Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

dimanche 22 juin 2014

Les Demoiselles de Spindle Cove, Tome 3 : Un Mariage au Clair de Lune de Tessa Dare

Les Demoiselles de Spindle Cove
Tome 3 : Un Mariage au Clair de Lune

de Tessa Dare



Éditions J'ai lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 4 juin 2014
Format Poche / pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur : 


Kate Taylor a tout ce qu'elle désire, ne lui manque que trouver l'amour. Lorsque de mystérieux étrangers sont à sa recherche, le caporal Thorne prétend être son fiancé pour assurer sa protection. Mais il semble beaucoup plus séduit qu'il n'ose l'avouer...

Avis de Jm-les-livres :

Après un premier tome magnifique et un deuxième un peu moins bon, on retrouve ici tout le talent et la magie de l'auteur. Pour notre plus grand plaisir.

On avait aperçu les deux héros, Kate Taylor et le caporal Samuel Thorne, dans les précédents livres. Dès le début, ils avaient semblé ne pas s'apprécier du tout. Kate, toujours souriante, opposée au caporal, taciturne et apparemment incapable de sourire. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur leur passé. Kate, qui se pensait orpheline, se découvre une famille des plus... originales. Pourtant, Thorne, qui avait jusqu'ici tout fait pour rester loin de Kate, la met en garde contre eux et propose de jouer le rôle de son fiancé afin de la protéger. Mais l'attraction entre eux va compliquer leur mensonge, et l'amour va bientôt tout bouleverser.

Avec le caporal Thorne, l'auteur nous offre un héros torturé comme on les aime, capable de beaucoup de douceur et d'amour. Son côté "je ne suis pas digne de vous" est très touchant et les efforts qu'il réalise pour la jeune femme sont une belle preuve d'amour. Kate est, elle aussi, très émouvante. Douce et calme, elle soigne les blessures du héros et l'oblige à accepter leur amour. Ce tome se déroule tout en douceur malgré quelques moments plus durs que d'autres. Une mention spéciale à la scène finale, où l'obstination du héros est mise à rude épreuve. 
On apprécie aussi de retrouver les petites touches d’humour qui viennent ponctuer le récit et ajouter du piquant à cette histoire ; la famille de Kate est d'ailleurs très amusante. 
Cette série nous réserve décidément de beaux moments et c'est avec impatience que l'on attend la suite.



6,61 EUR
Achat Fnac


Si vous avez aimé, retrouvez notre avis sur : 


Les frères Maccarrick Tome 2 : Si tu le désires de Kresley Cole

Les frères Maccarrick

Tome 2 : Si tu le désires
de Kresley Cole

Éditions J'ai lu
Collection Aventures & Passions

Sortie le 16 avril 2014
Format poche / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Hugh MacCarrick abandonne Jane Weyland alors qu'il devait l'épouser. Des années plus tard, il est désigné pour veiller sur elle, mais se heurte à la colère de la jeune femme. Pourtant, elle reste secrètement amoureuse de lui.



Avis de Jm-les-livres :


Le premier tome n'avait pas totalement convaincu, mais le second encore moins. C'est dommage parce que les highlanders ont la cote et qu'un Kresley Cole est généralement synonyme de réussite.

Les trois frères MacCarrick ne peuvent se marier à cause d'une malédiction qui pèse sur les hommes de la famille. Nous reprenons le fil de l'histoire pendant la résolution du premier tome, alors que Court est toujours en France avec sa dame. Hugh est rappelé par son supérieur à Londres pour protéger la fille de ce dernier d'un ancien agent du gouvernement qui l'a prise pour cible afin de se venger des deux hommes. Jane, la jeune femme dont il est amoureux depuis des années, mais qu'il a fuie de peur de mettre sa vie en danger à cause de la malédiction, est en péril face à ce maître assassin. Les retrouvailles ne sont pas des plus joyeuses, surtout quand ils apprennent quel est le plan du père de la jeune fille pour la protéger. Hugh va devoir épouser Jane et l'emmener en sécurité dans le nord. Mais ils s'opposent et tentent de résister à l'attirance qu'ils ressentent l'un pour l'autre.

La première chose qui dérange dans ce livre, c'est l'héroïne. Pour une fille de cette époque, elle est vraiment trop libérée. Elle va à des soirées osées où l'on croise des courtisanes, elle n'hésite pas à flirter de manière poussée avec Hugh. Ce n'est pas la seule héroïne à agir comme cela, mais ici, on a plus une sensation d'anachronisme qu'autre chose. Elle est également très agaçante, tantôt douce et gentille, tantôt irritante et puérile. Face à elle, le héros n'est pas des plus palpitants non plus. Il est attiré par la jeune femme, tente de lui résister et choisit de la blesser pour la "protéger". Il est également très obstiné dans son genre, mais cette fois, ça ne fonctionne pas. L'ensemble est ennuyeux et leur couple ne convainc pas. En plus, la résolution de l'intrigue est un peu trop facile, alors que le méchant est effrayant, dangereux comme il faut.

Au final, un livre moyen, qui ne réussit pas à nous emballer et qui déçoit. Il ne reste plus qu'à espérer que le dernier tome sauvera notre impression générale sur la série.



7,03 EUR
Achat Fnac

Quand l'ouragan s'apaise de Kathleen E. Woodiwiss

Quand l'ouragan s'apaise 

de Kathleen E. Woodiwiss

Éditions J'ai lu 
Collection Aventures et passions

Réédition le 6 novembre 2013
Poche / 7,40 €

Présentation de l'éditeur :

Ce jour de l'été 1799 où elle partit pour Londres afin d'échapper à la tyrannie de sa tante, Heather Simmons, jeune et ravissante orpheline, était loin de prévoir qu'elle se retrouverait bientôt, errant dans le port de Londres, avec un meurtre sur la conscience. Elle est alors entraînée sur le navire du capitaine Brandon Birmingham, riche et bel Américain qui, se méprenant sur sa moralité, fait d'elle sa maîtresse et lui impose un amour brutal que la pure et volontaire Heather ne peut accepter. Entre eux commence un long duel qui se poursuivra tout au long de la traversée, puis dans la merveilleuse plantation que Brandon possède en Caroline du Nord. Le désir physique, exigeant, sauvage et cruel de l'amant que le sort lui a imposé, Heather parviendra-t-elle à le changer en amour ? 


Avis de Jm-les-livres :

Kathleen Woodiwiss fait partie des références que l'on cite en romance historique. Elle appartient à ces "anciennes" auteurs qui n'avaient pas peur de raconter des histoires proches de la réalité de l'époque, même si certaines situations risquaient de choquer les lecteurs. Quand l'ouragan s'apaise est le premier livre que j'ai lu de la dame (et son plus grand succès), et on peut dire qu'il est fidèle à cette pensée : la première rencontre entre l'héroïne et le héros, après un quiproquo, se conclut par une relation plus ou moins consentie. Cet événement, et certains autres, risque de choquer certaines lectrices adeptes des "nouvelles romances historiques" plus soft, mais il serait dommage de passer à côté de ce roman. Avec une grande utilisation de malentendus et de fierté mal placée, Kathleen Woodiwiss nous propose un voyage fort, entre l'Angleterre et l'Amérique, durant lequel les deux héros vont découvrir l'amour et apprendre à s'aimer.

Brandon Birmingham est un riche propriétaire terrien américain, venu en Angleterre pour affaires. Après sa longue période en mer, il demande à son second de lui trouver une femme pour la nuit. Et c'est Heather que l'homme découvre sur les quais. La jeune fille, terrifiée, en fuite, pense qu'elle va être mise en prison après le meurtre qu'elle vient de commettre. Mais sa rencontre avec le capitaine Birmingham va changer sa vie. Il est obstiné, directif, possessif... et il la trouble énormément. Heather, elle, passe de la révolte à la soumission en un claquement de doigts. À dix-huit ans, elle est très naïve et les deux ans qu'elle a vécus sous la coupe de sa tante l'ont beaucoup marquée. Leur relation amoureuse est houleuse tout au long du roman. Entre jalousie et passion, les deux héros ont beaucoup de mal à se comprendre et on se demande s'ils vont enfin voir ce qui crève les yeux de tout le monde autour d'eux. 

Ce livre n'est pas sans défauts. Les ficelles utilisées par l'auteur sont bien connues des grandes amatrices de romance. Certaines inconstances dans la personnalité des personnages perturbent un peu également, mais on est très vite embarqué dans le récit de leurs aventures. Les pages se tournent presque toutes seules. Ce n'est pas beau et plein de déclarations d'amour, c'est brutal et épique. Une ode au Sud et à une époque où l'amour n'était pas à base de guimauve. Malgré les quarante années passées depuis sa sortie, Quand l'ouragan s'apaise réussit encore à nous faire rêver et c'est bien là le plus important. Il est de ces romans qui vous accompagnent tout au long de votre vie, et que vous relisez de temps en temps, juste pour le plaisir de retrouver ses personnages et leur histoire.

Une fille vraiment bien de Kerry Cohen Hoffman




Une fille vraiment bien
de Kerry Cohen Hoffman

Éditions Bayard Jeunesse
Collection Millésime

Sortie le 4 juillet 2013
Format broché / 261 pages / 12,50 €


Présentation de l'éditeur :


Lindsey a perdu son frère dans un accident de voiture. Son père a alors subi d’importants revers professionnels, qui l’ont conduit à revendre leur maison et à s’installer dans un quartier populaire. Et pour finir, sa mère est partie vivre avec un autre homme, loin d’eux. Alors que son univers s’écroulait, Lindsey s’est promis d’être forte et de donner satisfaction à tout le monde. Bonne élève, bonne camarade, bonne fille, elle épaule beaucoup son père à la maison, débordé entre autres par Tara, 13 ans, sa seconde fille, particulièrement rebelle. Au lycée, Lindsey est prête à tout pour devenir la meilleure amie de Claire, la plus jolie fille, dont tous les garçons sont amoureux. Elle espère intégrer son cercle rapproché et faire oublier aux autres les drames qui l’ont touchée et qui la stygmatisent. Puis arrive le séduisant Kyle, si différent des autres garçons, qui la fascine. Mais Claire se pose aussitôt en rivale, et Lindsey s’éclipse, étouffant ses sentiments. Après avoir volé un billet de 20 dollars à son père, la jeune fille, sans vraiment savoir pourquoi, commet un vol à chaque contrariété. D’abord anodins, les vols prennent de plus en plus d’ampleur, la conduisant à voler les objets personnels d’élèves dans leurs casiers. Lorsqu’une comédie musicale est montée, Lindsey, qui aimerait beaucoup chanter, est reléguée aux coulisses, et accepte son sort sans rien dire... Un jour qu’elle et Claire rencontrent Kyle, par hasard au cinéma, le garçon lui prend la main pendant le film, mais quand son amie s’en rend compte, elle fait une grande scène de jalousie à Lindsey, qui, là encore, préfère éconduire Kyle plutôt que de s’opposer à elle... Cependant, c’est lors d’une visite à sa mère avec sa soeur que les choses s’aggravent : Lindsey, qui a l’impression que sa mère l’a remplacée par le petit garçon qu’elle a eu avec son nouveau compagnon, lui dérobe un bijou. A son retour, Claire lui annonce de surcroît que Kyle l’a embrassée. Lindsey est alors au bord de l’implosion et vole des boutons de manchette aux parents des enfants qu’elle garde. Ceux-ci s’en rendent compte, et la jeune fille avoue tout. La prise de conscience est rude, mais soudain, Lindsey a enfin le sentiment de pouvoir vivre pour elle-même. Et dans son élan, elle déclare ses sentiments à Kyle, auditionne pour la comédie musicale et chasse Claire de son cercle d’amis.

L'avis de Chani

Lindsey est l’ado idéale, celle dont tous les parents rêvent. Intelligente, gentille, mature et serviable, elle s’occupe de son père depuis le décès de son frère et le départ de sa mère. Cette jeune fille modèle, sur qui tout le monde sait pouvoir compter, va pourtant passer du côté obscur, d’abord en volant un billet dans le portefeuille de son père. Rapidement, sa cleptomanie devient irrépressible, la jeune fille craque sous le poids des responsabilités que tout le monde lui fait porter et de la pression.

Une fille vraiment bien dépeint avec intelligence le portrait d’une adolescente, en apparence parfaite, qui part à la dérive. Obligée de grandir trop vite et d’endosser des responsabilités qui ne sont pas de son âge, Lindsey trouve une échappatoire dans le vol qui, finalement, est un moyen d’attirer de l’attention sur elle, une vraie bouteille à la mer en quelque sorte. Sa rencontre avec Kyle, nouveau au lycée et bad boy de son état, va déclencher chez la jeune fille une sorte de prise en compte de sa situation, de son absence de liberté et de son besoin de retrouver l’insouciance de l’adolescence dont elle est privée. Si le procédé qu’elle utilise n’est pas vraiment le meilleur, il aboutira néanmoins à sa libération. Sans porter de jugement, l’auteur brosse un portrait réaliste de la fragilité de l’adolescence et de l’équilibre instable entre la maturité et l’inconséquence propre à cet âge. À recommander aux ados et leurs parents.