Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

vendredi 12 septembre 2014

De Main de Maître, Tome 1 : La novice de Lorelei James



De Main de Maître, 

Tome 1 : La novice
de Lorelei James

Éditions Milady
Collection Romantica

Sortie le 22 août 2014
Format broché / 16,90 €


Présentation de l'éditeur :

La carrière d’Amery a toujours primé sur sa vie amoureuse jusqu’au jour où, à l’occasion d’un cours de self défense, elle rencontre un homme qui la trouble au plus haut point. Dès le premier regard, Ronin Black, le maître du dojo, éprouve une vive attirance pour la jeune femme. À tel point qu’il décide de l’entraîner personnellement… en public, mais aussi en privé. Cet homme énigmatique repousse les limites d’Amery. Bientôt, elle ne peut plus se passer de lui et du plaisir qu’il lui procure. Pourtant il lui cache quelque chose, et elle s’en veut de lui avoir accordé une confiance aveugle. L’attachement qu’elle éprouve pour Ronin se révèle bien plus littéral que ce qu’elle aurait pu imaginer.


Avis de Jm-les-livres :

Après tous les titres parus en romance érotique BDSM dernièrement, un livre sur les arts érotiques des cordes, le shibari et le kinbaku, a de quoi attirer notre attention. Ce premier tome n'est pas sans défauts, mais sa lecture reste quand même addictive.

L'histoire reprend les codes de la romance érotique tout en les détournant un peu : l'héroïne n'a rien d'une petite chose fragile, le héros, lui, correspond bien aux codes du genre puisqu'il est ténébreux et mystérieux, et leur attraction est complètement passionnelle. Là où on est agréablement surpris, c'est qu'ils ne se sautent pas dessus dès les premiers instants, ils apprennent un peu à se connaître d'abord. C'est agréable et ça permet à la pression de monter doucement. Ensuite, le sujet principal, le shibari et le kinbaku, est suffisamment original (et peu lu en romance érotique) pour qu'on poursuive notre lecture avec avidité et curiosité. Certains héros, vus dans ce genre littéraire, avaient utilisé les cordes pour entraver leurs partenaires, mais le shibari et le kinbaku ont surtout pour but de magnifier le corps de la personne attachée. L'auteur nous explique bien l'origine et les causes ce qui nous permet d'appréhender toutes les facettes de cet art érotique. Malheureusement, la manière dont est amenée la préférence du héros en matière de sexe est vraiment maladroite. Tout comme l'héroïne, on a l'impression que c'est quelque chose de mal. La beauté de cet art est ensuite mieux expliqué, mais on reste quand même prudent par rapport à tout ça. Le deuxième bémol est le déroulement de l'histoire, qui est trop long par moments. On avance dans le temps doucement et ça manque parfois un peu de rythme. Et enfin, la plume de l'auteur (ou la traduction) semble parfois un peu faible. J'aurais personnellement apprécié un style plus imagé ou poétique, qui colle plus au thème du livre. Certains passages semblent très maladroits ou manquent de style. Si parfois, une écriture trop lyrique peut desservir le récit, ici, elle aurait pu faire de ce livre un vrai coup de cœur.

La découverte à la fin du livre nous laisse supposer de nouvelles choses sur le héros. De quoi nous motiver à poursuivre cette série.



16,90 EUR
Achat Fnac

Le labyrinthe, le film



L'adaptation cinématographique du roman L'épreuve, tome 1 : Le labyrinthe de James Dashner.

Date de sortie :  15 octobre 2014
Durée : 1h54min
Réalisateur : Wes Ball
Genre : Dystopie

Casting :

Dylan O'Brien ~~~~ Rôle : Thomas
Aml Ameen ~~~~ Rôle : Alby
Ki Hong Lee ~~~~ Rôle : Minho
Thomas Brodie-Sangster ~~~ Rôle : Newt
Will Poulter ~~~~ Rôle : Gally
Blake Cooper ~~~~ Rôle : Chuck
Kaya Scodelario ~~~~ Rôle : Teresa
[...]

Synopsis :


Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Bande annonce :



Avis de Jm-les-livres :


Hier soir, j’ai eu la chance d’assister à l’avant-première organisée pour les blogeurs pour la projection du film Le Labyrinthe de Wes Ball, adaptation du premier tome de la série de James Dashner. Je n’avais pas lu les livres donc je ne pourrai pas commenter la fidélité du film par rapport à l’œuvre originale.

Après deux heures de projection, je suis ressortie éblouie par la qualité visuelle du film, mais aussi par le jeu des acteurs. Le casting, jeune, puisque les personnages sont des adolescents propulsés dans un labyrinthe mystérieux et dangereux, est convaincant, et réussit à nous faire ressentir l’angoisse de leur situation. Le labyrinthe est effrayant et complexe. Les murs bougent, révèlent des monstres mécaniques inquiétants.
Le scénario est palpitant et les quelques touches d’humour (involontaires ?) permettent de nous sentir plus proche des personnages et de ce qu’ils vivent. Où sont-ils ? Qui les a amenés ici ? Pourquoi ? Mais surtout, vont-ils réussir à s’échapper ? Les péripéties s’enchaînent rapidement et on ne voit pas les deux heures du film passer. Et la fin ! On ressort impatient de découvrir la suite de leurs aventures.

Si vous aimez les dystopies, les films avec de l’action et une bonne touche d’angoisse, courez voir Le labyrinthe de Wes Bell, vous ne serez pas deçus !