voluptueuse, fatale, qui offre sa compagnie à des hommes extrêmement puissants, parmi les plus riches du monde. Auprès de ses clients, Claudine gravite dans des sphères ultra privées, côtoie la haute société. Ses trois mots d’ordre : anonymat, satisfaction, discrétion. Mais bientôt, la frontière entre ces deux univers vole en éclats. À commencer par le meurtre d’une inconnue, dont les papiers d’identité indiquent une certaine Maria Lantos…

L'avis de Sophia :

Autant le dire tout de suite : malgré des faiblesses, ce roman est une excellente surprise à bien des points de vue !

Claudine, ou plutôt Maria (ou Marie) de son vrai nom, est une jolie étudiante qui se prostitue pour gagner sa vie. On appréciera que l'auteur ne lui cherche pas vraiment d'excuses : elle aime le sexe, elle aime l'argent, elle joint donc l'utile à l'agréable et c'est tout. La jeune femme est bien dans sa peau et dans sa vie, même si tout n'est pas parfait et qu'elle souffre parfois de sa solitude. Claudine est assez cohérente dans ses choix et sa manière de penser. Ainsi, même si elle est très jolie, on apprend qu'elle a recours au botox et autres joyeusetés pour se maintenir au top dans sa "carrière", et qu'elle n'hésiterait pas vraiment à faire usage de la chirurgie esthétique si c'était nécessaire. On la suit presque au quotidien, entre sa vie de prostituée de luxe aux quatre coins du monde, ses études et sa vie personnelle.

Elle est entourée de Liliane, sorte de femme à tout faire qui s'occupe d'elle, et d'Andreï, chauffeur et garde du corps. Tous deux la suivent dans ses déplacements et veillent sur elle. La relation qui les unit à Claudine est assez touchante. L'auteur s'applique à décrire des personnages solides qui ne se contentent pas de faire de la figuration derrière une héroïne omniprésente. C'est appréciable.

L'un des autres atouts de ce roman est qu'il propose, et c'est assez rare pour le souligner, une vraie histoire qui lorgne tantôt du côté de la romance, tantôt du côté du thriller. On ne se contente pas de lire une succession de scènes chaudes entre deux chapitres insipides destinés à remplir les blancs. Le roman pourrait être débarrassé des scènes chaudes et conserver malgré tout un intérêt.

Pourtant, tout n'est pas parfait.
Les scènes sensuelles sont très bien dosées et l'auteur réussit à les décrire sans vulgarité. Puisque chaque client de Claudine a des préférences, on assiste à des mises en scène variées, ce qui permet de ne pas s'ennuyer, et surtout, de sortir un peu de ce qu'on voit déjà partout en romance érotique. Il est intéressant aussi que les hommes concernés ne soient pas tous de jeunes éphèbes, ça change ! L'inconvénient est que parfois, on ressent un trop grand détachement dans la description de ces scènes, comme si l'auteur les écrivait sans réelle passion. C'est bien fait, mais ça manque de saveur et c'est toujours assez vite expédié.

La romance se devine dès le début du roman, et on peut regretter les détours tortueux pour enfin voir le couple réuni. De même, la menace qui pèse sur Claudine manque de suspense, on devine les différents rebondissements assez aisément et la tension ne parvient jamais à s'installer. On a alors la sensation que l'histoire traîne en longueur pour pas grand-chose. Peut-être un problème de rythme, ou un manque d'action...

Malgré ses faiblesses et ses longueurs, ce roman érotique offre une vraie intrigue, une romance intéressante et des personnages convaincants, ce qui est déjà bien plus que ce que l'on trouve habituellement dans ce genre littéraire. Assurément, une série à découvrir et à suivre de près.



15,90 EUR
Achat Fnac


Les grandes mystifications de l'Histoire

Les grandes mystifications de l'Histoire

de Patrick Pesnot et Monsieur X

Aux Éditions Hugo Document

Sortie le 4 avril 2014
Format Broché / 317 pages / 16,95 €


Présentation de l'éditeur :


Si l’on en croit Homère, la première mystification historique est sans doute due à Ulysse qui, grâce à son célèbre cheval, a pu introduire dans Troie ses guerriers. Mais l’Histoire pullule d’autres manœuvres d’intoxication. 
Le président Johnson a par exemple inventé une prétendue attaque contre un bâtiment américain pour justifier ses bombardements sur le Nord-Viêt-Nam. Les Nazis ont incendié le Reichstag pour mieux accuser les Juifs. L’existence même de Jeanne d’Arc ne résulte-t-elle pas d’une manipulation destinée à redonner confiance au malheureux Charles VII ? Quant aux glorieux « Taxis de la Marne », ils n’ont servi à transporter sur la Marne que quelques poignées de soldats. Et Roland, héros de la fameuse chanson a-t-il vraiment existé ?
Que penser de tous ces inventeurs, Edison, Bich, Franklin qui se sont appropriés la découverte d’autres chercheurs ? Ont-ils mystifié leurs contemporains ?
Il faut aussi évoquer Churchill, de Gaulle, Mao, qui ont usé de machiavéliques mensonges pour conquérir le coeur de leurs compatriotes ou pour conforter leur pouvoir…


L'avis de Sophia :


À travers de nombreuses anecdotes, ce livre nous plonge dans des événements historiques connus, afin de nous en dévoiler les dessous, et bien souvent, la vérité qui se cache derrière. Chaque histoire ne fait que quelques pages, c'est donc un livre qui peut se lire très vite, ou, au contraire, dans lequel on viendra piocher de temps en temps selon sa curiosité. Les anecdotes traitent d'histoires très différentes et sont toujours intéressantes à découvrir.

On apprend beaucoup de choses lors de la lecture, et surtout, s'il fallait le rappeler, que les livres d'Histoire ne nous disent pas tout et que les versions qui y sont racontées sont bien souvent orientées dans un sens ou dans l'autre.

Les différents chapitres se succèdent avec plaisir, même s'il faut parfois avoir la tête bien reposée pour tout comprendre. Non pas que la lecture soit laborieuse, au contraire, c'est très bien raconté et assez vulgarisé pour toucher un large public. Mais pour certaines histoires, on se retrouve face à des tonnes de noms différents qui s'enchaînent à toute allure. À peine le temps de retenir qui a fait quoi, et pourquoi, que le chapitre est terminé et qu'une nouvelle anecdote commence. C'est parfois déstabilisant, il vaut donc mieux avoir la tête toute à sa lecture pour certains chapitres.

Pour conclure, ce livre est agréable à lire, il permet de découvrir des histoires passionnantes et d'aller au-delà de ce que l'on croit, naïvement, connaître. Une lecture intéressante et souvent amusante.



16,95 EUR
Achat Fnac

Le Cercle Blanc - Tome 1 : La Croix de Morrigan


Le Cercle Blanc
Tome 1 : La Croix de Morrigan
de Nora Roberts

Editions J'ai lu
Collection Semi Poche

Réédition le 20 août 2014

Format poche / 539 pages / 8,10 €

Présentation de l'éditeur :

Irlande, 1128. Hoyt Mac Cionaoith pratique la magie, tandis que son jumeau, Cian, excelle dans l'art de l'épée. Les deux frères sont très unis, même si Hoyt est austère et pose alors que Cian est désinvolte. Mais lorsque la démone Lilith s'approprie l'âme de ce dernier, Hoyt refuse de devenir une créature diabolique et avide de sang comme son frère. La déesse Morrigan le charge alors de combattre les vampires qui répandent leur malédiction sur le monde telle une pestilence. Bien que Hoyt ne soit pas un guerrier, il accepte la mission, obsédé par l'espoir de sauver son frère. Morrigan lui fait franchir un mystérieux portail qui le catapulte à l'époque moderne, où une belle sorcière aux cheveux de feu se dressera bientôt à son côté pour l'aider dans son combat.

L'avis de Sophia :

Ce livre était très prometteur, avec ses airs de roman fantaisie revu au goût du jour. Une quête pour tuer Lilith, des vampires, des héros venus de diverses dimensions et périodes de l'histoire, le tout dans l'Irlande de notre époque. Mais le manque de profondeur et de charisme des personnages gâche tout.

On retrouve le mage, le guerrier, la sorcière ou encore l'archer, les personnages classiques du genre. Il y a d'ailleurs de nombreux protagonistes dans ce roman. Heureusement, l'auteur prend le temps de les présenter séparément et l'un après l'autre. Chaque fois qu'un nouveau personnage entre en scène, l'histoire se centre sur lui le temps qu'on en sache plus à son sujet, ce qui permet de tous les intégrer aisément et sans perdre le lecteur. Cela allonge de beaucoup le nombre de pages, forcément, mais les tomes suivants devraient donc être plus légers, puisque la majorité des personnages et l'intrigue sont en place.

Il y avait vraiment tous les ingrédients pour faire de ce roman une lecture passionnante et difficile à lâcher. Malheureusement, il y a beaucoup de longueurs et plus encore d'anecdotes inutiles. A-t-on vraiment besoin de savoir comment les personnages vont organiser les tâches ménagères, quand des vampires guettent aux alentours ?

Les personnages, justement... On dirait une bande d'adolescents joyeux qui vivent leur première colonie de vacances, plus que des adultes se regroupant dans le but de sauver le monde. Seul Cian, le vampire, surnage un peu dans le lot. Son cynisme est finalement plus proche du bon sens qu'autre chose, tant les personnes qui l'entourent semblent immatures et impulsives. Son frère, Hoyt, est ennuyeux à mourir et manque cruellement de charisme. La sorcière, Glenna, n'est pas mieux. Leur histoire d'amour, qui se résume finalement à un coup de foudre immédiat qui les réunira bien vite, n'est pas passionnante du tout, c'est plat, sans saveur et sans surprise. Les autres protagonistes se distinguent à peine dans la mêlée, à part peut-être King.

L'histoire est très longue à se mettre en place, avec un début qui n'en finit pas et qui pousse à se demander où va nous emmener l'auteur. La suite n'est pas mieux, le quotidien et l'histoire d'amour occupent l'essentiel de la lecture, au détriment de l'intrigue. 
Dommage, les idées de départ sont bonnes, mais on s'ennuie finalement très vite.



8,10 EUR
Achat Fnac

Slow Surrender, Tome 1 : Endless Love

Slow Surrender, 
Tome 1 : Endless Love
de Cecilia Tan

Éditions Hugo et Compagnie / Collection Blanche 

Sortie le 2 janvier 2015 
Format Broché / 360 pages / 17 €


Présentation de l'éditeur :


Karina est serveuse dans un bar de New York. Elle tombe sous le charme de James, un client mystérieux et dominateur. Ce qui commence comme un jeu érotique évolue bientôt en un jeu de pouvoir où James révèle le côté sauvage de Karina et brouille la ligne entre le plaisir et la souffrance. Et c'est Karina qui réclame toujours plus, dépassant ses propres limites, pour prouver la force de son amour à l'homme à qui elle s'offre.

L'avis de Sophia :

On nous promettait une histoire d'amour fou, mais le résultat n'est pas à la hauteur. Endless love ne manque pas d'atouts pour séduire, mais ses nombreux défauts plombent ses quelques qualités.

Karina, l'héroïne, est immature et ne connaît pas grand-chose de la vie et des hommes. Elle n'a connu que des expériences décevantes dans sa vie amoureuse, et comme toutes les héroïnes de ce genre, elle attend désespérément LE mâle qui saura enfin lui donner du plaisir. Rien de neuf à l'horizon, donc.

Les scènes avec la colocataire de Karina, Becky, et tout ce qui touche au groupe dont cette dernière est fan ont du mal à passer. On croirait suivre des discussions d'adolescentes prépubères sur les One Direction. Le niveau est à peine plus élevé, et à moins d'être soi-même du genre groupie hystérique, il y a matière à lever les yeux au ciel plusieurs fois à chaque discussion. Passé l'adolescence, recouvrir tous les murs de son appartement avec des posters de stars et ne vivre que pour ça (en extrapolant à peine), c'est franchement consternant...

James, lui, est assez mystérieux et intrigant, même si l'on devine rapidement quel est le secret qu'il cache. Et quand la confirmation arrive enfin, il est difficile de ne pas se dire que c'est finalement beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Si cela explique tout à fait son besoin de discrétion et sa difficulté à faire confiance, ça ne justifie en rien son attitude dans les moments intimes, ni pourquoi il réagit comme il le fait la plupart du temps. C'est un peu un pétard mouillé, et à moins que d'autres éléments d'explication ne surviennent dans le tome 2, ce n'est pas vraiment crédible en l'état. Malgré tout, c'est un personnage intéressant et qui attire indéniablement. Il porte un peu le roman sur ses épaules, d'ailleurs, vu que le reste n'est pas à la hauteur.

Les scènes chaudes font bien leur office, et l'aspect BDSM est traité d'une façon assez légère, ce qui change des autres romans du genre qui se prennent souvent trop au sérieux. Malheureusement, la facilité avec laquelle Karina accepte tout manque là encore de crédibilité. Dès le début du roman, alors qu'elle ne connaît pas James, elle succombe déjà à tous ses caprices. Si on peut y voir un simple jeu qui intrigue Karina et se dire "Pourquoi pas ?", la suite malheureusement confirme cette impression d'une trop grande facilité. En ce qui concerne l'histoire d'amour, il n'y en a pas vraiment, ou en tout cas, c'est assez mal développé. James et Karina font des cochonneries ensemble et tombent amoureux, point. Mais aucune subtilité ni vraie progression dans les sentiments, c'est une succession de scènes chaudes avec un dominant qui ne se livre jamais et une soumise qui manque cruellement de profondeur.

Le roman est plutôt bien écrit, même si certains passages sont limites côté vocabulaire et qu'il y a un sérieux manque de relecture (un exemple parmi d'autres : un coup le nom du groupe est en anglais, un coup il est en français). Les nombreuses tentatives d'humour tombent à plat de manière assez consternante, mais au moins, l'auteur aura essayé d'insuffler un peu de légèreté dans son histoire.

Le manque de profondeur des personnages, les facilités dans l'intrigue et le côté souvent immature de Karina et de sa colocataire donnent matière à soupirer d'agacement à plus d'une occasion. On ne s'attache pas aux personnages d'ailleurs, et c'est bien dommage parce que James semble plutôt sain et avenant comparé aux autres mâles alphas croisés dans les romans du genre.

Ce roman dispose de beaucoup d'éléments susceptibles d'en faire un excellent moment de lecture érotique, mais l'immaturité des personnages, la facilité à deviner les rebondissements et le manque de profondeur à tous les plans gâchent un peu le tout. Un roman qui se lit pourtant vite et bien, et qui n'est pas désagréable du tout, mais il ne faut pas en attendre plus.




17 EUR
Achat Fnac


Traque fatale - Chasse à l'homme, Tome 2

Traque fatale
Chasse à l'homme, Tome 2
d'Allison Brennan

Collection Aventure secrète / Romantic Suspense

Réédition le 2 juillet 2014
Format poche / 352 pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur :

Rebecca était une ravissante étudiante. Aujourd'hui, son cadavre exsangue gît dans une clairière du Montana. Elle est la septième victime du Boucher. A chaque nouveau meurtre, Miranda Moore revit le même cauchemar. Elle aussi a été séquestrée par ce sadique douze ans plus tôt. Si elle a réussi à s'enfuir, sa meilleure amie Sharon n'a pas eu cette chance. Depuis, Miranda n'a qu'une obsession : arrêter son tortionnaire, même s'il lui faut collaborer avec son ex-fiancé, Quinn Peterson du FBI. Et, lorsqu'elle devra affronter le monstre qui n'a pas oublié qu'elle est la seule à lui avoir échappé, elle devra surmonter sa rancœur et faire de nouveau confiance à Quinn qu'elle a aimé à la folie et qui l'a autrefois trahie.

L'avis de Sophia :

Ce romantic suspense est assez original puisque l’héroïne est la survivante d'un tueur en série, et que c'est elle qui, douze ans plus tard, va en grande partie mener l'enquête pour le retrouver, alors que sa vie à elle n'est plus vraiment menacée. On comprendra donc que Miranda, le personnage principal, n'a rien d'une petite chose fragile, et que malgré ses blessures et traumatismes, elle a un contrôle total sur sa vie et sur les événements, ce qui est assez plaisant. Lorsque le tueur en série frappe à nouveau, elle est contrainte pour le traquer de collaborer avec Quinn, son ex-fiancé pour lequel elle éprouve beaucoup de rancœur. Lui est parfait dans le rôle du flic gentil et courageux, rien de bien extraordinaire le concernant.

Leur tandem était assez prometteur, mais finalement la sauce ne prend pas. Miranda manque souvent de maturité et Quinn est trop patient. Le désaccord qui les oppose est assez affligeant, puisque n'importe qui dans leur entourage proche aurait pu dire à Miranda qu'elle se trompait totalement sur son compte lorsqu'elle a décidé de le quitter (et même depuis), et que l'on peut donc trouver un peu idiot qu'ils se soient séparés "pour ça" et qu'elle lui en veuille encore si longtemps après. Leur mésentente ne tient pas vraiment la route, et ils auront de toute façon tôt fait de se tourner à nouveau autour, on repassera donc pour le suspense de ce côté-là : il n'y en a aucun.

L'histoire d'amour manque de piquant, de passion et de suspense. Reste alors l'enquête et la traque du serial killer. On peut déplorer pas mal de longueurs, mais l'histoire n'en est pas moins intéressante. Il est cependant assez simple de deviner qui est le tueur, car l'auteur donne de gros indices. On voit arriver certaines choses de loin.

Malgré ses faiblesses, Traque Fatale est un roman intéressant. Rien d'inoubliable ou d'indispensable, mais il fonctionne assez bien et il plaira sûrement aux amateurs du genre.



6,61 EUR
Achat Fnac