Webzine Hors Série de Bit-Lit.com : Harry Potter

mardi 19 novembre 2013

Les Soeurs Donovan, Tome 3 : Confessions d'une femme séduite de Jennifer Haymore



Les Soeurs Donovan,
Tome 3 : Confessions d'une femme séduite

de Jennifer Haymore

Éditions Milady
Collection Pemberley

Sortie le 22 novembre 2013
Poche / 7,90 €


Présentation de l'éditeur :

Quand il apprend que sa bien-aimée a disparu en mer, le capitaine Langley est dévasté. Huit ans plus tard, alors qu’il navigue dans les eaux irlandaises, il retrouve celle qu’il croyait morte à bord d’un radeau en compagnie d’un enfant. Mais le pirate qui l’a retenue captive pendant des années n’a pas l’intention de lui laisser la vie sauve. Déterminé à ne pas la perdre, Will jure de les protéger tous les deux. Meg peut-elle vraiment risquer de mettre en danger le seul homme qu’elle a aimé ?

Avis de Molina
Un troisième et dernier tome dans la même veine que les précédents.

Dans ce nouvel opus, l'auteure reprend les codes du premier : la trame principale concerne Meg, l'autre jumelle que tout le monde croyait décédée, et une trame secondaire qui traite de l'histoire de la dernière des sœurs Donovan, Jess.

Cette fois, ce n'est pas un secret que notre héroïne doit protéger, mais un enfant, et la tache est d'autant plus ardue que l'adversaire n'est pas la bonne société anglaise mais un pirate sanguinaire avec des alliés très haut placés dans la hiérarchie britannique.
Notre chère Margaret est une femme traumatisée par huit années de sévices aux mains d'un dangereux pirate et c'est une femme terrifiée et repliée sur elle-même que retrouve Will. Les aventures qui leurs sont respectivement arrivées ces huit dernières années les ont profondément changés et leurs retrouvailles vont grandement s'en ressentir.

S'il est vrai que la plume de l'auteure est toujours aussi agréable et qu'elle réussit une fois encore à nous accrocher avec son récit, je dois avouer que Meg donne envie de lui mettre des claques par moment. Son repli sur soi et ses angoisses, bien que compréhensibles, deviennent lourds au fur et à mesure que l'histoire avance. Elle nous donne l'impression de ne pas vouloir s'en sortir et de ne pas essayer d'aller vraiment de l'avant.
Heureusement notre pétillante et intrépide Jessica vient compenser tout cela. Son franc parlé et sa nature confiante et optimiste égaient tout le livre et elle nous offre quelques scènes hilarantes.

Malgré les défaut de Meg, sa romance avec Will reste une belle réussite qui prouve que l'amour surmonte tous les obstacles (encore une fois), et Jess nous montre qu'on peut aller à l'encontre de sa nature pour respecter les convictions de celui qu'on aime. Bref, que du bonheur et un happy end pour tout le monde pour cette fin de série.

Les adversaires de Fabien Clavel

Les adversaires

de Fabien Clavel

Éditions Le Pré aux Clercs
Collection Pandore (YA)

Sortie le 8 novembre 2012
Broché / 384 pages / 16 €



Présentation de l'éditeur :

Depuis des millénaires, un tournoi oppose des anges de l'Ordre aux légions du Chaos. C'est le jeu du pouvoir. Les champions s'affrontent à coups d'épées flamboyantes lors de duels qui sont ignorés des humains. Jusqu'au jour où... en sortant du restaurant où elle travaille, la jeune Ayati assiste à une lutte à mort. Elle attire aussitôt l'attention des deux camps, notamment de Sammaël, le prince déchu. Des signes apparaissent sur terre annonçant l'Apocalypse. Engagée malgré elle dans l'ultime bataille, Ayati devra risquer son âme et mettre en péril son amour. Deux adolescents amoureux aux prises avec les forces du chaos... Un théme éternel au service d'une fantasy ultra-contemporaine.  Un récit aux accents de thriller à couper le souffle. Une écritue extrêmement fluide au service d'une intrigue haletante.


Avis de Molina

Une très bonne surprise qui mérite d'être connue !
Fabien Clavel nous offre ici sa vision des anges et des démons. Les anges ne sont pas les plus sympathiques et les démons ne sont pas les plus sournois dans leur genre. Au final chaque esprit appartient à une catégorie en fonction des choix qu'il a fait : certains ont échangé leurs ailes dans l'espoir d'avoir des enfants, d'autres sont restés fidèles à leur éthique et cherchent à la faire respecter à tout prix. Bref, les codes tombent et le lecteur est entraîné dans un monde à la fois familier et totalement inattendu. Les surprises s’enchaînent au fur et à mesure que les clichés volent en éclats et l'auteur nous plonge un peu plus dans son imagination débordante. C'est un véritable voyage, qui ravira autant les plus jeunes que les plus anciens.

Si l'univers est déjà intéressant, ce sont bien les personnages qui retiennent l'attention.
Deux héros aux antipodes : une jeune femme insignifiante, sans attache et sans avenir, mais possédant un cœur en or et un jeune homme rebelle et prêt à tout pour sortir de la misère dans laquelle vit sa famille. D'abord humains, ils vont devenir bien plus, tout en restant opposés, l'un choisira la facilité, l'autre la difficulté, mais au final ils se retrouveront et chacun montrera alors une facette inattendue de sa personnalité.
Les personnages secondaires sont également très attachants : ange ou démon, chacun sortira changé de cette aventure. Certains découvriront qu'un enfant, ce n'est pas seulement un lien de sang, d'autres que le pouvoir n'a pas autant d'attrait que ce que l'on pense. Mais tous nous offrent de belles surprises et nous touchent d'une manière ou d'une autre au cours de ce roman.

L'intrigue en elle-même reste sympathique et aide les personnages à progresser, mais ce n'est pas une révolution et ce n'est surement pas l'intérêt principal de ce livre.

Au final, Les adversaires est un très bon ouvrage qui vous fera passer un agréable moment. Il plaira autant aux adolescents qu'aux adultes et vous laissera avec un excellent souvenir.

Kiki kiffe l'école de Vincent Malone, Jean-Louis Cornalba


Kiki kiffe l'école
de Vincent Malone, Jean-Louis Cornalba

Éditions du Seuil Jeunesse
Collection Album

Sortie le 29 août 2013
Relié / 32 pages / 5,90€


Présentation de l'éditeur :

"Kiki ! Debout, c'est l'heure !"
Kiki a le trac : pour la première fois, il va à l'école ! Heureusement, sa maîtresse, madame Cochon, est très calme, car elle est psychologue. Au programme : calcul du QI, cubes, coloriages, disques de comptines... Kiki découvre aussi le colin aux coquillettes à la cantine. Bref, l'école, c'est trop cool !
Sauf que le lendemain : "Kiki ! Debout, c'est l'heure !" "Quoi ?? Encore ??"

Avis d'Elaura :

Un petit livre sympa, rigolo et qui représente assez bien l'angoisse, mais aussi l'ambiance, d'une rentrée des classes.
Nul doute que Kiki le pingouin pourra accompagner votre enfant pour sa première année de maternelle, toujours avec humour, mais non sans sérieux.
Mention spéciale pour les bandeaux sur les visuels de couverture de la collection : « Si vous avez aimé Ubik de Philip K. Dick, vous allez adorer Kiki kiffe l'école ! » trop drôle !



5,61 EUR
Achat Fnac

À Fleur de Peau, Tome 1 : Rush de Maya Banks

À Fleur de Peau,
Tome 1 : Rush

de Maya Banks

Éditions Milady
Collection Romantica

Sortie le 22 novembre 2013
Format broché / 15,90 €


Présentation de l'éditeur :

Gabe est l’un des hommes d’affaires les plus en vue de New York. Il obtient toujours ce qu’il désire. Et ce qu’il veut le plus, c’est le fruit défendu. Il rêve d’assouvir ses fantasmes avec la seule fille qu’il ne peut pas avoir : la belle Mia, la sœur de son meilleur ami. Depuis l’adolescence, celle-ci rêve de Gabe. C’est l’associé de son frère et il est plus âgé, mais son charisme et sa sensualité l’attirent intensément… Alors, pourquoi ne pas vivre ses désirs les plus secrets ?

L'avis de Lila :

Ce roman commence avec une scène où il est question d’un contrat entre Mia et Gabe. En signant ce papier, la jeune fille s’engage plus ou moins à devenir l’objet sexuel de monsieur, le tout assorti de règles variées, sur fond de BDSM. Le ton est donc tout de suite donné et la ressemblance avec 50 nuances de Grey est difficile à occulter. On peut s’interroger (encore une fois) sur l’utilité d’un tel contrat. Gabe va-t-il déposer plainte contre Mia si elle refuse une fessée ou si elle ne finit pas sa soupe un soir ? Soyons sérieux. Mais ça fait partie du jeu, donc admettons.

Rush surfe sur la vague des romances BDSM, et il a bien du mal à s’en démarquer, puisqu’il reprend tout ce que l’on a déjà vu ailleurs. À moins de n’avoir lu que très peu de romans du genre, il est difficile d’être surpris ici. Dans ce sens, on recommandera plutôt ce livre aux fans de ce type de lecture ou à ceux qui le découvrent seulement.

La romance entre Mia et Gabe est des plus prévisibles. On sait, dès la première page, qu’ils s’aiment à la folie ; pas de suspense de ce côté-là. Il faudra plutôt aller le chercher dans l’entourage de la jeune femme, et notamment auprès de son frère, Jace, qui refuse catégoriquement l’idée que sa petite sœur et Gabe puissent sortir ensemble. Va-t-il le découvrir ? Et si oui, comment le prendra-t-il ? Des questions dont les réponses semblent évidentes, mais qui apportent un peu de tension malgré tout.

L’histoire n’est pas dénuée d’intérêt. Après tout, on retrouve les ingrédients qui ont marché ailleurs : le milliardaire ténébreux, la jeune fille innocente, les voyages, les voitures avec chauffeur, le shopping dans des boutiques de luxe, et du sexe, beaucoup de sexe. Sur ces points, les fans du genre seront donc comblés.
Le sexe tourne essentiellement autour des pratiques BDSM, les scènes sont crues, tout comme le langage. On aime, ou pas, selon ses goûts personnels.

Le roman se lit bien, l’écriture est fluide et l’histoire plaira certainement à de nombreux lecteurs. Mais plusieurs points peuvent tout de même déranger. Bien que l'on soit dans une romance abordant la soumission, on apprécierait que Mia ait plus de caractère, de répondant, qu'elle n’accepte pas tout dans la seconde, sans même y réfléchir, comme si c'était on ne peut plus naturel. Et c'est vraiment dommage car à certains moments on sent que l'auteur n'est pas passée loin d'en faire une héroïne solide et attachante.
Certes, elle tente parfois de se rebeller, mais elle est aussitôt corrigée par Gabe, qui sait mieux qu'elle ce qui lui convient (cela dit, elle ne semble pas au courant de certaines règles de base, comme de devoir s'alimenter pour survivre, on ne peut donc pas totalement en vouloir à cet homme). Elle est, d'une façon générale, surprotégée, pour ne pas dire étouffée, par Gabe et son frère, qui ne sont pas loin d’appeler les pompiers dès que la pauvre chose fragile éternue.
Sérieusement ?

On retrouve l'éternel schéma : un milliardaire veut dominer une innocente jeune femme, mais celle-ci réussit à gagner son cœur à force de douceur et d’obéissance. C’est un discours devenu classique et assez dérangeant. Le rapport de force, quand on prend le temps de s’arrêter dessus, est franchement dévalorisant pour la femme qui est ramenée à un simple objet sexuel, dénuée de désirs propres et qui se contente d’obéir à un homme, pour tous les aspects de sa vie. Homme qui la domine bien sûr socialement, financièrement, physiquement, sexuellement et ici, même en âge. À chacun de voir où il pose les limites de ses convictions et fantasmes, et d'adhérer, ou pas, à ce roman.

Malgré ses défauts, Rush est un roman sulfureux qui offre une bonne dose d’érotisme BDSM et un peu de romance et d’amour. Les personnages manquent d'un brin de subtilité, mais ne sont pas désagréables, et on suit le tout avec un certain intérêt. S'il souffre de ses airs de déjà-vu, Rush plaira certainement aux adeptes de ce type de littérature qui y trouveront, sans aucun doute, leur compte.




15,11 EUR
Achat Fnac

Qui a tué Herman Henderson ? de Rebecca Promitzer

Qui a tué Herman Henderson ?
de Rebecca Promitzer

Editions Bayard Jeunesse
Collection : Millezime

Sorti le 23 mai 2013
Broché / 416 pages / 12.50€

Présentation de l'éditeur :

Béatrice, qui vit à Elbow, une petite ville des Etats - Unis où il pleut sans cesse, rêve de partir au soleil ! Aussi décide-t-elle de participer à un concours de photos dont le premier prix est un voyage en Floride. Pour qu'elle puisse faire la photo qui lui permettrait de remporter le concours, son vieux copain, Sam, l'entraîne dans une vieille maison abandonnée. Mais, une fois sur les lieux, ils découvrent un cadavre. Borgne ! Tout excités, les deux amis se lancent dans une enquête, avec l'aide d'autres enfants. Jusqu'au jour où ils se retrouvent en possession d'un sac contenant les intestins du mystérieux cadavre... Les voilà entraînés dans une bien sombre affaire.



Avis de Chani


Béatrice veut absolument gagner un voyage en Floride pour échapper au temps morne qui sévit toute l’année dans sa petite ville d’Elbow. Afin de prendre le cliché qui lui permettra à coup sûr de remporter le concours, elle se rend, accompagnée de son meilleur ami Sam, dans une vielle bâtisse où ils découvrent… un cadavre ! Loin d’être effrayés, les deux compères, épaulés par d’autres amis, vont se lancer dans l’enquête.

Roman policier et d’aventures à mi-chemin entre les Goonies et Stand by me pour le thème, Qui a tué Herman Henderson ? est un roman finalement assez sombre, sans doute dû à la quasi absence d’adultes et à la maturité des jeunes protagonistes. Le début du roman peut sembler léger, mais au fur et à mesure que l’intrigue avance, le roman devient de plus en plus glauque, voire même dérangeant pour un livre jeunesse. Je ne peux pas dire que cette histoire soit déplaisante, mais je la trouve assez dure pour le public visé. Conseillé à partir de 12 ans, je pense qu’il convient de bien faire attention avant de le glisser dans les mains de son enfant, il me semble plutôt que le lire à partir de 14 ans serait plus sage. Néanmoins, cette lecture fera le bonheur des jeunes amateurs de frissons !

Fées de légende


Fées de légende

de Christine Pompéi et Anja Klauss

Éditions La Martinière Jeunesse
Collection Albums

Sortie le 24 octobre 2013
Format broché / 48 pages / 12,90 €


Présentation de l'éditeur :

Dix fées du monde se sont réunies pour nous faire partager leurs histoires incroyables ! Découvrez leurs secrets, et vivez avec elles des aventures pleines de surprises...
Pour plonger au cœur des légendes russe, française, allemande, vietnamienne, chinoise et plein d'autres encore, ce recueil propose une sélection des plus beaux contes de fées du monde, illustrés avec talent et poésie par Anja Klauss.

Les contes
- Légende bretonne : « La fée Viviane ou la Dame du Lac » - Légende du Poitou : « La fée Mélusine »
- Légende slave : « La Vila »
- Légende germanique : « Les Ondines ou fées des eaux »
- Légende russe : « La fée Babouchka »
- Légende vietnamienne : « La fée Au Co »
- Légende chinoise : « La fée Zhïnu »...

Avis d'Elaura :

Un magnifique recueil qui présente les plus belles histoires de fées tirées des légendes du monde, dont certaines sont plus connues que d'autres, comme la fée de Brocéliande ou Sibylle issue d'un conte italien.
De très jolis récits sublimés par les illustrations d'Anja Klauss qui fait montre d'une poésie touchante dans ses dessins. C'est beau, délicat et l'ensemble force le respect. Un cadeau idéal pour les fêtes de fin d'année, à n'en pas douter.