Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

lundi 30 juin 2014

Stalker : Pique-nique au bord du chemin

Stalker : 
Pique-nique au bord du chemin

de Boris et Arkadi Strougatski

Éditions Folio SF

Sortie le 26 septembre 2013
Format poche / 320 pages / 7,40 €




Présentation de l'éditeur :

Des Visiteurs sont venus sur Terre. Sortis d'on ne sait où, ils sont repartis sans crier gare. Dans la Zone qu'ils ont occupée sans jamais interagir avec les hommes, ils ont abandonné des objets de toutes sortes. Objets-pièges. Objets-bombes. Objets-miracles. Objets que les stalkers viennent piller au péril de leur vie, comme une bande de fourmis coloniserait, sans rien y comprendre, les détritus abandonnés par des pique-niqueurs au bord d'un chemin.


L'avis de Chani

Les extra-terrestres sont venus sur Terre, mais de leur visite il ne reste que six zones disséminées sur la surface du globe pour preuves de leur passage. Dans ces zones, ils ont laissés divers objets et aussi beaucoup de pièges. Ces zones sont convoitées par les scientifiques, à des fins de recherche, mais aussi par les Stalkers, dans un but plus mercantile puisque ces hommes font la contrebande des artefacts laissés derrière eux par les visiteurs. Aussi dangereux qu’il soit d’entrer dans les zones, que ce soit à cause des pièges présents ou des militaires qui les surveillent, les Stalkers n’hésitent pas à prendre le risque de les arpenter, certains objets ayant des particularités très convoitées, comme la « Boule d’or », censée exaucer tous les vœux. Stouhart vit à côté de la zone de Hartmont. Scientifique et Stalker à ses heures, il parcourt la zone par appât du gain bien sûr, mais aussi à cause de motivations personnelles…

J’attendais beaucoup de ce roman de SF, mais, au final, je suis déçue. L’univers des frères Strougatski est très sombre et plombé, et le récit n’est guère plus optimiste. Ici ce n’est pas la visite des extra-terrestres qui est le centre de l’intrigue, mais les interactions entre les humains et les objets oubliés (à dessein ou pas ?) par nos visiteurs, prétexte à une exploration de l’âme humaine. Alors, oui, c’est intéressant, mais aussi (et surtout ?) très déroutant. Je n’ai pas vraiment accroché, le thème étant sans doute trop philosophique pour moi…

Une planète dans la tête

Une planète dans la tête
de Sally Gardner

Éditions Gallimard Jeunesse
Collection Grand format littérature
Séries Romans Ado

Sortie le 26 septembre 2013
Format broché / 256 pages / 14,90 €



Présentation de l'éditeur :

Standish vit avec son grand-père dans la "zone 7", celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence... Dyslexique, il subit à l'école brimades et humiliations jusqu'au jour où il se lie d'amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble ils rêvent de s'évader sur Juniper, la planète qu'ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace... Ont-ils été supprimés ?

Le récit coup de poing d'un jeune garçon atypique face au totalitarisme. 

Un héros inoubliable, un roman bouleversant.


L'avis de Chani

Depuis la disparition de ses parents, Standish vit avec son grand-père dans la Zone 7, celle des moins que rien, ou presque. Dyslexique, il est raillé à l’école, méprisé par ses professeurs qui ne jurent que par la perfection. Le jour où Hector et sa famille emménagent dans la maison voisine, c’est une vraie bulle d’air pour le jeune garçon, le début d’une amitié, mais aussi la fin de l’insouciance.

Une planète dans la tête est un roman très particulier de par sa construction. Composé de chapitres très courts, la narration oscille entre passé et présent sans avertissement. Une fois ceci intégré, le lecteur peut se concentrer sur l’histoire en elle-même. Au départ, le régime autoritaire, la ségrégation, le délabrement de la Zone 7 nous font penser à une dystopie, mais une fois la date à laquelle se situe l’intrigue dévoilée, le lecteur comprend qu’il est face à une uchronie, les longs manteaux noirs et les bras levés prenant une toute autre signification. Dans ce monde où la Seconde Guerre mondiale n’aurait pas connu la même issue que celle que nous connaissons, c’est le règne de la terreur, de la pureté de la race et la chasse aux opposants. Mais c'est aussi, comme dans notre Histoire, la course à la conquête spatiale, et c’est ici que se noue l’intrigue du roman, mais je n’en dirai pas plus sur le sujet.

Une planète dans la tête est un livre différent, déroutant, une ode à la liberté et un réquisitoire contre la pensée unique, un livre qui dérange autant qu’il fascine, un OVNI à côté duquel il serait dommage de passer.

Qui a peur des dragons ?

Qui a peur des dragons ?
de Philip Reeve

Éditions Folio Junior
Collection Folio Junior

Sortie le 22 août 2013
Format poche / 224 pages / 6,90 €



Présentation de l'éditeur :

Quelle est cette créature mangeuse d'hommes qui a établi sa tanière en haut de la montagne et terrorise les villageois ? Le maître d'Ansel, le petit écuyer muet, est le seul à oser s'aventurer sur les sommets enneigés pour affronter la bête. Car ce chevalier est chasseur de dragons. Son armure rutilante, ses histoires à dormir debout et sa cicatrice le prouvent. Pourtant, les dragons n'existent pas.


L'avis de Chani

Quand on a des secrets à garder, quoi de mieux que de choisir un écuyer muet ? C’est ainsi qu’Ansel, vendu sans état d’âme par son père, se retrouve au service de Brock, auto-proclamé chasseur de dragons. Mais, rapidement, le jeune garçon va se rendre compte que son nouveau maître n’est pas aussi honnête et chevaleresque qu’il veut bien le dire. Un peu d’esbroufe, beaucoup de bla bla, des fausses preuves, c’est ainsi que Brock gagne sa vie, misant sur la crédulité des villageois qu’il rencontre. Mais le mensonge et l’escroquerie ne vont pas longtemps rester impunis, car la bête moult fois imaginée va s’avérer pour une fois plus tangible…

Qui a peur des dragons ? est un roman fantastico-médiéval à destination des enfants de neuf ans et plus. Bien écrit, le récit est vif et dynamique, ne manquant ni d’action ni d’humour. Les personnages sont attachants, bien sûr le petit Ansel vendu par son père, mais aussi Brock, chez qui on devine, malgré ses entourloupes, une bravoure en sommeil. Ce petit roman est très divertissant, met les valeurs positives en exergue, j’ai passé un bon moment. Mais surtout, chose la plus importante pour donner un avis plus en accord avec le public visé, Nimbus, ma progéniture mâle de dix ans, s’est jeté dessus et l’a dévoré d’une traite !

dimanche 29 juin 2014

Lucy Valentine, Tome 2 : Désespérément de Heather Webber



Lucy Valentine,

Tome 2 : Désespérément
de Heather Webber

Éditions J'ai Lu
Collection Promesses

Sortie le 18 juin 2014
Format poche / 312 pages / 6,60


Présentation de l'éditeur : (traduction)

La star irrépressible de "Truly, Madly," est de retour dans les affaires. Cette fois-ci, Lucy Valentine ira jusqu'au bout de la terre pour trouver le vrai amour pour ses clients ... et peut-être même pour elle-même.
Lucy veut insuffler une nouvelle vie dans la société de rencontre de sa famille basée à Boston.
Mais comment ? Même si elle vient d'une longue lignée d'ancêtres bénis par Cupidon avec des capacités psychiques, un accident bizarre a laissé Lucy avec une seule compétence particulière: trouver des choses. Clés de voiture, chaussettes dans le sèche-linge, des aiguilles dans une botte de foin ... et maintenant, dans un éclair de génie professionnel, les amours perdus.
Ce n'est pas longtemps avant que Lucy ne connaisse le succès, aidant de vieilles flammes à se retrouver et créant de nouvelles étincelles.Les affaires sont florissantes. Mais quand Lucy se retrouve impliqué dans un possible cas de meurtre, elle se rend compte qu'elle est trop impliquée. Arrive Sean Donahue. Le beau voisin pompier de Lucy devenu détective privé, Sean est l'homme dont elle a besoin pour l'aider sur cette affaire. Pourrait-il aussi être l'homme dont elle a été à la recherche depuis tout ce temps ? Quand il s'agit de de la société Valentine, tomber amoureux est toujours une affaire sérieuse...

Avis de Jm-les-livres :

Tout ce qui nous avait enchanté dans le premier tome est présent dans celui-ci, avec en plus des révélations croustillantes, une menace pour notre héroïne et une prise de conscience pour l'une de ses amies. On se régale et, comme avec Follement, on ne peut que regretter que ça soit si court.

On retrouve Lucy là où on l'avait quittée, dans les locaux de sa nouvelle agence "Amours perdus", en face d'un client qui recherche son amour d'avant-guerre. Avec l'aide de Preston, la journaliste qui enquêtait sur la famille Valentine, et de Sean, Lucy va tenter de retrouver la trace de cet amour perdu. En parallèle, Lucy apporte son aide à Aidan sur de vieux dossiers, notamment sur celle d'une mère de famille, disparue du jour au lendemain et dont le mari est soupçonné du meurtre. Avec tout ça, Lucy doit encore gérer l'attitude secrète de son père et le fait que l'ex de Sean tente de revenir dans sa vie. Ce n'est pas vraiment de tout repos.

Heather Webber (avec deux "b", merci J'ai lu) réussit encore une fois à nous offrir un tome plein de rebondissements et d'humour. Les personnages (tous, même les secondaires) sont géniaux, un peu loufoques mais fantastiques. On ne s’ennuie pas un instant et on tourne les pages avec avidité. Lucy va-t-elle enfin réussir à conclure avec son ex-pompier torride ? Car la menace qui pèse sur les couples de la famille Valentine semble empêcher tout rapprochement entre les deux amoureux. L'enquête est elle aussi intéressante, même si elle est un peu trop engluée sous les autres fils de l'intrigue. Mais nous ne boudons pas notre plaisir. On en reprendrait bien encore une dose (heureusement qu'il reste 3 autres tomes à venir). Surtout madame Webber, continuez à nous raconter les aventures palpitantes de Lucy et son entourage. Nous, on adore !



6,27 EUR
Achat Fnac

Forces d'élite, Tome 1 : Au cœur de l'enfer de Julie Ann Walker


Forces d'élite,

Tome 1 : Au cœur de l'enfer
de Julie Ann Walker

Éditions J'ai Lu
Collection Romantic Suspense

Sortie le 21 mai 2014
Format Poche / 7,40 €


Présentation de l'éditeur : 

Nate Weller vient de perdre son meilleur ami. De surcroît, il apprend que la petite soeur du défunt, Alisa, est la cible d'un sénateur en recherche d'informations confidentielles. Nate veut assurer sa protection, d'autant que ses sentiments envers la jeune femme se sont renforcés.


Avis de Jm-les-livres :


Ce romantic suspense avait tout pour plaire : des anciens militaires devenus motards, un complot, une menace mortelle et un couple de héros torrides. Mais ça n'a pas fonctionné pour moi.

Quand il apprend qu'Alisa Morgan, la petite sœur de son meilleur ami décédé lors d'une mission à laquelle il participait, est en danger, Nate Weller est prêt à tout pour la protéger. Et malgré le sentiment de culpabilité qu'il ressent par rapport à la mort du frère de la jeune femme, Nate peut difficilement résister à l'attraction qu'il éprouve pour elle. Ensemble, et avec l'aide de son équipe des Black Knights, ils vont tenter de découvrir qui se cache derrière la menace, et pourquoi Grigg Morgan est vraiment mort.

Ce livre avait donc vraiment de quoi nous promettre un bon moment de lecture. Malheureusement, le style de l'auteur ne convainc pas et les réflexions du héros sont un peu trop caricaturales, gâchant notre lecture. Heureusement, l'intrigue relève le niveau et les émotions fortes sont malgré tout présentes. L'héroïne est, elle, plutôt habituelle et n'apporte rien de nouveau au genre. Amoureuse depuis toujours de Nate, elle espère lui ouvrir les yeux sur la possibilité d'une relation entre eux. Bien sûr, lui considère la jeune femme comme intouchable parce que son frère était son meilleur ami. De ce point de vue-là, rien de bien neuf non plus. Cependant, les personnages secondaires sont intrigants et nous donnent envie d'en savoir plus sur eux. Reste à espérer qu'ils seront plus intéressants que Nate.




7,03 EUR
Achat Fnac

mardi 24 juin 2014

KGI, Tome 1 : En Sursis de Maya Banks


KGI

Tome 1 : En Sursis

de Maya Banks

Éditions Milady
Collection Suspense

Sortie le 20 juin 2014
Format Poche / 504 pages / 7,90 €


Présentation de l'éditeur : 


Kelly Group International (KGI) : groupe d'intervention familial spécialisé dans les missions militaires à haut-risques.
Cela fait un an que l'ex-Navy SEAL Ethan Kelly a perdu sa femme Rachel. Submergé par le chagrin, il s'est replié sur lui-même, coupé du monde et du KGI, refusant toute aide de ses frères. Jusqu au jour où une note anonyme lui annonce que Rachel est en vie. La jungle, les balles et un cartel mafieux ne pourront arrêter Ethan. Cependant, le plus dur reste devant lui : forcer sa femme à se rappeler ce qu'elle a refoulé. Le cauchemar qu'elle a vécu, minute par minute. Car leur amour et leurs vies en dépendent.


Avis de Jm-les-livres :


La lecture est à peine terminée qu'on a envie de retrouver la famille Kelly et les aventures des membres du KGI. On avait découvert Maya Banks et sa plume torride avec ses romances érotiques. Ici, on la retrouve tout en douceur et en psychologie. 

Alors qu'il l'a cru morte depuis tout ce temps, Ethan reçoit une enveloppe l'informant que sa femme est toujours vivante, photos à l'appui. Il demande alors l'aide de ses frères et de leur groupe para-militaire, le KGI, pour aller la secourir. Après avoir passé un an dans la jungle, retenue en otage et droguée, Rachel est sauvée par Ethan et elle espère enfin en avoir fini avec l'enfer. Mais le retour à une vie "normale" ne sera facile pour personne. Surtout que toute menace sur la vie de Rachel n'est pas encore écartée.

Ce livre ne contient pas de scènes de sexe à chaque chapitre comme dans ses autres romances. Maya Banks développe ici un autre sujet qui lui tient à cœur : la famille et ses relations. Car nous découvrons, en plus des deux héros, la famille Kelly, six frères (et quelques membres en plus récupérés ici ou là), un groupe soudé autour des parents. Tous ont quelque chose d'intéressant à raconter, et on est plus qu'impatient de découvrir leur propre histoire. Mais d'abord, l'auteur se concentre sur Rachel et les démons qu'elle doit combattre, les peurs qu'elle doit appréhender pour espérer revenir à sa vie d'avant. Retrouver la mémoire, se souvenir de sa famille et des moments qu'ils ont partagés, tout en luttant contre son addiction, voilà le programme de la jeune femme. Mais ses anciens souvenirs ne sont pas tous heureux et elle commence alors à douter.
Ethan est tout aussi passionnant. Ancien Navy Seal, la décision qu'il a prise juste avant le départ de Rachel pour cette mission humanitaire qui va tout bouleverser le ronge, et la culpabilité l'empêche d'être totalement honnête avec sa femme. Il a tellement peur de la perdre qu'il vit chaque instant partagé comme une bouffée d'oxygène avant de replonger dans la peine qu'il a connue. Tous les deux s'aiment, et pourtant, chacun a peur des réactions de l'autre face à la vérité qu'ils cachent. Le rythme est rapide, la tension changeante pour nous garder en haleine, et on tourne les pages à une vitesse folle, avide de connaître le dénouement. Les personnages sont bien exploités et de façon intelligente. Aucune de leurs réactions ne nous surprend, tout est évident. Maya Banks nous offre ici un livre maîtrisé de A à Z et on ne peut qu'en demander plus. Le seul défaut : elle a déjà publié neuf tomes et un dixième est prévu. Voilà qui ne risque pas d’arranger nos problèmes de place dans nos bibliothèques.

Si vous aimez les "military romance", ce livre est fait pour vous. Suspense, amour, famille, voilà ce que vous trouverez en ouvrant ce premier tome d'une série qui nous promet de merveilleux moments en perspective.



-- EUR
Achat Fnac

L'Or et la Nuit de Sara Agnès L.

L'Or et la Nuit
de Sara Agnès L.


Éditions Milady
Collection Emma


Sortie le 11 juin 2014
Format numérique / 4,99 €




Présentation de l'éditeur :

« Homme généreux cherche jeune femme libre pour résider à domicile. Belle, intéressante, cultivée, entre 24 et 28 ans, ouverte aux jeux coquins... »

C’est une petite annonce bien surprenante sur laquelle Victoria Morel tombe ce jour-là, tandis qu’elle parcourt le journal à la recherche des offres d’emploi. Victoria le sait bien, elle n’a rien en commun avec les femmes qui doivent répondre habituellement à ces demandes. Pourtant, quelque chose la pousse, sur un coup de tête, à envoyer sa candidature. Le besoin d’argent, le frisson de l’interdit... ? Elle en est néanmoins persuadée, elle ne sera pas rappelée.

Pourtant, ce CV qui diffère de tous les autres ne peut au contraire qu’attirer le séduisant et intrigant Lukas Martinez, curieux de voir ce qui a pu pousser une telle jeune femme à lui écrire. Victoria, qui regrette déjà cruellement son geste, va-t-elle se laisser prendre au jeu ?


Avis de Molina

Posons le contexte d'abord : ce livre est ce qu'on appelle une romance érotique qui s'inspire du très célèbre Pretty woman à quelques variations près.
J'avoue m'être laissée surprendre par ce roman. En lisant le résumé, on s'attend à un grand classique déjà vu et revu par de nombreux auteurs avec plus ou moins de succès. La fin est totalement prévisible et en lisant le premier chapitre on se dit que ça va être le cas pour tous les autres. Bref, on finit par penser que le seul intérêt qu'il y aura à poursuivre la lecture sera pour les scènes sensuelles.

Alors oui, on connait la fin dès le début du livre, car elle est sans surprise, oui le contexte est très familier aux habitués de la romance contemporaine. Oui, les deux héros ressemblent à d'autres, cent fois vus et revus. Mais malgré tout, ça marche, j'ai plongé et j'ai eu envie de suivre leur aventure pour découvrir comment ils en sont arrivés à cette fin classique. Peut-être est-ce à cause de l'inversion des rôles qui se produit progressivement ou des caractères finalement attachants de nos deux héros, mais j'ai été charmée.
L'héroïne calme et sans attrait devient une femme sensuelle et épanouie qui assume ses désirs et qui finit par imposer ses règles et ses limites. Le héros sûr de lui et qui refuse de s'attacher, devient touchant dans ses efforts pour maintenir une distance entre eux malgré la passion qui l'habite. Finalement, aucun d'eux ne sera ce que l'on pouvait penser.

Leur histoire aussi surprend un peu. L'auteure n'a pas cédé à la facilité en reproduisant un schéma mainte fois revu, mais a introduit quelques nouveautés qui donnent un souffle nouveau à cette romance.
Bien entendu, les scènes de passion sont très nombreuses et plutôt réussies. La diversité est présente et elles sont très réalistes. Elles finissent même par donner quelques idées ! Mesdames, prévoyez cette lecture pour un soir ou votre cher et tendre est un peu disponible !

Au final, L'or et la nuit est une romance très agréable à lire. Elle surprendra les lecteurs les plus récalcitrants et constitue un parfait livre en cette saison estivale. C'est attendrissant, c'est passionné et ça donne des frissons, que demander de plus ?!

 

lundi 23 juin 2014

Alice Crane, Tome 1 : Les Corbusards de Naïma M. Zimmermann



Alice Crane
Tome 1 : Les Corbusards
de Naïma M. Zimmermann

Éditions Seuil Jeunesse
Collection Fiction

Sortie le 27 mars 2014
Broché / 396 pages / 14,90 €

Présentation de l'éditeur :

Alice Crane, une génie de la génétique de 22 ans, a tout abandonné pour devenir médecin légiste. Elle travaille à la morgue de l’Hopital d’Edencity depuis quelques temps quand l’un de ses patients disparaît. Elle le retrouve marchant dans les rues de la ville et se lance à sa poursuite sans se douter qu’elle vient de franchir la ligne qui sépare le monde des humains de celui des corbusards... et qu’il ne lui sera plus jamais possible de faire marche arrière.
Vampires, djinns, gargouilles... la ville d’Eden city est pleine de surprises !


Avis de Jm-les-livres :


Attention, Alice Crane et les corbusards est le premier tome spin-off de la série Edencity et si vous ne connaissez pas cette série (ce qui est mon cas) vous risquez d'être un peu perdu sur certains points. 
Alice Crane est une jeune (très jeune) médecin légiste qui se retrouve avec un problème de taille : elle a perdu un cadavre. Ce qu'elle ne s'imaginait pas en se levant le matin, c'est à quel point sa vision de son monde allait changer d'ici la fin de la journée.

L’idée de départ est excellente, et la façon dont l'auteur a choisi de traiter les créatures fantastiques (que l'on a déjà vues et revues) est plutôt bien trouvée. Les deux héros principaux sont globalement bien écrits (plus monsieur que mademoiselle). Mais alors qu'est-ce qui coince ? La construction générale de l'intrigue : il se passe beaucoup de choses en 400 pages (trop) et on a un peu la sensation d'avoir un livre et le début du suivant dans le même ouvrage. L'héroïne fait un choix sur la vie qu'elle veut mener après avoir découvert les créatures qui l'entourent, mais l'auteur continue le récit 100 pages de trop. Ça casse un peu le rythme du livre et de l'intrigue. De plus, si on n'a pas lu l'autre série de l'auteur, on a la sensation de manquer d'éclaircissements sur certains points, notamment sur l'Organisation (le camp des humains) ou sur les différents groupes de surnaturels, et on ne comprend pas bien comment tout ça fonctionne. On a la sensation de sauter dans un train en marche et de devoir s'adapter à des personnages qu'on n'a jamais rencontré (contrairement à ceux qui ont lu la trilogie Edencity).
Certains passages sont aussi un peu long et on ressent bien à quel point l'héroïne est jeune dans sa façon de penser et d'agir. Elle s'émerveille sur des choses pas vraiment importantes et manque de personnalité et de caractère à d'autres moments. En face d'elle, James est vraiment intéressant, et on brûle d'en découvrir plus sur lui. Il fait un peu penser à un jeune Indiana Jones (sans le fouet) pour son côté baroudeur et gros dur. Le déséquilibre entre les deux personnages est gênant et on se demande comment tout ceci va pouvoir fonctionner sur le long terme.

Il est vraiment dommage qu'on ne nous ait pas indiqué qu'il y avait une autre série qui se déroule dans cet univers (publiée chez un autre éditeur), cela nous aurait permis d'avoir un peu plus d'informations qui auraient facilité notre lecture et notre compréhension. Malgré tout, ce livre est intrigant et on a envie de découvrir ce qui va arriver aux personnages. Il ne reste plus qu'à trouver les trois tomes de la série originelle pour enfin avoir quelques réponses à nos interrogations et espérer pouvoir apprécier le prochain tome, prévu en 2015.



14,16 EUR
Achat Fnac

Blade Runner

Blade Runner : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?
de Philip K. Dick

Editions : J'ai lu
Sortie : 10 juin 2014
Format poche / 6€


Présentation de l'éditeur : 

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?
Le mouton n'était pas mal, avec sa laine et ses bêlements plus vrais que nature – les voisins n'y ont vu que du feu. Mais il arrive en fin de carrière : ses circuits fatigués ne maintiendront plus longtemps l'illusion de la vie. Il va falloir le remplacer. Pas par un autre simulacre, non, par un véritable animal. Deckard en rêve, seulement ce n'est pas avec les maigres primes que lui rapporte la chasse aux androïdes qu'il parviendra à mettre assez de côté. Holden, c'est lui qui récupère toujours les boulots les plus lucratifs – normal, c'est le meilleur. Mais ce coup-ci, ça n'a pas suffi. Face aux Nexus-6 de dernière génération, même Holden s'est fait avoir. Alors, quand on propose à Deckard de reprendre la mission, il serre les dents et signe. De toute façon, qu'a-t-il à perdre ?


Avis de Chani

Dans un futur post-apocalyptique très sombre où l’illusion de vie est donnée par des ersatz mécaniques, Rick Deckard est un Blade Runner, un agent chargé de réformer (comprenez éliminer) les androïdes venus sur Terre pour échapper à l’esclavage dans les colonies. Le lecteur va le suivre dans son quotidien et découvrir les questionnements et les rêves qui l’assaillent.

Blade Runner est un roman d’anticipation qui pose de nombreuses questions d’éthique et religieuses dans une ambiance très pessimiste. Ami dépressif passe ton chemin, même avec une pêche d’enfer boostée au Prozac, je suis ressortie de cette lecture le moral en berne. Ce futur lointain et pourtant si proche est loin d’être enthousiasmant. Ayant tout détruit, l’homme a essayé de recréer un semblant de sa vie « d’avant », notamment grâce à la robotique (d’où les fameux moutons électriques). Mais en même temps, il condamne la machine si elle ressemble trop à l’homme. Mais un robot capable d’émotions est-il toujours une machine, doit-on détruire ce que nous souhaitions finalement ? Ce court roman pose un certain nombre de questions sans apporter de réponse, mais fait réfléchir, d’autant que ce futur est loin d’être improbable.

Les Maris des Autres de Judy Astley




Les Maris des Autres

de Judy Astley

Éditions Milady
Collection Vendôme

Sortie le 23 novembre 2012
Poche / 360 pages / Prix 7,60 €

Présentation de l'éditeur :

Sara n'est qu'une jeune étudiante lorsqu'elle épouse Conrad, peintre renommé et sensiblement plus âgé qu'elle. Des années plus tard, les mises en garde de sa mère semblent justifiées. Dans l'intérêt de sa femme, Conrad décide qu'il mettra fin à ses jours avant de devenir sénile, et adopte une attitude pour le moins étrange. Devenue professeure d'art, Sara est entourée d'hommes plus jeunes. Ce sont les maris des autres, des amis, rien de plus... à moins que l'avenir n'en décide autrement.


Avis de Molina

Le thème de ce livre est très simple : une jeune femme épouse un homme de 25 ans son ainé et nous les retrouvons 25 ans plus tard pour voir où ils en sont.
Alors tout cela part d'une assez bonne idée : voir comment évolue un couple dans le temps avec une telle différence d'âge. Passé les premiers émois est-ce que les problèmes ne vont pas avoir raison du couple? La jeune femme franchira-t-elle le pas de l'infidélité quand son mari arrivera à un âge avancé ? Des questions bien naturelles que tout un chacun se pose dans de telles circonstances. L'auteure a, semble-t-il, voulu y répondre à sa manière, et ce n'est malheureusement pas une réussite...

Le ton est morne et les différents personnages tombent dans le cliché et le pitoyable. Il y a la jeune mère encore étudiante qui se plaint de son copain un peu immature, l'artiste incomprise en mal d'amour, la vieille hippie qui ne connait pas le sens du mot fidélité, la bonne copine quadra qui prend un amant juste pour le moral et bien sûr le vieux peintre qui préfère le suicide à la déchéance (même s'il est encore très en forme).
Et au milieu de tout cela, il y a Sara, personnage sans envergure qui se retrouve face à la tentation. Enfin, tentation est un bien grand mot pour la si petite aventure qui va lui arriver.
Tout cela est au mieux sans intérêt, au pire passablement déprimant pour le lecteur. Chacun des personnages nous offre tour à tour ses états d'âme et ses séquences d'auto-apitoiement, et se laisse aller à la solution de facilité : la fuite.
Les retournements de situation pour donner un happy end à l'histoire relèvent du miracle et sonnent faux. Tout cela ne fait que sonner le glas d'un livre qui donne l'impression d'être interminable.

Au final, les personnages sont fades et pathétiques, et l'ambiance du livre est terne et plutôt triste. Quant aux émotions décrites par Judy Astley, elles laissent de marbre le pauvre lecteur. Bref, Les maris des autres est un livre à éviter au possible sauf si vous avez des envies de déprime !

dimanche 22 juin 2014

Les Demoiselles de Spindle Cove, Tome 3 : Un Mariage au Clair de Lune de Tessa Dare

Les Demoiselles de Spindle Cove
Tome 3 : Un Mariage au Clair de Lune

de Tessa Dare



Éditions J'ai lu
Collection Aventures et Passions

Sortie le 4 juin 2014
Format Poche / pages / 6,95 €


Présentation de l'éditeur : 


Kate Taylor a tout ce qu'elle désire, ne lui manque que trouver l'amour. Lorsque de mystérieux étrangers sont à sa recherche, le caporal Thorne prétend être son fiancé pour assurer sa protection. Mais il semble beaucoup plus séduit qu'il n'ose l'avouer...

Avis de Jm-les-livres :

Après un premier tome magnifique et un deuxième un peu moins bon, on retrouve ici tout le talent et la magie de l'auteur. Pour notre plus grand plaisir.

On avait aperçu les deux héros, Kate Taylor et le caporal Samuel Thorne, dans les précédents livres. Dès le début, ils avaient semblé ne pas s'apprécier du tout. Kate, toujours souriante, opposée au caporal, taciturne et apparemment incapable de sourire. Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur leur passé. Kate, qui se pensait orpheline, se découvre une famille des plus... originales. Pourtant, Thorne, qui avait jusqu'ici tout fait pour rester loin de Kate, la met en garde contre eux et propose de jouer le rôle de son fiancé afin de la protéger. Mais l'attraction entre eux va compliquer leur mensonge, et l'amour va bientôt tout bouleverser.

Avec le caporal Thorne, l'auteur nous offre un héros torturé comme on les aime, capable de beaucoup de douceur et d'amour. Son côté "je ne suis pas digne de vous" est très touchant et les efforts qu'il réalise pour la jeune femme sont une belle preuve d'amour. Kate est, elle aussi, très émouvante. Douce et calme, elle soigne les blessures du héros et l'oblige à accepter leur amour. Ce tome se déroule tout en douceur malgré quelques moments plus durs que d'autres. Une mention spéciale à la scène finale, où l'obstination du héros est mise à rude épreuve. 
On apprécie aussi de retrouver les petites touches d’humour qui viennent ponctuer le récit et ajouter du piquant à cette histoire ; la famille de Kate est d'ailleurs très amusante. 
Cette série nous réserve décidément de beaux moments et c'est avec impatience que l'on attend la suite.



6,61 EUR
Achat Fnac


Si vous avez aimé, retrouvez notre avis sur : 


Les frères Maccarrick Tome 2 : Si tu le désires de Kresley Cole

Les frères Maccarrick

Tome 2 : Si tu le désires
de Kresley Cole

Éditions J'ai lu
Collection Aventures & Passions

Sortie le 16 avril 2014
Format poche / 7,40 €


Présentation de l'éditeur :

Hugh MacCarrick abandonne Jane Weyland alors qu'il devait l'épouser. Des années plus tard, il est désigné pour veiller sur elle, mais se heurte à la colère de la jeune femme. Pourtant, elle reste secrètement amoureuse de lui.



Avis de Jm-les-livres :


Le premier tome n'avait pas totalement convaincu, mais le second encore moins. C'est dommage parce que les highlanders ont la cote et qu'un Kresley Cole est généralement synonyme de réussite.

Les trois frères MacCarrick ne peuvent se marier à cause d'une malédiction qui pèse sur les hommes de la famille. Nous reprenons le fil de l'histoire pendant la résolution du premier tome, alors que Court est toujours en France avec sa dame. Hugh est rappelé par son supérieur à Londres pour protéger la fille de ce dernier d'un ancien agent du gouvernement qui l'a prise pour cible afin de se venger des deux hommes. Jane, la jeune femme dont il est amoureux depuis des années, mais qu'il a fuie de peur de mettre sa vie en danger à cause de la malédiction, est en péril face à ce maître assassin. Les retrouvailles ne sont pas des plus joyeuses, surtout quand ils apprennent quel est le plan du père de la jeune fille pour la protéger. Hugh va devoir épouser Jane et l'emmener en sécurité dans le nord. Mais ils s'opposent et tentent de résister à l'attirance qu'ils ressentent l'un pour l'autre.

La première chose qui dérange dans ce livre, c'est l'héroïne. Pour une fille de cette époque, elle est vraiment trop libérée. Elle va à des soirées osées où l'on croise des courtisanes, elle n'hésite pas à flirter de manière poussée avec Hugh. Ce n'est pas la seule héroïne à agir comme cela, mais ici, on a plus une sensation d'anachronisme qu'autre chose. Elle est également très agaçante, tantôt douce et gentille, tantôt irritante et puérile. Face à elle, le héros n'est pas des plus palpitants non plus. Il est attiré par la jeune femme, tente de lui résister et choisit de la blesser pour la "protéger". Il est également très obstiné dans son genre, mais cette fois, ça ne fonctionne pas. L'ensemble est ennuyeux et leur couple ne convainc pas. En plus, la résolution de l'intrigue est un peu trop facile, alors que le méchant est effrayant, dangereux comme il faut.

Au final, un livre moyen, qui ne réussit pas à nous emballer et qui déçoit. Il ne reste plus qu'à espérer que le dernier tome sauvera notre impression générale sur la série.



7,03 EUR
Achat Fnac

Quand l'ouragan s'apaise de Kathleen E. Woodiwiss

Quand l'ouragan s'apaise 

de Kathleen E. Woodiwiss

Éditions J'ai lu 
Collection Aventures et passions

Réédition le 6 novembre 2013
Poche / 7,40 €

Présentation de l'éditeur :

Ce jour de l'été 1799 où elle partit pour Londres afin d'échapper à la tyrannie de sa tante, Heather Simmons, jeune et ravissante orpheline, était loin de prévoir qu'elle se retrouverait bientôt, errant dans le port de Londres, avec un meurtre sur la conscience. Elle est alors entraînée sur le navire du capitaine Brandon Birmingham, riche et bel Américain qui, se méprenant sur sa moralité, fait d'elle sa maîtresse et lui impose un amour brutal que la pure et volontaire Heather ne peut accepter. Entre eux commence un long duel qui se poursuivra tout au long de la traversée, puis dans la merveilleuse plantation que Brandon possède en Caroline du Nord. Le désir physique, exigeant, sauvage et cruel de l'amant que le sort lui a imposé, Heather parviendra-t-elle à le changer en amour ? 


Avis de Jm-les-livres :

Kathleen Woodiwiss fait partie des références que l'on cite en romance historique. Elle appartient à ces "anciennes" auteurs qui n'avaient pas peur de raconter des histoires proches de la réalité de l'époque, même si certaines situations risquaient de choquer les lecteurs. Quand l'ouragan s'apaise est le premier livre que j'ai lu de la dame (et son plus grand succès), et on peut dire qu'il est fidèle à cette pensée : la première rencontre entre l'héroïne et le héros, après un quiproquo, se conclut par une relation plus ou moins consentie. Cet événement, et certains autres, risque de choquer certaines lectrices adeptes des "nouvelles romances historiques" plus soft, mais il serait dommage de passer à côté de ce roman. Avec une grande utilisation de malentendus et de fierté mal placée, Kathleen Woodiwiss nous propose un voyage fort, entre l'Angleterre et l'Amérique, durant lequel les deux héros vont découvrir l'amour et apprendre à s'aimer.

Brandon Birmingham est un riche propriétaire terrien américain, venu en Angleterre pour affaires. Après sa longue période en mer, il demande à son second de lui trouver une femme pour la nuit. Et c'est Heather que l'homme découvre sur les quais. La jeune fille, terrifiée, en fuite, pense qu'elle va être mise en prison après le meurtre qu'elle vient de commettre. Mais sa rencontre avec le capitaine Birmingham va changer sa vie. Il est obstiné, directif, possessif... et il la trouble énormément. Heather, elle, passe de la révolte à la soumission en un claquement de doigts. À dix-huit ans, elle est très naïve et les deux ans qu'elle a vécus sous la coupe de sa tante l'ont beaucoup marquée. Leur relation amoureuse est houleuse tout au long du roman. Entre jalousie et passion, les deux héros ont beaucoup de mal à se comprendre et on se demande s'ils vont enfin voir ce qui crève les yeux de tout le monde autour d'eux. 

Ce livre n'est pas sans défauts. Les ficelles utilisées par l'auteur sont bien connues des grandes amatrices de romance. Certaines inconstances dans la personnalité des personnages perturbent un peu également, mais on est très vite embarqué dans le récit de leurs aventures. Les pages se tournent presque toutes seules. Ce n'est pas beau et plein de déclarations d'amour, c'est brutal et épique. Une ode au Sud et à une époque où l'amour n'était pas à base de guimauve. Malgré les quarante années passées depuis sa sortie, Quand l'ouragan s'apaise réussit encore à nous faire rêver et c'est bien là le plus important. Il est de ces romans qui vous accompagnent tout au long de votre vie, et que vous relisez de temps en temps, juste pour le plaisir de retrouver ses personnages et leur histoire.

Une fille vraiment bien de Kerry Cohen Hoffman




Une fille vraiment bien
de Kerry Cohen Hoffman

Éditions Bayard Jeunesse
Collection Millésime

Sortie le 4 juillet 2013
Format broché / 261 pages / 12,50 €


Présentation de l'éditeur :


Lindsey a perdu son frère dans un accident de voiture. Son père a alors subi d’importants revers professionnels, qui l’ont conduit à revendre leur maison et à s’installer dans un quartier populaire. Et pour finir, sa mère est partie vivre avec un autre homme, loin d’eux. Alors que son univers s’écroulait, Lindsey s’est promis d’être forte et de donner satisfaction à tout le monde. Bonne élève, bonne camarade, bonne fille, elle épaule beaucoup son père à la maison, débordé entre autres par Tara, 13 ans, sa seconde fille, particulièrement rebelle. Au lycée, Lindsey est prête à tout pour devenir la meilleure amie de Claire, la plus jolie fille, dont tous les garçons sont amoureux. Elle espère intégrer son cercle rapproché et faire oublier aux autres les drames qui l’ont touchée et qui la stygmatisent. Puis arrive le séduisant Kyle, si différent des autres garçons, qui la fascine. Mais Claire se pose aussitôt en rivale, et Lindsey s’éclipse, étouffant ses sentiments. Après avoir volé un billet de 20 dollars à son père, la jeune fille, sans vraiment savoir pourquoi, commet un vol à chaque contrariété. D’abord anodins, les vols prennent de plus en plus d’ampleur, la conduisant à voler les objets personnels d’élèves dans leurs casiers. Lorsqu’une comédie musicale est montée, Lindsey, qui aimerait beaucoup chanter, est reléguée aux coulisses, et accepte son sort sans rien dire... Un jour qu’elle et Claire rencontrent Kyle, par hasard au cinéma, le garçon lui prend la main pendant le film, mais quand son amie s’en rend compte, elle fait une grande scène de jalousie à Lindsey, qui, là encore, préfère éconduire Kyle plutôt que de s’opposer à elle... Cependant, c’est lors d’une visite à sa mère avec sa soeur que les choses s’aggravent : Lindsey, qui a l’impression que sa mère l’a remplacée par le petit garçon qu’elle a eu avec son nouveau compagnon, lui dérobe un bijou. A son retour, Claire lui annonce de surcroît que Kyle l’a embrassée. Lindsey est alors au bord de l’implosion et vole des boutons de manchette aux parents des enfants qu’elle garde. Ceux-ci s’en rendent compte, et la jeune fille avoue tout. La prise de conscience est rude, mais soudain, Lindsey a enfin le sentiment de pouvoir vivre pour elle-même. Et dans son élan, elle déclare ses sentiments à Kyle, auditionne pour la comédie musicale et chasse Claire de son cercle d’amis.

L'avis de Chani

Lindsey est l’ado idéale, celle dont tous les parents rêvent. Intelligente, gentille, mature et serviable, elle s’occupe de son père depuis le décès de son frère et le départ de sa mère. Cette jeune fille modèle, sur qui tout le monde sait pouvoir compter, va pourtant passer du côté obscur, d’abord en volant un billet dans le portefeuille de son père. Rapidement, sa cleptomanie devient irrépressible, la jeune fille craque sous le poids des responsabilités que tout le monde lui fait porter et de la pression.

Une fille vraiment bien dépeint avec intelligence le portrait d’une adolescente, en apparence parfaite, qui part à la dérive. Obligée de grandir trop vite et d’endosser des responsabilités qui ne sont pas de son âge, Lindsey trouve une échappatoire dans le vol qui, finalement, est un moyen d’attirer de l’attention sur elle, une vraie bouteille à la mer en quelque sorte. Sa rencontre avec Kyle, nouveau au lycée et bad boy de son état, va déclencher chez la jeune fille une sorte de prise en compte de sa situation, de son absence de liberté et de son besoin de retrouver l’insouciance de l’adolescence dont elle est privée. Si le procédé qu’elle utilise n’est pas vraiment le meilleur, il aboutira néanmoins à sa libération. Sans porter de jugement, l’auteur brosse un portrait réaliste de la fragilité de l’adolescence et de l’équilibre instable entre la maturité et l’inconséquence propre à cet âge. À recommander aux ados et leurs parents.



samedi 21 juin 2014

La captive du loup de Bonnie Vanak

La captive du loup
de Bonnie Vanak

Éditions Harlequin
Collection Nocturne

Sortie le 1er octobre 2012
Poche / 288 pages / Prix 6,60 €


Présentation de l'éditeur :

Assise dans le bar où elle a trouvé refuge après des jours de cavale, Megan sent brusquement son cœur s'arrêter. Car un homme, entièrement vêtu de cuir, vient d'entrer dans la salle. Repoussant les mèches brunes qui tombent sur son front, il scrute les lieux et semble s'amuser des regards admiratifs que posent sur lui les femmes attablées un peu plus loin. Pauvres folles ! songe alors Megan en tentant de se fondre dans l'ombre. Si elles connaissaient la véritable nature de cet homme, elles s'enfuiraient en hurlant. Car Gabriel Robichaux est un loup-garou de sang pur, un gardien chargé de traquer les ombres, mi-louves, mi-humaines, qui, comme elle, refusent de se plier aux lois injustes de son clan...

L'avis de Sophia :

Megan est en cavale, accompagnée de ses nièces, qu’elle a juré de protéger. Ce sont des Ombres. Elles ont fui l’île sur laquelle elles étaient retenues prisonnières, comme tant d’autres de leurs semblables, pour échapper à leurs bourreaux. Cependant, elles sont retrouvées quelques jours plus tard par Gabriel, un Draicon qui a la réputation d’être impitoyable avec les Ombres. Celui-ci est chargé de les ramener, mortes ou vives. Évidemment, et on le comprend dès les premières pages, Gabriel est en fait un allié, et s’il peut effectivement être dangereux, il n’a aucune intention de faire du mal à Megan et ses nièces.

L’histoire est originale et très intéressante. Cependant, l’auteur propose ici de nombreuses espèces de créatures surnaturelles, souvent à peine décrites, et il est facile de perdre le fil. Par exemple, Gabriel est un loup-garou, mais aussi un Draicon, et encore bien d’autres choses. De même, Megan est une Ombre, ce qui lui donne des pouvoirs spéciaux, et à ses nièces aussi, mais celles-ci ont également d’autres capacités extraordinaires. C’est très brouillon et comme les personnages croisés ou évoqués sont nombreux et ont chacun un truc en plus, on finit par s’y perdre.

L’intrigue n’en souffre cependant pas trop. La cavale à laquelle on assiste est plutôt bien construite et ne manque pas de suspense et de rebondissements. Un second bémol concernant les personnages qui sont assez caricaturaux. Ils n’en sont pas moins attachants et sympathiques, mais on aurait aimé un peu plus d’originalité, d’autant plus que le contexte s’y prêtait. On peut également s’agacer de retrouver l’éternel schéma du héros qui cache un lourd secret et affirme ne pas mériter d’être aimé, tout ça pour apprendre plus tard que c’est juste un côté martyr de sa part. On nous fait ainsi croire qu’il est vraiment dangereux et ténébreux, alors qu’en fait, c’était dans sa tête… Classique et trop vu.

L’évolution de l’histoire est prévisible, tout comme la relation entre Gabriel et Megan. Certains rebondissements sont également un peu téléphonés. Pour autant, le roman se suit avec intérêt et plaisir. C’est une histoire qui avait vraiment du potentiel et qui aurait mérité d’être mieux approfondie, mais qui n’en demeure pas moins agréable à lire.




5,49 EUR
Achat Fnac

15 ans charmante mais cinglée de Sue Limb


15 ans charmante mais cinglée
de Sue Limb

Editions Gallimard jeunesse

Sortie le 31 janvier 2013
Format Poche / 272 pages / 6,10 €


Présentation de l'éditeur : 


Si seulement Jess pouvait être aussi sublime que sa meilleure amie Flora, la vie serait moins catastrophique. Mais surtout, Ben Jones, le garçon le plus craquant de la terre, la remarquerait enfin... Pour le conquérir, Jess déploie des trésors d'imagination : ce dont elle ne manque pas ! Quitte à se retrouver parfois dans des situations impossibles...


L'avis de Sophia :

Jess Jordan est une adolescente comme les autres, qui doit gérer ses histoires de famille, sa vie de lycéenne et ses histoires de cœur. Elle fantasme beaucoup sur Ben, le garçon le plus populaire du lycée, avec lequel elle pense n’avoir aucune chance. Cependant, la donne change lorsque sa meilleure amie, qu’elle jalouse un peu en secret, se met à fréquenter le copain de Ben. 

Le roman tient plus de la tranche de vie que de l’intrigue à proprement parler. On suit Jess dans son quotidien, on assiste à ses joies et à ses peines et l'on se prend facilement d’affection pour elle. Elle ne manque pas d’humour, même si c’est parfois un peu lourd, ça devrait amuser le public visé, lui aussi adolescent (ou pré-adolescent). Jess a également un don certain pour se retrouver dans des situations embarrassantes, ce qui ajoute du piquant à l’histoire. On pourrait reprocher à la jeune fille une certaine inconstance dans les sentiments, mais peut-être est-ce dû à son âge. 

Ce roman se lit vite, il est frais et plein de bonne humeur. C’est une lecture facile et amusante qui trouvera sans aucun doute son public. 




5,80 EUR
Achat Fnac

vendredi 20 juin 2014

Parutions Milady juin 2014



Bit-Lit :


Les Sœurs de la Lune
Intégrale 2 : Tome 3 et 4
de Yasmine Galenorn



Sortie le 20 juin 2014

Format poche / 660 pages / 9,90 €



Présentation de l'éditeur :

Deux aventures des soeurs D'Artigo réunies en un volume !

Nous sommes les soeurs D'Artigo : mi-humaines, mi-faes, agents qualifiés et sexy de la CIA d'Outremonde. Quand elle est stressée, Delilah se transforme en chat. La magie de ma sœur Camille est aussi imprévisible que la météo de Seattle.

Moi ? Je suis Menolly, une acrobate devenue vampire et je donnerais ma canine droite pour me venger de mon Sire : Dredge, qui semble s'être allié à notre pire ennemi, l'Ombre Ailée !


9,41 EUR
Achat Fnac


Cassandra Palmer
Tome 6 : L'attrait des étoiles

de Karen Chance



Sortie le 20 Juin 2014 

Format poche / 480 pages / 8,20 €



Présentation de l'éditeur :


Être une déesse est nettement moins marrant qu'on croit. Surtout quand vous n'êtes qu'une demi-déesse, que vous venez de l'apprendre et que vous ne savez pas encore très bien ce que vous faites. Mais ce n'est que le sommet de l'iceberg pour Cassandra Palmer, qu'on appelle aussi la Pythie, l'oracle en chef fraîchement intronisée de la communauté surnaturelle. Car elle doit également sauver un ami d'un sort pire que la mort, se coltiner un maître vampire de plus en plus possessif et… empêcher une horde de ses propres disciples de dévaster le monde !


Psi-Changeling
Tome 9 : Passions Exaltées

de Nalini Singh



Sortie le 20 juin 2014

Format poche / 480 pages / 8,70 €



Présentation de l'éditeur :

En tant que traqueur de la meute SnowDancer, Drew Kincaid doit maîtriser les changelings qui ont perdu le contrôle de leur moitié animale, quitte à tuer ceux qui ont basculé dans la folie. Mais un autre genre de combat l'attend : gagner le coeur de la femme qui exalte ses sens. La lieutenante Indigo Riviere est farouche, sauvage, et elle n'accorde pas à la légère les privilèges du contact rapproché. Cependant, un terrible danger menace le coeur même de leur territoire, élevant au rang de mortels les enjeux de ce jeu de séduction torride entre deux loups dominants.




Anges Déchus
Tome 5 : Possession
de J.R. Ward

Sortie le 20 juin 2014
Poche / 528 pages / 8,20 €

Présentation de l'éditeur :

Dans l'univers de La Confrérie de la Dague Noire...
7 péchés capitaux. 7 âmes à sauver. Jim Heron est capable du meilleur comme du pire. C'est la raison pour laquelle il a été choisi pour décider du sort de la Terre. Alors qu'une nouvelle âme est mise en jeu, son obsession pour une jeune femme innocente, prisonnière en Enfer, le détourne de son devoir le plus sacré... jusqu'à ce qu'il croise le chemin de Cait Douglass qui est déchirée entre deux hommes qu'elle aime. Le bien peut-il encore l'emporter si l'amour est une faiblesse ?


Fantasy :


Trilogie d'Axis
Tome 1 : Tranchant d'Acier

de Sara Douglass



Réédition le 20 juin 2014

Format poche / 672 pages / 9,20 €



Présentation de l'éditeur :


Aux temps anciens, les humains du royaume d'Achar ont chassé les deux autres races, les proscrits, et en ont gardé une haine immémoriale. Depuis ils révèrent la Hache et la Charrue, fondements de leur civilisation, et ils craignent la forêt. Mais aujourd'hui, un ennemi terrible et insaisissable frappe les terres du Nord : des spectres surgis de l'hiver déciment le territoire. Les Proscrits seraient-ils de retour ? Pour contrer la menace, le roi d'Achar dépêche son neveu bâtard : Axis, le Tranchant d'Acier, commandant des Haches de Guerre. A la tête de ses troupes, Axis doit apporter son aide à l'héritier de la couronne, son demi-frère Borneheld... bien que ces deux-là se détestent. Mais dès le début du voyage, une prophétie découverte dans un monastère fait exploser les croyances d'Axis à propos des Proscrits : les humains devront s'allier aux deux anciennes races exilées pour espérer vaincre les spectres . Dès lors, à mesure que les troupes approchent de la frontière nord, le rôle dévolu au Tranchant d'Acier dans la prophétie se précise, tandis qu'Axis et Faraday, la promise de son demi-frère honni, tombent amoureux l'un de l'autre...




-- EUR
Achat Fnac


Chroniques du nécromancien
Tome 2 : Le roi de sang 

de Gail Z. Martin



Réédition le 20 juin 2014

Format poche / 624 pages / 9,20 €


Présentation de l'éditeur :

Le Prince Martris Drayke a échappé de peu à son frère Jared qui voulait l’assassiner. Mais des tueurs sont toujours à ses trousses, et Foor Arontala, le mage noir, manigance pour déstabiliser le flux de la magie et réveiller le terrifiant Roi d’Obsidienne.

C’est une course contre le temps : le seul espoir de Martris est de maîtriser son pouvoir, d’invoquer les morts et de constituer une armée assez puissante afin de reprendre le trône de son défunt père. Les destins de son royaume, de celle qu’il aime… et de sa propre âme en dépendent.



8,74 EUR
Achat Fnac


Terreur :



Morte en Mémoire Vive
de Peter James

Sortie le 20 juin 2014
Format poche / 504 pages / 9,70 €

Présentation de l'éditeur :

Joe Messenger a repris les recherches de son défunt père pour déjouer la mort. En plus de la cryogénie, il se lance dans l'expérimentation d'un superordinateur
capable de recueillir les consciences humaines : la vie se prolonge à travers les circuits électriques ! Mais c'est jouer à l'apprenti-sorcier, et les choses vont très vite déraper…





9,22 EUR
Achat Fnac

Milady Graphics :




The Cape :
The Cape 1969

de Joe Hill



Sortie le 20 juin 2014
Format relié / 110 pages / 17,90 €

Présentation de l'éditeur :

1969, guerre du Vietnam. Gordon Chase est pilote d'hélicoptère d'évacuation médicale, sous le feu ennemi. Quand son hélicoptère est abattu par les soldats vietcong, s'engage alors un jeu du chat et de la souris au coeur de la jungle et des rizières. Mais son équipe et lui vont bientôt découvrir qu'il y a plus encore que les horreurs de la guerre en territoire hostile. Un graphic novel viscéral, qui retrace le destin poignant et fantastique du père des enfants découverts dans The Cape.




17,01 EUR
Achat Fnac



La légende de Drizzt
Livre I

de R.A. Salvatore


Sortie le 20 juin 2014
Format Relié / 25 €

Présentation de l'éditeur :

L'Outreterre : terre natale du jeune prince Drizzt Do'Urden, où se dresse la vaste cité exotique de Menzoberranzan. Drizzt atteint l'âge de la maturité dans l'univers implacable de sa ténébreuse espèce : les elfes noirs. Possédant un sens de l'honneur à toute épreuve, Drizzt fait face à un inévitable dilemme : peut-il vivre dans un monde qui rejette toute forme d'intégrité ? 

Cette intégrale regroupe les albums Terre natale, Terre d'exil et Terre promise de La légende de Drizzt, de R.A. Salvatore, dans l'univers épique des Royaumes Oubliés.





23,75 EUR
Achat Fnac