Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

samedi 4 janvier 2014

Face cachée - Tome 1 : Dans la peau de M. Leighton



Face Cachée
Tome 1 : Dans la Peau
de M. Leighton

Éditions Milady
Collection Romans

Sortie le 24 janvier 2014
Grand format / . pages / 15,20 €


Présentation de l'éditeur :

Olivia Townsend est une femme comme les autres, qui de démène à l'université dans l'espoir de pouvoir un jour aider son père dans ses affaires. Pour financer ses études, elle travaille à l'Hynos Club, le bar géré par le très séduisant Cash - le genre de bad boy qu'elle a décidé d'éviter comme la peste. C'est alors qu'elle rencontre le frère jumeau de son patron, Nash, un avocat bien sous tout rapport... accessoirement casé avec sa colocataire. Entre les deux, son cœur balance...




Avis de Idrilhirith :

L’histoire est celle d’Olivia (Liv de son diminutif) qui est étudiante en comptabilité et serveuse. Elle est en collocation avec sa cousine qu’elle n’apprécie pas. Elles ne sont pas issues du même milieu (le père d’Olivia est éleveur de mouton et celui de Marissa est avocat) et n’ont pas le même caractère. Elle fait la rencontre de Cash et de Nash, jumeaux, dont l’un sort avec sa cousine. Elle craque sur les deux, alors, lequel choisira-t-elle ?

Quand on lit un livre on lit tout y compris les remerciements. C’est à ce moment là que l’on a une (mauvaise) surprise : l’auteure remercie Dieu. Ok, elle est américaine, pourquoi pas, mais c’est quand même dérangeant.
 Ensuite, la téléréalité s’invite dans le livre avec la phrase « non mais allo quoi ». Alors là deux choix : soit on espère que c’est le traducteur qui a voulu faire un trait d’esprit soit on désespère. En prenant la première solution cela nous permet de continuer le livre, où, fort heureusement, il n’y aura pas d’autre référence à ce type d’émission.
Puis, on a droit à une scène où Olivia se rend à une soirée collet-montée avec Nash, elle est la seule en rouge alors que les autres sont en noir et/ou blanc. Cette scène fait tout de suite penser à un téléfilm avec Jane Seymour : le personnage qu’elle interprète se pointe à un bal dans une robe rouge alors que les couleurs de la soirée sont le noir et le blanc. La seule différence tient aux circonstances. Alors, d’accord, les auteurs tirent leur imagination et leur inspiration des souvenirs et de leurs connaissances. Mais pour qui a vu le téléfilm c’est décevant.
Quatrième problème : l’incohérence entre la description du caractère d’Olivia et ses actions. Elle est sensée être timide et réservée. Pourtant, cela ne l’empêche pas d’enlever le tee-shirt d’un homme qu’elle prend pour un stripteaseur, de donner ses clefs à un quasi-inconnu, de servir de support à un Body Shot et de coucher avec un homme qui entre dans son appartement de nuit, dont elle ne voit pas le visage (elle ne pense pas à allumer la lumière ! ) et elle ne demande même pas son nom. Ce sera une partie de l’intrigue tout au long du livre. Qui est son mystérieux amant : Cash ou Nash ? Pour la timidité on repassera…

L’intrigue est simple : qui de Nash ou de Cash choisira-t-elle ? Elle ne s’étoffe que dans les 20 dernières pages. Hélas, c’est un peu tard. L’idée est bonne, mais pas assez développée. Il est vrai que c’est un premier tome et qu’il faut poser les personnages et l’intrigue. L’extrait du tome 2 laisse penser que l’intrigue principale se développera par la suite, du moins il faut l’espérer. Pour éviter de spoiler, il est juste possible de dire que ce n’est pas l’histoire d’amour.
L’écriture est fluide. Le livre se lit facilement, d’autant plus que le texte n’est pas très recherché. Il est agréable à lire. C’est un tome à conseiller pour qui veut passer une soirée tranquille sans prise de tête. Le tome 2 semble être dans la lignée de cet opus au vu de l’extrait. C’est donc une série de romance qui se laisse lire mais sans plus. 

Avis de notre partenaire Evenusia sur Les Chroniques d'Evenusia.



17,29 EUR
Achat Fnac

Les enquêtes boréales d'Irene Huss




Les enquêtes boréales d'Irene Huss
de Helen Tursten

Éditions J'ai lu
Collection Semi-poche Policier

Sortie le 18 septembre 2013
Semi-Poche / 733 pages / 18€




Présentation de l'éditeur :


La manchette du Göteborgs-Posten est claire : "Le corps de la victime d'un meurtre a été retrouvé démembré près d'un lieu de baignade". Le tatouage de la victime conduit l'enquête jusqu'au Danemark, où un crime similaire a été commis des années plus tôt. Jacob Schyttelius est retrouvé sans vie à son domicile. Dans leur appartement, ses parents sont découverts morts dans leur lit, une balle entre les yeux. Les écrans des ordinateurs sont recouverts de pentagrammes tracés avec leur sang. Un seul membre de la famille est encore en vie : Rebecka, une brillante informaticienne londonienne, mais frappée de mutisme. Quelle que soit l'enquête, l'inspecteur Irene Huss est passée maître pour jongler entre l'horreur où la plonge son métier et les sphères de sa vie privée. Quoique.

Avis de Chani

Les enquêtes boréales regroupe, au sein du même livre, deux romans mettant en scène l’inspecteur Irène Huss : Un torse dans les rochers et Le diable de verre.
Le premier commence par la découverte d’un corps portant un mystérieux tatouage. L’inspecteur Irene Huss, chargée de l’enquête, va rapidement se trouver confrontée à d’autres cadavres, tous horriblement mutilés.
Le second met en scène un pasteur et sa femme retrouvés morts, avec le dessin d’un pentagramme sur leur ordinateur. Le satanisme a-t-il un rapport avec le double meurtre, et si oui pourquoi ? C’est ce que la policière va tenter de découvrir.

Les thrillers d’Helene Tursten sont bien menés, très visuels et un peu gores. Mais ce côté est tempéré par la personnalité de l’inspecteur qui a une « vraie vie » à côté de son enquête, ce qui change un peu des flics obsessionnels ne vivant que pour leur métier. Cette normalité est un souffle d’air frais au milieu des enquêtes macabres de l’inspecteur.
L’auteur sait mener ses intrigues et ménager le suspense, son écriture nerveuse met en valeur la dynamique du scénario et donne envie d’enchaîner les pages sans s’arrêter.
Si vous êtes amateurs de thrillers, ne passez pas à côté de cet auteur suédois et découvrez les premières enquêtes de son inspectrice fétiche, Irene Huss, dans ses Enquêtes boréales.