Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mercredi 29 avril 2015

The Book of Ivy de Amy Engel

The Book of Ivy
de Amy Engel



Éditions Lumen

Sortie le 5 mars 2015
Format broché / 341 pages / Prix 15,00 €


Présentation de l'éditeur :


Au nom de quoi seriez-vous prêt à tuer ? À la suite d'une guerre nucléaire dévastatrice, la population des États-Unis s'est retrouvée décimée. Un groupe de survivants a fini par se former, mais en son sein s'est joué une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall ont perdu. Cinquante ans plus tard, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, dans une cérémonie censée assurer l'unité du peuple. Cette année, mon tour est venu. Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie : tuer le fils du président que je suis destinée à épouser. L'objectif, c'est la révolution, et le retour au pouvoir des miens. Peu importe qu'un cœur de chair et de sang batte dans sa poitrine, peu importe qu'un innocent soit sacrifié pour des raisons politiques. Peu importe qu'en apprenant à le connaître, je fasse une rencontre qui change ma vie. Mon destin est scellé depuis l'enfance. Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. Née pour trahir et faite pour tuer... Sera-t-elle à la hauteur ? Book of Ivy est le premier roman d'Amy Engel, à la fois suspense insoutenable, dystopie cruelle et histoire d'amour torturée.

L'avis de Sophia :

Le postulat de départ est basique et finalement peu original. Une société décimée qui tente de survivre dans un monde en ruines, deux familles ennemies au pouvoir, une romance qui naît au milieu de tout ça. Mais cette simplicité apparente se révèle être une force, car, débarrassée d'une foule de détails pas toujours utiles ou d'une intrigue complexe, l'histoire se concentre sur le personnage d'Ivy, sur ses émotions, ses pensées, sans que quoi que ce soit ne vienne jamais parasiter l'attachement qu'éprouve pour elle le lecteur. Un roman très simple de prime abord, oui, mais qui n'est pas dénué de profondeur et d'intelligence, bien au contraire.

Pas besoin de s'attarder sur le contexte, simple donc, d'autant plus que le résumé en dit bien assez. Non pas que ce contexte ne soit pas intéressant d'ailleurs ; il est simplement, comme déjà dit, très basique. La vraie force de ce roman, ce sont ses personnages. Ivy est une héroïne comme on aimerait en voir plus. Bien sûr qu'elle est jolie, bien sûr qu'elle doit faire face à son destin et bien sûr qu'elle va tomber amoureuse de la mauvaise personne. Rien d'original. Mais cette fille est d'une vivacité d'esprit et d'une profondeur qu'on aimerait voir plus souvent. Malgré sa jeunesse et son inexpérience, elle fait preuve de beaucoup de recul et de réflexion, et si elle commet des erreurs parfois, ce n'est jamais par stupidité. Quand on supporte difficilement les héroïnes immatures et pleureuses, on apprécie d'autant plus Ivy. Forte, mais sensible malgré tout. Dure parfois, mais avec des émotions à fleur de peau.
Le poids et les responsabilités qui pèsent sur ses épaules auraient de quoi faire capituler des bien plus costauds. Enfermée dans une société qui contrôle tout et qui a renvoyé les femmes à leur rôle de simples pondeuses, poussée par sa famille à certaines extrémités, elle se retrouve en plus mariée de force au fils de l'ennemi. Ça fait beaucoup pour une fille de 16 ans.
On suit son évolution, alors que l'intrigue se dessine progressivement sous nos yeux et semble se diriger vers un dénouement tragique, ou au mieux, une impasse. Certains lecteurs devineront sûrement la fin assez vite, mais ça n'empêche pas au suspense de s'installer, et même en voyant arriver de loin le retournement final, on se demande bien comment l'auteur va nous y mener.

Ivy est très attachante. Ses sentiments naissants, sa soif de liberté, de reconnaissance, sa quête d'identité, ses rêves d'un monde meilleur, les pressions familiales parfois trop dures à supporter, ça parlera forcément aux lecteurs, jeunes ou non.
Les autres personnages sont tout aussi intéressants, mais il est compliqué de s'attarder sur eux sans révéler certains pans de l'intrigue. Chacun a ses propres motivations, ses objectifs et sa façon de penser. Et l'on se surprend à douter, en même temps qu'Ivy, du bien-fondé de certaines idées pourtant simples en théorie. Rien n'est jamais tout noir ou tout blanc ici, à quelque niveau que ce soit.

The Book of Ivy est un roman fort et difficile à lâcher une fois commencé. Il faut également souligner la plume poétique et parfaitement maîtrisée de l'auteur, qui insuffle à Ivy une vraie personnalité, alternant sans cesse entre envolées lyriques et constats très pragmatiques. Une juste dose d'émotions et de tragique, teintée d'humour, de tendresse et de suspense. La fin promet une suite tout aussi passionnante. C'est presque une bonne chose de ne pas avoir le tome 2 sous la main, car l'envie serait grande de se jeter dessus aussitôt, au lieu de savourer comme il se doit une suite qui mérite largement d'être attendue après un premier opus qui est un vrai coup de cœur. Ce livre est un véritable bijou, un bonbon, une douceur qui ne manque pourtant pas de piquant et qu'on a bien envie de relire si tôt terminé.



15,00 EUR
Achat Fnac


Elizabeth Darcy d'Abigail Reynolds

Elizabeth Darcy
d'Abigail Reynolds

Éditions Milady
Collection Pemberley

Sortie le 5 décembre 2014
Grand format / 15,20 €




Présentation de l'éditeur :

Et si le dernier homme au monde qu’Elizabeth Bennet accepterait d’épouser... était son mari ?

Dans Orgueil et Préjugés de Jane Austen, Elizabeth affirme à l’orgueilleux Mr Darcy qu’il serait le dernier homme au monde qu’elle consentirait à épouser.

Et si elle n’avait jamais prononcé ces mots ?
Dans cette réécriture d’Orgueil et Préjugés, Elizabeth consent malgré elle à devenir la maîtresse de Pemberley, déclenchant un jeu de chassés-croisés qui risque de mettre en péril leur amour…



L'avis d'Elaura :

Une réécriture d'Orgueil et Préjugés très agréable à lire et surtout assez novatrice puisque l'auteur nous offre un point de vue très différent de l’œuvre d'origine : et si Elizabeth avait accepté la première demande en mariage de M. Darcy ?

En effet, ici, au lieu d'assister au célèbre échange plutôt cinglant entre Elizabeth et Darcy, où elle lui affirme qu'il serait le dernier homme qu'elle souhaiterait épouser, elle y consent par dépit, prise au piège d'une condition qu'elle n'a jamais voulue. En peu de temps, elle se retrouve mariée et loin de cette famille qui fait tant honte à son mari. Diriger Pemberley ne lui sied guère, commence alors une longue période où Elizabeth oublie même son propre nom tout en détestant l'être qui partage son lit, jusqu'à ce qu'elle arrive à déceler en lui autre chose que de l'orgueil et du mépris.

Un roman bien écrit et qui se lit avec beaucoup de plaisir, d'autant plus si l'on connaît l’œuvre originale. En effet, quelle janéite n'a pas rêver de voir M. et Mme Darcy dans leur quotidien ? Même si, ici, le ton n'est pas à la joie, le chassé-croisé de notre couple fétiche étant souvent violent et douloureux pour eux. Bien évidemment les choses finissent par s'arranger, mais ce ne sera pas sans peine, au point que les remises en question incessantes d'Elizabeth finissent par devenir un peu agaçantes. Mis à part ce petit bémol, c'est une réussite, l'auteur allant même jusqu'à nous offrir de très jolies scènes hot entre nos deux héros (avouez-le, vous en rêviez !!!).

Respectueux de l’œuvre originale tout en étant très audacieux, Elizabeth Darcy ravira aussi bien les passionnés de Jane Austen que les néophytes et accompagnera agréablement votre Tea Time printanier pour quelques heures.

lundi 27 avril 2015

Lune de Miel et Gueule de Bois de Jane Graves

Lune de Miel et Gueule de Bois
de Jane Graves 

Éditions Milady
Collection Central Park

Sortie le 30 avril 2015
Format Poche / . pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

La comptable Heather Montgomery n'aime pas les mariages. D'une part, elle y retrouve toute sa famille, qui la harcèle pour qu elle trouve chaussure à son pied. D'autre part, elle y croise des playboys comme Tony McCaffrey, un Don Juan brouillon et agaçant. Pourtant, après une soirée trop arrosée à Las Vegas, c'est auprès de Tony que Heather se réveille... devant un certificat qui les déclare mari et femme ! Pour donner le change à la famille de Heather, le séducteur accepte de faire semblant d'être son mari pendant un mois. Mais cette fausse lune de miel suscite lentement de vrais sentiments...

L'avis de Chani

En voyage à Vegas pour l’enterrement de vie de jeune fille de sa peste de cousine, Heather, trentenaire mal dans sa peau et célibataire, se réveille un matin mariée à Tony McCaffrey, l’homme sur lequel elle fantasme depuis bien longtemps. Pour ne pas être tournée en ridicule auprès de sa famille à cause d’un mariage express, la jeune femme et le play-boy vont repousser le divorce et permettre à Heather de ne pas être l’éternelle célibataire lors du mariage à venir de la cousine de la jeune femme.

Un mariage sous l’empire de l’alcool, un divorce remis au lendemain, la trame de ce roman n’a pas grand-chose d’original, il paraît même après plusieurs livres sortis depuis le début de l’année reprenant ce schéma. Ce n’est donc pas de ce côté qu’il faudra chercher l’intérêt de cette romance. Heureusement, les personnages sont attachants même si assez caricaturaux, le ton enlevé, et cette romance est très agréable à lire au final. La narration est fluide, l’humour très présent, Lune de miel et gueule de bois est une lecture parfaite pour un après-midi sans prise de tête sur une chaise longue au soleil.

Un très gros changement de Lauren Baratz-Logsted

Un très gros changement
de Lauren Baratz-Logsted

Éditions Harlequin
Collection Red Dress Ink

Sortie le 1er novembre 2014
Format poche / 352 pages / Prix 5,49 €



Présentation de l'éditeur :


« Enfin, Jane, tu as perdu la tête ? »
Voilà ce que tout le monde s’obstine à me répéter… sans avoir tout à fait tort. Car qui aurait pu croire que moi, Jane Taylor, réputée tête en l’air et dotée de la dose minimum d’esprit pratique, je me transformerais en mère responsable du jour au lendemain ? Responsable… Enfin, n’exagérons rien : je ne suis pas sûre que ma façon d’éduquer Emma – Emma étant ma fille, vous l’aurez compris — fera l’objet d’un reportage dans Parents Magazine, mais en tout cas, je prends mon nouveau rôle de maman très au sérieux ! Car figurez-vous que la maternité m’est un peu tombée dessus. Non pas que j’ignore la façon dont on fait les bébés (j’ai trente ans et un Q.I. normal, merci)… mais il se trouve que j’ai découvert Emma dans son petit couffin, abandonnée sur le parvis enneigée d’une église le soir de Noël. Bon d’accord, les nouveau-nés, je n’y connais pas grand-chose… mais je vous jure qu’Emma et moi, on est faites pour s’entendre !

L'avis de Chani

Le premier opus s’achevait par la découverte d’un nouveau-né dans un berceau par Jane, qui l’embarque avec elle, voyant ici la conclusion bien arrangeante à sa fausse grossesse. Baptisant la petite fille Emma, la jeune femme se voit déjà en mère responsable (elle est bien la seule). Sauf qu’entre la maternité rêvée et la réalité, il y a une marge.
Pour entrer dans le jeu de ce roman, il faut déjà accepter que Jane trouve un bébé dans un berceau et le garde, sans passer par la case police ou services sociaux. Dans les années 2000. Bien sûr. Mais, admettons. Peut-être qu’avoir la responsabilité d’un nouveau-né mettra du plomb dans la tête de la jeune femme, peut-être qu’elle prendra enfin des décisions justes et cohérentes, peut-être… Pas la peine de poursuivre, un bébé ne donne pas de maturité instantanée, ça se saurait. Jane est toujours aussi agaçante, aussi difficile à suivre et, sans compter les invraisemblances de l’intrigue, la jeune femme suffit, à elle seule, à faire perdre patience au lecteur au fil des pages. À réserver aux lecteurs qui aiment les intrigues rocambolesques et qui sont très indulgents avec les héroïnes immatures.

Un très gros mensonge de Lauren Baratz-Logsted

Un très gros mensonge
de Lauren Baratz-Logsted

Éditions Harlequin
Collection Red Dress Ink

Sortie le 1er juin 2014
Format poche / 352 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :


Imaginez une jeune femme, en pleine possession de ses facultés mentales, qui décide de faire un gros mensonge, histoire d’être un tout petit peu aimée… Imaginez ensuite que cette même jeune femme prenne un joli feutre rose, et trace une petite ligne rose sur son test de grossesse.Vous me suivez ? Pas tout à fait ? Laissez-moi vous expliquer… Dans un moment d’égarement total, Jane annonce à la Terre entière qu’elle est… enceinte ! Et c’est là que les ennuis commencent réellement pour elle : les collègues aux questions gênantes, les parents surprotecteurs, le petit ami bizarre, les maux de ventre imaginaires, les rêves de bébés géants, les envies de crème Chantilly… Emportée dans le tourbillon d’une vraie-fausse grossesse, Jane en arrive à bluffer tout le monde ! A ce stade de la folie, vous vous demandez comme moi si, à force de raconter des craques, Jane n’est pas devenue complètement dingue. Et surtout, comment elle va pouvoir sortir de ce gros, GROS mensonge !

L'avis de Chani

Jane a un petit ami allergique à l’engagement. Même si elle est heureuse dans son couple, elle attend chaque jour une demande en mariage de la part de sa moitié. Et finalement, elle a une idée géniale (selon elle) : faire croire qu’elle est enceinte. Mais ce genre de mensonges n’est pas sans conséquences.
Le point de départ de l’histoire est rocambolesque mais passons, il est justement intéressant de voir où tout cela peut nous mener. Eh bien pas très loin. Jane, le personnage principal, a la maturité d’un enfant de cinq ans, c’est heureux qu’elle ne soit pas réellement enceinte… L’ensemble est tiré par les cheveux ; difficile d’y croire, et surtout difficile de supporter l’héroïne plus de dix pages à la suite tant elle est agaçante et puérile. La fin est à l’image de l’ensemble, totalement irréaliste (cependant elle arrange tout le monde), mais bien pratique pour introduire le deuxième tome…

L'Héritière


L'Héritière
de Melinda Salisbury

Éditions Gallimard Jeunesse

Sortie le 17 avril 2015
Format broché / 336 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Twylla, dix-sept ans, est une élue, l'incarnation de la fille du dieu de la vie et de la déesse de la mort. Depuis ses treize ans, elle vit dans le château de Lorture où, bien qu'elle soit promise au prince, elle ne participe pas comme les autres à la vie de la cour. Car Twylla est, en quelque sorte, le bourreau de la reine. Nourrie chaque mois d'un poison mortel contre lequel elle est immunisée, elle exécute les traîtres du royaume. Simplement en les touchant. Ce statut l'affige au plus haut point - et l'isole cruellement. Alors, quand son nouveau garde, Lief, charmant et rebelle, cherche à se rapprocher d'elle, Twylla se laisse aller aux confidences... et aux sentiments. Mais elle est fiancée au prince, auquel elle se sent liée, et redoute la cruauté de la reine. Tout bascule quand elle apprend que son rôle n'est qu'un mensonge et que la reine a tout inventé pour asseoir son pouvoir... Dans cette intrigue machiavélique aux sombres secrets, Twylla devra trouver sa vérité.

L'avis de Chani

Twylla est la Daunen incarnée, capable de tuer d’un simple toucher grâce à un poison, contre lequel elle est elle-même immunisée, qu’elle ingère. Promise au prince du royaume, la jeune fille est soumise à sa future belle-mère, contrainte d’exécuter les condamnés, peu importe son propre ressenti. Le jour où Lief, un garde, entre à son service, les certitudes de Twylla sont remises en question.

Sur fond de fantasy, le lecteur suit l’évolution de Twylla, prise entre son prince et son garde. L’intrigue, à base de complots et de non-dits est assez intéressante bien que très lente à se mettre en place, même si l’évolution de la pensée de la jeune fille et certains développements de l’histoire sont quand même très classiques. La romance joue un grand rôle ici, sous forme d’un triangle amoureux assez convenu qui n’apporte pas grand-chose de nouveau. L’héroïne est en revanche agaçante, très passive, et, même si on peut comprendre ses motivations, elle ne nous fait pas moins grincer des dents. Les deux personnages masculins sont assez caricaturaux, l’auteur choisit de rester dans des sentiers balisés déjà trop vus. L’ensemble se laisse lire, mais ne restera pas dans les annales, malgré la superbe illustration de couverture.

dimanche 26 avril 2015

Tea time Milady Romance Avril 2015


  


Samedi 25 avril a eu lieu le Tea Time trimestriel des Ladies de Milady Romance. Lors de ces événements, les directrices de collection de la maison d'édition nous présentent les titres à venir dans les prochains mois, leurs coups de cœur et, en général, développent un thème en particulier.

Si vous voulez connaître les prochains titres à venir chez Milady Romance rendez-vous ici :
Mai : Sorties du 29
Juin : Sorties du 19
Juillet : Sorties du 10
Août : Sorties du 28

Les coups de cœur du staff Milady Romance :

- La série Pouvoirs d'attraction d'Abigail Barnette. Une série avec une relation BDSM entre un patron et son employée. Sophie, l'héroïne, est pleine de répartie, maline. Le héros est un homme mature de cinquante ans, qui a une fille de l'âge de l'héroïne. C'est un dominant mais seulement au lit.


Résumé : Sophie s’apprête à faire le tour du monde, mais son vol est retardé. Comme l’aventure n’attend pas, l’étudiante passe la nuit avec un bel inconnu qui disparaît au petit matin. Six ans plus tard, elle retrouve l’homme qu’elle n’a jamais pu tout à fait oublier dans des circonstances pour le moins étonnantes : Neil est nommé rédacteur en chef du magazine de mode pour lequel elle travaille. Incapable de résister à son amant d’autrefois qui lui ouvre les portes de la sensualité, Sophie va se soumettre à ses désirs les plus inavouables.

______________________________________________________________________________


- Le premier tome d'une série écrite par Lorelei James (auteur de la série De main de maître, dont on m'a annoncé le prochain tome pour la fin de l'année), Riders. La série se déroulant dans l'univers des rodéos, très sensuelle. Il y a déjà 16 tomes de sortis en VO.
Le premier tome frappe très fort dans l'érotisme puisque l'héroïne accepte une relation BDSM avec le héros et... ses deux amis. Les termes triolisme, relation M/M et soumission ont été évoqués pour nous présenter ce premier livre.

Résumé : Pendant les vacances d'été, Channing croise le chemin de Colby, un authentique cowboy qui fait des compétitions de rodéo. Il exige d'elle une soumission totale. C est l'occasion rêvée de se défaire de ses inhibitions. D'autant que le cowboy a le sens du partage et demande à sa nouvelle partenaire d'autoriser ses amis Trevor et Edgard à se joindre à leurs sexcapades... Channing a toujours eu le fantasme de se donner à plusieurs hommes, mais sa vie avec le trio sexy n'est pas une mince affaire...

______________________________________________________________________________


La meilleure chose qui me soit (jamais) arrivée de Laura Tait et Jimmy Rice et La vie selon Nora de Linda Yellin. Deux titres à paraître dans la collection Romans. Le premier est dans la veine des livres de McFarlane et Rainbow Rowell. Le deuxième est digne des comédies à l'américaine. 

« Ce roman présente tous les atouts des comédies romantiques de Richard Curtis ! » Glamour« La meilleure comédie romantique de l'année ! » Ali McNamara, auteure de From Notting Hill with Love... actually
« J'ai adoré du début à la fin. Un roman qui sonne juste et ne manque pas de mordant... en plus d'être incroyablement drôle. » Kirsty Greenwood

Résumé : On n'oublie jamais son premier amour. Holly a beau se souvenir d'Alex, elle a décidé dix ans auparavant qu'il ne serait pas l'homme de sa vie. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir quelques doutes sur la capacité de son patron à remplir ce rôle. Alex, lui, veut repartir à zéro et s'investir dans son nouveau boulot. Il est presque certain que sa décision de s'installer à Londres n'a aucun rapport avec Holly qu'il n'a jamais pu oublier. Presque. Ces deux-là ne sont-ils pas condamnés à retomber amoureux ?


Résumé : Molly ne recule devant rien. Dans le cadre de son travail, elle est amenée à sauter en parachute, dissimuler des vibromasseurs en passant sous des portiques de sécurité, ou encore à tester le speed-dating. Rien ne l'arrête, sauf l'amour. Le jour où on lui réclame un article sur le romantisme new-yorkais écrit à la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally, Molly flanche : elle avait décidé de tourner le dos à l'amour, la voilà forcée de le regarder en face. Avec un peu de chance, cette épreuve inattendue lui donnera l'occasion d'ouvrir les yeux sur celui qui fera de sa vie une romance.


______________________________________________________________________________

- Du biker chez Milady Romance : Reapers Motorcycle Club, Tome 1 : Possesseur de Joanna Wylde. Déjà 5 titres de parus en VO et de bons retours sur Goodreads.
J'espère que ce premier tome sera meilleur que celui sorti chez J'ai lu, avec une vrai histoire et pas avec un récit décousu.

Résumé : Marie n’a pas besoin d’une complication comme Horse dans sa vie. Ce biker couvert de tatouages et dénué de scrupules, qu’elle a rencontré chez son frère, n’est pas de cet avis. Il veut Marie sur sa moto et dans son lit. Pourtant, malgré les orgasmes incroyables que Horse lui procure, elle refuse d’appartenir à qui que ce soit.

C’est alors que le club de Horse, le Reapers Motorcycle Club, accuse le frère de Marie de leur avoir volé de l’argent. Et il risque de le payer de sa vie. Seule la jeune femme peut le sauver – à condition de donner à Horse ce qu’il désire. Tout ce qu’il désire.
______________________________________________________________________________

- Focus sur la série Prince Captif de C.S. Pacat. LE gros coup de cœur chez Milady. C'est d'ailleurs pour ça que les deux premiers tomes sortent à la même date : pour que les lecteurs n'aient pas à attendre pour avoir la suite. Le tome 3 doit sortir en novembre en VO et on nous a parlé d'une date de sortie française un mois après la VO.

Résumé : Damen est un héros pour son peuple et le légitime héritier du trône d’Akielos. Mais lorsque son demi-frère s’empare du pouvoir, Damen est capturé, dépouillé de son identité et offert comme esclave au prince d’un royaume ennemi.

Beau, manipulateur et létal, son nouveau maître, le prince Laurent, incarne ce qui se fait de pire à la cour de Vere. Mais dans la toile mortelle de la politique Vérétienne, les apparences sont trompeuses, et lorsque Damen se retrouve pris dans un jeu de pouvoir pour le trône, il doit s’allier à Laurent afin de survivre et sauver son royaume.

Sans jamais oublier une règle vitale : cacher sa véritable identité à tout prix. Car l’homme dont il a besoin est celui qui a le plus de raisons de le haïr…


La nouvelle collection de Milady Romance : Slash

Slash comme ce signe "/" que l'on voit pour désigner les romances M/M et F/F. Les premiers titres à paraître seront exclusivement masculins mais, si Milady arrive à trouver des titres F/F qui leur plaisent, ils seront rajoutés à la collection.
Tous les genres sont traités dans ce type de romance : le romantic suspense, l'historique, le contemporain.
                                                        
Sortie le 10 juillet 


Résumé : Adam Craig est au bout du rouleau. Ce chanteur de hard rock n'en peut plus de la vie vide de sens qu'il mène, de chambre d'hôtel en chambre d'hôtel. Après le dernier concert de sa tournée, il s'enfuit en pleine nuit jusqu'au lac où il passait autrefois ses vacances, pris de nostalgie. Il s'assoupit devant une maison au bord de l'eau... qui appartient à Miles Caldwell, un enlumineur agoraphobe et forcé de vivre en reclus. Il découvre le bel endormi à sa porte et, dès le premier regard, Adam ressent pour Miles une puissante attirance. Mais l'éternel vagabond et l'éternel solitaire pourront-ils jamais s'aimer ?


Sortie le 28 août

Résumé : Paul Hannon déménage à Tucker Springs avec sa petite amie, mais celle-ci le quitte en lui laissant plein d'affaires inutiles. Un jour, il rencontre El Rozal, un cynique propriétaire d'une boutique de prêteur sur gages. Paul y voit alors une excellente occasion de faire le ménage chez lui, et c'est bien malgré lui qu'El est intrigué par cet hétérosexuel qui pleure encore son ex. Ces deux-là n'ont rien en commun, mais lorsque des sentiments naissent, ils s'aperçoivent que « deuxième chance » n'est pas forcément synonyme de « second choix »...

Sortie le 25 septembre
Résumé : Dix ans après la fin du lycée, Jake Campbell le sportif et Brandon Bartlett l'intello se retrouvent dans leur établissement, mais côté profs cette fois. Quand on pousse Brandon à assister Jake pour l'entraînement d'une équipe de base-ball, les deux hommes se rapprochent beaucoup plus qu'ils ne l'auraient cru. Mais dans un lycée, en salle de classe comme en salle des profs, tout est affaire d'image. Jake et Brandon devront dépasser leurs vieux préjugés pour nouer une véritable amitié... et beaucoup plus encore.


Merci aux éditions Milady Romance pour nous avoir encore une fois si bien accueilli.


Jm-les-livres

vendredi 24 avril 2015

Meurtres en Alaska, Tome 2 : À l'État Brut de Martin Kat

Meurtres en Alaska
Tome 2 : À l'État Brut
de Martin Kat

Éditions Milady

Sortie le 30 avril 2015
Format broché / 480 pages / Prix 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Samantha Hollis n'aurait jamais cru passer une nuit de passion avec un amant comme Nick Brodie. Mais cet homme aussi fort que fruste cache un ancien policier brisé par toutes les horreurs auxquelles il a dû assister. Et c'est pour retrouver un peu de paix qu'il a quitté son poste à Anchorage, en Alaska. Lorsqu'il se décide à retourner au pays, Nick invite Samantha, qui accepte son offre. Mais, plus que la rudesse du Grand Nord ou les tempêtes de neige, une affaire de kidnapping et de meurtre va menacer d'entraîner le couple dans le chaos.

L'avis de Sophia :

Le premier tome de cette saga avait de nombreux atouts : des personnages intéressants, du suspense et des paysages grandioses bien exploités. Dans cette suite, l'effet de surprise et de découverte ne joue plus, et il devient alors très facile de passer complètement à côté de l'histoire.

Samantha et Nick se rencontrent à Las Vegas, couchent ensemble, puis reprennent chacun leur route, elle à San Francisco, lui en Alaska. Mais Sam se découvre enceinte, et Nick, de son côté, se rend compte qu'il veut absolument revoir la jeune femme et l'invite donc chez lui pour quinze jours, ce qu'elle accepte. Une fois sur place, ils apprennent à se connaître, alors que Sam cherche le bon moment pour annoncer sa grossesse à Nick et que celui-ci se lance dans une enquête policière concernant son voisin. Il y avait matière à faire un excellent romantic suspense, mais ce livre se révèle finalement très plat. Une redite sans imagination ni passion de tout ce qui a déjà été vu ou écrit.

Il faut presque attendre 100 pages pour que l'intrigue policière apparaisse enfin, et même là, comme elle ne concerne même pas directement les personnages principaux, elle peine à passionner. Contrairement au tome 1, il n'y a pas de découverte des paysages de l'Alaska et de la vie dans ce pays particulier. Il aurait certes été dommage de se répéter, mais c'était l'un des gros atouts du premier opus, et cela manque dans cette nouvelle histoire qui n'a déjà pas grand-chose pour elle. Intrigue qui traîne à se mettre en place, cadre peu exploité, ne reste donc que le couple à observer, alors que celui-ci se forme progressivement sous nos yeux, d'une manière qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler ce que l'on avait déjà lu dans le premier tome, avec un schéma identique.

Samantha et Nick sont des clichés sans aucune profondeur. Samantha est parfaite, belle, intelligente, sensible, cultivée, etc. ; l'archétype de l’héroïne que tout le monde aime et/ou désire au premier regard. L'auteur insiste un peu lourdement sur le fait qu'elle a connu peu d'amants, ce qui ferait d'elle une fille bien et en laquelle on peut donc avoir confiance. D'ailleurs, quand elle annonce enfin sa grossesse à Nick, ce dernier la croit sur parole, car, selon lui, comme elle a une expérience limitée du sexe (sic), elle ne peut que dire la vérité lorsqu'elle affirme être enceinte de lui ! Bref, Samantha est parfaite, quand elle n'assiste pas Nick dans son enquête, elle prépare des petits plats gourmands pour son homme au moins une fois toutes les trois pages (ce qui évidemment suscite l'admiration de tous), et elle joue les psychologues avec tous ceux qu'elle rencontre et qui semblaient n'attendre qu'elle pour enfin être heureux. Si l'on aime ce genre d’héroïne, on est servi. Si ce n'est pas le cas, alors il y a matière à lever les yeux au ciel très régulièrement.
Nick est à peine mieux. Lui aussi est parfait à tous points de vue. Il se traîne bien quelques traumatismes, mais juste de quoi le rendre encore plus séduisant aux yeux de Samantha. C'est le mâle de base, protecteur, courageux, qui n'a d'yeux que pour sa belle et qui, s'il est pourchassé par toutes les femmes de la région, est évidemment un gentleman qui n'en profite pas plus que ça.

Ce roman n'est pas foncièrement mauvais et il plaira sans aucun doute aux lecteurs adeptes de ce genre, ou qui n'ont rien contre des personnages caricaturaux et une intrigue longue à démarrer. Il y a une histoire d'amour et une enquête policière, le contrat est donc rempli de ce point de vue là. Mais les personnages trop parfaits ont épuisé ma patience et m'ont rendu moins encline à pardonner certaines répliques et réactions qui datent de l'an 14, et le peu d’intérêts ressenti pour l'aspect suspense a achevé de me faire renoncer. J'ai finalement abandonné ce roman à la page 288, sur un livre qui en compte 509. Et à ce stade, je me forçais déjà depuis plus de 100 pages à poursuivre. Dommage, le premier tome, même s'il tirait en longueur avec des tas de scènes inutiles, s'était révélé agréable à lire.




7,90 EUR
Achat Fnac


mercredi 22 avril 2015

Twisted Love, Tome 1 : Sous Influence de Meredith Walters

Twisted Love, 
Tome 1 : Sous Influence

de Meredith Walters

Éditions Milady
Collection Romans

Sortie le 24 avril 2015
Grand format / 384 pages / 18,20 €


Présentation de l'éditeur :

Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui...

L'avis de Chani

Si Aubrey étudie la psychologie et plus particulièrement les addictions de toutes natures, ce n’est pas par hasard. En effet, sa petite sœur a fait une overdose trois ans plus tôt et la jeune femme porte depuis le poids de la culpabilité. Alors qu’elle co-anime un groupe de parole composé d’accros de tous poils, Aubrey est irrésistiblement attirée par Maxx, junkie et dealer, qui représente tout ce qu’elle déteste. Mais parfois le cœur prend le pas sur la raison…

Je sors de cette lecture avec un avis très mitigé, difficile de dire si j’ai aimé ou pas. En fait, non, je n’ai pas aimé cette histoire, mais paradoxalement j’ai envie de lire la suite pour savoir ce qu’il advient de ces personnages que j’ai découverts et appris à connaître. Je n’ai pas aimé Sous influence parce qu’il s’agit d’une relation toxique et destructrice. L’ambiance de fond est sombre et limite glauque, pas ce que je préfère en termes de romance. Aubrey est particulièrement agaçante, elle manque de maturité et de recul, compromettant son avenir pour un type qu’elle sait dangereux et instable. Pour une future thérapeute, elle a encore énormément à apprendre, sans compter qu’elle manque aussi du bon sens le plus élémentaire. Au lieu de tirer Maxx vers le haut, elle ferme les yeux sur les mauvais côtés du jeune homme et se laisse entraîner dans sa spirale infernale, autrement dit un comportement à mille lieues de ce qu’on lui enseigne chaque jour. Maxx est, quant à lui, un monstre d’égoïsme qui se voile la face et se cache derrière des excuses bidon pour justifier ses actes. Face aux doutes d’Aubrey il l’encourage sur la mauvaise voie, ne pensant qu’à son intérêt, à son plaisir. Il est vraiment très difficile de voir du romantisme ni même une once de positif dans ce couple complètement dysfonctionnel. Mais, pourtant, le lecteur est happé dans leur histoire, peut-être mu par le naïf espoir de voir toute cette noirceur se transformer en happy end. C’est ce même espoir qui me poussera sans doute à lire la suite…

Level 26, la trilogie

Level 26 : La trilogie
Level 26 ; Dark Prophecy ; Dark Revelations
de Anthony E. Zuiker et Duane Swierczynski

Éditions J'ai lu

Sortie le 22 octobre 2014
Format Poche / 1015 pages / 15 €


Présentation de l'éditeur :

Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité. Un type de tueur échappe toutefois à cette classification. Particulièrement cruels, manipulateurs et insaisissables, sévissant sur tous les continents, ces psychopathes ne connaissent aucune limite et n'ont aucun mode opératoire de prédilection : ils appartiennent au niveau 26. Un seul homme peut arrêter ce genre d'individus : Steve Dark, ancien agent fédéral dont la famille a été massacrée.
Désormais affranchi de tout carcan judiciaire et moral, dégagé des procédures gouvernementales, il va devoir affronter trois tueurs de catégorie 26 dans des traques aussi redoutables qu'éprouvantes, mettant à chaque fois sa santé mentale et sa vie - comme celle des autres - davantage en danger.

L'avis de Sophia :

Ce livre réunit les trois romans de la saga Level 26 : Level 26, Dark Prophecy et Dark Revelations. Chacun de ces titres possède des qualités et des défauts, et tous ne suscitent pas le même intérêt.

Le premier roman est intrigant et plutôt addictif. Les chapitres, très courts, s'enchaînent à toute vitesse malgré un démarrage un peu long. À sa sortie, il était accompagné d'un site Internet, qui permettait aux lecteurs de plonger plus encore dans l'intrigue grâce à des vidéos, et surtout à la possibilité d'entrer en communication avec le tueur via des SMS, des appels, etc. Aujourd’hui, il ne reste que les vidéos à visionner sur Youtube, ce qui se révèle assez frustrant. Les vidéos sont cependant intéressantes. Certaines se contentent de mettre en images une scène que l'on vient de lire, mais d'autres montrent du contenu plus inédit. L'histoire de ce premier volet est prenante, et le tueur en série est vraiment dérangeant et plutôt original.

Le second roman, Dark Prophecy est moins passionnant. Sa construction est très proche du premier opus, et comme on connaît déjà les ficelles utilisées par l'auteur et que celles-ci se renouvellent peu, il y a beaucoup moins de surprises. Il y a là encore des vidéos à visionner, mais on s'en passe très bien pour comprendre l'intrigue, et il devient rapidement tentant de ne même plus aller les consulter. L'histoire est intéressante malgré tout, mais déjà plus classique, avec un tueur aux motivations finalement banales. Moins original et moins prenant, c'est un thriller classique, de bonne facture, mais qui est un peu fade et qui tombe souvent dans la facilité et la surenchère.

Le dernier volume, Dark Revelations est dans la lignée du second. On entre dans des histoires de complots, mais là encore rien d'inédit, et rien qui ne soit vraiment à la hauteur des promesses annoncées. L'enquête est convenue, souvent prévisible.

D'une façon générale, l'ensemble se lit plutôt bien. Si seul le premier roman brille un peu par son originalité, les autres ne sont pas inintéressants pour autant. L'écriture est rythmée, l'intrigue maîtrisée et les personnages variés. Ces derniers sont quasiment tous, et la plupart du temps, isolés les uns des autres, et l'on en sait finalement peu sur eux. On ne s'y attache donc pas. On les voit agir, mais rarement réfléchir ou interagir sur des sujets autres que l'enquête en cours. Beaucoup de pistes psychologiques amorcées et finalement jamais exploitées, on referme cette trilogie sans en savoir beaucoup plus sur les personnages qu'en l'ayant commencée. 
Petit bémol aussi sur le personnage de Steve Dark. Il est présenté tout du long comme le traqueur ultime, celui que toutes les agences s'arrachent. Mais dans les faits, on le voit rarement justifier sa réputation. Rien qu'on n'ait déjà vu ailleurs en fait. Il semble donc un peu survendu. Certes, il a quelques intuitions bien pratiques qui permettent de résoudre les enquêtes, mais rien de fondamental et ça s'apparente plus au bout du compte à de la facilité. De même, à plusieurs reprises, l'enquête avance grâce à des recherches ou des indices qu'on ne connaît pas. On sait juste que untel a trouvé une piste, sans savoir comment il l'a obtenue. Un tueur impossible à trouver, mais hop, par un coup de baguette magique ou grâce à une intuition les enquêteurs savent où aller. Un peu facile...

En bref, une trilogie qui vaut surtout pour son premier tome, mais qui constitue malgré tout un bon divertissement pour les amateurs du genre.

Fille des deux rives d'Ophélie Bruneau

Fille des deux rives
d'Ophélie Bruneau

Éditions Mythologica

Sortie le 2 avril 2015
Format Broché / 270 pages / 19 €
Format Epub / 4,99 €


Présentation de l'éditeur : 

Il y a quelques jours, Bodmaëlle Galliep était une jeune exorciste brillante, promise à un bel avenir. Aujourd’hui, à cause d’un imbécile à moitié ivre, elle grelotte dans les geôles de sa propre inquisition, accusée d’hérésie. Elle, dont la foi a toujours guidé les pas, traitée comme le dernier des mécréants !
Comment s’est-elle retrouvée liée, au mépris des interdits les plus sacrés de sa religion, à cet alter-monde où les sorciers puisent leur magie ? Qui l’aidera à prouver son innocence, quand les autres prêtres refusent de la croire ? Que lui cache-t-on ?
Pour le savoir, Bodmaëlle craint de devoir d’abord répondre à une autre question, celle qu’elle redoute depuis toujours : qui est-elle vraiment ?

L'avis de Sophia :

Ce roman propose un univers fantasy plutôt fouillé et même complexe. On y croise de nombreux personnages. Chacun d'entre eux a ses propres particularités, certains sont tournés vers la magie, d'autres vers la religion, des univers qui s'opposent régulièrement, surtout lorsqu'il est question de l'utilisation de l'alter-essence, une énergie sujette à controverse. 

L'histoire de Bodmaëlle Galliep est intéressante. Cette jeune femme bien sous tous rapports et entièrement dévouée à la Sainte Sagesse se retrouve dès le début de l'intrigue en fâcheuse posture. Suite à une altercation qui ne la concernait en rien, elle est accusée en public d'avoir pris de l'alter-essence, ce qui est totalement proscrit par sa foi. Arrêtée aussitôt, elle peine à prouver son innocence. C'est Murello, l'homme qui a causé sa perte qui, pris de remords, décide de lui venir en aide. Ils fuient ensemble, déterminés à prouver l'innocence de la jeune femme. 
Un long voyage s'en suit, alors qu'ils sont pourchassés par l'Inquisition.

Ce roman possède de solides atouts. Les personnages sont variés et bien construits, réalistes, et dans l'ensemble plaisants à découvrir. L'intrigue est complexe et maîtrisée. Il faut également souligner le talent d'Ophélie Bruneau, dont la plume est remarquable. L'équilibre entre dialogues, action et descriptions est parfait, et le tout est parfaitement nuancé pour offrir une écriture riche et imagée, et pourtant d'une agréable légèreté. L'auteur mène son histoire avec précision et cohérence. 

Malheureusement, j'ai éprouvé quelques difficultés à rentrer dans l'histoire et à m'attacher réellement aux personnages, sans pouvoir expliquer clairement pourquoi. Mais nul doute que ce roman de fantasy trouvera son public, car l'histoire est intéressante et le style est bon.



dimanche 19 avril 2015

Parutions Milady Romance Avril 2015






Lune de Miel et Gueule de Bois

de Jane Graves



Sortie le 30 avril 2015

Format Poche / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

La comptable Heather Montgomery n'aime pas les mariages. D'une part, elle y retrouve toute sa famille, qui la harcèle pour qu elle trouve chaussure à son pied. D'autre part, elle y croise des playboys comme Tony McCaffrey, un Don Juan brouillon et agaçant. Pourtant, après une soirée trop arrosée à Las Vegas, c'est auprès de Tony que Heather se réveille... devant un certificat qui les déclare mari et femme ! Pour donner le change à la famille de Heather, le séducteur accepte de faire semblant d'être son mari pendant un mois. Mais cette fausse lune de miel suscite lentement de vrais sentiments...



7,60 EUR
Achat Fnac







Les Frères Ténébreux
Tome 1 : Le Secret de la Duchesse
de Courtney Milan

Sortie le 30 avril 2015
Format poche  / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :
Désirant échapper à un passé scandaleux, Miss Minerva Lane, jeune femme discrète, se réfugie dans une petite bourgade sans histoire. Mais lorsque le séduisant et perspicace duc de Clermont s installe dans le voisinage, Minnie se sent menacée. Intrigué par la jeune femme, il se doute que de lourds secrets se cachent derrière cette attitude énigmatique et il est bien décidé à les découvrir. Mais cette fois, il ne sera peut-être pas de taille face à un tel adversaire...



7,60 EUR
Achat Fnac




Les Héritiers des Highlands

Tome 3 : L'envoûteur
de Paula Quinn

Sortie le 30 avril 2015
Format poche / 7,60 €


Présentation de l'éditeur :

Après des années d'exploit sur les champs de bataille, Connor Grant retrouve, par hasard, à la cour de Londres, Mairi MacGregor qu'il avait quittée sept ans auparavant lui assurant de revenir dans les Highlands. S'étant promis de l'oublier à jamais, Mairi est désormais vouée à la cause écossaise. Bien qu'elle soit encore attirée par Connor, elle ne parvient pas à lui pardonner sa trahison. Pour protéger son amour des Highlands, Mairi va devoir ravaler sa fierté et s'allier à son ancien amant même si cela signifie que son cœur risque de chavirer pour toujours.



7,60 EUR
Achat Fnac




L'éventail et l'épée

de Georgette Heyer


Sortie le 30 avril 2015
Format poche / 312 pages / 7,60 €


Présentation de l'éditeur : 

Être ou paraître ? Telle est la question...

La ravissante Cléone Charteris est amoureuse de Philippe Jettan mais lui reproche ses manières trop rustiques. Alors qu'elle ne rêve que de bals, elle tombe sous le charme de l'élégant sir Bancroft. Éconduit par Cléone et souhaitant la reconquérir, sir Philippe s'exile à Paris afin de devenir un véritable gentlemen. Six mois plus tard, il réapparaît, précédé d'une flatteuse réputation de don Juan. Regrettant la simplicité de l'homme qu il était, Cléone découvre les affres de la jalousie...



7,60 EUR
Achat Fnac





KGI
Tome 6 : Sans pitié
de Maya Banks

Sortie le 24 avril 2015
Format Poche / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

P.J. et Cole, tous deux tireurs d'élite au sein du KGI, sont rivaux depuis des années... et un peu plus. Un soir, ils cèdent à l'attirance qu'ils ressentent l'un pour l'autre et passent une nuit torride ensemble. Mais ils n'ont pas le loisir de réfléchir à leur relation : le KGI appelle P.J. dans une mission terriblement dangereuse, et qui tourne au cauchemar. Survivant de justesse à cette expérience traumatisante, la tireuse d'élite quitte le groupe pour s engager sur la voie de la vengeance. Mais Cole est résolu à retrouver celle pour qui il ressent plus que du désir, même si cela implique de risquer sa propre vie.




7,90 EUR
Achat Fnac




Meurtres en Alaska,
Tome 2 : A l'état brut
de Kat Martin

Sortie le 24 avril 2015
Format Poche / 480 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Samantha Hollis n’aurait jamais cru passer une nuit de passion avec un amant comme Nick Brodie. Mais cet homme aussi fort que fruste cache un ancien policier brisé par toutes les horreurs auxquelles il a dû assister. Et c’est pour retrouver un peu de paix qu’il a quitté son poste à Anchorage, en Alaska. Lorsqu’il se décide à retourner au pays, Nick invite Samantha, qui accepte son offre. Mais, plus que la rudesse du Grand Nord ou les tempêtes de neige, une affaire de kidnapping et de meurtre va menacer d’entraîner le couple dans le chaos.




7,90 EUR
Achat Fnac






Annabelle
de Sara Agnes L.

Sortie le 24 avril 2015
Format broché / 320 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :


Annabelle est éditrice depuis des années dans la collection jeunesse de sa maison. C'est donc avec surprise qu'elle apprend le nouveau défi que ses chefs comptent lui lancer : lui demander de travailler avec un auteur best seller de romans érotiques, spécialisé en SM, qui semble avoir des exigences bien particulières vis à vis de ses éditrices... Y voyant une occasion de diversifier son travail, Annabelle accepte, mais elle est loin d'imaginer à quel point sa rencontre avec le séduisant John va bouleverser sa vie.


16,90 EUR
Achat Fnac



A Corps Perdus,
Tome 3 : Posséder
de Maya Banks

Sortie le 24 avril 2015
Format broché / 320 pages / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

Mariés depuis des années, Chessy et Tate se sont aimés passionnément, et leurs désirs coïncident parfaitement depuis que Chessy a accepté de se soumettre à son époux. Mais entre-temps, la carrière de Tate semble être passée au premier plan et Chessy se sent délaissée. Soucieux de rallumer la flamme, Tate organise une soirée en tête à tête, mais un appel professionnel vient perturber ses plans. Conscient qu’il risque de perdre la femme qu’il aime, Tate va devoir se donner corps et âme.



16,90 EUR
Achat Fnac





Un beau jour peut-être
de Lauren Graham

Réédition le 24 avril 2015
Format poche / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Janvier 1995. Des rêves de Broadway plein la tête, Franny fait le pari de devenir célèbre en trois ans. Elle n'a plus que six mois pour réussir. Alors que sa carrière de comédienne tourne au ralenti, et qu'elle cherche à échapper à la petite vie rangée que son compagnon voudrait partager avec elle, Franny tient enfin l'occasion de jouer devant des professionnels. Pour réussir, elle devra faire abstraction du charme de James Franklin, l'acteur le plus talentueux de son cours…



Twisted Love,
Tome 1 : Sous Influence
de Meredith Walters

Sortie le 24 avril 2015
Grand format / 384 pages / 18,20 €


Présentation de l'éditeur :

Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui...